Convertir un catalogue Lightroom vers ON1 Photo Raw 2020, soyez hyper prudent!

Je vous ai raconté dans cet article mes envies de passer sur ON1 Photo Raw 2020.

Je vous ai expliqué dans cet autre article mes déboires suite à ce passage, après avoir cru que tout était rentré dans l’ordre dans un premier temps, alors qu’en fait, ce n’était pas du tout le cas puisque tous mes recadrages avaient disparu suite à une conversion de catalogue ratée depuis Lightroom vers ON1, et ce malgré une tentative de récupération chronophage.

Avant de vous expliquer où j’en suis en ce dimanche soir, je crois de mon devoir de vous mettre en garde sur une chose que pensais n’être qu’une formalité: la conversion d’un catalogue Lightroom vers un catalogue ON1 Photo Raw 2020 peut être extrêmement dangereuse pour les réglages de vos images RAW.

Quand je parle de conversion, en fait, il me semblait aller de soi que le catalogue Lightroom qui tient lieu de source n’était pas du tout touché.

Je pensais, semble-t-il naïvement, que le ON1 se débrouillait de son côté en ne touchant pas le catalogue de Lightroom.

Or, visiblement, il n’en est rien.

La preuve, et j’en ai parlé jeudi, la présence de ce bouton Roll Back « au cas où durant la migration, un problème serait survenu et que nos réglages dans Lightroom ne seraient plus corrects ».

2019-11-13_14-45-29

Il se trouve que, comme je l’ai expliqué, ma conversion a planté.

Me rappelant de la présence de ce bouton Roll Back, j’ai fait attention de vérifier que mes images avaient gardé leurs bons réglages. Il me semblait que c’était le cas, je n’ai pas pensé à regarder les cadrages.

Lorsque je me suis rendu compte que tous mes recadrages sur les RAW avaient sauté (20 ans de travail tout de même) c’était trop tard, je n’ai plus osé appuyer sur ce bouton, de peur d’empirer les choses.

Et je me suis trouvé pour le moins dans une sacrée mouise informatique et quelque part artistique.

Alors, pour que cela ne vous arrive pas à vous:

Si vous voulez convertir un fichier Lighroom vers ON1

  • soyez prudent, réfléchissez aux conséquences possibles;
  • travaillez uniquement avec une copie de catalogue qui n’est pas synchronisée avec le cloud d’Adobe;
  • mieux, travaillez avec des extraits de catalogue, pour éviter les problèmes sur un trop grand nombre d’images;
  • pour être vraiment sûr, travaillez sur un clone du disque sur lequel se trouvent vos images et votre catalogue, pour être vraiment sûr d’éviter les problèmes, toujours en faisant très attention d’avoir coupé la synchronisation avec le cloud d’Adobe.

Cela dit, les essais que j’ai faits ensuite, en dehors du fait des problèmes que j’ai eus ensuite avec mon catalogue et ma synchronisation Lightroom, essais que j’ai faits sur des extraits de catalogues, me montrent des résultats tout à fait satisfaisants… quand tout se passe bien.

Je ne dénigre pas ON1, je pense cependant qu’ils feraient bien de mettre en garde leurs utilisateurs que faire une conversion de catalogue peut être dangereux pour les réglages que vous avez faits sur vos images dans Lighroom.

Pour votre information, pour continuer (et clore j’espère) le feuilleton de mes aventures

Jeudi, j’en étais au fait qu’après être reparti d’une sauvegarde, je croyais avoir retrouvé tous mes réglages, et juste au moment de conclure mon article, j’ai regardé mes images sur iPad, et là, bing, tous mes recadrages disparaissaient l’un après l’autre, reportant la chose sur le cloud, qui lui-même le reportait sur Lightroom Classsic.

Tout était à recommencer.

Pour être tout à fait tranquille dans ma nouvelle tentative, une fois reparti de mon disque de sauvegarde, j’ai effectué les actions suivantes

  • j’ai désinstallé Lighroom Mobile sur mon iPhone et sur mon iPad, ce qui a détruit les données sur ces deux appareils, pour être sûrs qu’ils n’allaient pas renvoyer de fausses indications au cloud;
  • j’ai coupé ma connexion internet;
  • j’ai lancé Lighroom Classic et j’ai ouvert le catalogue sur mon disque de sauvegarde ce qui a lancé sa conversion pour la nouvelle version 2019;
  • une fois la conversion terminée, j’ai coupé la synchronisation vers le cloud, puis j’ai pu relancer ma connexion Internet;
  • j’ai vérifié que tous mes cadrages étaient bien présents, ce qui était le cas;
  • j’ai activé une fonction pour que mes photos soient retouchées en dernier sur Lighroom Classic (j’ai passé toutes mes images en dans le moteur d’Adobe version 4, puis toutes à nouveau en version 5);
  • j’ai recréé les aperçus dynamiques;
  • j’ai recréé les aperçus standards;
  • j’ai optimisé mon catalogue (action effectuée plusieurs fois dans le flux décrit ici);
  • j’ai vérifié une nouvelle fois la présence de mes réglages et de mes recadrages;
  • j’ai sauvegardé mon catalogue sur mon disque de sauvegarde, celui sur lequel je travaillais;
  • j’ai cloné ce disque sur un nouveau disque de 4 Tb, que j’avais préalablement formaté;
  • j’ai coupé ma connexion internet pour être sûr que la synchronisation ne reparte pas sans que j’aie fait quelques contrôles sur le catalogue cloné;
  • j’ai bien sûr débranché mon disque de sauvegarde que je garde encore précieusement au cas où;
  • j’ai lancé Lighroom et j’ai ouvert le catalogue sur mon nouveau disque;
  • j’ai vérifié que tout était en ordre, c’était le cas;
  • j’ai lancé la synchronisation avec le cloud qui a pris une bonne nuit;
  • quand cette synchronisation des réglages (les images étaient déjà dans le cloud) a été effectuée, j’ai prié le ciel;
  • je suis allé voir sur le Web si tout était en ordre, c’était le cas;
  • j’ai ouvert Lighroom Desktop, je l’ai laissé se synchroniser, ce qui a pris environ deux heures;
  • j’ai vérifié que tout était en ordre sur dans ce programme, puis ensuite sur Classic à nouveau, c’était le cas;
  • j’ai téléchargé Lightroom pour iPad, je l’ai lancé, et je l’ai laissé charger les images sur la tablette, j’ai fait ensuite des vérifications partout, tout est en ordre;
  • j’ai téléchargé Lighroom pour iPhone, et j’ai fait comme au paragraphe précédent: tout est en ordre aussi.

Et vous savez quoi? Je retrouve mes petits. Je pense que c’est bon.

En fait, je me retrouve là où j’en étais il y a environ une semaine.

Tout ça pour ça!

Pour l’instant, j’en reste là.

Je vais revenir à ce genre de choses tout tranquillement, dans quelques semaines, en suivant scrupuleusement les conseils que je vous ai donnés plus haut, en encadré.

Voilà, vous savez tout.

Moi, je me suis étonné par mon calme et ma patience, je dois bien l’avouer.

Et puis, quelque part, j’ai trouvé tout ça assez passionnant.