Comment faire avec la reconnaissance des personnes de Lightroom CC

Alors ça y est!

Comme je l’ai évoqué rapidement il y a quelque temps, j’ai fini par pouvoir profiter de la grande nouveauté de Lightroom CC, à savoir sa reconnaissance intelligente des personnes.

J’ai expliqué ici à quel point je n’avais pas trouvé d’aide du côté de la helpline d’Adobe, mais finalement, grâce à Gilles Théophile et Marco de chez Adobe, mon compte a été réindexé et les visages ont été reconnus.

Il semblerait que certains comptes soient passés à côté de l’indexation des visages par Sensei. Si c’est votre cas, il vous faut demander une indexation forcée.

Cela dit, un de ces derniers vendredis, alors que rien n’allait en matière de reconnaissance des visages donc, vers minuit, je relance juste une fois mon Lighroom CC sur iPad pour voir si par le plus grand des hasards… et… oui! Les personnes apparaissaient dans la galerie, au fur et à mesure, pour arriver à environ 1’600 vignettes reconnues.

La question que l’on peut se poser, c’est que faire ensuite avec toutes ces vignettes, chacune regroupant entre 5 plusieurs dizaines de personnes?

Mais avant de vous poser la question de savoir comment réagir face à cette situation, si vous voulez savoir comment fonctionne la reconnaissance des personnes, vous pouvez regarder cette vidéo de Gilles Théophile sur Linkedin.com

Cela vous montre les bases de cette reconnaissance des visages.

Je reprends tout d’abord deux éléments de cette vidéo:

Premier élément

L’environnement Classic et l’environnement CC sont totalement séparés en matière d’indexation. Ce que vous avez fait comme travail dans Classic avec une collection ne passe pas dans CC.

Commentaire

C’est tout à fait juste à une exception près: lorsque vous convertissez votre catalogue d’images de Lightroom Classic vers Lighroom CC (ce que vous ne ferez qu’un fois dans votre vie), tout le travail que vous avez fait sur les visages dans le premier passera dans la version CC.

Pour être plus clair, j’ai converti il y a près d’un an mon catalogue: tous les mots-clés de visages ont été repris dans Lightroom CC, et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est tant mieux!

Depuis, les visages que j’ai reconnus dans Lighroom Classic sur les nouvelles images n’ont pas été repris par Lightroom CC.

Incroyablement dommage d’ailleurs. Certes, on m’explique que Lightroom Classic et Lightroom CC sont deux environnements séparés et différents, il n’empêche qu’ils collaborent très bien entre eux pour tout un tas de choses, notamment les données GPS et surtout les réglages faits sur les RAWs.

Alors, ne me faites pas croire qu’un synchro des visages n’est pas possible entre les deux. Je veux bien que les systèmes soient différents, mais alors il suffirait au moins d’appliquer des mots-clés de type personne aux photos, ce qui permettrait facilement de les retrouver dans les deux environnements.

Deuxième élément

Le système ne dessine pas de rectangle autour du visage reconnu, comme dans Ligthroom Classic, tout est automatique.

Commentaire

C’est la plus grande faiblesse du système de reconnaissance des personnes présenté par Lightroom CC.

Sur une photo où il y a un Alphonse qui a été reconnu, mais aussi une ou plusieurs personnes qui l’accompagne(nt), il se peut que le système ayant déjà reconnu Alphonse donc, le propose une nouvelle fois, mais pour une autre personne.

Sauf que vous ne savez pas qui est visé pour cet « étiquetage ». Seule solution: ouvrir la photo, afficher ses mots-clés, et voir qu’Alphonse est déjà reconnu. Cela veut dire qu’il vous propose une deuxième fois le même nom pour une autre personne de la photo.

C’est tout de même étonnant pour de l’intelligence artificielle.

Un paramètre à y ajouter, à cette fonction, c’est de se dire qu’une personne n’apparaît qu’une fois sur une photo.

Je dis une bêtise? Je cherche, mais il ne me semble pas.

