Autonomisez-moi ces voitures, vite fait!

L’autre jour, Elon Musk a envoyé une voiture dans l’espace.

Pas sûr que ce soit particulièrement écologique (parions qu’il avait retiré ses batteries, ne serait-ce que pour des raisons de poids) mais cet exploit a été suivi par des millions d’internautes qui ont ainsi pu oublier les mauvais résultas financiers annoncés dans le même temps et quel coup de pub pour Tesla!

Ce qui m’a le plus impressionné, c’est le retour des boosters (2 sur 3) absolument coordonnés sur leur plateforme, impressionnant.

Ce qui est moins simple, semble-t-il, pour Tesla, c’est de produire les S3, plus accessibles au commun des mortels que ses modèles précédents, ce qui inquiète ses investisseurs, mais ne ralentit pas les commandes de ces voitures assez révolutionnaires tout de même.

Il ne reste plus qu’à pouvoir les fabriquer en très grande série. Gageons que ce sera le cas dans les semaines, au pire les mois qui viennent.

Tesla annonce la voiture en grande partie autonome de série, qui dans quelques années vous mènera d’un point A vers un point B sans que vous n’ayez à intervenir autrement qu’en disant où est le point B à votre voiture.

Ça vous fait peur?

Trois craintes ressortent régulièrement:

  1. Certains craignent de mettre leur vie dans les mains (excusez l’image) de l’électronique et de l’intelligence artificielle.
  2. D’autres imaginent les problèmes légaux suite à d’éventuels accidents.
  3. D’autres enfin voient dans la voiture un espace de liberté, ont du plaisir à diriger leur monstre plus ou moins fougueux sur les routes et ne voudraient pas qu’on leur retire ce plaisir.

Pour le point 1, je suis assez persuadé qu’il y aura moins d’accidents le jour où toutes les voitures seront autonomes.

D’ailleurs, vous êtes inquiets lorsque vous roulez dans un métro ou un tram autonome vous? D’accord, il est sur des rails et doit faire face à moins d’éléments perturbateurs que ne doit le faire une automobile.

Non, quand le système sera au point, il sera certainement plus sûr que ce que nous vivons actuellement, avec les erreurs humaines, les SMS au volant, l’alcool, les mâles virils fous de vitesse dépassant en plein contour et j’en passe.

En ce qui concerne le point 2, je n’ai aucun souci, les lois vont se mettre en place, il y aura une jurisprudence qui se mettra en place assez rapidement. Certes, les juristes devront innover, puisque c’est la première fois qu’il faudra trouver des responsabilités autres qu’humaines lors de litiges. Peut-être attaquera-t-on les marques et leurs ingénieurs.

Point 3 enfin: ce débat d’aimer conduire et de rester maître de sa machine, que ne l’ai-je entendu lorsque je suis passé sur une voiture automatique.

La boîte automatique, quel pied!

Aux États-Unis, presque 100 % des véhicules sont équipés d’une boîte automatique.

En France, en 2017, 25 % des véhicules neufs ont été commandés avec cette option.

En Suisse, c’est 50 %.

Je vais changer de voiture en mai 2018, arrivant en fin de leasing.

Je vais reprendre une SEAT Ibiza

2018-02-10_09-17-23.png
Ce sera exactement celle-ci.

Une trois cylindres EcoTSI 115CH / 85KW FR DSG Stop – Start, avec boîte automatique donc, double embrayage DSG 7 du groupe VW.

La même boîte encore améliorée que celle que j’ai sur ma SEAT actuelle.

Et avant cela, j’avais une Renault Espace automatique, et une Clio automatique elle aussi, que j’ai gardée 12 ans et avec laquelle nous avons roulé en tout 270 000 kilomètres.

Si l’Espace a été mauvaise en matière de fiabilité, la Clio a été simplement extraordinaire.

Mais l’une comme l’autre ne m’ont jamais posé le moindre problème de boîte automatique.

Certes, il s’agissait de boîtes à 4 rapports peu sophistiquées, mais qui fonctionnaient à merveille.

Sur la SEAT Ibiza, ce n’est plus 4 rapports, mais 7 dont il est question.

Mais pour tout vous dire, je ne m’en rends même pas compte, tellement les changements de rapports sont rapides, silencieux, et imperceptibles.

C’est juste incroyable.

On parle d’une certaine fragilité de cette boîte DSG 7. J’arrive bientôt à 80 000 km, rien à signaler, si ce n’est quelques à coups rares en sortant d’un service, qui ont totalement disparu lors d’un retour rapide au garage.

La nouvelle boîte DSG 7 que je trouverai dans ma nouvelle SEAT est, semble-t-il, encore améliorée en fiabilité (je ne vois pas comment c’est possible en matière de conduite, tellement la précédente était bonne, mais admettons).

Celui qui n’a pas roulé avec une boîte automatique à double embrayage ne peut pas comprendre à quel point passer les vitesses manuellement est quelque chose de complètement anachronique.

Les avantages?

  • la boîte automatique est totalement déstressante, notamment en ville ou dans les bouchons, mais également sur route normale, voire même dans une route de montagne;
  • la boîte automatique, et plus précisément, lorsque c’est une double-embrayage, passe les vitesses aussi vite que vous, et peut-être même plus intelligemment que vous;
  • avec une boîte automatique, vous roulez efficacement certes, mais de manière beaucoup plus coulée: du coup, économie de pneus, de bruit, et, avec les boîtes maintenant tellement intelligentes qu’elles savent parfaitement rétrograder, vous n’usez pas plus les freins qu’avec une boîte manuelle;
  • du coup également, vous ne consommez pas plus qu’avec une boîte manuelle. Certaines voitures automatiques consomment même moins que leur sœur manuelle.

    2018-02-10_09-02-52.png
    En ville, la boîte auto consomme 2 dl de moins, par contre, en extra-urbain, elle consomme 1 dl de plus. Oui je sais, ces chiffres sont à relativiser, mais proportionnellement, ils sont justes.

Le désavantage?

Un supplément de prix par rapport à la boîte manuelle.

C’est tout.

À ceux qui reprochent la perte de liberté qu’impose la boîte automatique, je réponds deux choses:

  • je mets ma liberté ailleurs que dans le fait de passer les vitesses de ma voiture;
  • il est toujours possible de changer les vitesses manuellement.

Sur ma SEAT actuelle, c’est sur le levier de vitesses, on rétrograde en poussant le levier, vers l’arrière pour passer le rapport supérieur.

Mais vous voulez savoir? J’ai dû l’utiliser deux fois pour faire mumuse, mais 5 minutes en tout.

Et peut-être (mais je ne suis même plus sûr), l’ai-je utilisé sur la neige dans une descente de col une fois.

Peut-être le ferai-je plus avec ma nouvelle SEAT qui a les palettes au volant?

On verra, mais j’en doute.

Vous voyez, je suis de ceux qui conduisent, disons… correctement, mais je dois admettre que la boîte automatique est meilleure que moi, et ça ne me fait pas plus que ça.

Donc je la laisse faire.

Ah… Et vous savez quoi en plus? Je n’ai consommé en moyenne que 6,5 litres aux cent kilomètres en 4 ans.

Pour rien au monde, je ne voudrais retourner sur une boîte manuelle.

En conclusion

Tout ça pour dire que dès que c’est possible, j’espère lors du prochain changement de voiture, dans 4 ans et 3 mois, je me réjouis de prendre un véhicule qui sera doté d’un grand nombre de fonctions d’autonomie.

