Le Dyson V8 Absolute en test

Vous le savez si vous suivez Cuk ou leblogducuk depuis des années, j’ai un petit faible pour les aspirateurs.

Les aspirateurs «?robot?», dont j’ai testé le meilleur représentant actuel, à mon avis, à savoir l’iRobot 980 sur ce site.

Mais aussi les aspirateurs qui ne sont pas automatiques.

Ce n’est pas que j’ai une fixation sur la propreté, mais j’aime bien les aspirateurs, voilà, c’est comme ça, vous n’allez pas faire tout un problème avec ça en me traitant de tous les noms d’oiseaux ou bien?

Les aspirateurs «?Robot?», c’est super, ça fait le quotidien sur un étage, mais ce n’est pas terrible dans les escaliers et pour faire les étages à moins de les déplacer lui et son chargeur.

Donc un aspirateur complémentaire, c’est bien utile.

Il faut vous dire que j’ai des aspirateurs Dyson depuis des années et des années.

D’abord un aspirateur-traîneau, et puis, dès qu’ils sont sortis, les aspirateurs Dyson autonomes, sans fil, et de type balais.

Plus de traîneau qui se cogne dans les meubles, fini la lourdeur, et même, en grande partie, le bruit.

Dieu sait si j’en avais essayé, des solutions autonomes, peu puissantes, sans autonomie, qui ne servaient à rien.

Mais un jour, j’ai vu Dyson sortir son aspirateur de type «?de table?», avec une puissance phénoménale par rapport aux solutions équivalentes existantes.

2018-03-26_17-17-23.png

Et là, je me suis dit: ce n’est pas possible, ils lui ajoutent un tube, et paf, ça devient un aspirateur-balai dingue! Du coup, je suis allé régulièrement dans les grandes surfaces pour m’enquérir de la sortie éventuelle de la chose.

Et elle est venue! Ce doit être en 2011, je crois, et je l’ai achetée illico.

Qu’est-ce qu’il ne m’a pas rendu comme services, celui-là!

Mais il ne pouvait prétendre à remplacer tout à fait un aspirateur-traîneau pour différentes raisons.

Après avoir revendu le DC35, je suis passé en 2014 au DC62.

2018-03-19_12-17-56 (1).png

Bien plus puissant, je l’ai utilisé partout jusqu’à il y a quelques semaines.

Et puis, je suis passé au V8, sans savoir d’ailleurs que le V10 venait juste de sortir.

Ce V8 est donc le modèle juste en dessous du V10 dans la gamme désormais, mais fait preuve déjà d’un sacré progrès sur ses prédécesseurs.

2018-03-19_12-25-05.png

Une puissance largement suffisante pour tous les types de sols

Déjà en matière de puissance, le progrès est tout à fait sensible.

Deux niveaux sont disponibles. Le niveau de base est déjà tout aussi efficace que le mode «?Max?» de son prédécesseur.

IMG_0417.jpg

Et lorsque l’on passe au niveau supérieur, ça déménage!

On sent bien dans la poignée la puissance du moteur, sans qu’elle soit désagréable.

Que l’on soit sur un tapis épais, sur du parquet ou du carrelage, l’aspiration est toujours largement suffisante.

Notez que la brosse rotative pour tapis est très efficace, et facile à entretenir.

2018-03-26_17-19-19.png

Un niveau sonore en net progrès

Autre avantage important: le niveau sonore baisse drastiquement par rapport au DC62.

Déjà, lorsqu’il tourne au maximum, mais en plus, bien évidemment, lorsqu’on le laisse tourner dans le niveau 1.

Là, c’est vraiment très agréable.

Une autonomie qui est ce qu’elle est

La publicité et le carton parlent de «?jusqu’à 40 minutes d’autonomie?».

Oui, mais sans la brosse rotative et en vitesse 1 (suffisante dans la plupart des situations).

Si vous envoyez la sauce complète, nous en restons aux 7 à 8 minutes annoncées.

Dans les faits, depuis que nous avons le V8, nous ne sommes jamais tombés en «?panne d’essence?».

En effet, nous sommes presque toujours sur la vitesse 1, et là, nous avons 20 minutes d’autonomie sans problème.

