Respect, et merci!

Madame K et moi, nous nous sommes mis au vélo électrique.

Je vais revenir sur le pourquoi et sur le choix alternatif de ce moyen de locomotion, mais vous savez bien que nous n’avons plus de gros deux roues pour aller nous promener le week-end dans la campagne vaudoise, alors il fallait bien trouver un palliatif.

Donc le sujet du jour n’est pas le vélo électrique, il viendra bien assez vite pour ceux que ça n’intéresse pas.

Non, j’aimerais juste m’entretenir avec vous, ce jour, du comportement routier face aux cyclistes que j’ai pu remarquer sur nos belles routes, oui, belles, il faut le dire, à de rares exceptions près, et rudement bien entretenues. Merci au passage aux nouveaux investissements de notre gouvernement pour corriger ces routes vaudoises qui étaient devenues assez lamentables au début des années 2000, à force de vouloir économiser. Certes, depuis, disons, 2010, les chantiers nous ont fait et nous font encore suer, mais au final, nous avons de belles routes, confortables, et c’est assez important pour les deux roues, en particulier pour les cyclistes, qui roulent sur le côté de la route qui s’abîme avant tout le reste.

J’en reviens au comportement des automobilistes, et des camionneurs.

Pour situer la chose, j’ai fait quelques trajets sur les routes de campagne, par exemple pour aller au travail (25 kilomètres aller, 25 pour le retour) ou pour simplement me promener avec Madame K quand il fait beau le week-end.

Peut-être que je vais changer d’avis dans quelques mois, ou que je serai fauché (je touche du bois) demain par un camion, mais je me permets de vous exprimer ici ce que j’ai remarqué et qui m’a étonné dans ces premières expériences cyclistes.

Vous savez, c’est toujours pareil.

On croit qu’on conduit assez bien, et que tous les autres sont des nuls.

J’ai toujours pensé que j’avais un comportement exemplaire lorsque je conduis en voiture ou en moto par rapport aux coureurs et aux cyclistes, et, en général, aux plus «faibles» que moi sur les routes.

Alors oui, mon comportement est peut-être exemplaire (enfin… je crois), mais contrairement à ce que je pensais, les automobilistes et les camionneurs, les autres en général quoi, sont assez étonnants de respect eux aussi et je dois dire que ça a bien changé depuis quelques années.

Il y a 37 ans (grrrr…), je faisais pas mal de vélo de course parce que je m’étais fait incorporer, à l’insu de mon plein gré, dans les troupes cyclistes à l’armée. L’une des armes les plus dures physiquement.

On m’avait dit de m’entraîner pour ne pas crever, donc je me suis entraîné.

À cette époque, c’est tout juste si les voitures qui te dépassaient ne te bousculaient pas pour passer le plus près possible de toi.

Mais là, en 2017, je constate:

  1. que 7 voitures ou camions sur dix me dépassent comme si j’étais une voiture, donc en allant complètement sur la piste de gauche;
  2. que les 3 autres font tout de même un bel écart;
  3. que lorsqu’il y a des voitures en face, les voitures et les camions attendent que la voie soit libre pour pratiquer comme aux points 1 et 2.

Tout pareil lorsque je cours, face au sens de circulation. Les gens font des écarts considérables pour être certains de ne pas me déranger.

Je trouve ça vraiment rassurant tant pour ma santé physique que pour l’image que je me fais de la société, qui, finalement, me semble respectueuse de la vie d’autrui.

D’un autre côté, je vais tout faire pour respecter également les autres usagers de la route lorsque je suis en vélo, en roulant notamment à la file indienne lorsque je suis avec Madame K, et pas côte à côte, comme le font tout de même passablement de cyclistes lorsqu’ils roulent en groupe.

En respectant les feux, également en vélo, ce qui, en ville, n’est largement pas une généralité dans le monde du deux roues.

Bref, comme vous le voyez, le vélo, la course à pied, en plus de vous mettre en forme, ça parvient même à vous rendre optimiste sur la nature humaine.

Comme quoi…

12 Comments

  1. Yves BACHELET

    Oui, ça change. Et tant mieux.
    Je faisais pas mal de vélo (plus précisément du tandem) avec mon oncle dans la région parisienne. Combien de a-t-il fallut donner de grand coup de pieds dans des portières trop près de nous. Surtout dans la cote qui partait du Vésinet à Saint-Germain-en-Laye : coincés entre la bordure et un véhicule !
    Sans parler des pistes cyclables dont les racines des arbres nous obligeaient à poursuivre sur la route (du côté de Versailles en venant de Saint-Cyr-l’école).
    Mais tout ceci, c’était au siècle dernier.
    J’espère que ça a changé en bien (pas sûr qu’en France on ait investi autant pour les routes départementales).