Et si possible électrique.

Dans 4 ans, tout cela devrait être possible, non?

 

34 Comments

  1. Gérard BIOTEAU

    45 ans que je conduit avec plaisir avec 3 pédales, pour moi l’automatique ce sera avec une voiture électrique et l’âge venant avec un maximum d’autonomie. Mais le budget de l’état va en prendre un coup si les radars ne peuvent plus être utilisés faute de contrevenants, sauf bug du système ou bidouillage d’un geek.

    J'aime

  2. Je suis tout à fait d’accord avec toi pour ce qui est de la voiture automatique. Ma mère avait déjà une Renault 5 il y a trente ans et déjà à l’époque je m’amuser à démarrer plus rapidement au feu que les autres voitures. Par contre, en suite il n’y avait que 3 vitesses et les paliers de vitesses étaient énormes. Puis pour mes voitures, j’ai du attendre d’avoir un peu plus de moyens pour revenir, non à l’automatique, mais à la boite manuelle contrôlée (je ne sais plus les acronymes français et anglais qu’utilise Citroën) de mes 2 Picasso C4 (pas en même temps, l’une après l’autre…) : un régal. La techno s’est même améliorée entre les deux modèles, juste encore une difficulté sur la descente de fortes pentes où le régime moteur est fort car vraiment en sur-régime (pour du frein moteur?). L’avantage du manuel piloté est qu’elle se conduit comme une automatique : plus besoin en embouteillage de passer son temps à manoeuvrer son embrayage et son levier de vitesse, mais on a en plus des palettes au volant sous les doigts (comme des voitures de course ;-)) pour changer de vitesse soi-même directement (sans changer de mode comme sur une automatique). Je l’utilise rarement(je n’ai pas une conduite sportive) mais cela peut être pratique pour rétrograder rapidement et avoir la puissance de doubler. C’est vrai qu’au départ on peut être un peu surpris du temps de réaction de la voiture qui doit comprendre en un 1/4 de seconde qu’elle doit rétrograder pour un besoin de puissance simplement parce qu’on appuie fort & rapidement sur le champignon (alors qu’en manuel, on anticipe soi-même).
    Et on peut très bien passer de l’automatique à la manuelle (notre seconde petite voiture est une manuelle : histoire de prix bien sûr) et nos enfants dès leur apprentissage ont appris avec les 2 voitures et passent ainsi de l’un à l’autre sans soucis….

    Pour le futur de la voiture, je suis d’accord aussi sur tout ce que tu as écrit, la difficulté technique est de devoir commencer avec un mix des voitures autonomes et classiques. Il faut voir la voiture autonome comme un bus ou un train mais qui ne nous oblige pas à respecter un horaire de départ fixe. Je me dis qu’au départ on aura un mode mixte : de chez soi à l’autoroute on conduira soi-même puis arrivé sur l’autoroute, on se mettra dans un « train » de voitures autonomes qui, de fait qu’il n’y aura plus d’autres véhicules classiques à droite ou à gauche, pourra rouler beaucoup plus vite et on passera ainsi moins de temps dans les transports quand on ira loin, tout en faisant autre chose pendant ce temps (lire, regarder un film, jouer) que d’avoir les mains sur le volant, cerveau concentré sur le ruban d’asphalte (et donc fatigué)…. Et pour les fans de conduite (ce que je comprends) il y a aura plus de circuits (qui existent déjà) où on pourra non seulement conduire manuellement, mais plus vite (pour plus de sensation) et moins cher : pas besoin d’acheter une voiture de course !

    Enfin pour revenir sur la voiture d’Elon Musk : c’est plus sympa (ou plus coup de pub en effet) d’envoyer une voiture dans l’espace qu’un simple bloc de béton pour simuler la présence d’un futur satellite (mais qui aura la priorité en cas de croisement de la voiture et d’une fusée ?). Et cela fait de plus belles images.
    Et pour avoir une « vision » pour les oreilles de ces lancements et retours, une petite video sympathique à écouter avec un casque sur les oreilles ici.

    J'aime

  3. @Gérard
    Les amendes trop nombreuses sont mal gérées dixit la cour des comptes donc moins d’infractions = moins d’amendes = meilleur gestion = autant pour l’état. Sans être certain!

    J'aime

  4. Je n’ai eu que deux voitures avec boites manuelles, une Citroen D-Super 5 et une Mazda 626, sinon que des voitures à boites automatiques, en étant KAM depuis 1988 j’ai toujours apprécié les boites auto, surtout en faisant en moyenne 65’000 km par an.

    Ma dernière une Citroën C4 eHDi à boite robotisée, boite décriée, qui ne m’a jamais trahi avec passé 120’000 km en 5 ans, diesel de 115 CV, ma première diesel avec filtre à particules, qui consomme 4,8 lt de moyenne. Voiture classée A, alors que le moulin à café de PSA, le 1,2 lt 3 cylindres de 131 CV en boite EAT6 est lui classé en D, cherchez l’erreur …

    Tout ça pour dire que je n’ai jamais regretté de rouler en boite auto, ni en 6 cylindres durant des années, à part avec les voitures d’entreprise durant 8 ans qui étaient des 4 cylindres, des Peugeot 403 auto, une Opel Rekord auto, une Mazda 626 auto.

    La voiture qui a consommé le moins d’essence sur grandes distances, une Renault Safrane 5 cylindres qui brulait 7,3 lt au 100 km, sinon les 6 cylindres de PSA et Renault ont toujours été autour des 8 lt au 100 km toujours sur grand trajet, en ville les consommations des essences tournaient autour des 11,5 en tenant comptes du poids des véhicules. La voiture qui à consommé le plus, une Toyota Crown, boite auto, qui brulait 13 lt en moyenne sur l’année. Durant ma vie professionnelle je changeais tous les 15 mois de voiture pour les voitures d’entreprise et tous les 18 mois avec mes voitures personnelles.

    J’apprécie grandement les nouveautés, les aides à la conduite, les phares qui tournent dans les virages. Ce que je regrette le plus l’abandon de suspension hydraulique des DS et ID, XM. …

    J'aime

  5. Concernant la voiture autonome, je pense que c’est plus un problème éthique/juridique que technique car que va décider la voiture si les 2 seules alternatives sont soit prendre un mur, soit « passer » sur un piéton?
    Quant au futur des boites manuelles, avec l’avènement de l’électrique/hybride et de la conduite autonome, celles-ci vont tout simplement disparaître.

    J'aime

  6. Ma prochaine voiture sera automatique puisque électrique 😉
    Mais pour l’instant je garde mon allemande au mazout, elle vient à peine de terminer son rodage (240’000 km).

    Peut-être que l’électrique ne sera pas encore intéressant quand je devrai changer alors je reprendrai une occasion allemande au mazout (acheter une allemande d’occasion et la garder jusqu’au bout, je ne pense pas qu’il est possible de faire mieux d’un point de vue économique)

    J'aime

  7. Boite manuelle et moteur diesel. Dans les 6 l / 100 km en roulant plutôt fort. J’ai fait 100 000 km avec mes pneus avant et 150 000 avec les arrières. Ca c’est le record, mais ça tourne dans ces valeurs, et j’ai des pneus contact (neige) toute l’année. Mes bagnoles paraissent neuves à 300 000 km, moi aussi je roule beaucoup pour le boulot.
    Je ne suis pas impatient qu’une machine me remplace, et pas sûr qu’elle fasse mieux de sitôt. Ceux que je m’emmène me disent parfois que je roule un peu fort, mais ils me foutent vite la paix car s’endorment assez vite. J’aime conduire, heureusement vu mes nombreux déplacements.

