Le grand méchant renard: une vraie réussite

Noël est une période sympa pour aller voir des films avec les enfants.

Nous avons vu Santa et Cie, de et avec Alain Chabat.

Comédie française sympathique, avec un Chabat qui se lâche un peu moins que d’habitude, ce qui est un peu dommage d’ailleurs.

De manière générale, tant que «?parents?» d’enfants qui grandissent ou sont déjà adultes, je dois dire que je ne suis pas fâché de quitter peu à peu les dessins animés américains gros budget et grand spectacle qui veulent nous imposer 5 gags à la minute, pour absolument plaire autant aux parents qu’aux enfants.

Dimanche passé, nous avons eu le plaisir de voir Le grand méchant renard et deux autres contes, à Morges, lors d’une projection gratuite en salle.

Ce film, sorti il y a quelques mois déjà et qui est disponible en Blu-ray est tiré de la BD de Benjamin Renner et a été réalisé par les réalisateurs d’Ernest et Célestine.

Grand Me?chant Renard.jpeg
La BD éponyme

Il est tout simplement délicieux, intelligent, vif, et incroyablement drôle.

Le dessin est poétique, les couleurs pastels, c’est beau.

Le début du film: on est dans une salle de spectacle, il faut jouer les trois contes, et rien n’est prêt.

Je dois dire que je n’ai pas autant rigolé depuis bien longtemps!

Les trois histoires (dont une de Noël) sont de vrais petit bijoux.

Le dessin est tout doux, les animations toutes simples. On est loin des effets incroyables des films de Disney et autres.

Mais c’est tellement mieux comme ça!

C’est tendre, c’est drôle, et s’il vous manque une idée de cadeau pour Noël, essayez de le trouver dans toute bonne crémerie.

Ce dessin animé, c’est comme les Astérix: on prend ce qu’on peut à l’âge que l’on a.

Toutes les générations peuvent y trouver leur compte.

C’est chouette tout de même, la simplicité.