Big Up’ Band, le swing dans la peau

Samedi soir, nous sommes allés écouter et voir, à l’Alhambra de Genève, une magnifique salle, soit dit en passant, le concert d’un tout nouveau Big band suisse romand, le Big Up’ Band.

IMG_3285.jpg

C’était, je crois, la toute première fois que je voyais un Big Band en vrai.

C’est tout simplement magnifique.

À voir d’abord, avec ses 20 musiciens, tous habillés en costume noir, avec leurs instruments qui, souvent, brillent dans la lumière, et ces solistes qui se lèvent, cette ambiance visuelle toute particulière.

IMG_3272.jpg

À écouter, ensuite, et même surtout…

Nous avions là la fine fleur du jazz romand, tous sortis des hautes écoles de notre pays, avec des formations complémentaires pour certains aux USA, tous unis pour interpréter des standards, mais aussi quelques musiques actuelles (Jamiroquai, Michaël Jackson, Oasis), mais complètement revisitées, réarrangées dans un jazz précis, humain, qui nous emmène avec lui là où les musiciens veulent nous amener.

Cette musique, même lorsqu’elle est compliquée, ne nous perd jamais. Ce moteur rythmique, ce swing, ces interventions de la section cuivre, c’est prenant, c’est émouvant, c’est beau.

Ce qui est assez incroyable, c’est que ces musiciens répètent par petits groupes, par section, et se retrouvent pour quelques rares répétions, et jouent ensuite des arrangements incroyablement compliqués, sans mettre une note à côté.

C’est sans doute cela, le professionnalisme.

Ils étaient accompagnés par une chanteuse de grande qualité, Joanne Gaillard, qui, elle aussi, swingue méchamment. Elle est là, parfaitement juste, sans en faire trop, complètement au service de la musique.

IMG_3270.jpg

Nous avions la chance d’être au premier rang, nous en avions plein les yeux (belles lumières) et plein les oreilles, puisque le son était parfait, l’Alhambra étant non seulement esthétiquement une très belle salle, mais également un endroit qui me semble tout bien pensé pour la musique.

Vers la fin du spectacle, je me suis permis de sortir mon iPhone pour prendre quelques images, en prévision de cet article pour l’illustrer quelque peu, ce que je fais depuis que vous lisez ledit article, je vous le dis au cas où vous ne l’auriez pas remarqué. Seule la photo à la une est tirée du site du Big Up’ Band

Oh, je me suis bien planqué, iPhone sur les genoux, cadrage à la sauvette.

J’aurais pu faire autrement, les photos n’étaient pas interdites, je crois, mais ça aurait été de bien mauvais goût dans cette soirée.

IMG_3266.jpg

Il faut dire que je déteste voir les gens qui ne profitent pas de la musique et passent leur spectacle à filmer ce dont ils ne profitent pas en direct, alors qu’ils ont payé pourtant fort cher parfois leur ticket d’entrée.

Mais là, c’était pour la bonne cause, et je n’ai pris que deux ou trois photos, et, à la toute fin, lors du bis, un petit film.

J’ai d’ailleurs été assez épaté de voir, moi qui ne filme jamais, ce dont était capable l’iPhone 7 Plus.

Je trouve assez étonnant de pouvoir changer de focale en cours de film, sans le moindre bruit bien sûr, et sans aucune perte.

De plus, la stabilisation m’a semblé intéressante.

Enfin, le micro de l’iPhone, sans être génial, me semble avoir supporté la dynamique sonore plutôt avec les honneurs.

Bien sûr, il eût fallu que je m’entraîne, mais voici tout de même, juste pour l’ambiance, le petit film en question.

Et si vous voulez voir largement plus professionnel, c’est ici et bon Dieu, que c’est bon, tant en matière du son que de l’image.

Je vous souhaite à toutes et tous une très belle semaine.