Mojave, un système pour les geeks qui oublie son public cible?

Je reviens sur les deux sujets qui ont suivi l’installation de Mojave, que j’ai écrits ici et qui sont datés de mardi.

Commençons par le sujet le plus facile, parce que lui, on peut l’éviter.

Le mode sombre de Mojave

Je m’accroche, je m’accroche.

En fait, je bosse sur ce mode sombre quelques heures, en apnée, et puis je remets le mode clair quelques minutes, et là, j’ai l’impression de respirer. Je retourne au monde sombre, parce que nom d’une pipe, je ne veux pas être un vieux sclérosé qui ne supporte pas le changement, mais purée, je souffre.

Franchement, vous allez l’adopter, vous, le mode sombre du système?

Après presque 4 jours, je ne m’y retrouve pas, n’arrivant pas à trouver la limite entre les fenêtres, par exemple.

Et puis pour moi, tout est trois fois moins lisible que dans le mode clair.

2018-09-28_09-57-11.jpeg
Ici, Safari au fond, une fenêtre du Finder au milieu et les Préférences système devant.
2018-09-28_10-26-10
Je ne sais pas vous, mais moi, je respire, là!

Le sommet du blues, c’est quand les développeurs essaient de s’y mettre, au mode sombre, comme Agenda, et qu’ils n’ont même pas prévu que nous allions peut-être imprimer leur texte… sur du papier bien blanc!

Regardez:

2018-09-28_09-46-01.jpeg
Une note dans Agenda
2018-09-28_09-48-33.jpeg
Son impression

Génial non?

Bon, là, Apple n’y peut rien, c’est Agenda qui s’emmêle les pinceaux, je suis d’accord, mais vraiment, à part peut-être en soirée, pour l’instant, je ne vois pas trop d’intérêt à cette nouvelle présentation.

MAJ du 1.10.2018: ce bug est corrigé dans la version 2.5 beta.

Bien au contraire.

Peut-être Apple cède-t-elle aux modes où l’on voit des hackers dans les séries toujours travailler sur des écrans noirs?

Bref, jusque là, rien de grave puisqu’on rester au mode clair, normal, lisible, efficace.

J’en viens au deuxième point, bien plus ennuyeux, parce qu’avec lui, on ne peut pas choisir.

Apple est-il toujours un système grand-public?

C’est la question un peu provocante certes que je me permets de poser, après des 4 jours d’utilisation du système.

Dans le titre de l’article de mardi, j’employais le terme de « parano ».

On en est là, c’est dramatique, et c’est à bien triste.

Certes, j’ai 20 ans de Mac derrière moi, je suis passionné par cette machine, et je m’en sors, mais beaucoup d’autres, comment vont-ils faire?

Je passe sur les dizaines et les dizaines de messages d’alertes qui me sont tombées dessus depuis lundi soir, me demandant d’autoriser le programme X à discuter avec le programme Y, puis Z, puis B, puis C, et j’en passe, tout ça pour UN programme.

Multipliez par tous ceux que j’utilise et que vous utilisez, et vous trouverez cela quelque peu lassant.

Cela dit, peu importe, allez-vous me dire, il suffit de cliquer sur OK ou sur Autoriser, et elle est belle.

Oui, mais c’est justement là que le bât blesse! On clique finalement par principe sur ces boutons, et on ne réfléchit plus.

Trop d’alertes tuent les alertes.

Mais jusque là, tout un chacun peut s’en sortir, pas de problème.

Tout change quand il faut autoriser les programmes à avoir accès au disque.

Là, on voit les développeurs qui font ce qu’ils peuvent pour nous aider et faciliter notre tâche qui reste cependant très difficile pour la plupart des utilisateurs lambda.

Voyez Carbon Copy Cloner:

2018-09-28_09-46-00.jpeg
Première fenêtre, très simple
2018-09-28_09-46-00 (1).jpeg
Ici, tout est fait pour vous faciliter la tâche, même si elle reste compliquée pour bien des utilisateurs

Mais je me délecte de vous montrer ce qu’il faut faire pour permettre à Backblaze, simple programme de sauvegarde en ligne, programme que j’ai testé ici et sur lequel il va bien falloir que je revienne pour ne pas en dire que du bien sur la durée, puisse faire son travail.

Upgrading to Mojave? Read This First.

Apple has added some new privacy and security features into their OS with the release of macOS 10.14 Mojave and as a result this has caused Backblaze to have a couple of prompts after you upgraded in addition to not allowing Backblaze to backup some key places, including the photos directories that is very important to many users.

We are working on a solution for this, however until our update with is released a workaround is necessary to backup your Photos Library and other locations that have been locked down.

