BusyContacts: LE gestionnaire de contacts pour MacOS

J’aime beaucoup les gestionnaires de PIM (pour Personal Information Manager) ou GIM pour Gestionnaire d’Informations Personnelles qui touchent en particulier la gestion des calendriers et des contacts.

C’est d’un gestionnaire de contacts dont j’aimerais vous parler ici.

Actuellement, et depuis pas mal de temps je jongle un peu entre différents logiciels spécialisés dans la gestion des contacts:

  • Contacts, l’application d’Apple que je n’utilise presque jamais, parce que trop basique et peu pratique;
  • Full Contacts, que je vais certainement abandonner parce qu’il me coûte trop cher (abonnement) et qu’il est remplacé en grande partie par CardHop;
  • CardHop, dont je vais parler un de ces jours, pour la consultation rapide d’un contact à travers un menu permanent;
  • Alfred, qui n’est pas un gestionnaire de contacts, mais qui me permet de les retrouver, à la manière de Spotlight, à la volée en tapant un raccourci-clavier et quelques lettres du nom du contact recherché;
  • BusyContacts, qui est mon préféré et surtout, qui est de loin le plus complet sur Mac OS.

C’est donc lui qui fait l’objet du présent test.

Avertissement:

Tester un programme de gestion de contacts me gêne parce que dans les copies d’écran, je dois soit dévoiler des données personnelles sur mes connaissances, soit tout flouter, ce qui rend la chose peu lisible.

Je me tournerai donc, la plupart du temps, vers les captures d’écran de l’éditeur du programme.

Ces captures ont le désavantage d’être en anglais, mais sachez que le programme est entièrement francisé.

BusyContacts est un logiciel édité par BusyMac, un vieux de la vieille puisque ses concepteurs étaient derrière les produits Now que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

Dave and John have a long history of building great software together dating back to the early 90’s when they created Now Up-to-Date, a revolutionary network calendar for Mac OS 7. Now Up-to-Date and its companion app, Now Contact, were the de facto standards for managing your calendar and contacts.

about.jpg

Et Dieu sait si Now-up-to Date et Now Contacts ont été importants dans ma vie!

Vous pouvez d’ailleurs aller voir le test que je leur avais consacré en… 2002! Intéressant de voir comment se présentaient ces programmes à cette époque.

J’ai également testé ici le premier rejeton de BusyMac (qui a remplacé Now Software): BusyCal. C’est, après bien des essais, le logiciel que j’utilise au quotidien sur mon Mac pour gérer mes événements, en complément avec Fantastical 2 (mais juste pour son menu).

Que vous utilisiez BusyContacts ou/et BusyCal, vous pouvez utiliser beaucoup d’autres gestionnaires d’événements ou de contacts, ces derniers travaillent avec les deux bases (contacts et événement, voire tâches) intégrées à MacOS.

Vous pouvez passer de Contacts à BusyContacts, à Cardhop, ou de Calendrier à BusyCal ou Fantastical sans jamais rien perdre. Un vrai bonheur.

Un peu comme on peut le faire avec différents clients Mail si l’on utilise des comptes IMAP.

Et vous pouvez donc reprendre tous vos contacts sur iPad, iPhone, avec le logiciel que vous préférez utiliser sur ces derniers.

Comment se présente BusyContacts

Vous pouvez voir vos contacts sous deux formes.

La première, en format liste au-dessus, avec la carte détaillée du contact sélectionné en dessous à gauche et tout ce qui lui est lié, événements futurs, passés, et mails à droite.

2019-07-30_12-16-07.png

La seconde en mode colonnes.

2019-07-30_12-16-06.png

Vous remarquez à gauche la barre latérale qui gère les comptes synchronisés, et les mots-clés.

Synchronisation avec différents comptes

Vous aurez certainement choisi de synchroniser vos comptes avec iCloud (ce serait dommage sinon), mais vous pouvez également synchroniser avec d’autres comptes.

2019-07-30_12-38-07.png

Vous verrez alors plusieurs fiches pour le même contact.

bct-fred-icloud.png

Chaque fiche liste sous le champ « Fiches » (dans la capture en anglais « cards » les fiches liées.

bct-linked-infopanels.png

Il est possible de combiner virtuellement ces fiches en une seule en choisissant la commande suivante:

2019-07-30_13-41-23.png

Attention, vous ne risquez rien, il suffit de désélectionner cette commande pour retrouver toutes nos fiches.

Vous pourrez masquer un ou plusieurs comptes dans la barre latérale de gauche.

