Avec Beddit, Apple aura encore du travail…

J’adore les objets connectés, je sais que ça peut tourner au ridicule, mais c’est comme ça,  j’assume.

Si je n’avais pas eu mon iPhone, je n’aurais jamais commencé à courir il y a quelques années.

Les objets connectés me motivent.

Cela fait bien longtemps que j’ai testé, pendant une année ou deux, des bracelets Jawbone.

Enfin, je l’ai testé, pas une année ou deux à plein temps hein, mais une année ou deux… pendant les moments où ils n’étaient pas en panne (je mets au pluriels parce qu’on me l’a remplacé deux fois et j’ai acheté ensuite un nouveau modèle qui n’était pas plus fiable).

J’appréciais leur faculté d’intégrer une analyse du sommeil qui était, me semble-t-il, elle, assez fiable.

Entre autres choses, ces bracelets pouvaient savoir lorsque vous vous trouviez dans un sommeil profond ou léger, et choisissaient un moment pour vous réveiller intelligemment le matin si vous le désiriez

Par exemple, vous disiez à l’application sur l’iPhone que vous vouliez être réveillé à 7 heures, mais que si, dans les 20 minutes précédant 7 heures, votre sommeil passait en mode «?léger?», le bracelet pouvait vous réveiller par des petits tapotements assez efficaces.

D’autres méthodes d’analyse du sommeil plus sophistiquées existent, notamment celle proposée par Withings à l’époque, Nokia désormais. Il s’agissait d’Aura, que je ne retrouve d’ailleurs plus sur leur site. A-t-il été abandonné? On n’en disait en tout cas pas tellement de bien sur le Web.

Et puis, j’ai appris, il y a quelque temps, qu’Apple avait racheté la société finlandaise Beddit, spécialisée dans l’analyse du sommeil.

Un jour que je me trouvais dans l’Apple Store de Genève, j’ai vu le système, et je me suis dit qu’il me siérait bien de l’essayer.

2017-09-09_13-38-18.png

Je suis donc rentré avec la chose à la maison, ai installé la bande qui permet d’analyser le sommeil sous mon drap, à hauteur du cœur, et je l’ai reliée à son petit chargeur.

Beddit fonctionne pour une personne, sa longueur ne dépasse pas un matelas de 90 cm.

Ensuite, il suffit de le configurer en se couchant sur le lit, pour voir si la bande est bien positionnée.

Rien de plus simple, je fus détecté sans problème.

Ce qui m’intéressait, c’est que le dernier produit de Beddit était donné pour reconnaître automatiquement l’entrée et la sortie du lit, voire même le moment où l’on s’endort et celui où l’on se réveille.

Or, cela fonctionnait une fois sur deux, et la nuit, les coupures dans la reconnaissance étaient de mise.

IMG_4533.PNG
Bon… je sais que je fais quelques apnées, mais tout de même!

Bref, en mode automatique, le produit ne sert à rien sur la longueur puisqu’il est censé vous faire des statistiques, statistiques qui sont alors basées sur des nuits pleines d’erreurs.

Je suis donc passé en mode manuel.

J’indique au logiciel quand j’éteins la lumière.

J’indique quand je me lève.

Là, étonnamment, les coupures sont bien moins fréquentes.

Premier point négatif, à la limite du scandaleux: Beddit n’arrête pas de m’expliquer que je ronfle.

Or ce n’est pas le cas.

Enfin… je ne crois pas…

Bon d’accord, OK, je ronfle.

Comment?

Oui, bon, passablement même…

Sur ce point, le programme semble donc assez correct.

Mais pas très poli.

Pour le reste, je suis tout à fait dubitatif.

D’abord, le réveil intelligent ne fonctionne absolument pas.

Il m’arrive plus souvent qu’à mon tour de me réveiller bien avant que sonne mon radio-réveil et alors, j’attends de voir quand le truc sent que je suis dans un sommeil léger pour mettre en branle son réveil soi-disant intelligent (que j’avais bien évidemment pris soin d’activer la veille).

Purée, réveillé, c’est plutôt du genre sommeil très léger ou bien?

Eh bien rien.

Le réveil sonne à l’heure, c’est tout.

Je me suis donc posé plein de questions sur les capacités de ce système à vraiment analyser notre sommeil de manière fiable.

Le pompon, ça a été l’autre matin…

Je me suis levé et suis allé me doucher.

Je suis revenu chercher mon iPhone sur sa station de charge sur la table de nuit (oui, je sais, ce c’est pas bon, mais je suis insensible aux ondes) et je me suis rendu compte que j’avais oublié de dire à mon téléphone que j’étais debout.

Eh bien le gros nul avait continué à analyser mon sommeil, alors qu’il n’y avait plus personne dans mon lit, et que même le chat était debout depuis longtemps.

Il continuait à m’indiquer des variations et tout et tout hein!

Pris la main dans le sac de dire des âneries, M. Beddit!

IMG_4534.PNG
Euh… je m’excuse, mais j’étais debout à 6 heures!

Si ce n’est pas un signe que ce produit ne mérite même pas l’attention…

Alors un truc m’intrigue: pourquoi Apple a-t-il fait l’acquisition de Beddit?

Aucune idée.

Quant à moi, je me demande si je ne vais pas créer un label Too Much Moche…