L’autonomie de l’Apple Watch Cellular peut être catastrophique

Vous achetez pourquoi, vous, une montre?

Pour voir l’heure?

Je suis assez d’accord avec vous.

Vous achetez pourquoi une Apple Watch?

Pour regarder l’heure, certes, mais aussi pour le suivi de vos performances sportives, pour votre santé, pour recevoir et surtout lire des notifications sans avoir besoin de sortir votre iPhone, pour surveiller votre sommeil, pour lancer un minuteur (ah! qu’est-ce que je l’utilise pour faire du pain et le cuire, moi!), pour vous diriger dans une ville inconnue, pour faire une demande à Siri, pour piloter votre musique, choisissez parmi tout ça et rajoutez ce qui vous convient et à quoi je n’ai pas pensé.

Tout ça en relation toujours avec votre Mobile.

Et vous achetez pourquoi une Apple Watch GPS Cellular, hmmm?

2020-06-02_14-03-45

Pour faire tout ce que fait l’Apple Watch standard, mais sans avoir besoin d’avoir votre iPhone dans la poche, sans avoir besoin de le prendre avec vous lors de réunions, de promenades, allez même, pourquoi pas, soyons fou en le laissant toute la journée à la maison.

Parce que, j’allais oublier de le préciser pour ceux qui ne le savent pas, l’Apple Watch Cellular peut totalement remplacer remplacer votre iPhone puisqu’elle est dotée d’une puce GSM 4G qui permet de gérer les datas.

J’ai déjà parlé sur ce blog de mes déboires avec mes Apple Watch Cellular séries 4 et 5, bizarrement, mais peut-être ai-je oublié, cela m’a moins frappé avec la série 3.

Que ce soit bien clair, l’Apple Watch 5 a une autonomie correcte si l’on est proche de son iPhone. Vous finissez facilement la journée de 18 heures avec 20% d’autonomie restante, comme le promet Apple sur ses publicités.

Ben alors de quoi je me plains?

Mais nom d’une pipe, simplement du fait que j’ai acheté une montre GSM pour toutes les fonctions que j’ai énumérée PLUS le fait de pouvoir l’utiliser sans mon iPhone!

Or ce n’est pas possible.

Ou alors, un moment qui peut être très court, et cela même si l’on ne téléphone pas avec la montre.

Je prends l’exemple de ce week-end prolongé.

Je pars courir samedi et dimanche, vers 9 heures 30,  70 minutes environ à chaque fois, montre rechargée à fond.

Après la course, il me reste environ 70% d’énergie, ce qui est plus ou moins correct, sachant que le GPS et le capteur cardiaque tournent à fond.

Je rentre à la maison, retrouve l’iPhone, donc là, la consommation se stabilise.

Je lis deux ou trois petites choses sur mon Mac, j’écoute de la musique, je prends un repas et sors vers 13:30 au jardin faire un certain nombre de travaux extérieurs importants.

Vers 15 h 30, plus de montre, écran noir total, complètement à zéro, voire au-dessous parce qu’une fois sur le chargeur, il me faut quelques minutes avant que l’Apple Watch veuille bien montrer un quartier de pomme, prouvant qu’elle revenait à la vie.

Je précise que j’avais quitté l’application « Exercices », que le capteur cardiaque n’était plus en mode « je teste toutes les dix secondes ».

La raison est simple: quand il n’y a plus ni wi-fi ni téléphone à proximité (ce qui est le cas dans mon jardin), c’est la puce GSM qui prend le relais, et là, c’est tout simplement la catastrophe, puisqu’elle pompe du courant comme une grande malade pour faire son travail.

Même sans courir, je pense que vous tenez tout au plus une matinée avec votre Apple Watch connectée au réseau GSM si vous n’avez pas votre téléphone avec vous.

Alors bon, franchement, c’est un sacré argument de vente qui s’évapore, ce type d’expérience.

Il faudrait vraiment qu’Apple se bouge les fesses pour améliorer ce problème dans sa future série 6 Cellular.

Parce que je n’ai lu nulle part qu’il fallait recharger sa montre trois fois par jour pour avoir ladite compatibilité GSM (sans l’iPhone donc) sur la section Apple Watch du site d’Apple.

Sauf en cherchant bien sur internet, sur cette page:

L’autonomie d’une journée de la batterie est basée sur une utilisation de 18 heures incluant les activités suivantes : 90 vérifications de l’heure, 90 notifications, 45 minutes d’utilisation d’apps et un entraînement de 60 minutes avec lecture de musique depuis l’Apple Watch en utilisant le Bluetooth. Pendant l’intégralité du test de 18 heures, l’Apple Watch Series 5 (GPS) était connectée à un iPhone en Bluetooth. Les 18 heures d’utilisation de l’Apple Watch Series 5 (GPS + Cellular) incluent 4 heures de connexion 4G LTE et 14 heures de connexion à un iPhone en Bluetooth. Tests réalisés par Apple en août 2019 sur des prototypes d’Apple Watch Series 5 (GPS) et d’Apple Watch Series 5 (GPS + Cellular), jumelés avec un iPhone. Tous les appareils étaient équipés de préversions logicielles. L’autonomie de la batterie varie en fonction de l’utilisation, de la configuration, du réseau cellulaire, de la puissance du signal et de nombreux autres facteurs. Les résultats sont susceptibles de varier.

Encore une fois, sans connexion wi-fi  ou Bluetooth avec l’iPhone, ça doit être au maximum 5 heures de 4G LTE, avant d’arriver au black-out sur votre poignet.

Certains se moquent d’Apple et de sa montre connectée parce qu’elle tient 18 heures (voire plus) si elle n’est pas GSM.

Ils ont partiellement tort puisqu’en gros, dans cette situation, vous vivez une pleine journée de votre vie sans avoir besoin de la recharger (la montre, pas votre vie).

Vous vous couchez, même très tard, et vous mettez votre montre sur son support, ça joue, pas de problème, je n’en demande pas plus.

Mais alors que dire d’une montre qui tient 5 heures parce qu’elle joue le rôle de ce pourquoi vous l’avez achetée, à savoir remplacer un téléphone une bonne partie de la journée, voire pourquoi pas, soyons fous, remplacer un téléphone tout court certains jours, pour une raison qui ne regarde personne, mais qui est certainement excellente parce que sinon, vous n’auriez pas acheté la version GSM tout de même plus onéreuse, et que vous n’êtes pas plus fous que moi.

Alors oui, si j’achète un jour une Série 6, ce qui sera certainement le cas, je prendrai à nouveau une Cellular, ne serait-ce que parce que je tiens à être atteignable lorsque je cours ou lorsque j’oublie mon iPhone à ma place de travail quand je circule dans les collèges.

Mais vraiment, j’aimerais ne serait-ce que pouvoir partir courir après être rentré, le soir, vers 18 heures, en ne me posant pas la question de savoir si je dois recharger mon Apple Watch avant l’exercice, ce qui est encore trop souvent le cas avec ma montre, en admettant que j’aie circulé dans mon collège en laissant mon iPhone dans le bureau, arrivant alors à 30% d’énergie à ce moment, voire moins, et craignant que l’Apple Watch ne me lâche et perde le suivi de la course en cours par la même occasion.

Oh oui, Apple a encore bien de la marge pour améliorer l’autonomie de son Apple Watch GSM…