Une explication pour lier les contacts Facebook et Linkedin est donnée (en passant par les préférences OSX), mais elle ne fonctionne pas chez moi, OSX ayant visiblement supprimé l’ajout d’un compte de ces réseaux sociaux dans les préférences « Compte Internet ». Si je me trompe, dites-le-moi en commentaires, ça me fera plaisir.

Vous pourrez ainsi décider de garder par exemple la photo la plus récente trouvée sur un compte et de la copier directement d’un coup sur les autres fiches liées.

Enfin, il est possible de fusionner les cartes sur un compte cible, ce qui implique qu’elles seront cette fois fusionnées avec toutes les informations des différents comptes sur ce dernier (normalement iCloud).

2019-08-01_09-36-39.png

Cela signifie qu’en consultant un autre gestionnaire de contacts en relation avec la base iCloud, par exemple Contacts d’Apple ou CardHop, vous verrez toutes les informations en provenance de plusieurs comptes du contact.

Ce n’est pas le cas si vous combinez les cartes dans le menu Présentation qui n’est visible que dans BusyContacts

Les mots-clés

Les mots-clés sont l’équivalent des groupes sur Contacts d’Apple, mais en bien plus pratique. Vous retrouverez d’ailleurs tous les mots-clés créés dans BusyContacts dans Contacts d’Apple, mais sur ce dernier dans la liste des groupes.

Dans BusyContacts, on commence par créer le mot-clé.

Lors de la création ou l’édition de fiche, on tape le début du mot-clé et l’affichage prédictif fait le reste. Vous pouvez ajouter autant de mots-clés que vous le désirez à un contact.

2019-08-01_09-43-22.png

Pour afficher tous les contacts liés à un mot-clé, vous cliquez sur son nom dans la liste.

2019-08-01_09-43-22 (1).png

On ne peut pas faire plus simple, j’utilise quant à moi cette fonction pour tous les élèves dont je dois m’occuper en réseau professionnel, en créant un mot-clé pour l’élève (par exemple Jean Dumur) en liant ensuite chaque contact qui participera aux séances à venir pour Jean.

Je pourrai ainsi d’un coup d’un seul convoquer ces personnes et leur envoyer un PV des séances, soit en tapant le mot-clé dans Mail (rappelez-vous, Contacts et BusyContacts utilisent la même base) ou directement depuis le programme par un CTRL-clic sur le mot-clé.

2019-07-30_13-19-39.png

 

L’historique et le futur des événements liés à un contact

BusyContacts est lié à BusyCal, l’excellent calendrier de BusyMac qui travaille de concert avec la base de données de Calendrier d’Apple ce qui implique que, là non plus, vous n’avez rien à craindre pour la synchronisation entre vos différents appareils.

Vous pouvez voir, à droite des deux vues, tous les événements liés au contact sélectionné.

2019-07-31_12-38-16.png

Vous pouvez lier un événement à un contact soit depuis BusyContacts, soit depuis BusyContacts…

2019-07-31_12-42-40.png

Soit depuis BusyCal

2019-07-31_12-47-47.png

 

À remarquer que les deux programmes, s’ils ne font pas qu’un, sont liés, comme je l’ai écrit plus haut, notamment parce que l’on peut passer de l’un à l’autre depuis l’un ou l’autre.

2019-07-31_12-52-39.png

2019-07-31_12-52-39.png

 

Le regroupement des mails, des messages et des tweets

L’autre énorme avantage de BusyContacts, c’est de grouper les mails que nous avons reçus du contact ou des mails que nous lui avons envoyés.

2019-07-31_22-12-18 (1).png

Notez que seuls Apple Mail et MailMate sont pris en compte et que nous ne verrons donc que les mails en provenance des comptes qui sont gérés par l’un ou l’autre de ces logiciels.

Vous pouvez également regrouper dans la vue les activités suivantes:

2019-07-31_22-12-18.png

C’est une des très grandes qualités de BusyContacts: vous avez votre historique complet des relations que vous avez entretenues avec votre contact.

Une fiche complète

Les champs des fiches proposés par BusyContacts sont exhaustifs.

Voyez plutôt:

2019-07-31_22-30-55.png

Bien sûr, vous pourrez choisir les champs que vous voulez voir dans les listes, ou par défaut dans la fiche de saisie.

2019-07-31_22-30-54 (1).png

Notez le champ Notes qui peut se voir affubler des pièces jointes (mais attention, si vous voulez les synchroniser par iCloud, elles devront être petites, sinon, vous pouvez simplement indiquer le lien vers le document sur votre machine) et qui peut recevoir le cachet Date et Heure pour nous rappeler des différentes entrées que nous faisons dans ce champ.

