Open Bar d’août 2019

En cette période de vacances pour beaucoup d’entre nous, peut-être avez-vous laissé tomber vos écrans et en avez profité pour lire, vous promener, voir des spectacles, rencontrer des gens en vrai.

C’est vrai que ce sont des activités bien agréables, mais je me demande si l’utilisation d’écrans bien gérée par les individus est tellement incompatible avec elles.

C’est vrai que, dans le métro parisien, londonien, lausannois et partout ailleurs, on se pose quelques questions en voyant les gens (dont nous faisons souvent partie) concentrés sur leur écran de portable.

On se dit que chacun est dans sa bulle, que la communication entre tous ces humains dans le même espace confiné est pratiquement inexistante.

Mais l’était-elle plus avant l’arrivée de l’informatique mobile?

Les gens se parlaient-ils plus au quotidien, par exemple dans les transports publics?

Je vous laisse répondre à cette question.

Ou exprimer tout ce qui vous passe par la tête, si ça vous dit, puisque le premier lundi du mois fait la place à l’open bar, qui est fait pour cela.

En attendant, pour en revenir à vos vacances présumées, profitez bien!

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

96 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

François Cuneo
François Cuneo
il y a 3 années

Oh!

Eh bien j’ai dû rater quelque chose dans la parution automatique de l’article à minuit.

Mieux vaut tard que jamais, donc voici l’Open Bar du jour!

Renaud Laffont
Renaud Laffont
il y a 3 années

Je voulais parler du contrôle parental sur Android (pas question de refiler un iPhone à mon fils de 10 ans alors je recycle mes vieux Samsung).  C’est super bien foutu. Je valide a distance les applis qu’il veut installer. Je contrôle et je règle le temps d’écran autorisé et je peux verrouiller à distance. Dommage que je puisse pas le faire sur les vieux iPad car ils n’ont pas de version d’iOS qui prenne en charge le contrôle parental

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Renaud Laffont
il y a 3 années

Le contrôle parental est également plutôt bon sur iOS, en tout cas les récents.

Content de savoir que c’est bien aussi sur Android.

jdmuys
jdmuys
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Hmmm. Est-ce vraiment prudent de refiler un appareil sous Android à un enfant de 10 ans? Qui plus est un ancien appareil qui n’est fort probablement pas muni de la dernière version de l’OS. En effet, 99% des malwares mobiles sont sur Android. Je ne suis pas certain qu’un enfant de 10 ans soit vraiment à même de se prémunir d’attaques. Moi même, je ne m’en sens pas vraiment capable, en tous cas pas sans efforts considérables, alors que je suis un professionnel de l’informatique.

Noisequik
Noisequik
En réponse à  Renaud Laffont
il y a 3 années

Et les sites web?

Albert R
Albert R
il y a 3 années

Dans les années 53 à 57 je faisais régulièrement le trajet Mulhouse-Belfort en autocar, pour éviter les jérémiades de maman quand elle m’y amenait en voiture, tu dois apprendre, etc. … Si par hasard on était deux, trois enfants qui allaient au même collège, qu’on bavardait comme le font les enfants, le chauffeur du car ou un autre passager nous demandait de la mettre en sourdine. Nous n’avions pas d’iPhone ou assimilable, personne ne nous contrôlait, ah si le surveillant du dortoir qui lui aurait remarqué notre absence. Ce qui amène deux remarques.1 – on nous demandait d’être silencieux, c’est bien ce que font les gens de nos jours engoncés sur leur écran de bidule.2 – les contrôles, disons la surveillance se faisait à tous les niveaux, on était tracé, suivi à tout moment, donc rien ne change, juste les moyens modernes qui demandent des efforts pécuniaires, puis ça fait in, mon enfant à un iPhone dernier cri, qui qu’a la plus ….

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Albert R
il y a 3 années

Ah, les bus scolaires, quelle vie il y a là-dedans.

Il est clair que l’iPhone doit en calmer quelques-uns!?

Noisequik
Noisequik
il y a 3 années

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Noisequik
il y a 3 années

Excellent!?

DomPython
DomPython
il y a 3 années

Je viens de tomber sur une vidéo qui m’a beaucoup plu. Comme je sais qu’il y a ici des amoureux de la langue, je la partage (la vidéo, pas la langue!)

Mais je ne résiste pas à donner quelques citations:

«S’il arrive qu’on juge votre orthographe, on ne juge pratiquement jamais l’orthographe elle-même»

«Si l’orthographe est un outil, on s’est posé la question: “est-ce que c’est un bon outil”»?

«Le son S: 12 manières de l’écrire. La lettre S: 3 manières de la prononcer»

«Pourquoi est-ce que l’esprit critique s’arrête au seuil de l’orthographe?»

«Il ne faut pas confondre la langue de Molière avec son orthographe.»

«Aujourd’hui, il n’y a pas de linguiste à l’Académie française. C’est un peu comme s’il n’y avait pas de mécanicien au contrôle technique.»

Avec une petite histoire de la naissance de l’orthographe académique comme la norme de l’appartenance à la bonne société, par le moyen d’une complexification volontaire. Passionnant.

«Pourquoi est-ce qu’on a conservé — ou introduit – uniquement les consonnes étymologiques issues du latin et du grec? (…) On a évacué sans hésiter toutes les consonnes étymologiques issues des langues germaniques, de l’arabe, de l’italien… rien que ces trois langues-là c’est déjà 35% de tous les mots qu’on a emprunté en français.»

«Et si l’orthographe française était un dogme?»

Je m’arrête là. Mais j’attire votre attention sur la conclusion de cette vidéo, qui à elle-seule a été pour moi un coup de balai dans les réticences que je pouvais encore avoir par rapport à la simplification de l’orthographe. Si vous n’avez pas le temps de regarder la vidéo en entier, regardez au moins la fin (à partir de 17:34)

[La faute de l’orthographe](

) | Arnaud Hoedt Jérôme Piron | TEDxRennes

Soheil
Soheil
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Excellent! Et c’est présenté avec tellement d’humour qu’on rit du début à la fin.

