C’est quoi, votre rapport avec la presse spécialisée?

Il y a bien des années, j’avais carrément un rapport addictif avec la presse spécialisée.

Je passais presque tous les jours au Kiosque pour voir s’il n’y avait pas une ou deux nouveautés dans les domaines qui m’intéressaient alors.

J’adorais d’ailleurs venir en vacances en France, dans les points Presse.

Cette avalanche de journaux, qui faisait qu’il y en avait tellement, au point que certains titres étaient totalement cachés par les autres, c’était le paradis.

Mes préférés à l’époque?

SVM Mac (arrêté fin 2011), MacWorld (arrêté en 2014), et tous les journaux en rapport avec la photo, avec une petite préférence pour Chasseur d’Images.

Il y en avait tellement d’autres aussi, mais je ne me rappelle même plus de leur nom.

Désormais, je ne mets pratiquement plus les pieds dans un magasin spécialisé dans la presse.

Oh, pas que je ne lis plus les journaux, je crois n’en avoir jamais lu autant.

Mais parce que je n’en ai plus en seul au format papier.

J’ai trois abonnements distincts pour commencer:

Vous et votre Mac, auquel on peut s’abonner au format PDF, ici.

IMG_0289.jpg

Ce journal me plaît toujours autant.

Il a su pallier la baisse de vente des magasines mensuels qui ne font plus le poids sur l’actualité face aux différents sites web plus ou moins gratuits, et le lire sur iPad Pro avec PDF Expert, testé ici, est un bonheur.

Diapason, le magasine dédié à la musique classique et un peu à la hi-fi, j’y suis abonné également numériquement via sa propre application pour iPad.

IMG_0285.PNG

Tout serait parfait si l’application ne nous envoyait pas des pages de publicité en dehors de ce qu’il y a déjà dans le journal.

Franchement, ça me tue de payer un abonnement et de devoir subir une pub Swisscom que je ne peux pas supprimer avant 5 secondes.

Faut que je leur écrive.

Je suis aussi abonné à Vigousse, l’hebdomadaire satirique romand, toujours numériquement.

 

IMG_0287.PNG

Je suis également abonné à divers quotidiens, Le Temps, entre autres, bon journal que je n’ai pas… le temps de lire d’ailleurs. Il est venu en remplacement de l’Hebdo qui a disparu l’an passé, je ne me réabonnerai pas.

Pour tous les autres magasines, je suis abonné à RELAY, qui, via son interface agréable sur iPad Pro, me permet, pour 20 € par mois (des forfaits moins onéreux existent), de lire une multitude de journaux, dont Chasseur d’Images, Réponses Photo, Classica, et, pour le plaisir quand je suis crevé, Auto Hebdo.

IMG_0230.PNG

Seul problème: l’application Relay ne fonctionne plus avec les dernières betas d’iOS 11 (depuis la beta 6 je crois).

Je lis donc mes journaux Relay sur l’iPad Pro de Madame K.

Madame K qui profite d’ailleurs de l’abonnement pour lire d’autres journaux dans d’autres domaines qui l’intéressent.

Vous comprendrez que je n’ai pratiquement plus aucune raison d’entrer dans un magasin spécialisé.

Bon, en Suisse, ces magasins sont également vendeurs de tabacs, de cigarettes, de divers gadgets, chocolat, sucreries diverses et j’en passe, ce qui doit aider, mais tout de même…

Mais comment font-ils pour s’en sortir si tout le monde fait comme moi?

Mais au fait, ce n’est peut-être pas le cas… Peut-être qu’une grande partie de la population continue à lire des journaux en format papier, allez savoir…

Mais vous, quel est votre rapport avec la presse spécialisée?

Ou même la presse généraliste?

Vous l’achetez encore? En format papier? Ou PDF?

Ou le web a-t-il pris la place du papier qui, je le sais bien, sent si bon, mais qui écologiquement n’est pas une merveille non plus, il me semble?

