Bien joué Francis!

Eh bien, voilà!

Francis avait raison.

Depuis que je suis sur Qobuz, cela fait plus de 6 ans, j’ai souvent eu envie de m’écouter un petit Cabrel.

Un artiste que j’aime beaucoup, en particulier son dernier disque, sorti il y a deux ans, magnifique tant dans ses textes que de ses musiques.

2017-10-06_13-05-14.png

Mais impossible de le trouver sur les plateformes de streaming.

Francis Cabrel refusait de mettre ses albums à disposition de ces dernières, jusqu’à il y a quelques jours.

Oh, pas pour lui, explique-t-il, mais pour les jeunes artistes qui, selon lui, seraient perdants avec le revenu très faible tiré des écoutes tant sur Apple Music que Spotify, Teedle ou autre Qobuz. Selon lui, ils souffrent déjà, et le streaming ne va pas les aider.

Et voilà que tout soudain, Cabrel décide de mettre l’entier de son répertoire sur toutes les plateformes pour fêter ses 40 ans de carrière, et quelle carrière, soi dit en passant!

Ce qui est assez drôle, c’est que dans cette interview donnée à RTL, Francis Cabrel semble tomber de la lune: « J’ai décidé d’exposer mon répertoire sur les plateformes de streaming, chose que je refusais de faire depuis longtemps et à laquelle même j’étais hostile. Je me suis abonné pour voir ce que ça donnait à l’une d’entre elles, j’écoute des nouveautés, des gens que j’aime, c’est vrai que c’est hyper pratique. Donc je me dis qu’après tout pourquoi pas, mes chansons vont en profiter, c’est une idée qui en vaut une autre et qui fait quand même que c’est un événement ».

Il se questionne ensuite sur le fait que les gens lui demandent pourquoi on ne le trouve pas quand on a envie de l’écouter, pour des fêtes.

Il admet finalement que son catalogue y est désormais, et que c’est tant mieux, parce que maintenant dit-il, « les gens consomment comme ça ».

Et tant mieux pour lui puisqu’il le dit lui-même, il a réussi à négocier des droits d’auteurs « pas trop mal »… pour lui.

Alors bon.

Je ne sais pas trop quoi penser.

Il est clair qu’avec le streaming, tout n’est pas absolument rose pour les artistes.

Cet article de France Info l’explique bien, mais il semble que ce soit aussi un moment difficile à passer, et qu’assez vite, selon cet article, les revenus des artistes (et des maisons qui les produisent) vont repasser à la hausse.

Pour moi, l’une des solutions passe par l’arrêt pur et simple du Spotify gratuit, puisque visiblement, ce sont les artistes qui font les frais de cette gratuité.

Mais pour en revenir au sujet du jour, gageons que Francis Cabrel a bien négocié ses droits, comme il le laisse entendre.

C’est peut-être d’ailleurs parce qu’il a résisté et n’a pas été pris dans la grande masse du début des contrats en groupe du streaming, en cela, il a fait tout juste.

Il semble ne rester pratiquement que Jean-Jaques Goldman qui résiste, peut-être arrivera-t-il alors à négocier encore mieux que Francis.

Maintenant, quand ce même Francis Cabrel nous explique n’avoir pensé qu’aux jeunes lorsqu’il refusait le streaming, j’ai tout de même des doutes.

Pourquoi cède-t-il alors maintenant?

Dans sa négociation pour ses propres droits, aurait-il amélioré le sort desdits jeunes?

J’ai quelques doutes.

Cela dit, bien joué! Parce qu’en ce qui me concerne, avec le temps, j’ai acheté tous ses albums qui m’intéressaient sur Qobuz.

Donc maintenant, je le paie deux fois quand je l’écoute en streaming.

Voire trois, parce que j’avais acheté plusieurs de ses CD physiques, au fil du temps.

Ah ben non, 4 fois en fait, en tout cas pour le premier album que j’avais en vinyle!

Oui, Francis avait raison, en tout cas financièrement, pour lui et pour sa maison de disques.

