Prise en mains du LG 5K UltraFine pour MacBook Pro 2016

J’étais jusqu’alors heureux propriétaire au bureau d’un écran Apple Thunderbolt Display.

J’en étais satisfait, il me rendait bien des services, mais je dois bien admettre que j’attendais son successeur depuis pas mal de temps.

Je l’attendais pour pouvoir profiter

  • de l’USB 3
  • d’une définition de type Retina
  • c’est tout

C’est en octobre que nous avons appris que la pomme n’allait pas proposer de nouvel écran (même si depuis le début de la semaine, nous avons appris qu’un nouvel écran Pro était prévu pour l’année prochaine).

Apple a laissé à LG le soin de préparer, semble-t-il avec son aide, deux nouveaux écrans.

2017-04-04_18-41-43.png

Celui qui m’a intéressé est le 5 K UltraFine, avec une définition remarquable de 5’120 x 2’880 pixels pour 27 pouces.

À mettre en relation avec les 2’560 x 1’440 pixels de mon ancien Apple Thunderbolt Display.

Et si je n’ai pas pris le 4 K, c’est tout simplement et principalement parce que le 5 K inclut, via son unique câble noir Thunderbolt 3, non seulement la vidéo, mais également l’électricité nécessaire pour recharger les PowerBook 15 pouces avec une puissance de charge de 85 W, alors que la puissance de charge du 4 K n’est que de 60 W et ne permet pas de recharger convenablement l’ordinateur.

Installation

Habitué au design d’Apple, j’avais un peu peur de celui de LG que je trouve très moche sur les photos du site d’Apple.

Lorsque j’ai reçu le moniteur, j’ai pu me rendre compte, avant même de le déballer, qu’il était fait pour nos machines.

2017-04-04_19-11-55.png
Ben oui, c’est même écrit sur le carton «For Mac».

Rien à redire sur l’emballage, l’écran est fort bien protégé.

2017-04-04_19-13-44.png

Une fois le moniteur posé sur le bureau, je constate que le déplacement sur l’axe du pied est à la fois conséquent et très facile. Le poids n’est en effet non pas dans le moniteur lui-même, mais dans le pied. J’ai lu sur MacG que ce déplacement manquait de fluidité… Ce n’est en tout cas pas le cas du mien qui est d’une douceur très agréable.

Notez bien que vous pourrez toujours essayer de glisser le tout sur votre bureau, vous serez bien à la peine. La raison? Le revêtement antidérapant sous le pied, incroyablement efficace.

Au fait, si vous disposez déjà d’un pied VESA, vous pouvez changer le couvercle arrière avec celui qui est fourni dans le carton et qui dispose de ce type de fixation.

Ah la la, qu’est-ce qu’elle m’a manqué sur le moniteur Apple, cette possibilité de changer sa hauteur…

Et là, au besoin, vous pouvez modifier la position de l’écran lui-même sur les deux axes.

L’installation en tant que telle est très simple puisqu’il suffit de relier l’écran à une alimentation électrique et de le relier ensuite, via son câble Thunderbolt 3 à un port du Mac.

2017-04-04_19-18-23.png
Pas mal, comme système d’enroulement, ce que propose LG, et facilement réutilisable…

Comme je l’ai écrit plus haut, le Mac se recharge quand il est relié à ce moniteur, et ce sans aucun problème.

Attention, seul le port avec le petit éclair est Thunderbolt 3, les autres ports ne sont «que» de l’USB C!

2017-04-05_08-09-44.png

Immédiatement, le fond d’écran de Sierra apparaît et la différence saute aux yeux.

IMG_2917.jpg
Juste pour m’amuser, j’ai essayé de brancher les deux écrans. C’est sans problème. Remarquez que l’Apple Display, à droite, est posé sur un livre pour être assez haut. Ils sont un peu nuls des fois, chez Apple, avec leur Design qui fait fi du pratique.

Mais j’y reviens plus tard, à cette qualité d’image.

