Quel stress, cette déclaration!

Alors, que ce soit bien clair.

Je suis très fier de payer des impôts, de participer au bon fonctionnement public de tout ce qui m’entoure par ce biais.

Le service public est d’une importance primordiale pour moi, et je peux même écrire cela en oubliant que l’État est mon employeur.

Je ne pense même pas payer trop d’impôts, même si, comme tout le monde, ça ne me dérangerait pas, quelque part, d’en payer un peu moins au moment de passer à la caisse.

Bref, payer ses impôts, c’est normal, et j’ai même l’impression que, dans mon canton tout au moins, cet argent est bien utilisé, que les responsables font un peu attention à ne pas gaspiller, mettant l’argent là où c’est nécessaire. Bien sûr, j’en voudrais encore plus pour la formation, mais il faut bien admettre que les efforts sont déjà conséquents.

Le stress dont je parlais en titre de cet article, c’est la déclaration d’impôts elle-même.

Mais mon Dieu…

Depuis 38 ans que je paie mes impôts, j’ai toujours été dans les temps pour rendre cette déclaration.

D’abord sous format «papier», où il fallait tout calculer à la main, et où, quand on changeait un chiffre, on pouvait tout recommencer.

Puis sous format «papier», mais tout se préparant sur une chouette application, VaudTax, puis sous format électronique tout court.

J’ai toujours été dans les temps, disais-je, sauf… cette année.

Je ne sais pas ce qui s’est passé, nous avions jusqu’à mi-mars pour rendre notre préparation, et là, je ne l’ai envoyée que lundi de Pâques.

Un mois de retard.

Vous me direz, j’en connais qui trouvent que même en avril, on est en avance…

Moi pas.

Je ne suis pas un rebelle.

Pas administrativement, parce que ça m’angoisse d’être en retard.

Et plus ça m’angoisse, plus je reporte.

Un mois… moi…

Bon, quand je dis «moi», c’est «nous», parce que Madame K ne m’aide pas à être réactif, dans ce cas.

Bien au contraire.

Mais lundi de Pâques, nous nous y sommes mis, elle avec la sienne, moi avec la mienne, assis sur la longue table du salon, côte à côte, enfants ayant le droit de jouer tout l’après-midi avec des jeux vidéo s’ils le désiraient, il fallait que nous puissions être concentrés.

Nous avons commencé à 14 heures, nous avons fini à 17 heures 30.

Mais la tension pendant ce moment, pour moi, c’est vraiment dur.

Il faut dire que, l’année 2016 n’était pas tout simple, vente de notre appartement, achat d’une maison, avec des parts de propriétés qui ne sont pas les mêmes dans les deux biens et entre nous, ça complique les choses.

Et ils ont beau faire des efforts, à l’État, tout n’est pas aussi simple pour le profane qui ne fait sa déposition qu’une fois par année qu’ils le pensent, eux qui sont quotidiennement dedans.

Mais tout de même, quels progrès depuis une bonne dizaine d’années!

À l’époque, il ne fallait perdre aucune attestation bancaire, aucun relevé de compte, sans quoi il fallait nous perdre dans des téléphones sans fin pour obtenir un duplicata.

Là, quand il nous manque quelque chose, on passe sur notre site bancaire ou postal, et bingo, on retélécharge tout ça.

N’empêche, quel soulagement lorsqu’on peut enfin cliquer sur «Envoyer», et que l’on reçoit une petite validation du fait que nous avons fait notre devoir.

Et ils sont gentils, on ne se fait même pas engueuler via leur message, ils font comme si de rien n’était.

Cool, l’État de Vaud!

Et pour vous, ça représente quoi, les impôts?

Et vous avez trouvé un truc pour être détendu pendant que vous travaillez sur votre déclaration?

26 Comments

  1. Bioteau Gérard

    Pendant 40 ans c’était mon salaire et maintenant ma pension de retraite, voilà égoïstement en quoi les impôts me sont précieux, faire ma déclaration au dernier moment est un moment délicieux de stress inutile cherchant fébrilement le reçu indispensable pour économiser quelques sous comme le font ceux qui en ont beaucoup des sous, maintenant avec la déclaration en ligne c’est plus cool, tout est renseigné, plus de suspens tu sais tout de suite combien tu vas payer, du coup je la fait désormais de suite.