Ci-dessous, l’entier de l’émission consacrée à l’artiste et à son passage sur les plateformes

 

21 Comments

  1. Mathieu PIERRE

    Le mot est dit : CONSOMATION

    Le reste suit naturellement.

    J'aime

  2. Bonjour Mathieu.

    Peut-être, mais en ce qui me concerne, le streaming est un moyen de découvrir la musique, il m’a rendu curieux.

    Avant, j’avais une interprétation d’une oeuvre et je n’avais pas l’idée d’en écouter une autre, à part en concert, maintenant, je compare.

    Un exemple, les sonates et partitas de Bach: elles sont jouées de manières tellement différentes entre Isabelle Fuchs, Janine Jansen, Amandine Beyer, Julia Fischer et maintenant l’incroyable Christian Tetzlaff. Je les ai toutes écoutées, et d’autres encore, c’est à chaque fois une nouvelle visite.

    Jamais je n’aurais connu ça à l’époque du CD.

    Et jamais je n’aurais acheté tout ça.

    Alors que là, c’est le cas.

    Et je ne parle ici que d’une oeuvre, mais ça peut être des styles de musique, des musiciens, que sais-je.

    Le streaming est un bon culturel si on l’utilise bien complètement incroyable.

    Sans compter que la qualité est totalement au rendez-vous si l’on prend soin d’utiliser une bonne plateforme, vous savez bien que c’est Qobuz en ce qui me concerne.

    On me l’enlève, le streaming, et j’ai l’impression qu’on m’arrache un membre.

    J'aime

  3. Raff Snooker

    Oui, nous sommes d’accord. En aucun cas c’est « Francis qui a décidé de » mais plutôt sa maison de disque, ses conseillers, sa comm…

    Tu vends moins de CD, t’es obligé de suivre le mouvement. Tu ne peux plus faire sans réseaux sociaux aujourd’hui (le streaming en fait partie). Les gens n’achètent plus (ou beaucoup moins) de CD, comment se faire connaître? Tu vas me dire, Francis il a plus besoin de se faire connaître… Oui, mais il peut pas/plus se satisfaire de la ménagère de 50 ans qui le suit depuis ses débuts.

    Le streaming t’assure une visibilité permanente, de nouvelles ventes (et plus avantageuses: n’oublions pas que sur un CD à 30 balles, seul 1.- va à l’artiste), de potentiels nouveaux fans, etc.

    J'aime

  4. Comme tu le dis si bien… ne reste que Goldman. J’ai l’intégrale de ses disques, mais c’est vrai que ce serait tellement bien de pouvoir en profiter en streaming.

    Comme toi le streaming me fait découvrir des artistes, mais aussi diverses interprétations. Et en classique, c’est fou comme cela change une même pièce.

    J'aime

  5. Pour ma part je me suis mis au streaming il y a 3 ans… Dans un premier temps je m’étais d’abord résolu à « riper » tous mes CD car je voulais les avoir avec moi partout et notamment au travail. Et puis ils prenaient trop de place chez moi, sans compter le temps qu’il fallait parfois pour retrouver celui que je cherchais…
    Et puis le streaming est apparu… et la aussi il m’a fallu un peu de temps pour comprendre que c’était l’avenir…
    Non seulement l’industrie du disque a fini par comprendre que c’était le seul moyen pour lutter contre la piraterie… (quel ado paie 1ct pour mettre de la musique sur son baladeur aujourd’hui ?) et si il n’y avait que les ados… l’industrie du disque allait droit dans le mur depuis la digitalisation, et donc la copie sans perte de qualité, de la musique. En plus de cela, les jeunes talents inconnus n’y trouvaient pas leur compte et étaient les premières victimes de ce système en fin de course…
    Et puis il m’a fallu aussi renoncer à ce vieux réflexe désuet de collectionneur qui veut absolument posséder physiquement les œuvres qui lui plaisent… quitte à devoir s’acheter des bibliothèques entiees (ou des disques durs) pour y étaler ses « possessions »…
    Dépassé tout ça !
    Le streaming par abonnement c’est tout simplement génial !
    Le budget qu’on consacrait auparavant à l’achat d’albums suffit largement pour financer l’abonnement et l’on a tout ! (Même Cabrel ! 😉 ) Et puis, comme tu le dis, ou peut découvrir des nouveautés ! On n’est pas cantonné à ce que l’on a acheté et que l’on « possède » on se balade dans l’infinité de la création musicale et l’on est amené à découvrir de nouvelles œuvres musicales qui, si elles nous plaisent, font instantanément partir de notre bibliothèque d’œuvres favorites !
    L’industrie du disque et les auteurs, compositeurs, interprètes y retrouvent enfin un juste retour. (Enfin disons un retour plus juste que celui, nul, du piratage. Pour la justice complète et réelle, y compris pour les petits auteurs inconnus, je réserve encore mon jugement, mais au moins ils ont accès au marché…)
    Donc voilà. Je suis totalement fan des plateformes de streaming. (Pas Hi-Res hein ! 16 bits, 44kHz c’est parfait 😉 )
    Pour ma part j’ai choisi Apple Music un peu au hasard… il y a tant de plateformes de streaming. Difficile de s’y retrouver.