29 Comments

  1. Daniel Pesch

    Ici, 2 abonnements papier : « Charlie Hebdo » et « Chasseur d’images » et 1 abonnement web : « Médiapart ». Nous recevons d’une voisine avec deux ou trois jours de retard, une fois qu’elle l’a lu, « Le Monde » papier ; cela m’intéresse pour les articles de fond, la culture et les analyses (et le mot croisé et le sudoku…). Pour le reste, je consulte en ligne : Libé, Midi-Libre, Télérama, Le Soir (journal belge) et je picore par-ci, par-là sur les sites d’autres journaux (des quotidiens ou des hebdos français, européens, nord-africains, congolais, américains, etc… Pour l’info, j’écoute Patrick Cohen (jusqu’à la saison dernière sur France Inter, depuis ce début de saison, sur Europe 1). Pas de presse spécialisée, car on trouve quasiment tout sur le web. La télé, c’est quasiment plus que du replay, mais plus de JT ni de chaînes d’infos que trouve trop nuls. J’écoute aussi quelques radios étrangères, BBC, RTBF (Belgique) et au hasard, jamais les mêmes, de par le monde (j’adore la musique africaine).
    Je lis aussi quelques blogs (dont qui fait de chouettes tests) !😉

    J'aime

  2. Bioteau Gérard

    Je bénéficie de SFR presse via mon abonnement téléphone avec ses nombreux titres plus Mediapart également en numérique, mais reste au papier pour Télérama qui passe de main en main et Vous et votre Mac que j’aime feuilleter sans hiérarchie dans les articles avec l’odeur de l’encre en plus et il n’en manque d’odeur.

    J'aime

  3. Egalement SFR Presse via l’abonnement internet LaPoste.
    Abonnement papier à National géographique et Cuisine Actuelle.
    J’a arrêté l’abonnement au Monde numérique (offre estivale de 1€ puis 10 mensuel). Journal dépassé et devenu assez banal. Il n’est plus la référence qu’il était durant ma jeunesse. Les 10€ ont migré vers Netflix.
    Boycott de l’information TV et abandon de la radio depuis le départ de Patrick Cohen sur Europe 1 (je ne supporte pas la publicité le matin).

    Ma seule source d’information générale reste l’application Le Monde dans sa version gratuite.

    J'aime

  4. A propos de SFR-Presse, ne pas oublier de lire l’édito du rédacteur en chef de Chasseur d’Images, ici :
    https://www.chassimages.com/index.php/2017/06/13/presse-assassinee/

    J'aime

  5. En ce qui me concerne, ça fait longtemps que je ne lit plus que sur support numérique. Pour 2 raisons: le premier, pour le côté écolo de la chose, car ça me donne des boutons de consommer du « jetable » alors qu’on à le choix avec du contenu numérique, 100% bio et sans transport. Le deuxième, pour son côté partique: Je garde les articles que je trouve intéressent, et avec le papier, je finissait toujours par tout jeter, vu qu’à partir d’une certaine taille de papier garder au chaud, il m’était bien difficile de retrouver quoi que ce soit ou alors j’y passait un long moment avant de tomber enfin sur l’article en question. Là, plus de souci, j’utilise DEVONthink pro et c’est un régale de retrouver tout de suite ce que je recherche, et même plus (en rassemblant les articles qui traitent en partie le sujet recherché).
    Quand à Chasseur d’Images, que j’appréçiait, il faudrait peut-être que son rédacteur en chef propose un abonnement PDF avant de ce plaindre ! Ca fait longtemps que ce monsieur ce plaint du marché de la presse, mais est incapable d’évoluer avec son temps! J’ai fini par refiler mes 150 et quelques, numéro papier (dingue le poids et la place de 150 numéros) et basta.

    J'aime

  6. Albert de St-Félix

    Je suis abonné à 24 Heures, à Génération, je reçois gratuitement Lausanne Cité, le journal Migros, le journal Coop, le Chailleran. Ce que je déteste, c’est la pub non désirée qui est glissée dans tous les journaux abonnés ou non. Sinon, je suis abonné aux News Letter de Chasseur d’images, de Mac Génération, de ce blog. Quand j’ai le temps je suis les nouvelles sur Bluewin. Il m’arrive d’acheter des revues automobiles.

    J'aime

  7. Perso, j’en suis resté au papier après quelques essais infructueux. Mais suivant les conseils du Blog, je me suis acheté un iPad Pro et cela pourrait peut-être changer la donne. Beaucoup de revues n’utilisent pas les possibilités du numérique et on se contente de lire la revue numérique de la même manière que la papier.

    J'aime

  8. Plus de papier, pour ma part. Une soixantaine de flux RSS, parcourus en diagonale chaque soir…
    Une remarque : c’est fou comme le monde est paisible quand on se sépare de l’audiovisuel, voire du multimedia, voire de la presse. (Je suis de ceux qui remarquent la permanente chute de qualité des contenus…)
    Et une question (malicieuse) : Industrie du papier ou de l’informatique, laquelle est le plus bio?