    J'aime

  2. Pour éviter ces difficultés techniques, je fais appel à un comptable. Pour lui rendre toutes les informations dans les temps, j’encode chaque élément de type recette ou dépense dans une base de données (développement personnel en FileMaker Pro) dès son arrivée. Les documents utiles autres sont scannés et rangés en bonne place dès réception.
    Du coup, l’envoi au comptable se fait en quelques clics dès sa demande.

    J'aime

  3. Avec VaudTax ça va assez vite. J’y passe un peu plus d’une heure chaque année et généralement je suis dans les temps. Je trouve la somme à payer « raisonnable » donc je ne me plains pas. Et depuis cette année j’ai décidé de scanner tous les documents importants que je reçois encore sous forme papier, histoire de perdre moins de temps pour l’année prochaine…

    J'aime

  4. Chez nous, nous avons la déclaration pré-remplie. Ca me prend 5 minutes. Plus long pour ma Femme, qui est aux frais réels (alors que je prend l’abattement forfaitaire).
    La France est un pays qui se réforme peu, mais l’administration fiscale me semble être celle la plus en pointe en terme d’adoption de la dématérialisation et de simplification. L’an prochain, on doit normalement passer à la retenue à la source mais la déclaration restera néanmoins obligatoire (pour les ajustements).

    J'aime

  5. Mais François! L’administration vaudoise tolère – et parfois j’ai l’impression qu’elle encourage tellement elle tolère bien – un rendu « sans excuses » à fin juin. L’an passé je l’ai envoyée le 27 (juin), tout fier de mes trois jours de rab! Cette année mon objectif c’est cette semaine…. enfin pour mon côté de la déclaration parce que quand on est deux, il faut attendre que l’autre ait fait sa partie pour cliquer sur « envoyer »..

    J'aime

  6. OUPS!!!
    On dirait que ça a changé: http://www.tdg.ch/suisse/declaration-impots-retard-facture-50-francs/story/17532030

    Ok je m’en occupe cette semaine.

    J'aime

  7. Ah! Bien, cette directive, merci. Mais c’est vrai aussi que, pour la première fois, l’écran d’accueil de VaudTax met en avant le fait que toute sommation sera sanctionnée d’un émolument de 50 francs. Je sais que si l’on demande un délais, c’est sans problème qu’on l’obtient, mais je ne savais pas que l’on pouvait s’en passer jusqu’au 30 juin.

    Alors en fait, j’étais en avance à l’insu de mon plein gré? Quel bonheur!

    J'aime

  8. Renaud, j’ai vu que vous auriez la taxation à la source. Cela me semble excellent. Mais bon, comment fait-on si l’on a des spécialités? La déclaration sera de toute façon nécessaire, comme tu le dis. Et je ne vois pas trop comment on pourrait gagner du temps.

    J'aime

  9. Neptune, je scanne également tous mes documents importants.
    Mais alors, je ne fais pas de compta quotidienne sur mes entrées et sorties. Je n’ai pas du tout la rigueur pour ça.

    Gérard, c’est vrai que tout chiffre changé te montre en temps réel ce que tu vas payer, c’est excellent. Pour autant bien sûr que l’administration soit d’accord avec les propositions de défalcation proposées.

    J'aime

  10. Ce que j’apprécie beaucoup avec Vaudtax, c’est de pouvoir faire une simulation sur l’année en cours pour pouvoir ajuster tes acomptes ou te préparer à payer une différence à la fin. Il n’y a plus de (mauvaise) surprise en fin d’année et ça c’est très agréable. Evidemment on part du principe qu’il n’y aura pas trop de changements législatifs et que ton VaudTax est utilisable pour l’année suivante…

    J'aime

  11. À ce propos, un truc fondamental: garder le programme VaudTax de l’année précédente, et ouvrir l’ancien fichier de données, pour voir comment on avait rempli.

    J'aime

  12. Super facile pour moi en France, tout est déjà pré-inscrit sur les déclarations par internet sur le site Impôts.gouv. On ajoute les aides ménagères, repassage du linge etc…et donc la déclaration, c’est cinq minutes.

    J'aime

  13. la retenue à la source concernera le paiement, pas la déclaration. Comme je suis mensualisé, pas trop de grande différence au global. Mais il faut que je pense à donner l’IBAN du compte de ma Femme parce que le montant total de nos impôts est prélevé sur mon compte aujourd’hui 🙂

    Qu’entends tu par spécialité?