    Quant à Francis Cabrel, c’est amusant que tu en parles, car il ne faisait pas partie de mes « possessions » musicales sur CD, mais, à chaque fois qu’il m’était donné de l’entendre je me disais « ce gars là il a quand même des textes et des musiques formidables ! Et ses musiciens sont top aussi ! » Et pourtant, j’ignore pourquoi, je suis toujours passé à côté de ses disques… alors qu’il a tout pour me plaire. Vraiment.
    Comme il est enfin présent sur streaming, à la lecture de ton article, je me suis empressé de l’inclure à ma bibliothèque ! Et je l’écoute en ce moment. Et je découvre plein de petits bijoux !

    J'aime

  6. Sinon, juste une petite chose que je viens de découvrir. (J’enfonce peut-être une porte ouverte…) mais pour ceux qui comme moi naviguent le plus souvent sur ton blog depuis leur iPhone, il existe sur l’AppleStore une application WordPress très pratique pour lire et commenter des blogs hébergés sur WordPress. Et comme tous tes lecteurs ont maintenant leur compte WordPress…

    J'aime

  7. Très bien que les artistes s’ouvrent aux abonnements (je préfère ce terme que streaming : je peux streamer de la musique achetée dans le cloud ou télécharger sur mon appareil de la musique louée).

    Apple a raison de ne pas proposer d’offre gratuite, cela ne serait pas viable pour les artistes (même en bourrant de publicités).

    Pour ma part, je me contente de podcasts ou de vrai streaming (mixcloud, soundcloud). Le format album ne fait plus de sens quant à ce que j’écoute (musique électronique).

    J'aime

  8. Francis C. a dit:
    J’ai décidé d’exposer mon répertoire sur les plateformes de streaming, chose que je refusais de faire depuis longtemps et à laquelle même j’étais hostile.

    Encore un câillou dans son jârdin… 😬

    J'aime

  9. 😀
    Avec ce qu’il va gagner maintenant à double voire à triple, voire à quadruple, il peut refaire à neuf la câbââne au foonnd du jâârdiin!

    @bugraptor (je ne m’y ferai jamais, au fait, c’est bon pour ce soir, 18h30!): je te rappelle qu’Apple Music est de l’AAC qui perd énormément par rapport à la qualité CD (et par rapport au Hi-Res, je ne te dis pas!😃😃😃😃😃).

    @noisequick: je ne suis pas un spécialiste de la musique électronique, mais nous l’écoutons de temps en temps, et je peux t’assurer que la différence est énorme entre la qualité CD et l’AAC ou le MP3 même dans ce style de musique, et ô combien!

    J'aime

  10. @François: tout à fait, même si la dégradation d’un son synthétique est peut-être moins « grave » qu’un son organique 😉
    D’ailleurs, c’est dommage que les plateformes que j’ai cité (Mixcloud, Soundcloud, Podcast) soient généralement en qualité moindre.