    Concernant l’électricité, à chaque fois qu’on en parle, il faudrait préciser d’où elle vient. L’électricité n’est qu’un moyen d’utiliser une énergie différente à la source (hydraulique, nucléaire, éolienne, photovoltaique, etc.). À chaque fois qu’on parle du pétrole, on explique d’où il vient (forage en mer, gaz de schiste, etc.). Le réservoir est une caisse en taule, ce qui n’est pas le cas du réservoir électrique. Sujet à ne pas oublié non plus.
    Pas que je sois contre, loin de la, je demande juste des informations non orientées.

    J'aime

  8. Bonjour, en effet le débat avant d’être juridique est d’abord éthique, et il n’est pas simple comme vous pouvez vous l’imaginer. Et l’exemple mur/piétons est loin d’être le plus ardu à arbitrer. Pour ce qui est des amendes de l’état, oui il devrait, heureusement, y avoir moins de collecte. Mais également pour l’Etat et la communauté beaucoup moins de frais liés aux accidents (médicaux, infrastructures etc….).

    J'aime

  9. Adepte inconditionnel de la boîte auto depuis un voyage au usa il y a 25 ans, je regrette qu’en Europe il y’a pas si longtemps les boites auto étaient sur les finitions supérieures.
    Sur un suv coréen depuis 5 ans (145k kilomètres / chaîne distribution) , je loue la fiabilité de la 4 roue motrice ? J’ai une conduite sportive voir brutale et jusqu’à maintenant la Dsg 7 m’était déconseillé ( peut être cela a fait des progrès mais chaque passage chez le concessionnaire pique le budget vacances ….).
    Par contre sur le conseil d’amis j’ai fait une vidange préventive de la boîte auto à 100 000kilometres pour éviter les problèmes.
    Vivement la conduite autonome dans les embouteillages pour que je puisse lire et répondre à Cuk ou regarder mes listes de lectures vidéo.

    J'aime

  10. Et comment que ce sera possible dans 4 ans, d’ailleurs le groupe VW va sortir en 2022, si tout se passe selon leurs prévisions, le successeur du légendaire Combi en électrique et probablement avec pas mal d’autonomie dans ses fonctionnements. J’ai vu récemment un reportage du prototype et il est tout simplement magnifique. Bon c’est un peu plus grand qu’une citadine mais tellement multi-usages.
    Je roule également depuis environ 6 ans en boîte auto à double embrayage et je ne pourrais tout simplement pas revenir en arrière. Bon là je vais aussi changer dans le courant de l’année pour une essence, probablement la dernière aussi, après ce sera j’espère mûr pour l’électrique. Juste encore un peu tôt actuellement pour moi.

    J'aime

  11. Toutes les questions que vous posez sont évidemment bonnes, mais elles vont trouver rapidement une réponse, j’en suis persuadé.
    Quant à la source d’électricité, l’avenir semble être dans l’hydrogène qu’on se fabrique à la maison à base de panneaux solaires.
    J’aimerais bien encore voir ça.

    Aimé par 1 personne

  12. Encore quelques mots pour dire que j’ai regardé en direct avec fébrilité le décollage de la Falcon Heavy et que je suis très content pour Elon Musk que tout a fonctionné. J’aime bien ces milliardaires en jeans et t-shirt, qui ont des rêves et quand ils les réalisent ont des sourires d’enfant heureux.
    J’aime bien aussi les pionniers et c’en est un dans ce qu’il entreprend, même si la voiture électrique doit avoir plus d’un siècle et que j’ai un peu peur qu’il se fasse dépasser par la droite dans quelques années par les grands groupes automobiles.
    Heureusement qu’il a d’autres atouts importants dans d’autres domaines pour pouvoir compenser d’éventuels futurs soucis.
    PS : pour ceux qui sont intéressés par le futur VW I.D. Buzz il y a des articles qui en parlent sur le net dont un tout récent sur turbo.fr, c’est dans le magazine tv du même nom que j’ai vu le reportage en question (désolé je ne sais pas mettre de lien ici).

    J'aime

  13. La conduite automobile m’ennuie très très profondément, et ce, depuis plus de 50 ans. J’ai toujours rêvé d’un système automatique qui nous véhiculerait – famille et moi – à base de rail électro- quelque chose noyé dans la chaussée que la voiture suivrait.
    Néanmoins, il faut bien séparer 3 éléments:
    – l’énergie employée par le véhicule
    – la gestion de cette énergie, sur les voitures à moteur thermique, la boite automatique ou pas
    – l’automatisme de la conduite

    Il est clair aujourd’hui que le moteur thermique est condamné et ça ne me parait pas décevant du tout.
    On va se tourner vers l’électricité ? accepterons nous la période de recharge des batteries au bout de 300, 400, 500, 600 kms. J’ai lu que Honda va proposer un échange de batteries dans des stations service. L’idée me parait intéressante.
    Il y a aussi la pile à combustible qui nécessite encore quelques progrès.
    Va t on aller comme le cite François vers les moteurs à hydrogène ? À ma connaissance les problèmes sont loin d’être résolus.

    Revenons un peu aux moteurs thermiques. Francois cite en exemple les USA qui ont depuis des lustres une limitation de vitesse à 50mph. Les millions de propriétaires de voitures n’y sont pas plus inaptes à la conduite.
    Anecdote: j’ai récemment rejoint à Roissy Charles de Gaulle, un ami musicien, américain, qui avait loué une voiture.
    Quand il est monté à bord et a vu la conduite à boite mécanique, il a dit: is this fucking car can be driven ? J’ai pris le volant.
    Je n’ai que des voitures à boites automatiques depuis 1976.
    Actuellement une Audi A1 essence à boite comme celle que décrit François – je me demande si ce n’est pas la même. Rien à dire sinon, silence, souplesse, confort. Consommation moyenne 6,2 l/100 km. J’en suis à 132000 kms, sans aucun souci.
    J’ai eu auparavant, des voitures à boite auto Honda, Jeep, Saab

    J'aime

  14. J’ai oublié de dire que j’ai pu « conduire » une cinquantaine de kms une Tesla modèle S. Très séduisant, mais le prix est indécent.

    J'aime

  15. 1) La Tesla d’Elon avait ses batteries, sinon pas possible de faire jouer la musique et d’alimenter les caméras pour les photos.

    2) Le ballet coordonnées des boosters qui redescendent ! A) Ils ont atterris avec 1 ou 2 secondes d’écart. B) Je suis à 99% certains que la diffusion a gaffé et montrer les 2 flux provenant du même booster, puisque vers la fin ils zoom sur le pad d’atterrissage et c’est le même. Les deux pads d’atterrissage sont montrés au début du webcast et sont de couleurs totalement différentes, même moi, daltonien, ne pourrais pas les confondre.

    3) La transmission automatique, vaste débat, en général c’est bien, MAIS A) en conduite sportive, c’est nul, B) sur la neige pas top du tout, C) plus cher, D) plus lourd, D’) donc moins économique. Ma première voiture était automatique, plus jamais sauf si électrique (pas vraiment de transmission puisqu’une seule vitesse avant et une seule pour reculer).

