Test de la tasse Bodum

Oui…

Aujourd’hui, je vais tester…

Une tasse.

Une tasse, toute simple, même pas connectée la moindre.

Qui ne va donc même pas vous dire combien vous avez bu, qui ne va pas tirer de statistiques sur votre ingurgitation de café, de tisane ou de thé, ne pas vous donner le moindre historique sur le nombre de carrés de sucre que vous assimilez chaque jour.

Rien de tout cela.

Nada,

Il s’agit de la tasse Bodum.

De la marque danoise Bodum, dont l’histoire remonte maintenant à 70 ans.

J’ai eu l’occasion de boire un thé chez une connaissance, il y a quelques années, et cette tasse m’avait tout de suite surpris.

2018-01-22_18-41-48.png

Déjà par son design.

C’est bien du design danois (même si le centre de design et développement se trouve maintenant en Suisse): épuré, sobre.

2018-01-24_19-15-44.png

Ensuite, par le fait que le thé que vous y versez semble flotter dans la tasse.

Enfin parce que lors de cette première «?expérience?», je me suis dit que le thé restait chaud beaucoup plus longtemps que dans une tasse normale.

Il faut dire que la tasse Bodum est à doubles parois, comme vous le voyez sur la photo suivante:

IMG_0293.jpg

Alors l’autre jour, soit à peu près deux ans après cette première rencontre avec une tasse Bodum, je m’en suis acheté deux.

Remarquez les progrès du gaillard: finis les achats impulsifs, j’attends deux ans avant d’acheter quelque chose.

Bon…

D’accord…

Pas toujours.

J’ai pris deux mugs comme on dit, avec une contenance de 4 dl.

Parfait pour mon heure de violon me disais-je.

Parce qu’il faut que je vous précise une chose: je déteste tout de qui est tiède.

Ça doit être très froid, ou très chaud, pour que j’apprécie, mais jamais entre-deux.

Rien de pire que d’être servi le premier lorsque je suis en visite, de devoir attendre qu’on serve les 11 autres convives (je n’ai pas mis 12 pour que ça ne fasse pas 13) et de finalement manger froid parce que l’on a été poli avec moi.,

Tiens, si ça ne tenait qu’à moi, on servirait les invités en dernier pour qu’ils puissent justement profiter de manger chaud.

Donc je pensais que ma tasse resterait chaude pendant toute une heure, et que je serais content comme ça.

J’ai essayé de me convaincre de la chose, et puis… bof…

Cette tasse était-elle vraiment meilleure que les autres, pour garder les boissons au chaud?

Alors j’ai fait deux tests.

Le premier, avec un verre contenant 2,2 dl d’eau bouillante, et une tasse Bodum avec exactement la même contenance.

Thermomètre à pointe Kuhn Ricohn…

Re?sultat de recherche d'images pour "thermome?tre kuhn".jpeg

Extrême précision suisse.

Température extérieure, à 21°.

Prise de température toutes les 5 minutes, une fois le verre en premier, une fois la tasse.

Refroidissement du thermomètre à 20 degrés entre chaque prise dans un verre d’eau froide.

Tasses préchauffées avec de l’eau à 45°.

Ce n’est pas du sérieux dans les tests, ça, ou bien?

Je voulais vous faire un beau graphique.

Eh bien ça n’en faut pas la peine: les deux lignes sont parfaitement pareilles, l’une cachant l’autre.

À savoir, chose intéressante, c’est que lorsque l’eau bout à grosses bulles, à 700 mètres d’altitude, celle de Bière, Switzerland, lorsque je fais la première mesure, l’eau est à 85°! L’effet de l’altitude (l’eau bout à 100° au bord de la mer, à 97° environ à 700 m) et le fait de toucher les parois à 45°.

Après 45 minutes, les deux tasses contiennent de l’eau à 33 degrés, et toutes les mesures intermédiaires, faites toutes les 5 minutes donc, donnent, à 1 ou 2 degrés près, et pas toujours en faveur de la même tasse, donc dans la marge d’erreur comme ils disent dans les sondages, les mêmes résultats, quand ce n’est carrément pas les mêmes.

J’ai fait un deuxième test avec un mug chinois en terre émaillée contenant 3,3 dl d’eau, j’ai exactement les mêmes résultats: les deux tasses refroidissent tout à fait parallèlement.

Donc voilà, un mythe s’effondre: les tasses Bodum ne gardent pas plus au chaud les boissons que d’autres récipients.

J’ai bien dit un mythe, que nous avions autour de nous, parce que le site de Bodum ne met pas cette qualité d’isolant pour garder au chaud en avant, donc il n’y a absolument pas tromperie.

Par contre, elles ont un grand avantage: on ne se brûle pas en prenant la tasse dans les mains, et il est aussi possible sans problème de la poser sur un meuble, même au bois fragile, puisque l’extérieur est au pire tiède.

Petit désavantage par contre: ces tasses, au vu de leurs doubles parois, prennent plus de place dans l’armoire.

Et certains disent que la paroi intérieure est un peu fragile, je ne sais pas, je n’ai pas le recul nécessaire pour valider cette affirmation.

Alors voilà.

Je suis un peu déçu par rapport au pourquoi je voulais une tasse Bodum, mais au final, j’ai deux récipients de plus pour boire mon thé, qui prennent certes bien leur place dans l’armoire, mais qui sont très agréables à l’usage.

Pas de Too Much Bô, mais un confort certain, c’est déjà ça.