    Aimé par 3 people

  9. Plus aucun abonnement à des revues photo ou informatique. Pourtant j’en ai eu des étagères entières.
    Je suis abonné au journal « le monde ». De temps en temps j’achète une revue photo, mais très souvent je vais à la bibliothèque d’Angers qui est très fournie en revues diverses.

    J'aime

  10. À une période de ma vie, j’ai eu une chance fabuleuse: J’habitais au-dessus d’une librairie et le couple de libraires me permettait d’emprunter des magazines, de les lire chez moi et de les rapporter le lendemain. À la condition de ne pas les abîmer, bien sûr. Comme mes goûts sont vraiment très éclectiques, je dévorais presque tout ce qui me passait entre les mains.

    Puis je me suis expatrié sur des pays ou la presse ne venait pas et tout ça m’a beaucoup manqué. Donc, a chaque voyage en France, le premier stop en atterrissant et la dernière étape avant de re-décoller, c’était le passage oblige au Point H de l’aéroport.

    Aujourd’hui, il y a internet qui remplace tout ça. Mais internet a aussi apporté la pub intempestive et de plus en plus envahissante. Ca m’a vite énervé.

    Sur iPad, j’ai longtemps utilisé Zite, un agrégateur d’articles qui adaptait son contenu selon les « like » de l’utilisateur. Ça marchait très bien. Puis Zite a été racheté par son concurrent Flipboard qui collecte aussi des articles sur le net, mais uniquement selon les centres d’intérêt déclarés par l’utilisateur. J’utilise donc Flipboard tous les jours mais c’est moins réussi que Zite.

    J'aime

  11. Maintenant que mon intérêt est éveillé par la question de Francois, j’ai cherche sur le net et j’ai trouve plusieurs articles qui recommandent News360. Je vais essayer.

    J'aime

  12. En ce qui concerne Chasseur d’Images, je tombe des nues en lisant l’édito du Rédac en chef.

    Je le comprends tout à fait et il a raison sur tous les points, en particulier, et là je suis sur le derrière (et ça fait mal quand on tombe des nues), lorsqu’il parle de journaux livrés en cadeau bonus par certains opérateurs, sans que les journaux soient même au courant.

    Non mais on va où, là?

    Mais c’est vrai aussi, comme le relève Pascal, que le journal n’est pas très en avance en matière d’offre numérique. Je sais, pour avoir eu une discussion avec un des rédacteurs en chef d’un journal cité dans l’article, que développer une plateforme de diffusion numérique coûte très très cher.

    Pas pour rien que les intermédiaires prennent peut-être beaucoup. Finalement, il faut savoir ce que l’on se veut…

    Ouf, Chasseur d’images reste sur Relay.

    Mais pour combien de temps?

    J'aime

  13. Je ne lis plus les magazines Macxyz depuis longtemps: tout est sur le net: entre MacG, MacBidouille etc.
    Le Monde: lecteur abonné pendant 35 ans, j’ai fini par m’agacer des redondances incessantes. J’ai interrompu l’abonnement, mais achète chaque semaine l’édition datée du mardi: le supplément Sciences et médecine, est remarquable.
    Les revues photo ne présentent plus aucun intérêt, comme pour le Mac. Entre DPreview, Luminous Landscape – encore que le niveau a baissé depuis la mort il y a un an du fondateur Michael Reichmann. Les suppléments annuels Lightroom sont des répétitions du même texte à 99% – c’est mon avis, ce n’est pas « la » vérité -.
    Chasseur d’images… c’est comme une balance à plateaux. Le plateau de l’aspect technique est très bon, mais sur l’autre plateau… la coloration beauf …
    J’ai accès à la presse via mon iPhone: je ne m’en sers pas.

    J'aime

  14. Je comprend mieux pourquoi le dernier chasseur d’image n’est pas encore sur lekiosque… va falloir que je passe a Relay Mais au tout début de leur application je n’ai jamais réussi a faire un compte. Je suis comme toi François, quelques magazine en abonnement PDF et le reste sur lekiosque. Par contre je ne comprend pas certain titre de refuser complètement le numérique (a part d’avoir envie de mourir) par exemple compétence photo que j’aimais bien au début mais qui s’obstine a ne pas livrer d’édition numérique. C’est tellement pratique pour la recherche et l’archivage

    J'aime

  15. C’est vrai que Compétence Photo, c’était bien, et je ne savais même pas qu’il existait encore.
    Dans les kiosques suisses, il faut déjà le chercher…
    Et comme je n’y mets presque jamais les pieds, je l’oublie puisqu’il n’est pas en numérique.
    C’est nul!