    4) Concernant le « remplissage » des batteries avec de l’énergie électrique. Il faut prendre en compte qu’un moteur à pétrole (même à gaz naturel) est bcp moins efficace qu’un moteur électrique, et occasionne une énorme perte en chaleur, donc coûte plus cher en énergie au total pour vous déplacer du point A au point B.

    Même avec l’arrivé en Europe de plus en plus de voiture électrique, en France, les qques centrales au charbon servant lors de pointe de demande en hiver ne servent que très rarement. Certes, il faudra mettre des éoliennes et panneaux solaire en plus pour prendre en compte la consommation grandissante des voitures électrique, mais il y a tellement de surfaces non-utilisées aujourd’hui pour mettre des panneaux solaire que nous avons bcp de marge (ex. parking de grande surface, toiture d’usine, les quais des gares, les gares de triage (Villeneuve St-Georges = 2 Km carré env.))

    J'aime

  16. @rmigneron,
    Concernant le point 3), ça dépend de quelle boîte automatique on parle ?
    L’article parle de la boîte automatique à double embrayage du groupe VW, ça va faire 6 ans que je roule avec ce genre de boîte et pour rien au monde je ne reviendrai à une boîte manuelle.
    Pour la conduite « sportive » j’ai l’option « S », pour la conduite sur neige il y a toujours la possibilité de passer en mode « manuelle » avec l’option « +/-« .
    D’accord c’est un peu plus lourd et plus cher à l’achat, environ 2’000.- sur un véhicule neuf, mais consomme en général moins qu’une manuelle donc ces « désavantages » s’annulent à terme.
    Et puis il faut mettre le confort d’utilisation incomparable dans la balance, rien que de ne plus avoir besoin d’utiliser le frein à main lorsque tu dois effectuer un démarrage en côte est déjà un vrai bonheur et en Suisse les côtes il y en a quelques unes… 🙂 Idem dans les bouchons de plus en plus fréquent autant en ville que sur autoroute, pas besoin de jouer de la boîte et de la pédale d’embrayage sans arrêt.
    Bon après avoir vu ce week-end un reportage sur le salon Rétromobile 2018 à Paris, je prendrai bien une Porsche 356 1500 Coupé pour les dimanches d’été ! Inspirée esthétiquement par la VW Coccinelle dans les années 50 elle n’a malheureusement pas suivi le même prix de vente ! Dommage… 🙂

    Aimé par 1 personne

  17. Ah, je suis assis dans coque pitre à la noix, peu de femmes bagnolo technophile ici no comment…
    SMAmitiés
    aux fins lecteurs, pilotes en ligne sur l’auto en route pour les stars telle est Esla n’est-ce pas Elsa ?
    Et pour les amateurs de grande muskmusiK à Kafé y a ka pas foto ni cafè !
    P’tit poème sans prosodie ni mélodie râpe à fromage attention sortie
    de contour rapp’ :

    À force
    De se faire
    Démolir, on
    Renaîtra de
    Noces
    Cendres
    À moins
    D’un iota
    D’une longue
    Et d’une brève

    Ne dissimule
    Point d’orgue

    La Suisse n’est pour l’instant qu’à moitié en ruine
    Alors que la France aux trois quart de ruines
    Au delà de cinquante pour cent le pluriel
    L’emporte sur le masculin féminin tout
    Confondu(.)
    Concert n’est que ruine de l’âme
    Comme au XIXème charogne et
    Pourriture sans conscience naît
    Que nez en trompe l’œil
    D’éléphant on ne
    Naît plus pour
    Manger la
    Pomme
    Car le
    Vers
    Est
    Sous
    Le vérin
    Souverain
    Trouver une pomme mangeable est sur le point…
    D’orgue
    Final
    Dé-
    Finitif
    In
    Valid
    Blockchain
    Iota
    Over quota
    Neighbour
    Unreachable…
    Tesla desappeared in over space blind view from – to ‘
    Macaron succed in operating system without macron
    Autodestruction project rather than self control taught.
    End of programm
    Thanks me
    To you
    U too
    Two
    2
    For free
    3
    Alternate
    Iota

    I iota be with you
    Thank’S
    s
    E
    N
    Den then zen
    !

    infinitif du verbe p’être en pé toi-même CQ
    FD
    QS
    P(F)D

    un jour il s’est lancé une nuit dans la programmation
    de nuit
    nocturne
    ROM antique
    dRAM
    SD
    identification impossible
    radar toi-même
    radin radis radicelle qui manque
    à qui sait point nommer
    ELLE
    aile
    L
    m
    ¥
    *

    J'aime

  18. @rmigneron
    A) en conduite sportive, c’est nul? Quelle voiture avez-vous essayé pour être aussi affirmatif? Si vous en avez roulé une, elle ne devait pas être très récente..
    J’ai roulé avec plusieurs sportives (BMW M, Audi RS, Porsche, …) avec des boîtes à double embrayage et je peux vous assurer que le plaisir sportif est bien là. Ces boîtes de nouvelle génération sont bien plus rapides qu’une boîte manuelle, et donnent un plaisir énorme. De mon côté en tout cas, je ne passerai plus à une boîte manuelle. Le seul point sur lequel je suis d’accord avec vous, c’est le prix.. mais bon, vu les avantages, je suis prêt à mettre les 2-3’000.- supplémentaires.

    J'aime

  19. @Sam, on a pas le budget !

    Prenez un VW TDI ou qqch du genre et les palettes au volant coûtent une fortune, reste la manuelle ou l’automatique normale et c’est de celle-là que je parle.

    Une bagnole étant une dépense et perdant bcp de valeur à chaque année, j’préfère mettre l’argent ailleurs.

    J'aime

  20. @rmigneron,
    Concernant une boîte automatique « normale », nous avons essayé, ma compagne et moi, une Mini il y a six ans également lors de nos changements de véhicule respectif. Le vendeur, avant que nous prenions le volant, nous expliquais tout le bien de la boîte auto Mini et du groupe BMW qui était la meilleure du marché de l’époque, mieux que Mercedes pour qui il avait aussi travaillé, etc, etc…
    Résultat : déjà que la Mini à la base n’est pas un modèle de confort au niveau suspension, un vrai tape-cul en fait, mais avec la boîte automatique « normale » pleines d’à-coups c’était incroyablement pénible à conduire rien que sûr quelques kilomètres. J’ose pas imaginer sur une moyenne-longue distance. En tous cas pour nous c’était entendu.
    Quelques jours plus tard nous sommes allés essayer une première voiture avec la boîte automatique à double embrayage de chez VW. LE JOUR ET LA NUIT.
    Quelques mois plus tard nous avions chacun notre voiture du groupe VW avec la « vraie meilleure boîte du marché de l’époque » ! D’autres marques depuis ont emboité (!) le pas.
    Et dernièrement j’ai appris que MINI va sortir cette année ses nouveaux modèles re-stylés avec boîte automatique à double embrayage…

    J'aime

  21. @rmigneron
    je parlais de voiture de sport vu que vous parliez de conduite sportive.. en voiture familiale je roule en VW Tiguan avec la même double-embrayage que la patron d’ici, et je ne vois vraiment pas ce qu’on pourrait lui reprocher en terme de conduite sportive / neige .. et concernant la « fortune » que coûte l’option : j’imagine que vue la tendance du marché l’automatique va se revendre mieux..