Je savais que la seule chose embêtante de ce nouveau moniteur par rapport à l’ancien Apple, c’est le fait que le premier n’a pas de port Ethernet, alors que le second oui.

Pas de problème, j’avais déjà un adaptateur USBC-Ethernet au cas où.

J’ai également branché un petit hub USB-3 que j’utilisais avec l’Apple Display, au bout duquel j’ai bien évidemment connecté un adaptateur USB-C.

Voilà ce que cela donne à l’arrière…

2017-04-05_08-08-21.png

Qualité de l’image

Magnifique, elle est tout en finesse.

J’ai remarqué tout de suite que l’écran est plus chaud que celui du MacBook Pro.

Pas de problème! Ne sachant pas lequel avait raison, j’ai immédiatement calibré les deux moniteurs puisque je n’avais pas ressenti le besoin de le faire avant entre l’Apple Display qui lui était calibré et l’écran du PowerBook qui ne l’était pas.

2017-04-04_19-26-04.png
Un petit coup de sonde, ça ne peut pas faire de mal…

Résultat des courses, les couleurs sont parfaitement équilibrées maintenant entre mes deux écrans.

Alors oui, ce 5 K est un bien bel écran.

Cherchez le pixel, vous ne le trouverez pas.

La finesse des textes est reposante.

La taille des icônes, de l’interface, est tout à fait confortable dans la résolution choisie par le Mac comme «Réglage par défaut pour l’écran».

2017-04-05_07-55-06.png

Enfin, quand j’écris «native», ce n’est pas tout à fait exact. La surface d’affichage est la même que sur l’Apple Display soit 2’560×1’440 pixels (je répète, je sais, je l’ai déjà écrit en début d’article), mais tout est deux fois mieux défini (5’120×2’880 pixels).

2017-04-05_07-55-36.png

Rien à redire, ça fait du bien d’avoir une telle qualité sous les yeux toute une journée.

Par contre, en vraie définition native, sans doublage de la résolution, en 5’120×2’880 pixels, là, tout est vraiment trop petit.

En résumé, pour avoir un affichage Retina et une taille de bureau agréable, il faut en rester à la proposition «Réglage par défaut pour l’écran».

Et pour le reste?

J’ai pris quelques photos avec la Web Cam HD du moniteur, le moins que l’on puisse dire, c’est que ça pixellise… LG n’est visiblement pas un spécialiste de la photo.

Pour le son, rien à dire pour ce type de moniteurs, c’est précis, agréable, sans être de la Hi-fi, cela va de soi. Oui, travailler en écoutant de la musique avec ce moniteur est tout à fait envisageable et même confortable.

Cela dit, je retourne sur mes Jean Maurer!

Et puis, notez qu’un utilitaire est livré avec le programme, qui permet la mise à jour du firmware, permet de «diviser» l’écran en plusieurs parties (un peu comme un gestionnaire de fenêtres).

En conclusion

Je suis comblé par cet écran LG 5K UltraFine à 90 %.

En matière de qualité, c’est 100 % de plaisir, des couleurs superbes, une finesse qui rend la lecture à l’écran plus reposante que jamais.

En matière de fonctionnalités, c’est 80 % de satisfaction. Je regrette vraiment que le port Ethernet ne soit pas de la partie, et j’aurais apprécié qu’au moins un autre connecteur soit également Thunderbolt 3.

Cela dit, c’est un peu pour la forme sur ce dernier point, parce que je n’ai aucun périphérique qui l’est, Thunderbolt 3.

Alors… Mais bon, on ne sait jamais.

Moyenne, donc, 90 % de satisfaction.

Et puis, pour finir sur le design qui me faisait peur sur les photos, je trouve que dans la vraie vie, il ne donne pas si mal. Il est même un peu moins «mastoc» que l’Apple Display, qui l’était un peu devenu, avec le temps.

IMG_2925.jpg

Vous ne trouvez pas?

Allez, bon week-end à toutes et tous!