Zallag
Zallag
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Mouais, cette, cet, Sète, bref sept vidéo est évidemment divertissante et pas mal fichue, mais ces gars ne me semblent pas avoir tenu compte des mots homophones.Si l’on simplifie l’orthographe à la turque, que voudrait dire chan ? On pourrait écrire que l’on voit un beau chan de blé, ou bien qu’on peut écouter un beau chan s’il est bien accompagné par les musiciens.Si on écrivait un mot comme por, est-ce un por de de plaisance, ou bien de la peau, ou bien de la race duroc ?Comment reconnaître des mots écrits d’une manière identique pour comprendre s’il s’agit de sans, s’en, c’en, sent, sang, cent ?Avec l’orthographe, on sait de quoi on parle si on sait l’écrire…Un blanc-seing diffère d’un sein blanc ou d’un saint blanc, non ? Même d’un cinq tout court. Je parle pas du scinque.Bref, ils ne parlent pas des homophones et c’est dommage.C?a me fâche un peu, je vais partir le mort aux dents, le Maure au dents, bref, je sors.Si vous n’aimez pas le vieillard manique que je suis peut-être, préférez-lui un vieil armagnac !

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Zallag
il y a 3 années

D’un côté, je suis pour une simplification, mais j’ai de la peine même à utiliser l’orthographe rectifiée.
Voir événement écrit évènement me fait mal aux yeux.

Zallag
Zallag
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

En effet, mais il y a bien pire en orthographe que ton exemple, tout particulièrement dans de nombreux avis de lecteurs que l’on trouve sur des sites du genre de “20 minutes”, notamment. Et là, ça colle avec un niveau de culture générale proche de zéro, quand même, que ça plaise ou pas à Arnaud et Jérôme.Quant à la manière d’écrire dite inclusive, c’est une horreur, mais à la mode. Je ne sais pas si le fait d’écrire “bonjour à vous tou.te.s” fera beaucoup pour la condition féminine, juste pour prendre un exemple imaginaire …Oulala, j’ai failli oublier les autres conditions à part ces deux-là ! Je vais me faire sonner les cloches !Oui, j’ai failli oublier les LGBTQQIAAP et les Mogai, zut. Comment on va devoir écrire pour eux? En français il n’y a que deux genres grammaticaux,le masculin et le féminin, on a perdu le neutre qui a subsisté en allemand et dans bien d’autres langues. Mais là, honnêtement, je m’écarte trop du sujet.Je ne vois pas d’avantage à en parler davantage.J’y verrais plutôt un inconvénient.

Mathieu Pierre
Mathieu Pierre
En réponse à  Zallag
il y a 3 années

Bonjour, je vous trouve bien condescendant avec le bon peuple qui se vautre dans sa paresse. Mais vous avez certainement raison, puisque sur ce blog qui respire le CSP+++, on n’utilise pas du tout, mais alors jamais, non jamais, le SURisme ou le JUSTisme….

Zallag
Zallag
En réponse à  Mathieu Pierre
il y a 3 années

Là, Mathieu Pierre, j’ai un ou deux neurones qui commencent à frétiller parce que je sens que je vais pouvoir apprendre quelque chose que je ne connaissais pas, et c’est très bien, chez moi c’est un besoin naturel que je dois souvent satisfaire, comme dit ma femme..

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Zallag
il y a 3 années

Alors si même toi, Zallag, tu ne comprends pas, ça me soulage.

Parce que Mathieu Pierre, ça vaut une petite explication.

Zallag
Zallag
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

J’ai trouvé et clairement, c’est TRE?S français…Je cite :”Changeons à présent de sujet : Ne trouveriez-vous pas intéressant de créer une page sur le “surisme” ? J’en ai noté quelques fleurons très probants… Mais peut-être le mot “surisme” n’est-il pas encore suffisamment fixé et connu de vous. Je l’ai entendu dans la bouche d’un écrivain linguiste il y a déjà un ou deux ans : Le surisme consiste à remplacer tous les mots de liaisons (comme à, dans, vers, etc) par le mot unique “sur”. Pour susciter un surisme, il suffit de demander à quelqu’un dans quelle ville il habite : la grande majorité des gens vous répondront “Sur Paris” ou “sur Bordeaux”. Le dernier surisme magistral que j’ai relevé est celui-ci, de Michel Cymes, le 09/03/15 au Grand Journal de Canal+, à propos de l’émission où il a vécu (avec Adriana K.) comme un homme préhistorique : “on a dormi sur la grotte”. Précédemment, j’avais noté “On se baigne sur le lagon” (F2, 02/04/14, 20h 38). Et encore : “La pression sur laquelle il est” (Noël Mamère, 7-9 de France Inter à 8h 28’09) (j’ai mal noté la date). Tout le monde fait des fautes… Amicalement, Bernard de Go Mars (discuter) 16 mars 2015 à 22:39 (CET).Et je suppose que le JUSTisme consiste à dire par exemple : “Le Requiem de Mozart est juste sublime !”Bref, des termes explétifs sans utilité aucune, mais qui font clair, net, actuel dans une discussion, de nos jours. Les “commerciaux”, eux surtout, doivent le prononcer dix fois par jour. “Je suis  maintenant sur Bofflens et sa région, je passe te voir ?” Tu lèves le nez, tu chercheras l’hélicoptère, tu ne me verras pas.

DomPython
DomPython
En réponse à  Zallag
il y a 3 années

“Niveau de culture générale proche de zéro”: je suis d’accord. Moi aussi j’ai du mal.
Mais  il m’arrive tout de même de me demander quelle différence il peut y avoir entre l’esprit de cette expression et la démarche élitiste qui a présidé à complexifier l’orthographe dans le but de faire le tri entre les gens bien et le bas peuple. Je ne veux pas dire qu’il faut tout accepter. Mais tout de même, je m’interroge. Et je pense que si l’on reste bloqué avec le curseur au maximum par peur qu’un peu trop de tolérance le fasse descendre au minimum, on a tendance à rester dans un schéma binaire simpliste (cultivés/incultes, gentils/méchants…).

Quand à l’écriture inclusive, elle est à mon sens une tentative (peut-être maladroite) de proclamer que le masculin n’est pas si neutre que ça. Mais le chantier est gigantesque et je pense que nous n’en sommes qu’au début. Je me prends toutefois à rêver qu’un jour, nos descendants puisse parler et écrire une langue qui respecte chacun·e·g·b·t·q!

Albert R
Albert R
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

On dit toujours, que le masculin prime sur le féminin, par exemple Monsieur, Madame … bon là c’est selon les règles. Quant est-il si on écrit Madame, Monsieur ? ne devrait pas profiter du fait que Madame est citée en premier que les accords se fassent au féminin, là je contredis les règles habituellement utilisées.Ça éviterait probablement l’écriture inclusive, une idée loufoque d’un sénior qui a toujours eu maille avec le franglais utilisé par des gens sensés donner l’exemple.