    J'aime

  16. J’ai lu un temps Runner’sWorld en version anglaise et iPad. J’appréciais assez le contenu (même si les recettes de cuisine diététique à l’américaine n’ont rien de bien diététique pour un européen dans mon genre). L’app de lecture est super élaborée. Presque trop. Parfois, j’aime juste lire tranquille sans interagir avec tout et tout le temps.
    J’ai aussi lu la version française dans Relay, ainsi que d’autres magazines, notamment de déco dans ce kiosque. Je remarque que cela fait maintenant plusieurs mois que je ne lis plus rien en terme de magazines… je suis peut-être lassé ?
    Nous sommes abonnés au Temps, que je lis presque tous les jours, même si de plus en plus tout ce qui m’intéresse a été lu la veille au soir sur leur site plutôt bien fait.

    Parfois, quand même, j’aime m’acheter un vrai journal, soit un magazine de qualité, soit un quotidien (Le Monde), ou le Monde Diplomatique. Le confort de lecture est toujours, je trouve, bien au-dessus des versions numériques.

    Et je suis Modane dans sa réflexion: je ne suis pas certain que les versions papier soient moins « bio » que les versions électroniques. Entre les cochonneries qu’on mets dans les appareils, la manière dont sont extraits ces minerais, l’énergie utilisée pour le stockage et la transmission des données, sans parler des travaux pour installer l’infrastructure nécessaire pour amener ces données sur les appareils de chacun….

    J'aime

  17. Je lis les informations sur les sites web de plusieurs quotidiens suisses et français, puis les principaux blogs ou sites en lien avec Mac , comme celui-ci, urbanbike (superbe aussi avec les sites annexes), MacG, Mac4ever, MacBidouille, Slice42, MacStories.
    J’utilise aussi parfois les apps Flipboard, Scoopit, Feedly. Pour KiosqueMag et Le Kiosque, elles sont téléchargées mais pas utilisées.
    Abonné au quotidien « Le Temps », il m’arrive de le lire en version pdf téléchargée – plutôt en voyage. J’aimerai en faire autant pour l’hebdomadaire surprenant « le un », mais je ne le trouve qu’en version web (par contre je le reçois aussi en version papier). Les abonnements aux autres revues comme « Sciences Humaines », etc sont en version numérique uniquement.
    J’aime bien écouter les informations à la radio. La TV c’est pour les films, des documentaires (quand je tombe dessus en zappant), le sport et quelques idioties de temps en temps (Koh Lanta, déco). J’aime bien voir « La Maison France 5 » et, sur la même chaîne, l’enthousiasmante « La Grande Librairie ».

    J'aime

  18. Lorsque je parlais d’écolo, j’ai ajouté « non plus » en parlant du papier, parce que je voulais bien dire que l’iPad ou l’ordinateur n’étaient pas fantastiques dans ce domaine…
    Quant aux applications dédiées aux journaux, d’accord qu’elles sont parfois trop interactives.
    La simple reproduction PDF de journal me va, avec zoom de temps en temps.
    Sirrensis, j’espère que tu as vu l’interview de Vargas que j’ai liée sur l’article que je lui a dédié cette semaine!

    J'aime

  19. plus aucun… remplacés par les flux RSS (dommage que tes articles ne soient pas accessibles en entier, c’est tellement pratique), les tests online, les blogs, Youtube, etc.

    J'aime

  20. Quand j’étais jeune, j’étais abonné à Tout Va Bien. Je ne sais pas si certains Romands s’en souviennent. Après, on a été abonnés longtemps à l’Hebdo. Mais on a arrêté après le 183ème numéro consacré aux plus belles terrasses romandes… Nous avons toujours été abonnés à 24Heures, mais depuis cette année, plus que sur la version e-paper. Mais même moins cher, c’est trop cher pour ce que c’est. Le dimanche matin, je vais à la cassette du bout de ma rue pour acheter … Le Matin-Dimanche. J’aime bien ce rituel et le journal est assez intéressant.
    Mais, globalement, ces journalistes qui pleurnichent quand on ferme leur journal ou qu’on en réduit les effectifs feraient mieux de sortir de leur rédaction pour trouver de l’info digne de ce nom, plutôt que d’éplucher le net assis sur leur chaise à la recherche de sujets…

    Aimé par 1 personne

  21. @ Caplan: … ou d’inventer des polémiques qui n’ont pas lieu d’être…

    @FC: Ce qui est bien, en plus du PDF, c’est quand on peut cliquer sur un article pour avoir le texte en mode « texte » et plein écran. C’est très bien fait pour Le Monde, ou le Courrier international. Mais pour Le Temps, quand ça fonctionne, on voit que c’est une machine qui fait le job, rajoute des erreurs et mélange des morceaux de texte. Et ça, ça me rend cinglé.

