Nyon, jour 4: Camille

Vous voulez l’antithèse de tout ce que je n’aime pas chez tant d’artistes à Paléo?

Vous avez Camille.

C’était sous la pluie pour certains (nous, nous sommes arrivés deux heures avant pour profiter des meilleurs places du Baratin, qui sont protégées, et juste à côté de la table de mixage, donc avec le meilleur son possible), une pluie bien violente, tout le long du spectacle.

Mais c’était beau.

Physique , avec un percussionniste qui vient même un moment jouer sur elle, avec son corps.

Musical.

Envoutant.

Une collaboration magnifique entre une chanteuse, deux percussionnistes (je ne sais pas comment on appelle cette ensemble de peaux accordées qui font à la fois batterie et ligne mélodique de basse, mais c’est magnifique), un pianiste et 3 autres chanteuses que je ne peux pas me résoudre à appeler choristes, tant elles font partie intégrante du spectacle.

C’était un spectacle.

Pas de « Paléo vous êtes chaud? »

Juste un merci.

Et un morceau dingue improvisé avec ses musiciens et musiciennes en danse de la pluie à la fin, en jouant sur les mots Paléo sous l’eau.

Et oui, même quand Camille se fait promener sur le dos sous la pluie par son public, ce n’est pas comme avec les autres, c’est doux, sensuel, presque… cosmique.

Mon seul regret? Le non respect des programmateurs de Paléo qui a programmé un truc bien bruyant à quelques dizaines de mètres, qui dérangeait lors des chansons intimistes.

Mais je vais en reparler, de ce qui devrait changer dans ce festival.

Alors, après un spectacle complet tel que celui que cette incroyable artiste nous a présenté là, passer à Black M, c’est dur, même si j’ai trouvé le spectacle sympa.

Pour finir, nous sommes allés voir un spectacle sous le Club Trend, Mark Kelly.

Une belle formation.

Ça aurait été super, si la grosse caisse n’avait pas écrasé tout le reste, comme c’est malgré quelques progrès encore trop souvent le cas à Paléo.

Alors, nous sommes partis, sans même avoir besoin des tracteurs qui sortaient les voitures des océans de boue qui avaient envahi le festival.

Ce soir, ce sera Renaud.