Je hais mon Apple Watch et Watch OS 7

Jeudi matin, 11 heures 40, je suis furieux.

Il faut que je vous explique.

D’abord, vous savez que la montre d’Apple, en version Cellular (celle qui contient un e-sim et qui permet de téléphoner ou recevoir des données sans iPhone), est une catastrophe d’autonomie dès qu’on la porte éloigné dudit iPhone et hors de portée de votre réseau wi-fi, ce qui est tout de même le but de cette montre.

Je l’ai dit et redit sur ce blog.

Oui, une catastrophe, au point que j’ai décidé de désactiver la fonction Cellular de mon Apple Watch… Cellular sauf lorsque je fais de la course à pied, pour pouvoir appeler en cas de problème.

Un comble tout de même.

Mais tout s’est aggravé depuis Watch OS7.

Comme tout le monde, déjà, j’ai été touché par le bug des courses à pied avec le GPS qui ne dessinait plus notre parcours dans l’application Activité.

Bon.

Ça, c’est réparé.

Mardi, je suis parti courir mes 10 kilomètres, montre chargée à 100 %, fonction cellular activée.

Au bout de 4 kilomètres, je regarde ma montre: au lieu de voir le cadran de l’application Exercice affichant les données de ma course, je vois pourcentage avec un bout de cercle rouge indiquant que j’étais à 10 % d’autonomie.

Je désactive la fonction Cellular tout en courant, termine ma course en priant le ciel que la montre ne tombe pas en panne de batterie avant que j’arrive.

Eh non, c’est même étonnant, arrivé à la maison je suis toujours à 10 %!

Visiblement, le bug est connu d’Apple qui a sorti une version 7.02 de WatchOS qui corrige le problème

J’ai fait la mise à jour ce matin, avant de partit courir, mise à jour qui s’est déroulée sans problème.

Montre chargée à 100 %, je pars courir, et jusqu’à 4 kilomètres, tout va bien, mais là, tout soudain, pomme blanche au milieu d’un écran noir.

Au bout d’une petite minute, la montre est à nouveau active, je vois mon écran indiquant qu’il me restait 10 % d’autonomie. J’imagine que c’est le même phénomène qui s’est passé mardi, mais que je n’ai pas vu l’étape de la pomme blanche.

Et l’affichage des données de ma course continue, comme si de rien n’était.

Donc Apple n’a rien réparé du tout!

Résultat des courses (c’est le cas de le dire puisqu’il y en avait deux): je n’ose même plus courir avec ma montre avec la fonction téléphone activée!

Mais ce n’est pas tout.

Cette foutue montre continue à mettre parfois plus de deux kilomètres pour être capable de me donner mon rythme cardiaque.

Pire, le GPS n’est même plus vraiment fiable.

Au printemps, quand la forêt n’est pas encore tellement fournie, mon parcours étalon, celui que je fais très régulièrement, affiche un tout petit peu plus de 10 km. Je l’ai fait des dizaines de fois, je sais de quoi je parle.

Or, cet été, il me faut pratiquement courir entre 500 mètres et 1.2 km de plus pour arriver à comptabiliser les mêmes dix kilomètres.

Avec les conséquences que ça peut avoir: au lieu de courir le kilomètre en 6 minutes (eh oui, j’ai baissé), l’Apple Watch décrète que je cours parfois en plus de 7 minutes par kilomètres, ce qui n’est évidemment pas le cas: quand tu as 8’000 kilomètres dans les pattes, tu te connais tout de même un peu.

Bref, je me rends compte que depuis quelque temps, je n’ai jamais insulté autant un objet que cette Apple Watch.

Apple, au lieu d’ajouter dans la Série 6 un capteur d’oxygène qui est, de l’avis des médecins interviewés un peu partout, tout sauf fiable et qui pompe de l’énergie, aurait bien mieux fait d’améliorer:

  • l’autonomie de sa montre
  • la fiabilité de son GPS
  • la fiabilité de son capteur cardiaque

Mais les ingénieurs en ont décidé autrement, ajoutant un gadget certainement plus vendeur.

J’en suis très sérieusement à me demander si je ne vais pas abandonner cette montre qui ne m’est finalement plus utile que pour payer mes commissions avec ApplePay, ce qui est très pratique, il faut bien l’avouer.

Les fonctions sportives pouvant être assurées par une montre spécialisée dans le sport.

À voir.