2019-07-31_22-39-51.png

Une saisie rapide

Si vous voulez aller vite, une saisie rapide assez intelligente est de la partie.

2019-08-01_09-52-26.png

2019-08-01_09-52-43.png

2019-08-01_09-52-26 (1).png

Tout est parfait alors?

Presque.

Ce programme est complet, mais il lui manque juste un menu permanent à la CardHop qui affiche immédiatement tous les contacts sans ouvrir un logiciel.

C’est la raison pour laquelle j’utilise également CardHop dont je vous parlerai bientôt.

Mais pour bosser vraiment, rien de tel que BusyContacts qui est pour moi le plus puissant des gestionnaires de contacts et qui se lie en plus si bien avec BusyCal que j’utilise également au quotidien.

BusyContacts coûte 49.99 $, tout comme BusyCal. Les deux reviennent, si vous les achetez ensemble, 79.98 $

Ces logiciels n’ont pas la présentation la plus moderne du monde, mais ils sont mis à jour très régulièrement: j’utilise les versions beta, j’en reçois au moins une par semaine.

Oui, BusyContacts mérite bien un label TMB.

2019-08-01_10-01-00

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

33 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Mirou
Mirou
il y a 3 années

Géniales ces vacances! Il y a du cuk tous les jours!

Ceci dit, merci pour le test. Je reste pour ma part sur Daylite, en changer me prendrait des semaines… surtout: la version iOS intégré désormais la gestion des mails, ce qui me réjouit et me donne presque l’envie de retravailler.

J’ai dit « presque »! Reste 10 jours de vacances avant de retrouver le droit d’ouvrir mon MacBook! (Et de peut être télécharger busycal pour tester)

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Je n’ai pas parlé de Daylite parce que je savais que tu allais le faire, et je suis sérieux!:-)

Oui, c’est un PIM extrêmement puissant.

J’ai essayé ce programme sur tes conseils il y a deux ans je crois, mais la compatibilité avec les autres programmes et surtout Contacts posait de gros problèmes, ils n’avaient pas réussi à me donner des solutions malgré leur gentillesse.

Je vais retourner regarder.:-)

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Hahah.

Disons que Daylite fonctionne dans « l’autre sens »: tes contacts sont hébergés chez eux (Daylite est devenu « cloud »), et via un profil tu peux les intégrer dans tes contacts usuels (au format caldav).

C’est effectivement très puissant. Mais probablement trop pour un usage « normal ». Busycal me semble mieux comme « amélioration de l’existant ». Daylite serait plus un remplaçant d’une base de donnée type FileMaker. C’est plus un CRM (customer relationship manager) que qu’un PIM (Personal information manager)

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Tu as la version Cloud donc?

Je suis allé regarder.

C’est tout de même 24$ par mois si on paie à l’année.

Mais c’est vrai qu’ils parlent d’intégration des mails, des calendriers et des tâches.

Je vais réfléchir.

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Oui c’est très cher. C’est vraiment un truc pour le boulot. Je gère plus de deux milles contacts. Dont peut être deux bonnes centaines « actifs » (les autres reçoivent des newsletter). Ce sont des « prospects » (donc des programmateur.trice.s de théâtre et danse), du public, des « employé.e.s » (dont je paie les salaires, etc, pour mes « client.e.s »), des prestataires, etc. 
J’ai une mémoire de souris, donc Daylite retiens tout pour moi: les taches , les rendez-vous, les conversations.

C’est une usine à gaz, mais une usine à gaz que j’aime bien finalement. 
Il faudrait juste que je la re nettoie, ça fait longtemps que je n’ai plus eu le temps de le faire… et comme elle est très très souple, elle peut vite devenir bordélique.

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

D’un autre côté, elle permet sûrement d’avoir un tout en un cette usine à gaz.

Là, j’ai mes conversations sur Agenda, mes tâches sur Todoist, mon travail communautaire (projets) sur MeisterTask, mes contacts sur BusyContacts et mes événements sur BusyCal.

Chacun fait bien le Job, mais j’aime assez l’idée du tout en un. Il faudrait pour que je l’utilise que mes collègues soient d’accord de consacréer 24 $ par mois pour ce logiciel pour que je puisse collaborer avec eux, ce qu’ils ne voudront jamais.