Mais attention: 20 minutes effectives! Tous les moments où vous posez l’aspirateur, où vous déplacez un meuble, où vous changez de pièce et que sais-je (vous faites ce que vous voulez, cela ne me regarde pas) ne sont bien sûr pas comptés dans les 20 minutes.

Et pour vous dire, le DC-62, pour revenir quelques secondes à lui, continue à bien fonctionner malgré les 4 ans d’âge de sa batterie, au point que je n’ai pas constaté de diminution de son autonomie.

Et puis, au pire, un moment sur le chargeur mural et l’on peut repartir pour un bout de temps.

À noter que la batterie de mon DC-62 est toujours aussi vaillante après 4 ans. C’est le moteur qui me semble donner quelques signes de fatigue.

Une maniabilité incroyable

Passer l’aspirateur avec le V8 est presque un bonheur!

Ses rotules de brosses le rendent incroyablement maniable, passer dans les coins n’est aucunement un problème.

Bon, il est clair qu’on peut aller tout droit aussi n’est-ce pas!

Vous ne sentez pas le poids de l’appareil, vous n’avez aucun câble qui vous dérange, vous n’avez pas de traîneau (je l’ai dit plus haut), oui, c’est vraiment un plaisir de l’utiliser.

Un entretien tout facile

Comme vous l’avez vu dans une figure précédente, nettoyer la brosse rotative pour tapis est très simple. Mais il est possible également de carrément la sortir de son boîtier à l’axe d’un gros cliquet sur le côté.

2018-03-26_17-27-07.png

Comme vous le voyez, plusieurs brosses sont dotées de ce type de cliquets

Et lorsque vous devez vider l’aspirateur, on tire désormais sur une poignée rouge, ce qui fait que le bac s’ouvre dessus et dessous.

2018-03-26_17-29-42.png

La poignée rouge en question

2018-03-26_17-30-43.png

Le bas s’ouvrer et le haut coulisse, tout se vide avec grande facilité.

2018-03-26_17-51-19.png

Ceux qui connaissent les premiers modèles se rendent compte du progrès par rapport au prédécesseur.

Il reste, de temps en temps à nettoyer deux filtres.

2018-03-26_17-32-37.png

Le filtre supérieur se lave à l’eau (mais attention de bien le laisser sécher avant de le remettre en place. et vous voyez le support de filtre arrière ici déposé en un clin d’œil.

Un aspirateur et une patte à poussière en un seul

Avec ou sans tube, avec ou sans brosse rotative (3 sont livrées, une pour les sols durs et fragiles, une autre pour les tapis, une troisième pour la voiture), l’aspirateur joue le rôle habituel d’un modèle balais, ou d’une patte à poussière, notamment avec la brosse douce, en bas à droite de la figure suivante qui vous montre les accessoires livrés.

2018-03-26_17-34-22.png

Tous ces accessoires se branchent soit au tube, soit directement à l’aspirateur

En conclusion

Même si je n’avais pas d’aspirateur robot, et donc même si je ne devais avoir qu’UN aspirateur, c’est vers ce modèle que je me tournerais, ou vers le V10.

Nous avons vraiment l’équivalent d’un aspirateur principal, mis à part l’autonomie.

Peut-être que pour quelqu’un qui décide une fois par semaine de faire toute une grande maison, l’autonomie est un peu faible. Mais encore… il suffit de le recharger et de passer au nettoyage d’une autre partie de la maison (évier, que sais-je) et l’on repart pour la fin de son travail.

N’oubliez pas que vous ne le traînez pas partout, que vous ne perdez pas de temps à déplacer les meubles, et que si vous le faites, il se coupe en arrêtant d’appuyer sur la gâchette (toute douce, absolument pas fatigante).

2018-03-28_13-52-41.png
Eh bien dites-donc… Quelle nouvelle!

Cet aspirateur n’a pas de défaut.

Ah si, un tout de même, son prix. Entre 500 et 569 francs, selon son équipement.

Ce n’est pas rien, c’est clair.

Mais quelle efficacité!

Et hop:

Tampon définitif TooMuchBô Rond rouge.png

Ça faisait longtemps non?