    J'aime

  22. La voiture àboîte manuelle possèdele système d’assistance de démarrage en côte (frein à main serré automatiquement), ma précédente auto en boîte manuelle également avait déjà ce système. Ca m’a surpris au début car je ne le savais pas.

    Oui, un moteur électrique a un rendement bien meilleur qu’un moteur thermique, mais comme je l’ai dit il faut tenir compte du rendement pour fabriquer cette électricité et la stocker.

    J'aime

  23. En 2005 j’ai fait l’acquisition d’une Mini Cooper S avec boîte DSG à double embrayage et palettes au volant. Donc rien à voir avec la boîte auto des Mini One et Cooper. Une vraie merveille ! Mais 4 ans plus tard, problème. Parfois la boîte patinait et je n’avançais plus. Direction concessionnaire. Après examen on me dit que : rien à faire, il faut changer la boîte. Prix 10’000 chf mais BMW suisse vous le fait pour 8’500 !

    Changement de direction : un petit garagiste du coin. Celui-ci se renseigne auprès d’une grande concession autre. Conseil : changer l’huile de la boîte auto et la crépinette (filtre à huile). Ce qui fut fait.

    Resultat: 650 chf au lieu de 8’500 et plus de problème. 7 ans après, toujours pas de problème !

    Conclusion personnelle, la boîte DSG est une merveille de rapidité, douceur et précision. Mais il faut faire, de temps en temps, une changement d’huile de la boîte et … de la crépinette.

    J'aime

  24. Skoda Fabia Break avec 1,2l Turbo de 120ch. et DSG 7 rapports… Pour résumer, je déteste l’autoroute, et j’adore les routes sinueuses. Pour celles et ceux qui me connaissent, j’ai ce qu’on appelle le « pouce » lourd, à défaut du pied… 😉

    Mais, sans rire, de loin la meilleure boîte à vitesse que j’ai jamais eue. Le tout pour 6l/100km env.

    Pas d’inquiétude François, tu fais le bon choix. Au plaisir de vous relire.

    J'aime

  25. Dans presque toutes les boîtes (auto ou manuelles), on devrait changer l’huile au moins une fois (après env. 100 K Km).

    En ’93, à Montréal, j’avais une Acura (gamme de luxe Honda) Integra depuis un an et demi env., arrivé en septembre, j’ai changer l’huile de la boîte pour mettre de la synthétique et ça été une merveille surtout lors de l’ère glacière 93-94 (25/12 au 10/02), avec des températures descendant au -45°C toutes les nuits et pas plus de -25° le jour et la voiture qui couchait dehors.

    Au petit matin, après trois changements de vitesse, c’était fluide comme en été !!! Comme quoi, j’avais eu la bonne idée de mettre de la synthétique et non de la minérale ! (À l’époque, le groupe Honda mettait de l’huile à moteur dans ses boîtes manuelles, pas de l’huile spéciale à transmission plus rare).

    J'aime

  26. Les boîtes modernes ne nécessitent plus de changement d’huile… normalement.

    J'aime

  27. Bon. J’ai du rattrapage à faire vu que débordé par le taf hier…

    Je m’exprime donc avec un jour de retard sur ce sujet.

    Pardon d’avance, je vais me lâcher un peu, j’ai du temps… 😉

    Tesla annonce la voiture en grande partie autonome de série, qui dans quelques années vous mènera d’un point A vers un point B sans que vous n’ayez à intervenir autrement qu’en disant où est le point B à votre voiture.

    Ça vous fait peur?

    Trois craintes ressortent régulièrement:
    1.Certains craignent de mettre leur vie dans les mains (excusez l’image) de l’électronique et de l’intelligence artificielle.
    2.D’autres imaginent les problèmes légaux suite à d’éventuels accidents.
    3.D’autres enfin voient dans la voiture un espace de liberté, ont du plaisir à diriger leur monstre plus ou moins fougueux sur les routes et ne voudraient pas qu’on leur retire ce plaisir.

    Alors si ça me fait peur ? Absolument pas ! Je dirais même que j’attends avec impatience de pouvoir me laisser conduire par une voiture autonome ! Dès que c’est dans mes moyens, je me lance !

    Et pouvoir dormir en roulant ! Hop un petit somme en allant travailler 🙂

    Pour les 3 craintes suggérées:

    (Mettre ma vie dans les mains de l’électronique) On le fait déjà bien souvent, ne serait-ce qu’en prenant un ascenseur, non ? ;-)…
    J’ai peur de l’AI à moyen et long terme pour d’autres raisons que j’ai dites ici: https://www.facebook.com/notes/chip-raptor/le-3%C3%A8me-d%C3%A9fi-de-lhumanit%C3%A9/1958354371048706/
    Je suis en effet convaincu que la suite de l’évolution de la vie intelligente sur Terre (et ailleurs) se fera par elle et sans nous. (Après une période transitoire pendant laquelle l’homme sera « augmenté » par diverses prothèses bioniques (ça commence)… Mais ensuite, la machine intelligente se passera sans doute totalement de l’humain, ce poids mort biologique à l’évolution par mutations génétiques aléatoires sélectionnées par la pression de l’environnement dite « sélection naturelle », évolution efficace mais bien trop lente par rapport à celle qui s’offrira à l’intelligence artificielle et aux machines capables de se reproduire et de s’améliorer à chaque génération)… Bref c’est une autre histoire.
    Mais je n’ai surement pas peur de l’AI pour me laisser conduire dans des voitures autonomes de la génération qui arrive. Enfin quand ce sera au point bien-sûr… Car c’est un sacré défi technologique tout de même. Même si on est à bout touchant.
    (Les problèmes légaux en cas d’accident). Ca ça me fait bien rigoler. Quels problèmes légaux ?? Il va de soit que le seul responsable d’un accident ne pourra être que le fabricant du véhicule, puisque c’est lui qui conduit. (Sauf faute d’entretien). Quand un ascenseur tombe, on ne va tout de même pas poursuivre les occupants ! On peut éventuellement commencer par attaquer le propriétaire de l’ascenseur, mais il se retournera logiquement immédiatement contre le fabricant et/ou la société responsable de l’entretien.

    Quant au fameux dilemme AI, de l’accident inévitable dans lequel le cerveau de la voiture doit choisir entre tuer deux fillettes sous l’abri-bus ou deux octogénaires dans le véhicule qui surgit… Franchement je crois que c’est de la science-fiction de peu d’intérêt… Au pire il tranchera au hasard, finalement un peu comme un conducteur humain qui n’a pas le temps matériel de faire ce genre de réflexion dans une telle urgence… Et si les robots de conduite sont bien fait, si ils se retrouvent dans une telle situation ce sera forcément parce qu’au moins l’un des humains impliqué dans cet accident aura été imprudent ou aura violé une règle de circulation…

    3.(conduite manuelle = liberté) Oui, comme de faire tout ce qui ne se fait plus, par nostalgie romantique d’un temps révolu: Porter une montre oignon ou un chapeau haut de forme, envoyer des lettres cachetées à la cire, monter à cheval, conduire de vieilles guimbardes, écouter des vieux disques 16 tours sur un gramophone à pavillon, écouter de la musique sur des amplis à tubes (Hi hi hi !), demander à sa femme de mettre des porte-jarretelles, etc… Ca se fera toujours pour ceux qui aiment… Mais bon, ce sera exotique, et en cas d’accident contre une voiture autonome, gageons il sera difficile de s’en sortir blanc comme neige… 😉

    Pour la boîte automatique:

    Ah bon, c’est encore un débat aujourd’hui ?