DomPython
DomPython
En réponse à  Albert R
il y a 3 années

Effectivement, l’alternative à la primauté du masculin est l’accord selon la règle de proximité (qui était en usage au moment de la décision de cette primauté). Donc si on écrit Madame, Monsieur, la suite devrait être au masculin. Si on suit ta proposition, on créerait donc une règle… d’éloignement?

On n’est pas sortis de l’auberge!

Albert R
Albert R
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Il nous faudrait des avis féminin sur le sujet, ça nous apporterait de l’eau au moulin, et qui sait un apaisement dans les relations femmes-hommes ou hommes-femmes à venir

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Je suis d’accord avec toi et sur tous les points.

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Merci Dom ! J‘ai faillli m‘énerver, mais tu m‘as calmé 🙂

L‘écriture inclusive n‘est pas la panacée. Mais elle a le mérite de permettre d‘écrire „ce qui est“. Quand on dit „Les ouvriers font grèves“, je vois d‘abord une belle bande de mecs métallos qui hurlent devant une usine (oui, je sais, je dois avoir un fond misogyne, mais si moi j‘en ai un, alors imaginez „les autres“ :-))). , alors que si j‘écris „Les ouvrier.ère.s font grève“, ou plus joliment „Les ouvrières et les ouvriers font grève“, je comprends mieux que parmi ces métallos, il y a aussi des femmes.

M.G.
M.G.
En réponse à  Zallag
il y a 3 années

Même si elle est à la mode, l’écriture inclusive est une horreur scandaleuse !

Je ne cherche même pas à discuter les raisons politiques de son apparition, j’en deviendrais désagréable dans mon propos.

DomPython
DomPython
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Je pense en effet que l’on a pas fini d’avoir mal aux yeux. Mais est-ce un argument suffisant?

Je suis d’avis que, si cela permet de passer moins de temps à apprendre les subtilités inutiles de l’orthographe, c’est tout ça de gagné pour une meilleure accessibilité de notre langue!

Alors oui, je veux bien avoir mal aux yeux, le temps de m’habituer.

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Si au moins cette simplification avait été totalement logique…
Mais elle a laissé quelques incohérences:
l’accent circonflexe : il n’est plus obligatoire sur les lettres « i » et « u », sauf dans les terminaisons verbales et dans quelques mots où il est nécessaire pour distinguer des homonymes (exemple : « qu’il fût », « mûr ») ;

DomPython
DomPython
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Qu’il y ait des incohérences, c’est très possible. Mais n’y en a-t-il pas dans l’orthographe “classique”? Je crois que Arnaud Hoedt Jérôme Piron en font une excellente démonstration au début de la vidéo.Les premiers pas d’une réforme sont certainement souvent teintés de maladresses et d’incohérences. Mais cela ne me paraît pas une raison suffisante pour rester crispés sur la “tradition” qui est elle-même loin d’être toujours cohérente, et qui par ailleurs — et surtout — a été sciennement construite pour servir des principes élitistes et misogynes!

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Ah mais je suis bien d’accord, mais tant qu’à faire une réforme, ça aurait été le minimum de ne pas garder des choses compliquées dans les domaines que l’on cherche à simplifier.

DomPython
DomPython
En réponse à  Zallag
il y a 3 années

Oui, c’est vrai, leur discours ne tient pas compte de toutes les difficultés que l’on rencontrerait si l’on s’engageait dans une simplification de l’orthographe. Mais je prends cette vidéo non comme un proposition concrète de programme (ce qu’elle n’est pas), mais plutôt comme une argumentation démontant certains arguments des opposants à cette simplification; de plus, j’y ai appris des choses importantes en ce qui concerne la complexification délibérée des règles orthographiques et grammaticales.

Donc, en ce qui me concerne, je pense que cette vidéo est beaucoup plus que «divertissante et pas mal fichue»; elle est instructive et pertinente.

Et je ne suis pas fâché, ni te considère comme un vieil armagniac.

Zallag
Zallag
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Tu as raison, on y apprend des tas de choses, dans cette présentation. La langue a toujours été un outil de conquête, partout, et de contrôle, des Romains du temps de Jules César aux Russes pour les pays de l’est. Mais ce fut rarement dans un but de discrimination sociale comme ce fut le cas en France. C’est peut-être une de ces exceptions françaises comme il y en a d’autres ?

M.G.
M.G.
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire dans une vie antérieure en d’autre lieu, ma mémoire visuelle et mes lectures précoces m’ont permis d’acquérir l’orthographe sans effort apparent. Contrepartie de la rigueur qui m’a été inculquée par mon éducateur familial, je ne supporte pas les fautes d’orthographe dans les textes qui me passent entre les mains..C’est d’ailleurs la raison qui a fait de moi un lecteur assidu de Cuk.ch dès 2004. Enfin un site où tous les intervenants faisaient l’effort d’écrire en français. Que ce soit dans les articles ou dans les commentaires, rares étaient les fautes d’orthographe, rapidement corrigées par leurs auteurs lorsque qu’il m’arrivait de leur en faire courtoisement la remarque en messagerie privée…Dans la presse française, le modèle du respect des règles typographiques et de l’orthographe reste “Le Canard Enchaîné” (bien que depuis quelque temps il se laisse aller à utiliser le Gras Souligné, qui n’existe pas en typographie).D’où mon sursaut d’horreur en lisant la couverture du dernier numéro de “l’Express” !Bonnes vacances à tous.

DomPython
DomPython
En réponse à  M.G.
il y a 3 années

Bonnes vacances à toi aussi!
(Si tu as le temps et l’envie de contribuer à l’éducation linguistique du grévissecide que je suis, peux-tu m’expliquer ce que la couverture en question à d’horrible?)

Zallag
Zallag
En réponse à  M.G.
il y a 3 années

Nous partageons les mêmes idées sur ce sujet. Cela dit, es-tu Marc, l’Africain, un ancien que je n’ai plus jamais retrouvé ni relu dans les colonnes d’ici depuis la fin de Cuk ? Cela me réjouirait beaucoup que le Docteur Béton revienne parmi nous.