Le fait que l’on ne puisse pas tirer de rectangles autour des personnes et tout laisser au choix de l’intelligence artificielle (ou presque, nous verrons qu’un visage mal reconnu peut être corrigé) fait que, parfois, Sensei (l’intelligence artificielle mise ici à contribution) nous fait penser qu’il est passé à côté d’évidences:

2018-11-04_08-10-34

Comment se fait-il que Sensei ne trouve aucun visage dans cette photo? En fait, il en a trouvé un, mais ne me le montre pas, parce que j’avais masqué la personne dans la zone des vignettes par erreur lors de mon premier travail de nettoyage (voir plus bas).

Ou que dans le groupe de trois photos ci-dessous:

2018-11-04_08-12-30

… seule la troisième photo, pourtant pas la plus évidente, me propose deux visages, alors que les deux premières ne m’en proposent qu’un, celui de gauche? Là aussi, même raison que celle décrite juste au-dessus, les deux visages sont à chaque fois reconnus, mais nous ne le voyons pas.

Des rectangles visibles à la demande m’auraient fait comprendre que deux visages dans ces trois derniers cas, un dans le premier avaient bien été reconnus.

Bref…

Comme je l’ai écrit plus haut, je me suis retrouvé avec 1’600 groupes de personnes, ou 1’600 vignettes si vous préférez.

IMG_0840.png

Sur l’iPhone, en cours de chargement de personnes, j’en suis déjà à 1’369, mais le nombre a encore augmenté dans les minutes qui suivaient. 

J’ai eu très peur d’en avoir à nouveau pour des jours de travail, comme cela avait été le cas avec Lightroom Classic.

Heureusement, ça n’a pas été le cas.

Commencer par tailler dans l’inutile

Premièrement, passez en mode « Afficher et masquer les personnes ».

2018-11-05_11-27-12.jpeg

Vous allez commencer par masquer toutes les photos qui n’ont rien à voir avec les personnes que vous connaissez. Ce sont les visages reconnus dans un groupe, ou dans un public.

2018-11-04_16-49-45.jpeg

Il suffit de cliquer pour les démarquer et ces vignettes n’apparaîtront plus dans la vue Personnes. Pas de panique, si vous allez trop vite et que vous vous trompez, vous pourrez plusieurs jours, voire quelques mois plus tard, réafficher les vignettes qui vous avaient semblé inutiles, mais qui ne l’étaient pas en fait.

Il est clair que derrière ces vignettes, il y a peut-être une ou deux photos qui devraient s’associer à d’autres groupes que vous désirez reconnaître, et que vous allez donc passer à côté d’une reconnaissance parfaite à leur propos. Il est d’ailleurs dommage de ne pas pouvoir avoir une prévisualisation rapide des photos dans cette vue d’affichage et de masquage des personnes.

Mais le but, c’est d’abord de supprimer tous les visages inutiles a priori, quitte à affiner par la suite.

Supprimer des centaines de vignettes se fait somme toute assez rapidement, c’est l’histoire d’une bonne heure de travail pour quelques milliers de photos.

Donner un nom à vos visages

Vous repasserez ensuite dans l’interface Personnes standard, en fermant la vue « Afficher et masquer les personnes ».

Il vous restera les vignettes qui, pour vous, signifient quelque chose puisque vous avez choisi de les garder affichées.

Si vous avez déjà des noms reconnus et inscrits dans le système (j’en avais beaucoup, je vous le rappelle, puisque j’avais des images reconnues jusqu’à la conversion du catalogue de Lightroom, représentant à l’époque 40’000 photos), vous les verrez en tête de liste, classées soit par nom, soit par le nombre de photos que chaque vignette contient.

Plus bas dans la liste, vous verrez les vignettes avec simplement le nombre de photos qu’elles contiennent, mais sans nom.

2018-11-04_08-10-30.jpeg

C’est donc avec elles qu’il vous faut travailler maintenant.

Vous cliquez sur une vignette et tout d’abord, le programme essaiera de relier les photos de cette vignette sans nom à une personne qui existe déjà.

2018-11-03_14-29-12.jpeg

Si la personne est bien la même, cliquez sur Oui, fusionner, si ce n’est pas le cas, sur Non.

Il se peut alors (et si vous photographiez beaucoup les mêmes personnes à des âges différents par exemple) que le programme vous demande plusieurs fois des photos, cette fois sans nom, qui sont également liées à la personne en cours.

