Les déodorants sans sel d’aluminium sont -ils enfin efficaces?

Cela fait des années que je sais, comme vous, j’imagine, qu’il vaudrait mieux éviter les déodorants contenant des sels d’aluminium.

Certes, si vous faites une recherche sur le NET, vous trouverez des études qui expliquent que l’on ne risque rien et beaucoup d’autres qui prétendent, entre autres, que les sels d’aluminium sont dangereux puisqu’ils favoriseraient les cancers du sein et seraient l’une des causes du développement de la maladie d’Alzheimer.

Mon but ici n’est pas de faire la part du vrai et du faux, je ne suis largement pas assez compétent dans le domaine, mais je pars du principe, en ce qui me concerne, qu’il est important de mettre en pratique dans ma famille le principe de précaution en matière de déodorants.

OK, je ne le mets pas en pratique avec le Wi-fi, mais avec les déodorants, oui.

Je dois dire aussi qu’Alzheimer est une angoisse assez fondamentale pour moi et que je préfère éviter tout ce qui pourrait favoriser cette maladie, ne serait-ce que sur ma propre personne.

Le problème, c’est que 90 % des déodorants sont composés de sels d’aluminium et que, jusqu’à il y a assez peu de temps, tous les déodorants sans sels d’aluminium que j’avais essayés n’étaient de loin pas aussi efficaces que les déodorants qui en étaient dotés.

Parce qu’on attend quoi d’un déodorant?

  • qu’il empêche les odeurs de transpiration
  • qu’il ne sente pas mauvais lui-même
  • qu’il tienne une journée (on s’en fout des 48 heures mis en avant par certaines marques, 24 heures suffisent)
  • qu’il ne tache pas (ou pas trop les habits)
  • qu’il soit facile à appliquer
  • que, dans une certaine mesure, il évite les auréoles qui descendent jusqu’aux genoux
  • … et qu’il soit le moins nocif possible pour la santé.

Sur Cuk.ch, j’étais déjà conscient du problème en août 2007 dans cette humeur consacrée à la pierre d’alun.

Je précise que cette pierre d’Alun, qui était très efficace, a cessé un jour d’avoir de l’effet sur moi.

Comme si mon corps s’était habitué et avait décidé de puer quand même, malgré l’application de la pierre, et ceci au moindre effort, malgré mes douches quotidiennes et matinales.

Et puis certains, depuis, prétendent que la pierre d’alun n’est pas si inoffensive que cela, puisqu’elle est basée sur de l’aluminium et de la potasse (sulfate double d’aluminium et de potassium) et qu’elle ne serait pas moins dangereuse qu’un bon vieux déodorant à base lui-même de sels d’aluminiums.

Je n’en sais rien…

Bref…

Pendant des années, je suis revenu à un déodorant bien efficace, le Rexona Cobalt, qui apparaît sous les formes suivantes:

2017-09-14_12-32-26.png

 

Ce truc est capable de tenir 48 heures selon la pub, je ne sais pas, je n’ai jamais essayé.

Mais ce qui est sûr, c’est qu’il tient toute une journée de travail et une soirée, ce qui est assez agréable et rassurant.

Mais il est composé avec des sels d’aluminium, et franchement, je voulais vraiment passer à autre chose.

Il y a trois mois, je suis tombé en magasin sur ce déodorant, de la même marque:

Il ressemble à la bouteille bleue, mais en vert.

Impossible de le trouver sur le site de Rexona, un comble tout de même.

2017-09-14_20-00-43.png
Remarquez que Rexona donne celui-ci capable de tenir 24 heures seulement. Bien suffisant!

Ce déodorant s’applique comme un spray normal.

Il vous refroidit l’aisselle, comme les autres, quasiment jusqu’à la brûler, à moins de vous tenir à distance, mais alors vous en perdez dans l’air ambiant et vous en gagnez dans vos poumons.

Remarquez, ça désodorise un peu l’intérieur, comme ça.

Il sent… le déodorant Rexona… Quand on est habitué, on fait avec.

Ce n’est pas une flagrance luxueuse, mais au moins, ce déodorant fonctionne toute la journée également, de manière tout à fait correcte.

Quelques petites angoisses nonobstant en toute fin de journée, mais rien de grave.

Ces sprays propulsés par du gaz ont pour moi un très gros désavantage: comme je l’ai écrit plus haut, il n’est pas possible de ne pas en inhaler lors de l’application, et ça voyez-vous, je ne suis pas sûr que ce soit tout à fait sain.

Le Rexona Cobalt (celui qui contient de l’aluminium) existe en application par bille, et se trouve être efficace lui aussi, mais tache les habits à la longue, sous les bras.

Ce qui est tout de même bon à savoir, c’est donc que le Rexona sans aluminium est efficace.

Mais tant qu’à faire, je me suis dit que passer à des produits naturels serait certainement une bonne chose.

J’ai donc fait le test du déodorant Veleda, spécialisé dans le bio et les produits naturels, en qui la famille a toute confiance, surtout Madame K.

Mais moi aussi, j’y viens, j’y viens.