M.G.
M.G.
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire dans une vie antérieure en d’autre lieu, ma mémoire visuelle et mes lectures précoces m’ont permis d’acquérir l’orthographe sans effort apparent. Contrepartie de la rigueur qui m’a été inculquée par mon éducateur familial, je ne supporte pas les fautes d’orthographe dans les textes qui me passent entre les mains..C’est d’ailleurs la raison qui a fait de moi un lecteur assidu de Cuk.ch dès 2004. Enfin un site où tous les intervenants faisaient l’effort d’écrire en français. Que ce soit dans les articles ou dans les commentaires, rares étaient les fautes d’orthographe, rapidement corrigées par leurs auteurs lorsque qu’il m’arrivait de leur en faire courtoisement la remarque en messagerie privée…Dans la presse française, le modèle du respect des règles typographiques et de l’orthographe reste “Le Canard Enchaîné” (bien que depuis quelque temps il se laisse aller à utiliser le Gras Souligné, qui n’existe pas en typographie).D’où mon sursaut d’horreur en lisant la couverture du dernier numéro de “l’Express” dont je ne parviens pas à inclure l’image dans ce commentaire. Dommage…Bonnes vacances à tous.

Zallag
Zallag
En réponse à  M.G.
il y a 3 années

Oui tu es bien Marc l’Africain, content de te retrouver !

M.G.
M.G.
En réponse à  Zallag
il y a 3 années

Bonjour Zallag. Oui, c’est bien moi. Je te retourne le compliment.

Marc, l’Africain

Zallag
Zallag
En réponse à  M.G.
il y a 3 années

J’ai oublié la virgule, il la faut, là. Toutes mes excuses ?.

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Zallag
il y a 3 années

Marc, j’ai regardé la couverture de l’Express.
Je la mets ici:

Je pense que le correcteur est comme je le suis quand je corrige une copie d’élève: j’oublie systématiquement le titre.

Là, c’est tellement en haut de page qu’il ne l’a pas vu.

Soheil
Soheil
il y a 3 années

Petite question linguistique: on entend et on lit de plus en plus souvent des tournures du style: «C’est d’un gestionnaire de contacts dont j’aimerais vous parler ici.» — ce n’est pas dirigé contre toi, François, j’ai simplement pris l’exemple le plus récent (cette tournure est d’ailleurs plus fréquente chez les jeunes, ce qui serait plutôt rassurant pour toi).

Suis-je le seul que cette façon de parler dérange? Serais-je victime d’un formatage trop réussi? Normalement, l’utilisation au sein d’une même phrase de la préposition «de» et du pronom relatif «dont» devrait être évitée puisque «dont» remplace (ou contient) «de».

Sur le site de l’Académie française, sous la rubrique «Emplois fautifs», on trouve ceci:
“`
La langue classique admettait l’emploi du pronom relatif «dont» pour reprendre un nom ou un pronom précédé de la préposition «de». On lit ainsi dans Les Amants magnifiques de Molière «Ce n’est pas de vous, madame, dont il est amoureux». Mais, aujourd’hui, l’usage et la grammaire condamnent cette tournure puisque «dont» est l’équivalent de «de qui, de quoi» et qu’il convient donc de ne pas employer ce pronom relatif pour reprendre un nom ou un pronom déjà introduit par la préposition «de». C’est donc un pléonasme et une faute de français que de dire «C’est de cette affaire dont je vous parle». On doit dire «C’est l’affaire dont je vous parle» ou «C’est de cette affaire que je vous parle».
“`

À votre avis, est-on en train de revenir à la langue de Molière, et devrait-on s’en réjouir? Ou s’agit-il plutôt d’un relâchement de la langue parlée et, en partie, écrite? 

DomPython
DomPython
En réponse à  Soheil
il y a 3 années

Curieusement, s’il y bien un pléonasme dans «C’est de cette affaire dont je vous parle», je suis d’avantage choqué par «C’est de cette affaire que je vous parle».

Soheil
Soheil
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Je n’ai peut-être pas assez lu Molière.

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Soheil
il y a 3 années

Et moi trop!?

ysengrain
ysengrain
il y a 3 années

Communication: question d’état d’esprit me semble t il.
Au supermarché, on peut dire un mot à la caissière: Bonne journée, bon courage …
Saluer le marchand de journaux.
On peut aussi rester enfermé.

Longtemps, j’ai lu tout ce que le site http://www.luminous-landscape.com (Lula pour les initiés) publiait sous la houlette de Michael Reichmann.
Puis Michael, se sachant malade, s’est fait aider par Kevin Raber, dont le moins qu’on puisse dire est qu’il a fait le job; surtout après la mort de Michael.
Et, il y a quelques mois, Kevin disparait et le nom de Reuchmann réapparaît: un fils.
Le « nouveau site » ne m’intéresse pas du tout: j’abandonne.
Ce vendredi, je tombe par hasard sur un site photo http://www.photopxl.com … c’est le nouveau site de Kevin; il a « emmené » avec lui Chris Sanderson membre fondateur de Lula.
C’est « comme avant ».

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  ysengrain
il y a 3 années

Je vais visiter ce site de suite, merci!

Mirou
Mirou
il y a 3 années

Je fais partie des bobos* qui regardent en coin la technologie sur ce plan, mais qui possède toute la panoplie. Et si je rêve de me déconnecter plus souvent, je constate qu‘elle m‘est quand même fort utile, aussi en vacances. C‘est sur, qu‘il y un certain charme à se rendre à pied à l‘arrêt de bus pour tenter d‘y déchiffrer un horaire, se perdre fait partie du chemin, s‘émerveiller devant un sommet sans en savoir le nom et se demander si ce n‘est pas le Cervin qu‘on voit la-derrière, et sinon, il est où ? Je peut appeler ma mère pour connaitre le secret de son levain pour faire un pain délicieux.

Mais voilà: ma mère ne sait pas lever un levain, les blogs savent, et mon pain est délicieux (après plusieurs semaines d‘essais infructueux). Grâce à Peak Finder sur mon iPhone, je sais que ce n‘est pas le Cervin qu‘on voyait juste là-bas, mais qu‘il se cache derrière une autre montagne, un peu plus sur la gauche, et que depuis le sommet de l‘Eggerhorn je vois jusqu‘au Mont-Blanc (ce qui veut dire qu‘assis rongeant notre Dar Vida, nous voyons la Suisse, l‘Italie et la France d‘un seul coup d‘oeil). Nous ne nous perdons plus en vacances grâce au GPS, et à SwissMobilePlus en montagne; je ne me perds plus lors de mon (rares) joggings grâce à WorkOutDoors sur ma montre. Je sais à quelle heure part le bus grâce à l‘app des CFF (et je sais s‘il a 5mn de retard, ce qui m‘évite de courir pour rien)….  Je sais aussi qu‘il va pleuvoir vers 15h, et que faire les courses se matin est un mauvaise idée, autant profiter encore de la terrasse, etc, etc.