Comme Sensei est assez efficace, vous allez avoir très vite votre nombre de vignettes non reconnues qui va diminuer.

Lorsque la procédure pour la personne en cours est terminée, passez à une autre vignette sans nom.

Si une personne existe déjà, il y a de fortes chances que l’on vous propose une fusion, comme vu précédemment.

Et si le programme ne voit pas de nom correspondant alors qu’il est déjà dans la base, vous l’entrez vous-même (une liste prédictive est affichée). La fusion sera alors possible bien évidemment.

Et s’il s’agit d’une nouvelle personne, vous entrez son nom. S’il y a d’autres vignettes qui correspondent alors à cette dernière dans les autres vignettes sans nom, le programme vous proposera à nouveau des fusions.

Vous verrez que lorsque vous êtes dans la vue d’attribution d’un nom à une vignette, vous pouvez sans problème sélectionner une ou plusieurs images pour les déplacer vers une personne déjà existante.

2018-11-03_14-29-13 (1).jpeg

Vous pouvez également supprimer des photos qui vous semblent ne correspondre à rien toujours dans cette vue, individuellement.

2018-11-04_08-10-33 (1).jpeg

Lorsque vous êtes dans la vue des vignettes, si vous vous rendez compte que vous avez une vignette qui ne correspond à rien, que vous n’aviez pas remarquée dans la première phase de destruction massive de visages (j’ai l’air d’un monstre, hein, quand je parle comme ça?) vous pouvez, sans avoir besoin de retourner à la vue d’« affichage-masquage », très facilement masquer la vignette d’un clic droit.

2018-11-03_14-29-13.jpeg

L’avantage, c’est que vous pouvez voir les visages qui font partie de la vignette, le désavantage, c’est que ce système est beaucoup plus lent que la vue dédiée au masquage.

Une fois que vous n’aurez plus de vignettes sans nom, vous verrez que vous pouvez afficher toutes les photos correspondant à une personne soit en cliquant sur une vignette dans la vue « Personnes », vue qui n’autorise pas d’autre recherche, soit en passant par les facettes dans la vue standard de Lighroom CC.

Rappel, une facette est un mot suivi de deux points.

2018-11-05_12-10-38.jpeg

Vous pourrez bien évidemment combiner les facettes pour faire des recherches sur des lieux et des personnes par exemple.

2018-11-05_12-17-33.jpeg

On voit que j’ai cherché Chambord, et la facette « Personnes » me montre les personnes prises en photo à cet endroit.

Lorsque tout est fini, vous allez constater que Sensei continue son travail, et vous propose de temps en temps de nouvelles vignettes.

Et que se passe-t-il quand on ajoute de nouvelles images?

Quand on importe des images qui contiennent des personnes que vous avez déjà reconnues, dans un premier temps, et très vite, les images sont classées sous la bonne personne.

Bizarrement, le mot-clé ne s’affiche pas tout de suite dans la zone des étiquettes, il faut un moment, voire plus d’une heure pour que ce soit le cas.

En conclusion

J’avais été perplexe ici à propos de l’intelligence artificielle de Sensei en matière de reconnaissance de visages dans Lightroom Classic.

J’ai bien l’impression que le système mis en place sur la version CC est bien meilleur.

Certes, il reste des erreurs parfois, mais la reconnaissance est dans l’ensemble bonne.

Cela vaut la peine d’y consacrer un moment, qui certes peut être assez long, mais bien plus rapide que ce que l’on a pu connaître il y a trois ans sur la version Classic.

Sauf quand toutes mes vignettes masquées se sont retrouvées visibles, je ne sais pas pourquoi, soudainement, la semaine passée.

Comme on ne peut pas sélectionner plusieurs vignettes à la fois, j’ai pu repasser une heure à remarquer toutes les vignettes qui ne portaient pas de nom, avec juste un avantage, j’ai repéré dans le tas une petite dizaine de vignettes que j’avais masquées par erreur.

Voilà ce que c’est que l’informatique, des fois, pas que du bonheur.

Cela dit, je suis très content de voir arriver cette bonne reconnaissance des visages sur la version CC.

À quand le module Carte?

À quand les plug-ins?