    Encore une nostalgie romantique et surannée incompréhensible la boîte manuelle…

    Y’a longtemps que je ne jure que par cela. (La plupart des boîtes automatiques permettent aujourd’hui de passer en manuel quand on veut optimiser ses performances dans un col (et bouffer deux fois plus d’essence…)

    A ce sujet j’ai envie de faire comme François (et plusieurs d’entre vous): vous parler de ma nouvelle voiture dont je suis bêtement très fier… (ce qu’on est matérialistes tout de même, nous autres mâles automobilistes !) Bon y’a des nanas aussi fans de voitures… Mais c’est moins courant… Et en général c’est pour des Mini-Cooper…

    Oui j’avoue, comme un peu tout le monde, changer de voiture est un bonheur simple qui me met à chaque fois en émoi, comme l’achat d’un nouvel ordi ou autre gadget techno…

    J’ai à chaque fois un peu honte d’être aussi matérialiste mais c’est ainsi… L’odeur du neuf… Je sais pas… (Car en fait je ne suis pas un grand fan d’automobile. Je ne regarde pas la F1. Je ne lave ma voiture que deux fois par année, et je ne la poolish jamais le samedi après-midi pour faire briller les chromes et les jantes ripolinées…) Je me contente de passer l’aspiro au printemps quand l’intérieur commence à me dégouter et que le soleil arrive…

    Donc j’ai changé de voiture il y a un peu plus d’un an. Un véhicule neuf car je n’ai acheté qu’une seule fois un véhicule d’occasion… j’étais étudiant et je me suis fait avoir. Depuis je ne prends plus le risque… (Et puis j’aime tellement tout ce qui est neuf…)

    Alors je me suis nettement embourgeoisé cette fois en acquérant ma première… Mercedes !

    Bon, une simple classe A, finalement pas si onéreuse que je ne l’imaginais. Même si plus chère de 10k à ce que j’avais l’habitude de consacrer à un nouveau véhicule…

    Jusqu’ici j’achetais presque toujours japonais. (Mazda ou Nissan), j’ai eu un Ford Galaxy aussi à l’époque ou je devais trimbaler trois marmottes…

    Je dois expliquer les priorités qui m’ont fait finalement envisager cette voiture.

    Depuis 2 ans je travaille à Bulle (habitant le Mont-sur-Lausanne). Cela représente 50km d’autoroute. à faire 2 fois par jour. soit 500km par semaine et donc 25’000km par an, juste pour le boulot. (32’000 en fait avec les déplacements privés)

    Or j’avais acheté comme dernier véhicule un 4×4 Nissan JUKE. (J’avais fait ce -mauvais- choix d’un 4×4 car j’avais fait un tête à queue sur une autoroute enneigée avec la Toyota Yaris Diesel que j’avais avant et je m’étais dit qu’un 4×4 serait peut-être mieux pour la sécurité en hiver, (Ce que je sais maintenant être complètement stupide comme raisonnement…). Un 4×4 c’est bien pour sortir d’une gonfle ou pour ne pas patiner en côte sur une route enneigée, mais cela ne permet en aucun cas d’outrepasser les limites physiques de l’adhérence d’un pneu sur la neige en cas de vitesse excessive… Et surtout, ça consomme plus !

    Et justement, la JUKE consommait bien trop à mon goût. Il faut dire qu’elle faisait par ailleurs 190 chevaux. Résultat: 10.5 à 11 l aux 100 en moyenne (sur mes trajets essentiellement autoroutiers à 130 km/h en mode eco et au tempomat !)

    Pour les lecteurs français je précise que le « tempomat » est un terme d’origine allemande utilisé en Suisse pour désigner ce que vous appelez (bien plus logiquement) le « régulateur de vitesse ».

    J’ai donc dit stop ! Je ne veux plus dépenser autant d’essence !

    Mes priorités d’achat étaient: (dans l’ordre)
    1) Economie et écologie
    2) Sécurité
    3) Confort

    Ma première idée, en vertu du critère 1) était de passer enfin à une voiture électrique.

    Il me semblait que le marché était enfin mur pour ce choix.

    J’ai donc essayé d’abord une BMW i3.

    Pas convaincu du tout.

    Confort minimal, j’avais l’impression de ne pas conduire une voiture moderne avec tout le confort, mais une sorte de kart spartiate.

    2ème essai: une Nissan Leaf

    Alors là, j’ai d’abord été convaincu !

    Une vraie voiture, confortable avec tous les petits raffinements modernes auxquels je me suis habitué (tempomat, GPS, automatismes divers, etc…). Elle me faisait envie. J’ai entrepris une course d’essai sur autoroute envisageant de la tester sur la montée du « toboggan » entre Vevey et Châtel-St-Denis pour m’assurer qu’elle avait assez de puissance pour cette côte autoroutière que j’emprunte tous les jours. Le concessionnaire m’avait dit qu’elle était chargée à 80% et qu’avec le plein elle avait 200 km d’autonomie. Elle avait donc suffisamment de charge en théorie pour ce trajet Ecublens – Châtel-St-Denis et retour, soit environs 80km à tout casser. J’ai donc pris l’autoroute en direction de Vevey et ai activé tout de suite le tempomat sur 130 km/h, comme à mon habitude et tout se passait bien ! « Cool ! Cette voiture me convient ! » Me disais-je. Fini de contribuer au réchauffement climatique par l’émission de CO2 !

    Oui mais voilà… arrivé à Vevey je constatais surpris que la jauge descendait bien plus vite que je ne l’imaginais…

    J’ai pris la rampe en direction de Fribourg et constatai, satisfait, que la voiture maintenait, en côte, les 130 km/h compteur que je lui demandais. Magnifique ! Et tout cela sans aucun bruit de moteur !

    Mais la jauge continuait de baisser dangereusement. Il va falloir faire demi-tour à Châtel-St-Denis comme prévu sans tenter d’aller jusqu’à Bulle où je travaille. « Mais aurais-je assez de charge, plein complet, pour aller à mon travail et revenir ? » me demandais-je…

    A châtel St-Denis je prends donc la bretelle de sortie et… je me trompe, et je prends la mauvaise bretelle pour rentrer !… Je prends celle qui continue en direction de Bulle ! Zut ! Il faut poursuivre jusqu’à Vaulruz pour faire demi-tour !… Et ce n’est pas la porte à coté !

    Pas le choix: je poursuis donc et fais demi-tour à Vaulruz.

    C’est alors que la voix de l’ordinateur de bord se fait entendre et m’informe que je vais manquer de charge pour retourner au garage !

    Diantre Ciel et Malepeste !

    Que faire ?

    Il me propose de chercher pour moi une station de recharge…

    A la bonne heure, « Oui, fais donc cela ! » Lui dis-je.

    Et il m’apprend qu’une station de recharge se trouve sur mon chemin dans le village de Châtel St-Denis.

    « Ok -guide moi alors ! »

    Il m’emmène alors sur le parking d’un centre commercial, où, en effet, je découvre une petite station de recharge au milieu du parking…

    Oui mais… Il ne s’agit que d’une station de charge « normale », c’est à dire que la recharge complète prend… 16h !!! ARF !