J’ai donc testé ce déodorant-ci, bien évidemment sans sel d’aluminium.

2017-09-14_12-51-56.png

Celui-ci s’applique avec une bille, il existe aussi en spray, mais sans gaz propulseur, ce qui fait que lorsqu’on l’applique, il se répand beaucoup moins dans l’air que le Rexona.

Mais j’ai essayé celui illustré ici, donc celui à bille.

À l’application, il est très agréable et sent bon, avec une légère odeur d’agrumes, la même que celle que je sens lorsque je me douche, puisque j’utilise le gel douche de la même gamme.

Cela dit, vers la fin de la journée, il n’y a pas de miracle, il faut souvent que j’en applique une nouvelle couche.

Surtout quand je stresse.

Et voyez-vous, depuis quelques mois, je stresse un peu tout le temps.

Ce n’est pas vraiment un problème, ce petit «?lâchage?» en fin de journée, il suffit d’avoir un déodorant à la maison et un au autre travail, mais tout de même, c’est ennuyeux.

La Déo-Crème CarolineM

Je m’y étais fait, jusqu’à ce qu’une de mes connaissances me dise que Caroline, la dame qui a racheté ma maison à Bofflens il y a 5 ans, qui fabrique des produits naturels, des savons, des produits de beauté sous la marque CarolineM, a sorti un déodorant entièrement naturel qui lui semblait fort efficace.

Franchement, dans un premier temps, je n’y ai pas cru.

Comment une artisane, toute seule dans son coin, même après avoir suivi de nombreuses formations, pourrait-elle faire mieux que des entreprises qui disposent de milliers d’employés?

Et puis, j’ai pu tester.

Je l’ai fait un dimanche, parce que je ne voulais pas prendre de risque un jour de semaine, au travail. Risque limité certes, puisque j’ai le deuxième déodorant Veleda au bureau au cas où, mais tout de même.

Fin de la journée, aucune odeur.

Alors, j’en ai commandé une boîte.

2017-09-14_20-08-17.png

Ce produit est entièrement naturel, à base de produits biologiques.

Voici sa composition:

2017-09-14_20-08-35.png

 

Le même produit existe sans huile essentielle, pour ceux qui y seraient allergiques. Je précise que CarolineM n’est pas inconsciente, et qu’elle est parfaitement au fait des dangers que peuvent représenter de mauvaises huiles essentielles mal utilisées.

Ce déodorant s’applique avec le doigt.

2017-09-14_20-08-54.png
Je pense que je vais en avoir pour deux ans, facilement.

 

Il s’agit d’une pâte assez dense qui s’étend parfaitement.

Il en faut très très peu. Il s’agit donc d’un produit très économique.

Bon… je pense que cette crème doit être compliquée à utiliser sur des aisselles qui ne sont pas épilées.

Mais si vous êtes un tant soit peu sportif, vous savez à quel point il est agréable qu’elles le soient, pour éviter que les bactéries stagnent dans une forêt de poils disgracieux (ouah beurk, trop trash, cet article!).

Et alors?

Alors, après pratiquement un mois de test?

Cette Déo-Crème est tout simplement géniale.

D’abord parce qu’elle empêche toute odeur de transpiration.

Mais vraiment.

Pas la moindre, même si vous transpirez puisque le produit ne coupe pas vraiment la sudation.

Et arriver à supprimer toute odeur chez moi lorsque je transpire, il faut le faire!

Ensuite parce qu’elle ne sent RIEN!

Si vous utilisez votre chemise un deuxième jour, lorsque vous la reprenez le matin, elle ne sent tout simplement rien.

Pas d’odeur de transpiration.

Mais surtout, pas d’odeur de déodorant, c’est assez impressionnant.

Et ça, vraiment, j’apprécie.

Et puisque l’on parle d’habit, il faut savoir que si vous n’en mettez pas trop, vous n’aurez aucune trace.

Si vous abusez quelque peu, il se peut qu’en fin de journée, une petite tache de gras apparaisse à l’intérieur de la chemise, sous les aisselles.

Un lavage en machine fait tout partir, il ne reste plus aucune trace, j’ai fait de nombreux essais avant d’en parler ici.

Le prix du gros pot? 19 francs suisses.

Pour près de deux ans d’utilisation, je pense. Mais même, si nous divisons par deux et que nous nous en tenons à une année, ce produit est vraiment économique.

Alors oui, je suis convaincu par le produit signé CarolineM.

En plus, il est écologiquement responsable, des étiquettes aux emballages, en passant par tous les produits qui composent la gamme de cette artisane.

Je tiens à dire enfin que je n’ai même pas averti ladite artisane de cet article, je ne lui ai même pas dit à quel point je l’appréciais. Je le ferai en cours de journée.

S’il avait été mauvais, je n’en aurai pas parlé, simplement.

Mais comme il est bon, et comment, ça me fait plaisir d’en dire du bien.

Et voyez-vous, parce qu’il me change la vie, je lui octroie joyeusement le label:

Tampon de?finitif TooMuchBo? Rond rouge.png