    Vraiment ce que j’aime pas, dans certains e-magazines, ce sont toutes les bidouilles pour voir apparaître des textes sous des photos, ou je sais pas quoi.

    J'aime

  22. Et bien moi, je continue avec les abonnements papier afin de reposer mes yeux des écrans (pas d’iPad). Je suis abonné à La Hulotte, je viens de m’abonner encore cette semaine à La Salamandre, je reçois en France la revue Suisse « Animan » (un Geo léger et beau) et achète régulièrement « 6 mois ». Et je les garde à la maison, les refeuillete de temps ! J’oubliais madame est abonné à « saveurs ». Par contre je lis des romans sur liseuse et regrette qu’on ne puisse avoir la version tablette pour 1€ quand on achète un livre (et pareil pour les journaux !)

    J'aime

  23. Oh! La Hulotte! Elle existe encore? J’ai utilisé un de ses numéros pour faire un dossier avec mes élèves sur la fourmi, c’était dingue!
    Caplan, tu es un peu dur des fois! Fais pas ton TTE 😉😀!
    Mirou: oui, les applications des journaux sont souvent mauvaises en mode Texte. Finalement, je préfère zoomer quand c’est nécessaire sur le PDF.

    J'aime

  24. Je regrette le temps du magazine ZOOM avec le génial CHENZ, chasseur d’images c’est fini, même pas le feuilleter chez le libraire, trop d’articles redondant chaque année, vos photos d’hiver, d’été etc…. les tests sans doute intéressant pour qui veut changer de boitiers. Ma course à l’armement est finie, je me contente de ce que j’ai.

    J'aime

  25. @ François et Ange, à propos de La Hulotte.
    Suggestion d’un vieil abonné, naturaliste toujours amateur : Créer un nouveau groupe de signets « C’est dingue » pour ces aventures reposant sur les épaules de passionnés au long cours, pour qui la rentabilité ne vise que l’équilibre.
    Pour en savoir plus sur le créateur et l’histoire de La Hulotte : Pierre Déom
    Un Podcast signé France-Culture, réalisé en 2014 pour le n° 100 de la Hulotte.

    J'aime

  26. Concernant le côté écolo de lire en numérique, je n’ai absolument aucun doute là dessus. Voici pourquoi, en ce qui me concerne, je n’écoute pas les balivernes des journaux qui n’arrêtent pas de prétendre (sans la moindre petite enquête ou au moins, un soupçon de réflection) à la catastrophe écologique des natels: Avant, j’avais une chaine hi-fi, comme tout le monde, avec lecteur cassette, ampli, platine, puis plus tard, version CD. Une TV avec lecteur de cassette, puis DVD, avec une bibliothèque remplie de Vinyle/CD/VCR/DVD, Un natel Nokia puis balckberry, un labo de développement photo, et je collectionnais comme tout le monde, différent magazines etc.

    Maintenant ? J’ai un iPhone 6, un iPad et un PC, un haut-parleur B&O, et c’est tout. Le numérique m’a permis de dématérialisé complètement ma consommation de média. Le iPhone sert à lui seul de chaîne hi-fi, appareil photo/video compact, lampe de poche, base de donnée, lecteur de livre/journaux, consultation internet, GPS, calculatrice, gestionnaire de billet train/avion, ordi d’échec, convertisseur de toutes sortes, et, accessoirement, de… téléphone! Alors oui, je peux le dire, lorsque je vois tout ce qui a disparu autour de moi, tout le matériel dont je n’ai plus besoin parce que ce petit appareil, que j’avais de toute manière sous la forme de Natel, à remplacé, c’est sans l’ombre d’un doute que je peux dire que le numérique est ultra écologique ! J’oublie de citer la dispartion de mon téléphone fixe + faxe et de presque toutes les cabines téléphoniques des villes, rien que ça! Vous imaginez la quantité de matériel éléctronique qui on disparu grâce à ça ? Même le 20 minutes n’innonde plus le train, c’est dire le bienfait du numérique! 😉