Bref. C‘est sur, rien ne vaut le contact humain, mais même quand on part s‘isoler, un peu de technologie peut être fort utile.
 
Sinon: j‘essaie de m‘en défaire le plus possible, notamment car cette technologie est liée à mon travail, et qu‘un ou deux jours par semaine, ne pas penser au travail c‘est bien. J‘essaie aussi de ne plus me pencher sur mon téléphone quand j‘ai des gens autour de moi. Il est dans le sac et sous silence au restaurant, en réunion. Dans le bus, soit j‘écoute de la musique, soit j‘essaie de ne pas le lire. J‘ai enlevé Facebook et mes mails de mon téléphone, aussi.. 
Et tous les temps de temps, je remets mes mails sur mon téléphone, c‘est parfois pratique; je ré-installe Facebook parce que pour la promo en tournée c‘est bien… Bref (2): c‘est une arlésienne, un combat perdu d‘avance.

Et encore: sans technologie, pas de whatsapp qui me lie avec mes ami.e.s d‘enfance, et pas… de CUK, surtout 🙂

* Pour se rendre compte dans quel type de milieu j‘évolue, il faut se rendre compte que la plupart des bobos de „groupe social“ portent souvent un regard interrogateur sur mon poignet et ouvrent de grands yeux quand elle.il.s le voient mon Apple Watch s‘illuminer: „oh mais non ??? C‘est un téléphone ????“ …

DomPython
DomPython
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Je suis pareil! J’ai un regard très critique sur les nouvelles technologies, mais j’adore travailler avec. À ce jour, mon seul acte de résistance est de na pas avoir acquis d’iPad ni d’Apple Watch. Mais mon iPhone, c’est un peu comme un mât de perfusion. Je me balade toujours avec. Et je ne suis pas sûr que je serais serein lors d’une”retraite de déconnexion totale” d’une semaine, comme prônée par certains.

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Tout pareil, j’adore ces technologies.
Sans elles, je ne courrais pas, avoir mes partitions à l’école ou à la maison serait compliqué, lire mes journaux serait bien plus compliqué.
Il m’arrive de pester en constatant la lenteur du chargement de 24 Heures et là, je me dis que ce temps de chargement, c’est quoi par rapport à l’attente du facteur qui venait parfois à 11 heures nous l’amener?

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Ah ! Un truc de ces technologies que je déteste, c’est les réseaux sociaux. Je suis sur facebook, parfois un peu trop… Mais pour le job, il a fallu se mettre à Twitter, récemment Instagram, et bientôt what else ? Tout ça m’énerve prodigieusement, les logiques (techniques) me dépassent totalement. Je me sens vieux…

Soheil
Soheil
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Vieux, ou… très jeune. Chaque génération croit que le monde n’attendait qu’elle et s’applique à renverser l’ordre établi par la génération qui précède. Dans quelques années les jeunes qualifieront tous ces réseaux sociaux de ringards (et même ce mot sera devenu ringard). Dans les années 70, celui qui rejetait la voiture et la cigarette, refusait de goûter à la drogue, s’inquiétait de la pollution et du sort réservé aux animaux, mangeait bio et végétarien, pratiquait le jeûne et lisait les stoïciens, celui-là avait tout faux et était considéré comme vieux avant l’heure (même mon père me disait que je n’étais pas jeune, un comble!). Tous ces sujets sont aujourd’hui d’actualité et préoccupent les jeunes. Alors si tu n’aimes pas les réseaux sociaux, tu es peut-être (très) en avance sur ton temps.

DomPython
DomPython
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Mirou, tu mentionnes SwissMobilePlus. Connais-tu  Swiss Map? As-tu choisi SwissMobilePlus suite à un essai comparatif ?

Mirou
Mirou
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Ah je connaissais pas  Swiss Map. Je viens de tester. A priori ça avant l’air mieux (notamment la capacité de créer son itinéraire directement dans l’app), mais je trouve que c’est assez cheni, et que ça bug. J’aime bien SwissMobilePlus, notamment parce qu’on peut faire ses propres parcours (uniquement sur l’ordi pour l’instant), que c’est stable, clair, propre et lié à la Fondation du même nom, qui s’occupe des chemins pédestres en Suisse  (les panneaux jaunes…)

DomPython
DomPython
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Merci pour ton retour. J’avais découvert Swiss Map au salon du livre. Il y a 3 ans. J’avais eu passablement de difficultés à comprendre. Mais une fois que c’est (relativement) maîtrisé, j’aime bien. 
Donc, sur SuisseMobile+, on ne peut pas saisir d’itinéraire sur le mobile. Mais peut-on tout de même marquer un endroit pour en mémoriser le lieu? Genre «mes adresses» sur GoogleMaps?

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Mirou, c’est quoi ta recette de pain au levain?
J’ai un super four, j’ai tout essayé, avec ou sans levain, je n’arrive pas à avoir des grosses bulles dans mon pain…
Et ça me tue!

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Je mélange un peu les recettes que j‘ai trouvé sur les blogs (notamment nicrunicuit, et CNZ.to (désolé je comprends pas comment mettre un lien depuis mon ipad….).Je vais bientôt écrire une recette, j‘attends de voir ma production du jour..Mais mon pain n‘a pas non plus ces incroyables trous qu‘on voit parfois. Je ne l‘ai réussi qu‘une fois, pour l‘instant. La mie était relativement compacte (il faut dire que j‘utilise de la farine pas tout à fait blanche), mais quand même aérée.Voyez: 5d4a8c9b8e3913971990dc98.jpeg 5d4a8ca8be2325a2f864e6f7.jpeg 5d4a8cbd8c608294532fc80e.jpeg(j‘ai fait deux pains en même temps, le premier à base d‘un levain de seigle égrugé (farine bio de la Coop), l‘autre avec un levain de farine mi-blanche, (aussi de la Coop)).C‘est pas simple de suivre les recettes françaises, car leurs farines ne sont, de un, pas pareilles, de deux, les dénominations (t45, t110, etc) ne sont pas les mêmes qu‘en suisse (aussi: quand en France on dit „Farine Bise“, en Suisse ça veut dire .“Farine Mi-Blanche“. J‘ai donc fait un petit tableau, là: https://lescarnetsdegremoetmirou.ch/tableau-de-conversion-des-types-de-farines-france-suisse/

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Génial, merci pour ce tableau.