Please follow the steps below after upgrading to Mojave to unsure that the backups remain complete.  Failing to follow these steps will result in an incomplete backup and could remove data backup that relate to the following categories after 30 days.

  • Contacts
  • Calendars
  • Photos
  • Safari
  • Mail

After the Upgrade to Mojave Completes.

Once you upgrade to Mojave, you will get the following popup specifically for one of the backblaze program, bzbmenu.app

Click the « OK » button on this screen.

Next, you will need to click the Backblaze icon in the menubar.

PastedGraphic-1.png

Then choose Backblaze Preferences, you will then be greeted with the following message:

Please click the « OK » button here as well, this will allow access to the System Preferences, where the Backblaze preferences reside.

In case, you did not allow access for bzbmenu initially, please click here to get instructions on how to allow access through the Mac Preferences settings.

Gaining Access to access the disk for Backups.

1. Open a Finder window and navigate the Library folder at the root of your Macintosh HD

Screen_Shot_2018-09-24_at_10.22.51_AM.png

2. Right click the Backblaze.bzpkg and choose « Show Package Contents »

Screen_Shot_2018-09-24_at_10.07.06_AM.png

 

3. Locate the « bzserv » file

Screen_Shot_2018-09-24_at_10.08.02_AM.png

4. Open the System Preferences on your Mac by clicking the apple icon in the upper-left corner and select System preferences.

5. Click Security & Privacy settings.

6. Select « Full Disk Access » in the left-hand column

Screen_Shot_2018-09-24_at_10.10.01_AM.png

7. If necessary, click the lock and enter your Mac’s username and password to allow you to make changes.

8. Click and drag the bzserv file in your Finder window to right-hand portion of the Security & Privacy window.

bzserv_to_S_P.gif

9. Restart your Mac. Once the drive does a full scan again, it should backup everything that the Mojave upgrade excluded.

In the case that you did not allow bzbmenu access.

If you initially did not allow access to the bzbmenu program, you can do this now by following these steps:

  1. Go to the Mac System Preferences
  2. Click on Security & Privacy
  3. Choose « Automation » from the left-hand navigation
  4. Click the lock in the lower left to make changes, then sign in with the administrator user and password.
  5. Place check marks the boxes under the bzbmenu heading, these should read System Preferences, and System Events.

If you do not see the checkboxes above then you will need to do the following steps.

1. Click the magnifying glass for spotlight search, then type in terminal and double click the result.

2. Paste the following line into terminal, then hit the enter key:

tccutil reset AppleEvents

Screen_Shot_2018-09-27_at_9.02.31_PM.png

3. Click the Backblaze icon, and it should bring up a popup, allow this popup.

Once you reboot, if it asks you about bzbmenu.app, please click Allow, this is what runs the icon when the mac starts up.

This should be all that is needed to grant full functionality to the Backblaze menubar icon.

C’est moi ou c’est à pleurer?

Vous vous rendez compte? Demander par exemple à l’utilisateur de voir le contenu du paquet! Et tout ça dans la librairie du disque… de le déplacer dans une fenêtre… Il faut n’avoir jamais formé des adultes à l’informatique pour ne pas se rendre compte des difficultés que beaucoup vont rencontrer.

Vous me direz que celui qui fait des sauvegardes en ligne est un utilisateur pointu… Pas toujours, et de moins en moins.

Alors oui, Mojave est un système incroyablement stable, bien fini, sur lequel il me semble que l’on peut compter, après 4 jours d’utilisation.

Mais enfin tout de même.

Et il faut entendre les développeurs qui deviennent dingues de ne plus pouvoir développer d’applications avec toutes les nouvelles barrières qu’Apple leur flanque dans le code de chaque nouveau système.

Je vois les difficultés que rencontrent les programmes de correction de type Antidote ou ProLexis. On leur met les bâtons dans les roues, et chaque fois, des bâtons plus larges et plus solides, plus aptes à casser les rayons.

Tant d’autres sont touchés.

Alors oui, il y a des moyens de détourner ces protections, certes, comme vous le montrent les exemples dont j’ai parlé plus haut.

Pire, certains vont désactiver le SIP pour faire fonctionner UN logiciel dont ils ont absolument besoin, et se retrouveront alors bien plus sujets à des problèmes de sécurité.

Là, on dirait qu’Apple a oublié ce qui fait sa force: la simplicité, et c’est bien dommage.

J’ai l’impression de mettre beaucoup les mains dans le cambouis depuis que je suis sur Mojave.

Et je n’aime pas faire ça, sinon, j’aurais choisi Linux.

%d blogueurs aiment cette page :