    PS: Je n’ai eu que 2 iPhones jusque-là. Le 4, et mon actuel, le 6. Une centaine de gramme contre des dizaines de kilos de matériels plastiques, comme les CD/DVD et VCR, d’électronique comme les chaînes hi-fi, machine à calculer, téléphone fixe, appareils photos compact etc. et bien plusieurs centaines de kilos de papier, qu’il a bien fallut imprimer (avec tout ce qui va avec, coupe de bois, transport des arbres, chimie pour la transformation en papier, et encore du transport pour pouvoir lire). Et malgré tout ça, vous arrivez encore à croire les journaux qui vous disent que le numérique, c’est une catastrophe écologique ? Et dire qu’ils écrivent ça avec… un ordis! 😉

    La vrai, l’unique catastrophe écologique sur laquel les journaux feraient bien de ce pencher, c’est le nombre! Nous sommes 200’000 de plus, chaque jours. Ca c’est une catastrophe! On peut faire n’importe quel effort, quel qu’il soit, c’est de toute manière voué à l’échec si nous ne comprenons pas que dans un monde fini, il y a un nombre maximum à ne pas dépasser. Et ça fait très longtemps que nous avons franchi le cap. Mais dans cette société, seul le mot croissance à le droit de cité.

    J'aime

  27. Comme disent les jeunes, il y a du level !

    J'aime

  28. @Jean-Yves : merci pour ces infos, j’avais eu la chance d’écouter en direct cet interview, mais ainsi je sais où le retrouver. J’ai juste peur que lorsque Pierre Déom s’arrêtera de dessiner, la Hulotte s’arrêtera également.
    Et « la Salamandre » est une édition équivalente, que je viens juste de découvrir, œuvre d’un fan de nature proche, connu des medias suisses depuis longtemps d’après sa bio sur leur site, et rejoint par une petite vingtaine de collaborateurs !. Journal de mise en page plus actuel, (journaux même) et également une chaine youtube (La minute nature) bien sympathique. Je vous laisse découvrir.
    Mais c’est vrai que l’abonnement permettant d’avoir la version papier ET accès à la version pdf, fut un élément de décision de ce nouvel abonnement (transition ?)

    J'aime

  29. Et une question (malicieuse) : Industrie du papier ou de l’informatique, laquelle est le plus bio?

    La remarque aurait été valable si on avait le choix entre utiliser un appareil numérique OU en rester au bon vieux papier. Mais ce n’est évidemment pas le cas. De toute façon nous avons et nous aurons un ordinateur, un smartphone et, peut-être, une tablette numérique.

    Donc, ceci étant donné, il me semble que la question ne se pose plus dans les même termes. Ce n’est plus: “Est-ce que le numérique pollue plus que le papier, ou le papier plus que le numérique?” mais “Maintenant que le numérique est là, avons-nous une raison valable pour continuer à produire autant de papier ?” Surtout le papier éphémère de la presse — qu’il faut produire en grande quantité, imprimer, distribuer, puis jeter le lendemain, c’est-à-dire, dans le meilleur des cas, le transporter à nouveau pour le recycler — et polluer l’eau nécessaire à son traitement.

    C’est aussi la position défendue plus haut par Pascal.

    J’avoue que, s’agissant des journaux, je ne suis pas bon public. J’ai toujours été irrité de lire cinq ou six fois la même information, dans le titre, le chapeau, le texte d’introduction, les textes en exergue et enfin le développement qui, le plus souvent, ne nous apprend rien de plus que ce que disait le titre et la légende sous la photo. Les nouvelles sur France Musique le matin me suffisent, et dans la journée le flux de l’application RTS-info (je n’aime pas beaucoup l’information instantanée, mais celle-ci je la lis en diagonale). De temps en temps, longtemps après les faits, lire les analyses du Monde Diplomatique. Et le blog du Cuk, évidemment.

    Tout ça pour dire que, de mon point de vue, la disparition de la presse papier serait plutôt une bonne chose. J’aime beaucoup le papier, mais dans les livres (et encore, pas tous) ou… dans les musées: j’espère trouver le temps (comme je ne conduis pas, c’est forcément plus long) d’aller voir au Musée de Charmey près de Fribourg, la la Triennale du papier (jusqu’au 8 octobre 2017).

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s