Ton pain du milieu (surtout) est splendide!

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Oui celui du milieu est très beau de l’extérieur! La croûte super, et le goût très fort de levain (moi j’aime comme ça). 
De rien pour le tableau, j’en avais besoin car avec ces noms qui sont pareil sans être pareils j’arrivais pas à tout retenir….

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Ah, au fait, j’utilise la plupart du temps moi aussi les deux mêmes farines que toi, bio de la coop.

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

?

Celle de seigle est tout à fait super… mais la mi-blanche est dingue pour faire mousser le levain !

Il faudra que j’essaie d’aller au bio-vrac d’en face de chez moi, il y a des farines vraiment vraiment bio et locales. Mais la plus “fine” qu’ils ont, c’est de la “bise”…

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Alors pour répondre à ta question: « ma » recette ne me fait pas des grosses bulles comme on en voit parfois… et que j’adore aussi. Je ne crois pas que ce soit une question de four. Je soupçonne ces éléments: force et âge du levain, finessse de la farine, pétrissage… 
Pour le moment, j’arrive à avoir un pain qui a (très) bon goût, et qui lève correctement (comme un pain « normal ») et j’en suis pas peu fier…

Mais donc en plus de tout ce que tu nous racontes ici (et de prendre le temps de nous le raconter), tu fais du pain au levain ??? J’hallucine.

Allez, une photo de ma « mie » (une fois pour une brioche, une fois pour un pain paysan – ce dernier m’a déçu au niveau de sa forme finale, mais pas sur son aération…):
5d519000cc4078115d0dadec.jpeg
 
5d519011eb0db312dd4317f1.jpeg

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Ils sont jolis tes pains!

Oui, j’adore faire du pain, depuis toujours.

Au point que si j’avais dû choisir un autre métier, ça aurait été horloger ou boulanger.

J’ai nourri du levain pendant six mois l’an passé, mais au final, surtout en été, je commençais à avoir peur niveau hygiène…

Pour le pétrissage, j’ai un Kenwood avec un crochet-pétrain qui est excellent normalement.

Pour le reste, mes pains ont également un excellent goût, une croûte à tomber (merci la vapeur injectée dans le programme “Pain” du Zug testé ici, juste ces bulles que je ne trouve pas assez grosses, même avec mon levain.

Faudrait que j’ose demander à un boulanger le truc qu’il utilise pour ça.

Enfin… il faut se dire que c’est un métier!

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Mais c’est vrai, j’avais oublié le test de ce four! Génial. Tiens. Je vais aller voir s’il.elle.s (c’est quand même Martina Hingis qui fait la pub, ça mérite une belle écriture inclusive) font des frigos, tiens!

À part ça, à propos de marques « qualité prix mais dans l’autre sens » demain il vient (c’est un monsieur qui conduit le camion je le sais je l’ai déjà vu) nous reprendre pour la deuxième fois notre machine à café Jura qui fait un super café mais qui lâche du marc dans le fond du bac. 2e fois! Ça m’agace comme ton email du four et j’espère bien que la résolution va être similaire….   bref…

Ce qui m’inquiète maintenant c’est de trouver le temps pour m’occuper de mes levains (j’en ai deux…) et de faire du pain au levain alors que je ne suis plus en vacances et en voyages (de travail) trop souvent. Déjà que j’avais pas le temps de faire du pain à la levure avant les vacances…. on verra.

Cela dit je pétris à la main. Je déteste le bruit des robots alors que le pétrissage me calme….

(Et merci pour le compliment sur les pains… je suis encore bien novice, mais il y a un truc qui me fascine avec le pain…. le plus joli c’était lui, cuit à la cocotte:

5d51c8b7cb3e048b140fb5ed.jpeg

Mais moins joli dedans que les autres (par contre la croûte super). )

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

C’est bizarre ! J’avais écris un message ici et il a disparu. Ou alors j’ai pas cliqué sur “envoyer”  ?

Pour dire que j’ai parlé à une boulangère de cette histoire de “gros trous”. D’après elle, il s’agit de “risquer” une levée très longue. “Risquer” car il se peut que le levain soit épuisé et le pain ne retombe comme une crêpe. Je pense donc qu’avec un levain tout jeune, c’est compliqué…. 

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Oui, j’ai toujours peur de fatiguer la levure.

L’autre jour, j’ai fait un pain avec de la farine paysanne bio 400g et 100g de farine blanche. Au lieu d’un peu de sucre pour faire prendre le levain en poudre et la levure fraîche, j’ai mis une bonne cuillière à café de miel.

C’était juste dingue.

Bon… pas de gros trous (grrrrr…) mais une super croûte.

5d6943a0dfb97134ffff0465.png

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

WOW!!!

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Merci! je dois dire que faire son pain, c’est quelque chose d’émouvant, et de chaque fois tellement différent!
J’essaie de noter mes recettes, mais je ne suis pas fichu de faire deux fois la même chose.

Mirou
Mirou
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Ah oui c’est certain que le pain c’est difficile. Toutes les autres recettes, j’arrive les noter mais le pain il y a quelque chose de « sorcier ». Je fais avec ce qui vient.

D’ailleurs je pensais que celui d’avant-hier était raté. J’ai donc pas pris de photo alors qu’il était magnifique et qu’il est délicieux  ?

Mirou
Mirou
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Alors non. Tu peux faire des parcours sur le site web de SwissMobilePlus, mais pas sur l‘application. C‘est une sacré limitation, mais la fonction est assez géniale: Les itinéraires suivent les chemins pédestres et le logiciel te donne les dénivelés et les temps de marche, les même temps que sur les panneaux jaunes.

Et au niveau du prix, il me semble qu‘on est sur des tarifs similaires (38 pour Swiss Map, 35 pour SwissMobile Plus, y compris les cartes swiss topo).  

DomPython
DomPython
En réponse à  Mirou
il y a 3 années

Merci pour la réponse. Sur Swiss Map, on peut faire des itinéraires qui suivent les sentiers balisés. On ne peut d’ailleurs pas faire d’itinéraires en dehors de ceux-ci, même s’il sont indiqué sur la carte.
Ce que j’aurais pu trouver sympa sur Swiss Mobile, c’est qu’on puisse, à défaut d’itinéraire, poser un lieu comme favoris, pas exemple. Je pense que je vais donc rester pour le moment sur Swiss Map.