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Ah c est sur que si c’est pas l’employeur qui paie…

A part ça il fait tout, mais la gestion des tâches, et pire, celle du calendrier laisse désirer. On peut pas tout avoir je crois 😉

DomPython
DomPython
il y a 3 années

Depuis quelques mois, j’évite de me procurer de nouveaux programmes qui sont propre à l’univers Apple. A terme, je crois que j’aurai vraiment envie de me tourner du coté du libre. Cela prendra certainement du temps, me connaissant, mais en attendant, je m’efforce de glisser petit à petit sur des solutions moins fermées, d’utiliser des programmes qui existent ailleurs que chez Apple.

Donc oui, ce BusyContacts me semble formidable, mais s’il n’existe que pour Apple, ce sera non.

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

En même temps, tu as un Mac.

C’est pour profiter de la meilleure ergonomie possible.

Alors pourquoi s’embêter avec des trucs qui, souvent, sont bien moins jolis et pratiques à utiliser?

À tout prendre, si j’étais dans ta philosophie (que je ne critique pas hein, qu’on soit bien clair!), je prendrais un PC bon marché, j’installerai Linux ou au pire Windows, bref, une plateforme qui te permettra de travailler très bien et beaucoup moins cher.

Comme BusyContacts est totalement compatible avec Contacts, cela signifie que le moment venu, tu pourras utiliser ta base sans problème par un import vite fait sur une plateforme libre.

ysengrain
ysengrain
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Le so-called « libre ».
Peu d’expérience personnelle, mais j’ai souvent été appelé au secours par deux collègues qui s’étaient  convertis. 
 Ce que j’en ai tiré, est la constatation que c’est souvent pas très bien foutu, imprécis, manquant de fonctions élémentaires. 
Pour me faire une idée, j’ai installé une virtualisation de Linux et je m’y suis collé… J’ai tenu une semaine.
Je n’avais pourtant pris qu’un traitement de texte, un logiciel de mails, regardé une base de données, et renoncé quant à une substitution de In Design.
Je pense qu’on paie c’est « liberté » par une montagne d’emmerdements et une somme de travail considérable.
Quant au sujet du jour, je constate une richesse extrême… Dont je n’ai pas du tout besoin. Je garde Contacts de Mac Os

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  ysengrain
il y a 3 années

Je suis d’accord avec toi.

Mais j’en connais quelques-uns qui adorent le côté communauté d’aide de Linux.

Cela dit, je n’en veux pas, je n’aime pas les emmerdements, et on en a déjà bien assez dans l’environnement Mac, l’air de rien…

ysengrain
ysengrain
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Comme tu dis « l’air de rien »
L’aspect Communauté des Linuxiens est effectivement très fort, peut-être plus qu’ailleurs car ce sont des résistants comme ce fameux village gaulois où coule la potion magique

Mirou
Mirou
En réponse à  ysengrain
il y a 3 années

Pareil. Le libre à tous les arguments pour lui: évolutif, pérenne, gratuit. Mais, c’est souvent moche, et bordélique. 
Je me suis risqué à OwnCloud, sur un serveur hébergé…. que je suis content d’avoir craqué pour Dropbox! Je sais bien que mes données n’y sont pas tout à fait safe, mais probablement plus que dans mon owncloud tout buggé…

Le seule qui me reste, faute s’alternative, c’est Calibre pour la gestion des ebooks. Et dieu qu’il fait mal aux yeux!

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Je n’ai jamais vraiment compris ce logiciel…

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Lequel? Calibre? C’est comme un iTunes pour les livres. Utile si tu utilise un livre électronique. 
Mais il a tellement de fonctions que c’est devenu incompréhensible.

tetardbleu
tetardbleu
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Il est hyper utile si l’on a, comme moi, un(e?) Kindle d’Amazon, qui reste pour  moi la meilleure liseuse du marché en termes de fluidité surtout, mais de praticité en général (j’en ai testé beaucoup). Son seul (gros) défaut, c’est qu’elle ne lit pas l’E-pub, qui est le format de l’immense majorité des e-books hors Amazon… Heureusement, Calibre s’occupe de la conversion et de l’envoi automatique au Kindle?! C’est vrai qu’il est moche, mais je n’ai pas trouvé mieux, et le développeur suit de près son logiciel et les retours utilisateurs.

