Mais virez-moi cette 3D des salles de cinéma!

Je vous ai parlé hier de Black Panther.

Il se trouve que l’on peut voir ce film en trois versions:

  • normale (2D)
  • 3D
  • 4DX

Alors déjà, pour me faire aller dans un cinéma 4DX dans lequel les sièges vibrent, bougent, dans lesquels on ramasse des trucs dans la figure, on se fait gicler, on vous envoie des odeurs et j’en passe, il faudra me payer très cher.

Trop vieux pour ces conneries.

Depuis très longtemps, je préfère regarder un film dans des conditions normales, c’est-à-dire au cinéma, en 2D.

Oh, certes, j’ai été bluffé par l’apparition de la 3D dans presque toutes les salles, il y a une petite dizaine d’années, notamment lors de ma première expérience, avec Avatar, qui je dois le dire était très bien réalisé et peut-être aussi bénéficiait de l’effet de surprise en ce qui concerne cette technologie.

Avec l’apparition de ce film, toutes les salles ou presque se sont équipées de cette technologie, en même temps qu’elles passaient au numérique.

Depuis lors, on sait très bien qu’il y a de la bonne 3D (si l’on peut dire), et de la mauvaise.

Cela fait un bon moment que je n’en ai vu que de la deuxième catégorie, j’y reviens plus bas.

Et puis les téléviseurs s’y sont mis.

Il devait y avoir un hic, parce que depuis deux ans, la plupart des fabricants ont cessé de fabriquer des écrans dotés de cette technologie.

Pour la TV, la 3D a été un vrai feu de paille.

Tant mieux.

Mais le cinéma tient le coup.

Heureusement, dans les films d’action ou dans les films d’animation uniquement.

Pour le reste?

Pfoui, plus rien.

Tant mieux aussi.

Et tant qu’à faire, le cinéma peut, en ce qui me concerne, mettre à la poubelle également la 3D.

Pour moi, cette technologie n’apporte strictement rien à un film, bien au contraire, elle lui nuit.

D’abord, la plupart du temps, nous avons un objet ou un personnage en avant-plan, qui a l’air de sortir de l’écran, tout le reste est flou pour magnifier l’effet.

Parfois, quand tout va bien, il y a deux plans intermédiaires de plus, mais la vision n’est absolument pas naturelle.

Pire, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais très souvent, les véhicules, et quand je dis les véhicules, dans ce type de films, ce sont les hélicoptères, les vaisseaux spatiaux, les avions, et vous avez vu à quoi ils ressemblent?

À des jouets!

Le plus grand vaisseau spatial a l’air, détaché du reste de l’écran, d’un vaisseau en Playmobil ou en Lego.

C’est moche est surtout ridicule.

Et si vous regardez le film en 2D, ce défaut n’apparaît strictement pas.

Alors, je veux bien, il en faut pour tous les goûts.

Parfois, on peut choisir entre 2D et 3D.

Dans ce cas, croyez-le ou non, nos enfants respectifs préfèrent tous la 2D, c’est dire, elle ne plaît même plus aux enfants.

Mais dans le cas de Black Panther, nous avions le choix entre la 4DX et la 3D seulement.

Et il se trouve que la 3D était le point noir de ce film.

Quand je pense qu’ils demandent aux clients sans abonnement un supplément de 3 francs pour «?profiter?» de cette technologie!

Pour moi, je sais, je me répète, ils peuvent la bazarder demain, je ne vais pas pleurer.