    J’appelle le garage et je leur explique. Je leur demande si il peuvent m’indiquer une station de recharge rapide, comme celle dont ils disposent.

    J’apprends alors qu’il en existe une un peu plus loin, au bas du toboggan, à Corsier sur Vevey. En fait c’est au garage BMW où j’avais précédemment essayé la BMW i3 !

    J’y fonce. Au passage j’ai le plaisir de constater que la descente sur Vevey et le frein moteur me permettent de légèrement faire remonter la jauge de la batterie…

    Arrivée au Garage BMW, juste avant la fermeture… Ils ne sont pas enchantés mais acceptent que j’utilise leur station de recharge rapide 10’…

    Oui mais voilà… Que constaté-je alors horrifié ?

    Les prises de recharge BMW et Nissan ne sont pas compatibles !!!!

    Il existe à l’heure actuelle 3 systèmes incompatibles…

    Génial !

    Arrivé finalement au garage qui m’avait prêté le véhicule, à Ecublems, en rechargeant à la station de Lavaux (coté lac uniquement !) que j’ai pu atteindre en allant jusqu’à Belmont puis en faisant demi-tour…, (en 10′ plus 10′ d’attente sur un conducteur qui m’avait précédé à la recharge…) J’ai donc fait remarquer au concessionnaire Nissan, que pour les 200 km d’autonomie c’était pas ça ! Il m’a alors demandé à quelle vitesse j’avais roulé. J’ai dit: « Ben au tempomat à 130, comme toujours. » Et lui de me répondre: « Ho ! Mais c’est beaucoup trop ! il faut rouler à 90-100 max ! pour l’autonomie de 200km !… »

    No comment…

    On ne devrait pas dire « Menteur comme un arracheur de dent » mais « Menteur comme un constructeur automobile. »

    C’est là que j’ai dit… « OK l’électrique, c’est par encore mûr… On oublie pour cette fois… On en reparle dans 4 ans »

    Et j’ajoute que Thomas a parfaitement raison de préciser que l’électrique pour des raisons écolo, ça se discute. Il faut en effet se poser la question de comment l’électricité a été produite… Ce n’est qu’un vecteur de transport de l’énergie. Pas une source primaire.

    Pour ma part, j’ai des panneaux solaires et je paie le prix fort aux services industriels lausannois pour qu’on me fournisse du courant vert, mais le jour où j’aurai une voiture électrique il faut savoir que je ne la rechargerai pas toujours à domicile… De plus, il me faudra des accumulateurs pour stocker l’énergie solaire produite de jour par mes panneaux…

    Et il y a le problème de la construction et du recyclage des batteries… Oui l’hydrogène ce serait mieux… (Attention, un vecteur de transport lui aussi) Mais encore moins mûr comme technologie.

    Donc, me suis-je dit, mon critère principal étant l’économie/écologie, et les voitures électriques n’étant pas prêtes, voyons l’hybride.

    Et le leader de l’hybride c’est clairement Toyota, même si presque tous les autres constructeurs s’y sont maintenant mis.

    J’avais d’abord envisagé un Rav4 hybride, quand j’ai découvert que Toyota préparait la sortie d’une copie de la JUKE appelée CHR et prévue avec une motorisation hybride (entre autre). Elle avait un look futuriste qui me plaisait. (A l’extérieur, parce que dans l’habitacle, Toyota, je trouve assez ringard…) (Cette réflexion date de début 2016).

    Mais c’est alors que, me renseignant sérieusement sur les avantages et inconvénients d’une motorisation hybride, j’ai découvert ce que j’ignorais: l’hybride c’est idéal pour la ville, mais de peu d’intérêt sur autoroute… En effet, sur autoroute en 10′ les batteries sont à plat et la voiture doit poursuivre en thermique seul, le reste du trajet, tout en transportant un moteur électrique et des batterie devenus inutiles…

    Donc encore raté… L’hybride n’est pas adapté à mon cas d’utilisation..

    Qu’est ce qu’il reste si l’on veut une voiture économique sur autoroute ?

    Ben oui, le diesel… qui a si mauvaise presse en ce moment… (C’était avant le dieselgate)

    D’où mon intérêt pour Mercedes.

    Au passage la mauvaise presse du diesel est due au NOX (Monoxyde d’azote), qu’il produit plus que les moteurs à essence et qui est irritant pour les voies respiratoires, et donc un problème de santé publique dans les grandes villes. Et surtout c’est sur ce point que les constructeurs impliqués dans le dieselgate ont triché de manière éhontée et scandaleuse. Reste qu’il est effectivement plus économique (sur de longs trajets) que les moteurs à essence et par tant, pollue moins en terme de CO2, et donc en rapport avec l’effet de serre et le réchauffement climatique.

    Quand aux particules fines, elles ne sont plus un problème sur les moteurs diesel actuels qui ont des filtres extrêmement efficaces pour les retenir presque intégralement.

    En terme de consommation, je faisais 11 l/100 sur autoroute à 130 tempomat avec la JUKE. Je ne fais plus que 6.5 l/100 avec la Mercedes classe A. Dans exactement les mêmes conditions de conduite.

    Presque la moitié !

    Et en plus, produisant moins de 120 gr de CO2 par 100km, j’ai droit au rabais écologique vaudois qui m’épargne 75% de la taxe véhicule ! Je ne paie plus que 120.- par an au lieu de 500.- auparavant !

    Toutes ces économies me permettent de financer le surcoût à l’achat.

    Donc oui, financièrement on peut dire que je n’ai rien gagné. L’économie en carburant et en taxe se reportant sur les charges d’amortissement/leasing. Reste qu’en terme de CO2 et de contribution au réchauffement je pollue deux fois moins qu’auparavant.

    Et je découvre pour la première fois le luxe et le confort supérieur d’une voiture étoilée de parvenu !

    Et là, en ce qui concerne les (nombreuses) options de sécurité et de confort, je me suis fait plaisir en prenant presque toutes celles qui concernaient ces deux points.

    Attention, je ne dis pas que ces options ne se trouvent que sur les véhicules de cette marque, les autres constructeurs les intègrent de plus en plus eux-aussi, parfois même de série pour les japonais.

    Par exemple j’ai ainsi découvert un truc dont je ne pourrai plus me passer à l’avenir: Le tempomat adaptatif. Quel confort. Je roule presque tout le temps avec. Même en ville. Je l’enclenche dès mon départ, me bornant à l’informer des changement de limitations de vitesse, puis je ne touche pour ainsi dire plus les pédales jusqu’à mon arrivée ! Je n’ai qu’à m’occuper du volant pour choisir ma voie et rester dessus. La voiture fait tout le reste. Elle accélère quand la voie est libre jusqu’à la vitesse programmée, ralentit ou freine si nécessaire en cas de descente ou d’un véhicule plus lent devant moi. La voie de dépassement est libre ? Je me déporte à gauche et la voiture réaccélère toute seule !
    Bon pour être honnête, en ville, pour une conduite plus dynamique il faut parfois enfoncer l’accélérateur ou exceptionnellement toucher le frein. A éviter tout de même, pour le frein, car il faut savoir qu’en freinant, on désactive définitivement le tempomat. Il faudra donc penser à le réactiver après le freinage manuel, car sinon, l’habitude de laisser la voiture freiner à votre place lorsque le véhicule précédent ralentit risque de vous faire une frayeur voire vous coûter une collision !!
    Mais oui, je vous le promets, sur autoroute, même chargée par le trafic du matin, je ne touche pas à aucune de mes pédales avant d’être arrivé à Bulle ! C’est un confort dont je ne me passerais plus !
    On peut même régler la distance de sécurité qu’il laisse entre votre capot et la voiture qui vous précède. (Et même réglée au minimum, cette distance est bien plus grande que celle que la plupart des conducteurs semblent considérer comme suffisante sur les autoroutes, surtout aux heures de pointe…)

    Autre gadget de sécurité très utile: la surveillance radar de l’angle mort, à gauche et à droite, qui vous signale par une lampe rouge dans les rétroviseurs que ce n’est pas une bonne idée de déboiter à ce moment là. Et si vous mettez votre clignotant malgré tout à cet instant, il surenchérit en vous avertissant par un beep agressif qui vous dissuade de faire cette bêtise !