DomPython
DomPython
En réponse à  ysengrain
il y a 3 années

C’est effectivement à cause de ce genre de retour d’expérience que j’hésite depuis des années à passer au “libre”. Mais la philosophie qui le sous-tend me plaît de plus en plus.
Mais, comme écrit plus haut dans ma réponse au commentaire de François, je ne vais pas approfondir ici la question.
Si tu repasses par chez nous à l’occasion, on pourrait se faire un’ ch’tite bouffe avec François, (et Mirou, et Gr@g…) pour débattre de tout ça? 😉

DomPython
DomPython
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Pourquoi m’embêter?
En fait, imaginant que peut-être un jour je migrerai vers du libre (ou simplement chez Windows), j’ai envie que ce jour-là, je puisse continuer à travailler normalement sans avoir à me réhabituer aux programmes que j’utilise couramment. D’où ma crainte de m’installer trop confortablement dans un écosystème trop fermé.

Ceci dit, il y a d’autres aspects dans cette réflexion, plus globaux et plus fondamentaux; mais je pense que ça n’est pas le lieu d’en débattre. Je ne veux pas créer tout un débat autour de ces questions technico-philosophiques alors que ton article parle d’un produit précis.

De plus j’adorerais avoir ce débat plutôt de vive voix. L’écrit est tout de même un peu lourd pour un débat de ce genre. Peut-être à l’occasion d’une prochaine visite…

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Volontiers !

Renaud Laffont
Renaud Laffont
il y a 3 années

Je rêve d’une version Windows pour le boulot. Beaucoup de contacts pro à gérer mais très très peu de contacts perso

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Renaud Laffont
il y a 3 années

Il n’y a pas au moins 20 bons gestionnaires de contacts sur Windows?

Renaud Laffont
Renaud Laffont
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Oui justement y a trop de choix et j’ai rien trouvé jusqu’a présent

Albert R
Albert R
En réponse à  Renaud Laffont
il y a 3 années

Je me demande si Outlook ne suffit pas sous Windows5d43e5e72e61164c907f655f.png

Renaud Laffont
Renaud Laffont
En réponse à  Albert R
il y a 3 années

Je déteste Outlook. Que je suis pourtant obligé d’utiliser pour tout un tas de raison (LDAP, cryptage par carte à puce)

Albert R
Albert R
En réponse à  Renaud Laffont
il y a 3 années

Durand plus de 15 ans, j’ai dû faire avec Outlook, la version Office Pro inclut un excellent outils “Access” qui permet de classer les contacts … c’est le seul logiciel qui me manque sur le Mac

Patrice Hof
Patrice Hof
il y a 3 années

J’utilise BusyContacts depuis plusieurs années et c’est vraiment un logiciel performant et agréable, surtout en association avec BusyCal, dont je ne peux absolument plus me passer. Mon seul souci récent vient de l’ajout, en plus de mon compte iCloud personnel, de mon compte CardDAV professionnel qui nous est fourni par Infomaniak. La synchronisation n’est pas optimale et je n’arrive pas à savoir ce qui est du ressort d’Infomaniak, du protocole CardDAV lui-même, ou de BusyContacts. Donc je galère un peu pour retrouver une synchronisation parfaitement fluide et complète (comme c’est le cas avec iCloud ou avec l’Exchange de mon ancien employeur). Toute expérience sur cette problématique me serait très utile… Merci

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Patrice Hof
il y a 3 années

Je ne synchronise pas avec ce type de comptes, désolé…

Tridim
Tridim
il y a 2 années

Hum, Hum, ça commencerait à ressembler à ce que je recherche depuis des années. En effet ayant été longtemps utilisateur de Palm Desktop, où tout était intégré et lié (le gag était quand même que l’appli avait été développée par Apple sous Claris Work!), j’ai toujours été frustré par les Apps standards de Mac OS.
BusyContacts semble ouvrir de nouvelles perspectives.

CARRASSET Laurence
CARRASSET Laurence
il y a 2 années

Bonjour, Je ne suis pas du tout spécialiste en informatique comme vous mais je travaille sur Mac depuis de nombreuses années. En tant que consultante indépendante, je commercialise pour différentes sociétés des offres sur la base de mon fichier personnel que j’enrichis au fut à mesure. Je jongle avec Contacts (pas très fun), des tableaux excel… J’arrive au bout de cette organisation car je ne peux efficacement tout coordonner. BusyContacts me semble intéressant mais avant de l’acheter j’aurai aimé l’essayer pour être certaine qu’il me convienne. Merci par avance pour votre aide.
Laurence

Mirou
Mirou
il y a 2 années

Bonjour ! En fait vous pouvez simplement l’installer et l’utiliser gratuitement pendant 30 jours: https://www.busymac.com/busycontacts/
🙂

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Merci à Mirou d’avoir répondu, c’est tout à fait juste.
Il me semble que ce logiciel pourrait tout à fait vous convenir.
S’il vous plaît, revenez ici pour nous le dire!:-)

33
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x