Réponses Photo devient bimestriel en alternance avec Sciences et Vie Photo

Réponses Photo va céder la place, un mois sur deux, à Sciences et Vie Photo, tout nouveau, tout neuf, les deux rédactions travaillant, semble-t-il, en symbiose.

Chaque journal passe donc au rythme bimestriel.

Bon, d’accord, ce n’est pas une nouvelle toute fraîche puisque le premier numéro de Sciences et Vie Photo est sorti fin mai, mais il fallait bien que j’attende pour voir ce que devenait Réponses Photo, nouvelle formule, qui lui est sorti il y a quelques jours.

Et puis il fallait me laisser le temps de les lire, aussi, déjà qu’on bosse jusqu’à point d’heure à gérer cette école qui devient toujours plus compliquée… C’est passionnant certes, mais ça commence à laisser vraiment peu de temps pour le reste.

Donc voilà, j’ai les deux numéros dans les mains, alternativement donc puisque je les lis bien évidemment sur mon iPad Pro 2018 12’9 chéri que j’aime tant, voire plus que tout (plus que tout ce qui est matériel, chérie, pas taper!).

En fait, les deux rédactions sont parties du constat que la photo est au carrefour de la technologie et de l’art, de l’expression et qu’il valait mieux séparer les deux domaines, chacun dans un journal.

Il me semble que Réponses Photo parvenait très bien à montrer les deux mondes qui au final n’en font qu’un, mais le nouveau concept veut faire encore mieux.

2019-07-04_08-33-37.png

Soyons clairs, quand on parle carrefour, il y a un moment où les deux routes se croisent, et l’on voit bien, et c’est tant mieux, que Sciences et Vie, s’il met en avant des tests de matériel, nous propose des « Comment faire » et un agenda culturel.

Voyez plutôt…

2019-07-04_08-33-38.png

Notez que le dossier « La photo bat des records » est une vraie réussite et nous rappelle d’où nous venons, il n’y a pas si longtemps, pour arriver à ce que nous propose aujourd’hui la technologie.

Quant à Réponses Photo, s’il est clairement tourné vers les reportages sur les photographes, laissant beaucoup de place à l’image, il touche tout de même un tout petit peu le matériel, notamment avec un comparatif pour chaque marque des objectifs portrait.

 

2019-07-04_08-48-06.png

Regardez plutôt le sommaire, que vous pouvez comparer à celui de Sciences et Vie:

2019-07-04_08-48-08.png

Là aussi, un dossier vraiment intéressant: Chambre avec Vue, qui nous montre des photographes qui intègrent le temps long dans leur art, temps qui leur donne… le temps de réfléchir à un cadrage, une mise en scène, une histoire à montrer à leur public.

Cela dit, si j’aime avoir un peu de tout dans un journal, je dois admettre que la démarche qui vise à séparer l’art de la technique est assez courageuse, à l’heure où tout le monde veut faire du scoop, à savoir tester du matériel avant les autres, parfois même sans même avoir pu le toucher.

Les news remplissent nos sites internet basés sur des communiqués de presse sur lesquels certains adorent spéculer, quand ce n’est pas sur des rumeurs.

Là, la rédaction se laisse deux mois pour tester du matériel et ne sera pas sous pression de cette course à la nouveauté et donc clairement, elle marque une rupture avec cette manière de faire.

C’est bien.

Je ne sais pas si les lecteurs vont suivre, mais c’est bien.

D’un autre côté, je sais que beaucoup adorent les tests d’appareils (j’en suis) et sautaient pour commencer sur ces derniers (j’en suis toujours) pour finir par lire les articles plus artistiques et culturels ensuite.

Vont-ils acheter un journal qui ne parle plus du tout de matériel?

Je ne me fais pas trop de souci pour Sciences et Vie Photo, un peu plus pour Réponses Photo.

Pourvu que ce ne soit pas le début de la fin pour ce journal…

Mise à jour suite à un commentaire de lecteur que je mets ici en citation:

Votre commentaire me semble incomplet!

Il se trouve que le groupe MONDADORI rencontre des difficultés et se sépare actuellement d’un certain nombre d’enseignes.

Sciences et Vie fusionne en quelque sorte avec Réponses Photo pour sortir (sous prétexte de progrès) un mix alternatif, ce qui a pour conséquence de réduire par deux les parutions et de compresser les postes en double…

Je sais de l’intérieur que la belle ambiance n’est pas celle que vous décrivez.
Il y a quelque temps déjà la rédactrice en chef et son adjoint ont dû se reconvertir à l’extérieur.

C’était le début de la fin.

Zitoo