    Autre gadget: le volant qui vibre dès que vous faites mine de quitter votre voie sans clignotant en mordant l’une des lignes continue ou discontinue qui vous encadrent.

    Et c’est truffé de gadgets de ce genre qui rassurent et sont véritablement un plus pour la sécurité. Y-compris l’ordinateur qui, un soir, après 4 heures d’autoroute de nuit, m’a suggéré qu’il serait prudent de faire une pause. Renseignement pris, ce conseil n’était pas basé que sur le temps de conduite et la situation nocturne, – j’avais déjà conduit aussi longtemps de nuit sans cet avertissement – mais par l’analyse de mon comportement et mes corrections de trajectoires ainsi que de mes temps de réaction qui trahissait une attention dégradée.

    Il y a aussi le détecteur de collision imminente qui produit un beep d’alerte lorsque vous ne réagissez pas assez vite derrière une voiture qui freine, et qui finira par faire un freinage d’urgence à votre place si vous continuez à faire le mort… (Jamais eu à tester jusque là…)

    Il y a aussi les essuie-glaces qui s’enclenchent ou se déclenchent tout seuls quand c’est nécessaire.

    Idem pour les grands-feux que je laisse toujours ON en mode auto. Ce sont eux qui reconnaissent tout seuls quand ils n’éblouissent personne et qu’il peuvent s’activer, de même ils se désactivent en une fraction de seconde dès qu’un véhicule réapparait dans le champ de vision !

    Je ne parle pas des capteurs de parcage, classiques, ni du parcage latéral automatique. Gadget rigolo mais que je n’ai utilisé que deux fois pour l’essayer, tant il est plus rapide de le faire en manuel…

    Pas plus que du GPS qui est devenu familier dans presque toutes les voitures.

    Seule option de confort à laquelle j’ai renoncé: les sièges chauffants (au grand dam de Madame, frileuse, elle).

    Naturellement la boîte est automatique (7 rapports) et on ne la sent absolument pas. Et il y a aussi les fameuses palettes derrière le volant, mais je les utilise si peu que je ne me souviens jamais laquelle sert à rétrograder ou à passer le rapport supérieur.

    Bref. voilà. Comme vous tous, je suis très fier et satisfait de mon achat. Cette voiture me correspond parfaitement. Même si un peu plus chère à l’achat que ce que j’ai l’habitude de dépenser pour une voiture.

    Il est fort probable que la prochaine sera à nouveau une Mercedes. Mais j’espère, cette fois, à propulsion électrique… Mon leasing a été conclus sur 4 ans.

    Je me tais.

    Aimé par 1 personne

  28. Ah oui, encore un truc concernant la marque à l’étoile, qui, sur ce point, m’a bien déçu et que j’ai trouvée limite arrogante: 6 mois de délai de livraison ! Commandée en juin 2016, reçue peu avant Noël !… (En respectant toutefois le délai annoncé à la commande… en avance de 10 jours même… Mais tout de même !)

    Bon, je crois que c’est le cas de beaucoup d’autres constructeurs quand on veut commander un véhicule d’une couleur précise et avec les options qu’on a choisies… Mais toute de même ! 6 mois !!!

    C’est bien joli le flux tendu…

    J'aime

  29. Euh François, si Apple, la main sur le coeur, te dit qu’il est inutile de faire du nettoyage sur Mac OS X, tu les crois au point de jeter tes utilitaires Too Much Bô? Si Aquama… ah non, pas un bon exemple ça :mrgreen:

    Quand tu imagines la complexité d’une BVA, un entretien et une lubrification optimale se justifie encore plus que pour une BVM. Ce qui est une opération de maintenance banale aux States, là où en Europe on nous vend du rêve avec du « sans entretien » et du « lubrification à vie » (à mort plutôt), en fait du jetable cher payé (plus vite que la valeur/l’âge/le kilométrage du véhicule). Comme par exemple l’ancienne BVA commune DP0 Renault / AL4 PSA, ou la récente DSG 7 version DQ200 (pour petits moteurs turbocompressés) à carter sec (sans huile) chez VAG… Bref, on verse dans le syndrome de la valise (électronique voire RTL) de nombreux garages, heureusement qu’il reste encore des spécialistes et vrais mécanos indépendants…

    J'aime

  30. @bugraptor,
    Bon j’ai commencé par le commentaire le plus « succinct » des deux ! 🙂
    Alors si j’ai bonne mémoire, il y a six ans chez VW c’était trois mois env. entre la commande, la fabrication du modèle « personnalisé » choisi et la réception du véhicule chez le revendeur.
    Je me demande combien ce sera lorsque j’aurai trouvé mon futur véhicule dans quelques mois ?
    En cas d’impatience, je pourrai toujours me consoler en pensant à ceux qui ont commandé une Tesla 3. Ils doivent commencer à trouver le temps un peu long. Les commandes ont du commencer il y a bien un an, sauf erreur. La liste continue de s’allonger, c’est bien pour la marque mais ça risque de prolonger les délais de réception pour les acheteurs. Au départ, il me semble que c’était prévu pour fin 2018 pour les européens.
    Bon tout à l’heure je vais lire l’autre comm, si je poste pas de commentaire, ça veut pas dire que j’ai craqué avant la fin, hein… 🙂

    Aimé par 1 personne

  31. @bugraptor,
    Bon j’abandonne, cela fait bientôt quatre heures que je relis en boucle le commentaire, j’ai chaque fois pleins de trucs à écrire mais quand j’arrive au bout je ne me rappelle plus ce que j’ai à dire. Je crois que c’est le lien vers fesse-bouc qui me perturbe. Je vais faire un essai à nouveau demain mais je promets rien. Je suis profondément désolé…carrément au bord de la crise de nerfs !
    Bon heureusement que ma chérie a enfilé ses porte-jarretelles, moi j’ai rien demandé hein, promis juré, la nostalgie romantique c’est pas du tout mon truc mais là en l’occurrence ça va me remonter…le moral ! Héhé 🙂

    Aimé par 1 personne

  32. @nowcomment4:

    Test: Quel est la durée de mon contrat de leasing ?

    J'aime

  33. Réponse : aucune idée
    En fait j’ai menti, j’ai craqué juste avant la fin de l’avant-dernier paragraphe… 🙂

    Aimé par 1 personne

  34. @nowcomment4: Comment ça aucune idée ?
    (J’ai fait pareil, je n’ai lu que la première ligne de ton post) 😀

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s