Swisscom, il est temps de te réveiller

Petite humeur en ce jour qui suit la découverte de mon Apple Watch Cellular qui ne peut pas encore m’apporter tout ce qu’elle peut, parce que Swisscom, comme d’autres d’ailleurs, n’est pas prêt.

Ne croyez pas que je me venge suite à cette frustration pourtant quelque peu légitime.

En fait, cela fait plusieurs mois que j’ai envie de pousser une beuglante sur l’opérateur national numéro 1.

Je suis abonné chez Swisscom depuis des années, depuis toujours en fait, avec une petite exception de deux ans, je crois, chez Orange Suisse, devenu SALT, qui était un repaire d’arnaqueurs à il y a 15 ans tant à la direction que dans l’équipe de vente. Désolé pour ceux qui travaillaient chez eux à l’époque, mais ceux qui les représentaient auprès de la clientèle ont montré, à moult reprises dans les journaux, une bien vilaine image de marque, dont j’ai d’ailleurs parlé pas très gentiment sur Cuk.ch à l’époque, en étant une des victimes à plusieurs reprises.

Rien de tout ça chez Swisscom.

Swisscom est onéreuse, mais nous le savons quand nous achetons un abonnement.

En contrepartie, nous avons droit aux dernières technologies avant les autres opérateurs le Wi-fi Calling a été chez eux bien avant Sunrise par exemple.

Nous avions aussi l’assurance d’avoir le meilleur réseau en Suisse, et de loin.

Eh bien j’ai bien peur que ce soit fini, comme nous allons le voir.

J’en avais déjà l’intuition, Madame K étant partie sur un abonnement réseau à 39 francs par mois chez Sunrise lié à l’État de Vaud, quasiment tout compris.

Moi chez Swisscom, avec un abonnement à 139 francs, intégrant le roaming dans le forfait, alors que ce n’est pas le cas dans l’abonnement de Madame K.

2017-09-25_16-20-45.png
Là, ce sont les tarifs sans offre de subsides d’un nouveau téléphone, avec les subsides, ça passe à 140 francs pour moi.

Lorsque nous nous rendons au travail dans la même voiture, je fais souvent des comparaisons de réception 4G, voire de réception tout court.

Il me semblait bien que Sunrise était meilleur.

Parce qu’il faut vous dire: OK, je passe par la campagne pour aller ou revenir au ou du travail, je l’admets, mais dans une zone très habitée par des gens relativement à l’aise si l’on s’en tient aux voitures devant les villas ou les fermes. C’est le pied du Jura, en plein Arc lémanique.

Si là le réseau ne passe pas, c’est à se demander où il va pouvoir le faire, en admettant que les villes sont, on le sait, de toute manière avantagées.

Quoique: je travaille en partie à St-Sulpice, tout près de Lausanne: sur une grande partie de la rue principale, sur plusieurs centaines de mètres, il y a un trou, le réseau Swisscom ne passe tout simplement pas.

Dans mon bureau, à Chavannes-près-Renens, juste à côté de Lausanne, dans une zone extra dense, je dois ouvrir la fenêtre pour téléphoner, sinon, le réseau ne passe pas.

C’est du double-vitrage, même pas du triple.

Certes, à Bière, nous sommes bien servis, parce qu’il y a l’armée et ses soldats, mais pour le reste, entre cette commune et Morges, c’est lamentable.

Idem en train: des kilomètres sans connexion.

Tout ça avec Swisscom, le meilleur des réseaux, qui couvre toute la Suisse, selon l’opérateur, bien sûr.

Eh bien il semble qu’il faille écouter Roger Federer, qui dit le contraire, mettant en avant, le meilleur réseau suisse, à savoir selon lui, Sunrise.

Mais bon: j’ai confiance en Roger, que j’apprécie beaucoup, mais vu qu’il met l’avantage de Sunrise en avant dans une pub pour cet opérateur, grassement payé par lui, je demandais à voir.

Eh bien c’est tout vu!

Swisscom, selon des tests indépendants, reste un assez bon opérateur, mais Sunrise le devance désormais, touchant, et c’est d’ailleurs étonnant, l’excellence.

Cet article d’ailleurs de Xavier Studer, l’un des grands spécialistes des réseaux GSM suisses est tout à fait éloquent, reprenant lui-même une étude de Connect.

Il termine d’ailleurs son article ainsi:

Récemment encore, j’ai souligné ici la qualité du réseau mobile de Sunrise en région lausannoise et au-delà, même si cet opérateur n’est parfois pas présent à la montagne. Quoique… Dimanche, je suis allé en famille inaugurer les skis de mon fils cadet à Anzère. Au Pas de Maimbré, je captais la 4G de Sunrise et seulement du Edge pour Swisscom. Loin d’être une anecdote et tellement révélateur…

Alors bon.

Je suis un fidèle de chez fidèle normalement.

Mais faut pas pousser.

Certes, mon abonnement à 139 francs inOne L me permettra d’utiliser la montre Apple connectée sans supplément, j’ai le surf illimité alors que Mme K est limitée à 2 Go, et que je devrais payer dix francs de plus pour la montre avec son abonnement, certes, j’ai droit tous les deux ans à 600 francs de rabais sur l’achat d’un nouveau téléphone, ce qui n’est pas le cas pour Madame K, mais tout de même…

Sur deux ans, avec l’abonnement de la montre pour dix francs de plus, je payerais avec son abonnement 49 CHF * 24 = 1176 francs.

Si j’ajoute les 600 francs de cadeau de Swisscom, cela m’amène à 1676 francs.

Et sur deux ans, en admettant que je prenne des paquets de données internationales quand je suis en vacances, et en comptant quelques appels, toujours en vacances (je n’en fais pas beaucoup), j’ajoute encore généreusement 500 francs.

Ce qui nous mène à environ 2’200 francs.

Alors que moi, je paie 139 CHF * 24 = 3 336 francs.

Tout ça pour avoir un moins bon réseau qu’elle…

Je ne suis pas un peu concon, moi, des fois?