    J'aime

  2. Franck Pastor

    Pas l’impression que quoi que ce soit change à ce niveau, du côté de Bruxelles. Au contraire, j’ai l’impression que ça s’aggrave : quand je suis à vélo, on me dépasse avec de moins en moins de distance de sécurité. Particulièrement quand il s’agit de chauffeurs de camionnettes ou des gros 4*4 qui lorsqu’ils me dépassent oublient ou feignent d’oublier (ce qui revient au même…) que leur véhicule est bien plus large que la normale.

    Ah, et dois-je signaler que le trafic routier dans la région bruxelloise est (forcément) le plus dense de Belgique, pays bien plus densément peuplé que la Suisse, et avec un des réseaux routiers les plus denses d’Europe… et l’un des plus dégradés.

    J'aime

  3. ysengrain

    Il en va du comportement des chauffards envers les cyclistes comme dans d’autres circonstances de la vie urbaine. ici, à « la campagne », on se sent moins « vulnérabilisé ». Depuis 20 mois que je vis en campagne de Touraine, je n’ai pas observé ces comportements hautement incivils. En revanche, les sangliers, chevreuils, cerfs et biches, ils se moquent de nous et foncent – surtout les sangliers. Il y a quelques mois, dans la médiathèque d’Azay le Rideau, en pleine ville – si, si – un sanglier a fait le ménage dans les rayonnages.

    J'aime

  4. Incroyable.
    Madame K, faut penser à mettre des protections anti-sangliers dans ta bibliothèque!
    Mais où va le monde?
    Où va le monde?!

    J'aime

  5. Peu de sangliers à Lausanne, en tous cas pas dans les fourrés, et très peu au volant. Pareil donc ici en ville: les voitures restent sagement de derrière. Il faut dire que quand une dépasse, en général on la rattrape au feu rouge suivant (on a le droit de passer par la droite pour aller se mettre devant la file).

    J'aime

  6. Oui, je trouve aussi que les voitures sont assez respectueuses des cyclistes quand ses derniers sont respectueux des voitures. En effet, je trouve que c’est donnant donnant. Par contre, il y a toujours quelques idiots qui n’en ont rien a battre (pourvu pouvoir faire vroum vroum) J’en ai même vu un, un jour devant moi (j’étais en voiture) qui ne s’écartais pas et une fois le vélo doublé, il lavait ses vitres (histoire que le cycliste prenne une douche). Bref un vrai c**.

    Et je parlais du respect des cyclistes, c’est bête a dire, mais moi qui suit des deux mondes, très souvent je vois des vélos qui se croient tous permis… et après en cas d’accident, ses mêmes personnes vont venir pleurer contre les automobilistes.

    D’ailleurs, malgré la controverse, je trouve la vidéo de prévention de la SUVA géniale. Et je ne me sens pas être un criminel quand je suis sur mon vélo, car je fais tout pour éviter les risques.

    https://www.letemps.ch/suisse/2017/04/21/cycliste-criminel-une-video-prevention-fache

    J'aime

  7. citation de franck:

    En belgique: »un des réseaux routiers les plus denses d’Europe… et l’un des plus dégradés.

    Tu es trop gentil en tant que « nouveau belge » je dirais que notre réseau routier est en de sous de tout, surtout en wallonie, région gérée par des socialistes mafieux.

    Un ex. il ont mis de la nouvelle peinture de signalisation, youpi enfin……. la densité de ladite peinture n’est pas la même que le revêtement, résultat froid chaud, chaud froid la peinture s’en va avec le macadam, d’ou nids de poule répétés.

    Le plus rigolo (triste) ils ont fait des tests de peinture et ils ont pris la moins chère.

    J'aime

  8. C’est vrai, j’ai aussi remarqué lors de mes 25 km quotidien que le comportement des automobilistes c’est bien amélioré. Ma plus grosse crainte, concerne les ouvertures de portière intempestives des véhicules garés en bord de route. Si on roule trop près, on risque de s’en prendre une. Si on s’écarte on gène la circulation….
    Au sujet du vélo, je suis à la recherche d’un casque. C’est idiot, mais, j’ai horreur des modèles « vélo ». De plus ayant « la grosse tête » je n’en trouve aucun à ma taille. Si vous avez des suggestions, je suis preneur.

    J'aime

  9. Il y en a chez Sutton ou Giro (sauf erreur) qui n’ont pas trop cette forme aérodynamique, mais ça dépend ce que tu aimes ou pas.

    J'aime

  10. Merci Mirou. Les casques sutton n’ont pas l’air mal. à voir … en magasin.

    J'aime

  11. Tu pensais éventuellement faire un article technique sur ton vélo E ? (moteur, puissance, autonomie, 45 ou 25 Km/h, marque. prix, etc… ) comme je pense investir et qu’il y a à boire et à manger, je suis intéressé à connaitre tes choix. Si jamais, merci d’avance 🤗

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s