Path Finder 8: survivra-t-il à Mojave?

Une nouvelle version de Path Finder est sortie il y a deux semaines chez Cocoatech, son éditeur.

Je vais reprendre l’introduction que j’avais écrite pour le test de la version 7, trouvant inutile de réinventer la roue, surtout que, comme nous allons le voir, en apparence tout au moins, peu de choses ont changé entre la v7 et la v8.

Vous savez, si vous nous suivez, à quel point je suis accroché à Path Finder (en deux mots, oui), depuis ses origines.

Alors quand on passe un numéro de version, pour moi, l’attente est aussi importante que lorsqu’arrive un nouveau système.

Path Finder, je l’ai testé en 2002 dans sa version 2, .

Je l’ai retesté dans sa version 3, ici.

Et puis encore en version 4.5 en 2006 ici.

Je n’ai bizarrement pas trop croché sur la version 5 que bien évidemment, j’avais achetée rien que pour la forme.

La version 6, testée très longuement est détaillée ici.

Mais pour rappel, c’est quoi Path Finder?

Path Finder est un Finder au carré, qui permet pratiquement de tout faire.

Je ne vais pas m’étendre ici sur toutes ses fonctionnalités, je vous propose d’aller lire le long test déjà cité que j’ai écrit ici à propos de la version 6.

Il décrit les principes et se trouve être encore tout à fait d’actualité, complété par la prise en mains de la version 7.

Peu de changement dans la version 8

Pour être tout à fait franc: je suis déçu par la nouvelle version de Path Finder.

Ce programme, dans les versions précédentes, je l’ai beaucoup utilisé, et puis, presque à chaque fois, au bout de quelques semaines, au mieux de mois, je l’ai abandonné.

Non pas qu’il n’est pas bon, à vrai dire, je préfère largement ses fenêtres à celles du Finder.

Le problème, c’est qu’il faudrait simplement pouvoir remplacer justement celles du Finder par celles de Path Finder, or, ce n’est pas le cas.

Certes, il est possible de demander de masquer le Finder, voire de le quitter, mais alors on est trop souvent confrontés à des petits problèmes, des détails qui, à la longue, nous incitent à le relancer.

Alors bon, j’espérais que cette nouvelle version allait encore mieux s’intégrer au système.

Or ce n’est pas le cas, sur ce point, rien n’a changé.

Sur le blog de Cocoatech, l’éditeur nous explique que:

  • Path Finder a 17 ans (si l’on compte sa première version qui s’appelait Snax);
  • il était impossible de continuer avec une application qui était encore constituée de code datant d’autant d’années;
  • il était tout aussi impossible de tout réécrire d’un coup;
  • que le choix a été fait de réécrire toute l’application, mais que, pendant quelque temps encore, pour ne pas impatienter ses utilisateurs sans nouveautés et pour ne pas les décevoir par trop de régressions parce que le programme n’était pas vraiment prêt, on devait faire coexister le nouveau code avec l’ancien, ce qui n’a pas été simple semble-t-il;
  • qu’au fil des versions intermédiaires du logiciel, des nouveaux pans à base de nouveau code seraient mis à disposition des utilisateurs.

La version 8 de Path Finder permet d’ajouter des modules à gauche, à droite et au-dessous de ses fenêtres.

2018-06-12_21-54-19.jpeg

À gauche, la fenêtre des modules.

Vous glissez ce qui vous intéresse là où c’est utile pour vous.

Typiquement, dans la fenêtre ci-dessous, j’ai glissé le module Terminal en bas la fenêtre, et il s’y est intégré (c’est juste pour montrer, je rappelle que je déteste Terminal:

2018-06-12_21-57-43.jpeg

Cela dit, si cette fenêtre des modules est moderne et si elle apporte une certaine souplesse, il était déjà possible avec la version précédente de personnaliser notre fenêtre, un peu moins facilement certes, mais pas tant que ça.

Pour le reste, Path Finder est très semblable à la version 7.

Si l’on va dans ses préférences, on se retrouve en terrain plus que connu, puisqu’il me semble que pratiquement rien n’a changé.

Si l’on reprend les forces du produit, selon son éditeur:

2018-06-12_21-54-20.jpeg

La copie de fichiers dans des piles

Cette fonction est bien pratique, certes: elle permet de glisser des fichiers dans une zone temporaire, pour pouvoir tous les déplacer ensuite ailleurs, beaucoup plus simplement qu’avec le Finder.