Mirou
Mirou
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Ah c’est drôles j’ai essayé de faire un itinéraire et ça suivait pas le chemin. Je m’y suis peut être mal pris. Mais surtout je comprends bien que quand on est habitué à l’un ou l’autre système on y reste 😉

Albert R
Albert R
il y a 3 années

De temps en temps, j’entends des enfants pleurer dans leur poussette, pour les calmer la maman ou le papa leur tendent un phone … il faut voir avec quelle dextérité ils claviotent, ouvrent un jeux sur ce bidule … à croire qu’ils ont reçu ça comme un don inné à la naissance, chaque époque semble formater les enfants aux avancées technologiques à venir et ce dès leur prime enfance.Quand à la lecture du journal matinal, lors du café en famille, dans les transports publics, ça devait permettre à plus d’un de se murer dans le silence.

DomPython
DomPython
En réponse à  Albert R
il y a 3 années

Mettre un smartphone dans les mains d’un petit enfant pour le calmer… plus ça va plus ça me choque. Et je suis assez convaincu par les arguments de celles et ceux qui disent “pas d’écran tactile avatn 3 ans”.
Mais je suis heureux ne pas avoir de jeune enfant. Je ne sais pas comment j’arriverais à gérer ça!

Gilles
Gilles
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Tous les jours, en dégourdissant les pattes de mon chien (et les miennes), je croise un couple avec une poussette, mais le nez systématiquement dans leur smartphone, quelle que soit l’heure (je les croise plusieurs fois par jour). L’autre jour, il y avait un 3e larron avec eux… pareil. Bon, il faut dire, au vu de leur look, de leur style et de leur comportement, qu’ils n’ont pas l’air de lire de la littérature ni d’avoir inventé l’eau tiède, ceci expliquant peut-être cela. Mais les voir ainsi, tous les jours, matin et soir, c’est désolant.

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Gilles
il y a 3 années

Je suis payé pour m’occuper des enfants en difficulté dans  nos écoles et je peux vous dire que les troubles du spectre de l’autisme ont explosé ces dernières années. Les comportements évoqués ci-dessus sont un piste, tout comme les pesticides.
Pas d’écran avant 3 ans dit-on. Et encore, il faudrait commencer par la TV.

DomPython
DomPython
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

À ce sujet, une émission de radio que j’avais trouvé passionnante et très instructive:
https://www.rts.ch/play/radio/redirect/detail/9056750

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Je l’avais écoutée aussi.
Oui, très intéressante et relatant ce que l’on constate sur le terrain.

Gilles
Gilles
En réponse à  François Cuneo
il y a 3 années

Oui mais là, ce n’est pas l’occupant de la poussette qui est devant un écran, mais ceux qui la poussent.

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Gilles
il y a 3 années

Il n’empêche qu’ils ne parlent pas à leur bébé. Ça doit être comme ça non seulement en poussant leur petit, mais à la maison aussi.

leWat
leWat
il y a 3 années

De mon côté, j’ai profité de ces vacances pour lire ou relire quelques articles de ce blog, trop rapidement survolés dans la frénésie du quotidien.Cet Open Bar me permet de dire merci pour l’article sur Varilux, éclairant avant de renouveler mes verres, pour Houdah Spot 5 et Yuka, aussitôt découverts, aussitôt adoptés, pour m’avoir donné l’envie de relire Le Retour à la terre, etc.Belle suite d’été à toutes et tous.

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  leWat
il y a 3 années

Génial, ça fait plaisir!
Merci.

DomPython
DomPython
En réponse à  Mathieu Pierre
il y a 3 années

Effectivement, l’histoire est savoureuse!

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  DomPython
il y a 3 années

Ah oui, c’est excellent!?

M.G.
M.G.
il y a 3 années

 Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire dans une vie antérieure en d’autre lieu, ma mémoire visuelle et mes lectures précoces m’ont permis d’acquérir l’orthographe sans effort apparent. Contrepartie de la rigueur qui m’a été inculquée par mon éducateur familial, je ne supporte pas les fautes d’orthographe dans les textes qui me passent entre les mains..

C’est d’ailleurs la raison qui a fait de moi un lecteur assidu de Cuk.ch dès 2004. Enfin un site où tous les intervenants faisaient l’effort d’écrire en français. Que ce soit dans les articles ou dans les commentaires, rares étaient les fautes d’orthographe, rapidement corrigées par leurs auteurs lorsque qu’il m’arrivait de leur en faire courtoisement la remarque en messagerie privée…

Dans la presse française, le modèle du respect des règles typographiques et de l’orthographe reste “Le Canard Enchaîné” (bien que depuis quelque temps il se laisse aller à utiliser le Gras Souligné, qui n’existe pas en typographie).

D’où mon sursaut d’horreur en lisant la couverture du dernier numéro de “l’Express” !

Bonnes vacances à tous.

Noisequik
Noisequik
il y a 3 années

Tiens, une petite question qui me vient?: vous stockez comment vos anciens CDs audio?? Je viens de commander un Superdrive pour pouvoir les ripper dans iTunes.?

Je parle surtout des CDs qu’on ne retrouve pas sur les plateformes d’achat ou de location.

J’obtiens donc mes fichiers m4a mais après, je ne sais pas ce qu’il serait le mieux d’en faire pour qu’ils soient en sécurité et disponibles à l’écoute…

Daniel
Daniel
En réponse à  Noisequik
il y a 3 années

Pour obtenir la meilleure copie possible d’un CD, il est recommandé d’utiliser XLD et de choisir comme format de sortie du ALAC ou AIFF.  Il existe une page sur l’ancien cuk.ch sur le sujet.

Ritchie
Ritchie
En réponse à  Daniel
il y a 3 années

Exact Daniel, les articles sont ici –> http://www.cuk.ch/articles/5354/ et http://www.cuk.ch/articles/5355/

Perso, j’utilise XLD (X Lossless Decoder), et je sort les fichiers au format AIFF.  L’avantage de XLD, c’est qu’il vous pond un fichier de log vous indiquant si tout a bien été (erreurs, etc).  XLD vous permet aussi d’ajuster certains Tags (les champs de description), mais pas tous.

Ensuite surtout pour la musique classique, je passe par Music Tag Editor Light pour ré-ajuster les Tags, et le nom du fichier (basé sur un (ou plusieurs) Tag).