    Je suis assez sensible aux problèmes de conversions (transmission bluetooth, DAC etc.)

    J'aime

  11. En fait, tu payes une fois l’oeuvre et un nombre de supports (vinyle, CD, disque dur du serveur d’où tu le downloades, et disque dur du serveur d’où tu le stream).

    Le prix de l’oeuvre dans la facture à l’artiste est tellement faible (8 centimes de FRF / 150 FRF pour presser 1 CD à l’époque – et là-dessus même pas 1 centime pour l’artiste).

    ++

    R.

    J'aime

  12. Je viens d’écrire et de perdre un commentaire de deux pages à ton article… GRRRRRR….

    Tout ça parce que je n’était pas connecté sur WordPress quand je l’ai envoyé la première fois… Il me demande alors de me connecter puis lorsque je renvoie mon commentaire il me dit que je dois d’abord me connecter et le lien de retour qu’il me propose me renvoie sur ton article (je suis alors connecté) mais mon commentaire est perdu !

    C’est la deuxième fois que ça m’arrive…

    Envie de tuer…

    J'aime

  13. Pas moi quand même 😯
    Si tu reviens en arrière deux ou tris fois, des fois, tu retrouves ledit commentaire.

    J'aime

  14. Ça me fait penser au scandale du DAB+ qui propose des chaines en 64kb/s 😦
    Et du coup l’initiative contre Billag ?

    L’occasion d’un petit billet d’humeur j’espère 🙂

    J'aime

  15. Bon, courage, je récris (en plus court) ce que j’ai perdu. (en fait c’est un truc de WordPress pour m’obliger à écrire plus condensé… 😉

    @François: Tu as écrit « je te rappelle qu’Apple Music est de l’AAC qui perd énormément par rapport à la qualité CD ».

    Evidemment, je suis obligé de réagir à cette remarque… 😉

    Déjà commençons par un point sur lequel nous sommes d’accord: le format AAC est un format dit « avec pertes » (« lossy » en anglais) qui compresse donc le signal en perdant une part de l’information qu’il contient. (Tout comme le vieux format MP3) et contrairement aux formats de compression dits « sans perte » (« lossless ») tels que le format CD (PCM) ou d’autres (FLAC, WavPack, ALAC etc..)

    Plus sur les formats audio ici: https://en.wikipedia.org/wiki/Audio_file_format

    Ensuite le format AAC existe en différents bitrates (Nombre de bits transmis par seconde dans le flux) allant de 16kbits/s à 320kbits/s. La qualité, ou la perte de qualité, dépendent donc du bitrate considéré,. Evidemment, plus le bitrate est élévé, plus les pertes sont faibles). Sur Apple Music c’est du 256kbits/s.

    Donc oui, perte d’information il y a, c’est incontestable, c’est même le principe de la compression avec perte qui permet à un CODEC (le logiciel ou hardware qui encode le flux audio à la volée) de réduire la taille du fichier généré ou de la bande passante nécessaire pour transmettre le flux audio.

    Il faut aussi savoir que si, certes, le CODEC élimine de l’information, il essaie de le faire sur la base d’une connaissance physiologique de l’oreille humaine, de manière à n’éliminer, autant que possible, que ce qu’elle n’entend pas ou ne peut pas distinguer. (A commencer par les silences, mais naturellement, pas que cela, loin de là !)

    Bon. On est d’accord, ça ne veut pas dire qu’il y parvient. Et je n’ai pas de préjugé sur ce point, je n’ai jamais pris le temps de comparer attentivement et de manière scientifique l’audition d’un format AAC 256kbits/s et le format CD (PCM) sur un système audio de qualité. Je l’avoue. Donc je n’affirme rien.

    La question est maintenant de savoir si tu as raison d’utiliser l’adverbe « énormément ».

    As-tu déjà effectué sur ton système haut de gamme une comparaison des deux formats de manière scientifique ?

    Je veux dire par la méthode ABX ? (Tu connais ?)