Oui da certes disais-je, mais nom d’une pipe, il y a Yoink, testé ici, qui fait encore mieux, et depuis n’importe où sur le Finder et depuis ou vers la plupart des programmes, tout cela plus simplement encore que ce que propose le logiciel qui nous intéresse ici.

Franchement, je crois que je ne vais plus jamais utiliser les piles de Path Finder maintenant que j’ai Yoink.

La double vue dans une seule fenêtre

Vous pouvez avoir deux fenêtres s’affichant dans une seule fenêtre de Path Finder.

2018-06-12_22-20-51

Pratique pour déplacer les fichiers d’un endroit à l’autre.

Sauf que si c’est cela qui vous intéresse, Commander One le fait aussi et il est gratuit dans ses nombreuses fonctions de base.

Le chemin d’un fichier, toujours présent, et cliquable

Ce qui me plaît le plus, dans Path Finder, c’est son chemin cliquable, qui devrait faire partie de toutes les fenêtres du Finder d’origine.

2018-06-13_07-54-50.jpeg

On peut cliquer sur chaque onglet et nous retrouver à l’endroit désiré dans la hiérarchie. C’est vraiment excellent.

Des dizaines de fonctions disponibles

Path Finder nous offre des dizaines de fonctions plus ou moins utiles selon votre usage, dont une que l’on ne trouve pas ailleurs facilement: créer un lien symbolique, fonction tout à fait utile pour gérer Dropbox et les dossiers à l’extérieur de son propre dossier de synchronisation.

2018-06-13_08-07-32.jpeg

Je ne vais pas vous refaire le tour desdites fonctions, j’en ai beaucoup parlé, avec bien plus d’enthousiasme, dans les tests de la version 6 et de la version 7.

C’est peut-être la sagesse de l’âge, mais je me rends compte que ce qui me réjouissait il y a encore 5 ans me fatigue un peu maintenant.

Ai-je besoin d’un éditeur de texte intégré? Bien sûr que non.

La fonction bien pratique de copier le chemin sous différentes formes est moins intéressantes depuis qu’avec un ALT–Copier dans le Finder, on obtient le chemin, pour Mac seulement, d’accord, étant dit que c’est 99 fois sur 100 ce format qui m’intéresse.

2018-06-13_08-08-59.jpeg

 

Et il en va ainsi de beaucoup de fonctions de Path Finder.

Path Finder saura-t-il d’adapter au nouveau bureau de Mojave?

Je vous ai déjà dit tout le bien que je pense des nouvelles fonctionnalités du Finder d’Apple, Mojave.

Path Finder risque de prendre un sacré coup de vieux.

Il va lui falloir intégrer ces nouvelles fonctions d’édition des fichiers via les nouvelles vues, et tout ce qu’amène Mojave.

Cela va d’autant retarder, j’imagine, la modernisation du code du programme, montrée pourtant comme indispensable par l’éditeur.

J’ai quelques doutes sur la faculté de l’éditeur de pouvoir suivre tous ces chantiers.

Cela dit, Path Finder a 17 ans, et il a toujours su s’adapter aux nouvelles fonctionnalités du Finder, il y parviendra certainement à nouveau, mais à quel prix?

En conclusion

Cet article vous a peut-être surpris si vous lisiez Cuk.ch depuis des années pendant lesquelles je me suis toujours montré enthousiaste par rapport à ce produit.

Là, la magie est un peu cassée.

Je sais que j’utiliserai Path Finder 8 de temps en temps, pour des besoins spécifiques, mais que je continuerai à utiliser au quotidien le Finder d’Apple, associé à File Cabinet Pro, testé ici, et à Yoink, testé là.

Pour la première fois, je n’ai même pas eu envie de me forcer à utiliser Path Finder justement au quotidien.

Il est trop semblable à Path Finder 7, que j’ai lâchement abandonné quelques mois après sa sortie.

Si peu de nouveautés en 4 ans, c’est pour le moins décevant. Certes, sous le capot, il semblerait que les choses aient changé, mais dans la réalité, je me retrouve pratiquement avec le même programme que la version précédente.

Que je n’utilisais plus…

Serez-vous prêts à payer 40 $ pour ce programme?

Ou 20 $ pour sa mise à jour?