    J'aime

  14. En Belgique aussi la déclaration est partiellement préremplie. Du coup, un travailleur salarié qui ne défalque pas ses frais professionnels réels n’a souvent qu’à contrôler et cliquer sur « Envoi ».
    Dans mon cas, les retenues à la source par mon employeur, ou lorsque j’étais indépendant mes payements anticipés, ont toujours été supérieurs à l’impôt dû.
    Résultat, chaque année un remboursement dont le plus faible a été de 1600 €. Ça ne change évidemment rien au total, mais c’est toujours agréable quand le versement arrive.

    Malheureusement cette année risque d’être différente, les prélèvements à la source ayant été nettement moins grands.

    J'aime

  15. Je rêve d’un système comme celui-là, surtout que l’Etat de Vaud sait très bien combien je gagne, c’est lui qui me paie…

    J'aime

  16. Il y a eu 2 temps dans ma vie de contribuable français.
    Durant mon activité libérale, je devais produire une première déclaration type 2035, qui détaillait tous les postes possibles et imaginables de recettes et de dépenses. Tout y passe, du rouleau de scotch au MBP.
    Cette 2035 était visée par une Association de Gestion Agrée (sinon +30% !!).
    Une fois la 2035 vérifiée par l’AGA, elle me la retournait, je l’envoyais au service des impôts.
    Enfin, je pouvais faire la déclaration dite 2042 de tout un chacun.
    Avec le temps les vérifications sont devenues tellement exigeantes, que je me suis payé un expert comptable.
    Je n’ai jamais été en retard pour ces déclarations.
    Depuis le retraite, connexion au service https://cfspart.impots.gouv.fr. Tout est prérempli.
    En France, le prélèvement à la source prendra place le 1/1/2018

    J'aime

  17. Eh ben dis donc MOI AUSSI j’en suis au même stade ! sauf que moi, c’est chaque année que je suis en retard 😖 tellement je repousse le délai. Bon, j’ai des excuses : mon épouse est indépendante (ça vient sur la même feuille / son cas n’est pas toujours fastoche) et à côté de mon salaire d’employé, j’ai un peu immobilier à gérer… Bref, le seul coup où j0ai pris une fiduciaire elle m’a un si mauvais job, que depuis là je préfère faire tout tout seul et tant pis si je déteste ça !

    J'aime

  18. et bien moi, j’emmène tous mes documents a une personne qui se fait un plaisir de remplir ma déclaration pour la modique somme de 100.- Et Franchement depuis que je fais ça, je paie moins d’impôt. Donc j’ai tout a y gagner et n’ai plus besoin de stresser pour ça 😉

    J'aime

  19. Mais tu peux tout à fait ouvrir le fichier 2015 dans le 2016 et tout est pré-rempli! Je viens de le faire. Demain, promis, je m’y attaque!

    J'aime

  20. Oui! En retard mais en avance! C’est un sytème typiquement vaudois: il rend le contribuable déçu en bien, en lui laissant porter la faute en toute discrétion.

    J'aime

  21. Ah bon?
    Sauf que je préfère avoir la version 2015 ouverte, je peux vérifier que je ne m’emmêle pas en travaillant dans la fausse version.
    Cela dit, bon à savoir le jour où la version de l’année d’avant ne sera pas compatible avec le système de l’année d’après…

    J'aime

  22. Rhalala, ces protestants!:-)

    Aimé par 1 personne

  23. Ah j’ai même pas pensé à ouvrir deux Vaudtax en même temps. C’est pourtant évident ! Cela dit, j’ai toujours une version pdf des déclarations passées, et je me réfère à ça. En gros: je remplis les mêmes cases chaque année 🙂

    J'aime

  24. Marc-F. Somville

    Dans la brave Belgique, j’utilise Tax-On-Web depuis plusieurs années. Mon cas est simple … Je suis salarié (ce qui veut dire que l’ensemble de mes revenus est déjà connus et taxés), mes épargnes sont connues (épargne pension). Je dois juste encoder les chiffres du deuxième prêts de la maison (j’ai racheté la moitié de ma maison à ma femme lors du divorce). Un dernier clic et mon impôt est affiché à l’écran. Ce n’est qu’une bonne demi-année plus tard que je reçois le résultat final. Pourquoi ? Puisque tout est informatisé.

    J'aime

  25. […] moment où j’ai appuyé sur «Envoyer» pour la déclaration d’impôts dont je vous parlais ici, […]

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s