    La méthode ABX est une méthode scientifique qui permet de dire avec un bon indice de confiance, si un auditeur perçoit réellement une différence de qualité entre deux sources audio. Cette méthode en double aveugle permet d’éliminer un biais statistique qui peut être induit lorsque l’auditeur connait le type de source qu’il écoute, ce qui risque fort de l’influencer. Elle permet aussi d’éliminer en grande partie le facteur chance qui permettrait à un auditeur déterminant au hasard quelle source il écoute d’obtenir exceptionnellement de bons résultats.

    Je t’invite à regarder cette très intéressante vidéo qui explique comment réaliser soi-même un test selon la méthode ABX: https://www.youtube.com/watch?annotation_id=annotation_1606201145&feature=iv&src_vid=UrfX-g8auc8&v=nFEvFpzldJc

    Elle explique le principe du test ABX et propose de le faire soi-même chez soi sur son PC (huh !) à l’aide d’un logiciel appelé foobar2000 (www.foobar2000.org). Bon, oui je sais , c’est un logiciel pour Windows… On ne risque pas de trouver un PC/Windows chez toi, ni chez nombre des lecteurs de ce blog, je sais… Mais j’ai rapidement cherché et je crois qu’il existe une version pour Mac quelque part… Peut-être ici: http://www.adraccoon.com/?visitor_id=b416d4e33a7c405f61b1c30d64cf211e&fn=foobar2000 mac hydrogenaudio&lang=en&a_aid=10635&a_bid=417439d8
    (J’ai pas vérifié, mais le gars ici en parle: https://www.youtube.com/watch?v=dyFwM42YLaI)

    Si tu fais une fois le test ABX chez toi pour comparer du format lossless type CD avec un format compressé de type AAC 256bits/s je suis très intéressé à en connaitre le résultat, (voir même à faire moi aussi le test en ta compagnie). 🙂 (J’amène le vin rouge ! Promis ! Mais pour après le test seulement, sinon c’est plus scientifique ! 🙂 )

    Sinon ici une vidéo marrante de plusieurs auditeurs testés en ABX sur la comparaison lossless/AAC-25bits/s:

    C’est assez marrant, ils semblent avoir beaucoup de peine à distinguer le bon grain de l’ivraie… 😉

    A tout de suite !

    J'aime

  16. Ayest, je suis sorti de la cabane au fond du jaaardin…

    J'aime

  17. Écoute, je veux bien faire ce test une fois avec le CD et le Hi-Res, mais sur une chaîne un peu bien, la différence entre aac ou mp3 Spotify pretium est immédiatement repérable. Pas besoin de test à l’aveugle.
    Je te montrerai, une fois.

    J'aime

  18. Entre le CD et la HiRes, c’est inutile. Je sais déjà que la différence n’existe pas… 😉

    J'aime

  19. Et c’est uniquement si le test se fait en double aveugle que tu pourras me convaincre que la différence est « immédiatement repérable »…

    J'aime

  20. Mais, si tu me dis ça, c’est un peu comme si tu me demandais de faire un test en double aveugle pour savoir si je mange du gâteau au fromage ou tarte à la crème, ça n’a pas de sens!

    Je te prends un exemple, mon fils veut toujours se foutre de moi avec mon goût pour les trucs de qualité…

    Au début, il rigolait doucement quand je lui disais qu’un fichier CD était largement meilleur que ce qu’il écoutait.

    Je lui ai montré la différence avec les fichiers qu’il connaît, on passe de l’un à l’autre sur la chaîne Jean Maurer:

    CD: c’est ouvert
    Spotify Premium: tout se ferme

    Je veux encore bien admettre que tu me mets dans le bruit de la rue, je rentre chez moi, tu me passes un fichier CD ou Spotify, peut-être que là, je ne pourrai pas te dire. Quoique…

    Par contre, quand tu passes de l’un à l’autre, c’est l’évidence même, sauf peut-être sur quelques morceaux type ceux qu’écoute ma fille style Tiny pour les ados tellement enregistrés pour le MP3 que l’on ne voit rien vu que c’est de toute façon mauvais.

    J'aime

  21. on en parle dans 30 min… 😉

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s