Finalement, je dépose le tout dans le répertoire “Music” sur mon NAS Synology, dans le même type d’arborescence qu’iTunes à 2 niveaux :

– Le premier répertoire reprend le Tag : “Artiste”
– Le second répertoire reprend le Tag : “Album”

Je n’ai pas essayé, mais on devrait pouvoir simplement ré-importer dans iTunes si nécessaire et synchroniser avec son téléphone, et choisir la compression désirée dans iTunes.  La première synchro., l’ordi. devant tout compresser, prendra une éternité … en fonction du nombre de CD importé !

Puis pour la lecture, j’ai conservé des enceintes B&o (oui, François, ce ne sont pas des Jean Maurer …  mais on a pas les même budgets tous les 2 ? , deuxio mes oreilles ayant plus de 50 ans et souffrant d’acouphènes, je n’ai pas besoin de mieux), et je les ai connectées sur Yamaha WXC-50, un lecteur réseau (RJ-45, WiFi et BT) super bien fait qui s’arrête à la fonction pré-ampli (le WXA-50 est la version avec ampli), les enceintes B&o étant amplifiées.

Le tout contrôlé via l’application Yamaha MusicCast Controller, dispo pour iOS et Androïd, qui lit directement du NAS.

Voilà,

Ritchie

Noisequik
Noisequik
En réponse à  Ritchie
il y a 3 années

Ahhh ça me rappelle la bonne époque où je rippais avec EAC (l’équivalent de XLD sur Windaube?)

Est-ce qu’il y a une grande différence avec l’outil intégré à iTunes (avec l’option correction des erreurs activée sur iTunes, faut pas exagérer non plus) ?

Ensuite, si je souhaite stocker dans le cloud Apple sans achat de matériel supplémentaire, les solutions les plus simples sont un abonnement iTunes Match ou Apple Music.

Ou alors je les mets dans un répertoire d’iCloud Drive?

Ritchie
Ritchie
En réponse à  Noisequik
il y a 3 années

Je crois qu’Apple compresse tout à 256 Kbps, ou plutôt, remplace tes fichiers par les leurs pour ce que tu stockeras et synchroniseras via iTunes Match/Apple Music.  Donc, une bien moins bonne qualité que ce qui sort d’un CD.

Pour du Rock/Pop et autre musique de ce type, tu ne verras pas bcp de différence à l’écoute, pour du Classique, c’est certain que l’on voit la différence.

Sur iCloud Drive, je ne sais pas.

Sachant qu’une CD acheté fait rarement plus de 750 MO (disons 1 GO pour arrondir).  Un petit dur externe de 2 TO te permettra de stocker plus de 2 000 CD.  Si tu veux protéger ton temps de travail, et que tu as moins de 1 000 CD, tu prends 2 Durs de 1 TO, et tu utilises l’utilitaire disque (menu File -> Assistant RAID… – avant il y avait un onglet pour chaque volume) pour en faire un volume miroir (Raid-1) soft. avec les 2 Durs et voilà – protection contre la panne d’1 dur !

Daniel
Daniel
En réponse à  Noisequik
il y a 3 années

Le rip d’un CD avec iTunes crée des fichiers AAC (compression avec perte de qualité) par défaut à 256 kbps. Tu peux modifier l’encodeur à utiliser, par exemple AIFF Encoder ou Apple Lossless Encoder.
XLD vérifie l’exactitude du rip de chaque piste en se connectant au serveur AccurateRip http://www.accuraterip.com, iTunes ne fait pas cette vérification.
Lorsque tu décides de synchroniser une playlist iTunes avec un iPhone, iTunes offre la possibilité de convertir automatiquement les fichiers AIFF ou ALAC en version AAC, les fichiers sauvés sur l’iPhone seront plus légers mais avec une qualité moindre.
Il est aussi facile d’importer les rips XLD dans iTunes, un drag&drop des dossiers ou fichiers suffit…

Noisequik
Noisequik
En réponse à  Daniel
il y a 3 années

Merci à vous 2!

Je pense que je vais donc distinguer l’archivage de l’écoute au quotidien.

Pour l’archivage, je vais continuer avec Time Machine comme je le fais pour le reste des fichiers + copie dans iCloud Drive.

Pour l’écoute quotidienne, je vais synchroniser à la main ma bibliothèque compressée en AAC avec mes appareils.

Je ne souhaite pas prendre Apple Music toute l’année et je vais voir si iTunes Match évolue avec la disparition programmée d’iTunes.

Je vais aussi tester XLD bien entendu 😉

François Dujourd'hui
François Dujourd'hui
il y a 2 années

Bon ben…. Alors si j’ai bien compris je ferais partie de ceux qui auraient souffert pour rien ? Bernard Pivot n’était qu’un imposteur donc ? Et la langue française ne serait destinée qu’à encourager le racisme ?… Mais alors laissons donc la relève faire son oeuvre à coups de franglais, de langage SMS, d’abréviations marseillaises… Oui, oui, laissons donc faire ces djeuns, tellement enclins à massacrer notre patrimoine linguistique, et voyons où tout cela va nous mener…

François Dujourd'hui
François Dujourd'hui
il y a 2 années

Je plussoie 🙂

DomPython
DomPython
il y a 2 années

Alors si j’ai bien compris je ferais partie de ceux qui auraient souffert pour rien ?
Ne nous arrive-t-il pas à tous de le faire parfois? 🙂

Bernard Pivot n’était qu’un imposteur donc ?
Certes non ! Mais probablement ne détenait-il pas à lui seul une vérité éternelle et immuable…

Et la langue française ne serait destinée qu’à encourager le racisme ?
Elle n’est certainement pas que cela (qui l’a prétendu ici ?). Mais malgré ma culture linguistique certainement moins étendue que la tienne, il me semble assez évident que certains des choix académiques qui l’ont forgée ont été dictés par un certain racisme ambiant, ainsi que par le sexisme de l’époque… non?

Oui, oui, laissons donc faire ces djeuns, […] et voyons où tout cela va nous mener…
Il me semble qu’on a dit et écrit cela un grand nombre de fois à toutes époques!

Noisequik
Noisequik
il y a 2 années

Je viens de commencer sérieusement à utiliser XLD ?Petite question : on fait comment quand le CD n’est pas dans la base accuraterip et que le test de vérification ne donne pas le même résultat ?CRC32 hash (test run) : 18D98112 CRC32 hash : B750B3A6 >Rip may not be accurate.J’ai des : Atom jitter error (maybe fixed) Merci, je deviens fou ! ?

Ritchie
Ritchie
il y a 2 années

Je ne sais pas.

96
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x