Le Sony A7R III en concert, au Rock’n Poche 2018

C’est un Rock’n Poche un peu spécial que nous avons vécu cette année.

Musicalement, c’était un tout bon cru, bien meilleur, à mon avis, que celui de l’année passée.

Mais bon, je ne peux pas ne pas mentionner une tristesse certaine puisqu’un festivalier de 30 ans y a trouvé la mort pendant la nuit de vendredi à samedi, suite à l’ingurgitation d’un cocktail d’amphétamines et d’alcool  selon le procureur de la République.

Oui, c’est triste, de se dire qu’un endroit aussi chaleureux peut être le lieu d’un tel drame.

Parlons d’abord rapidement de la musique

Je reviens d’abord sur le côté musical du festival.

Mais juste avant, vous dire que vous pouvez voir une sélection des photos de ce festival dans cette galerie.

Et l’intégralité des images ici.

Les deux galeries peuvent afficher les EXIFs, vous saurez ainsi dans quelles conditions les images ont été prises.

Pour moi, deux soirées très différentes, avec vendredi, des artistes tant sur la scène régionale que sur la grande scène tout à fait passionnants, avec un son qui tenait bien la route, à savoir qu’on entendait bien ce que les musiciens jouaient.

Ce qui est un minimum syndical, je le sais bien, mais qui n’est souvent pas respecté dans les concerts, en particulier en plein-air.

DSC02031.jpg
Un des groupes intéressants de la scène régionale, Radio Kaizman. Ici, la chanteuse-flûtiste, 12’000 ISOs,  400e, f4, 100 mm
DSC01994_DxO.jpg
Toujours Radio Kaizman, ici à vingt mille ISOs

Je vous laisse regarder le programme, vous connaissez certainement certains d’entre eux.

Samedi soir par contre, la scène régionale était bien moins intéressante et en tout cas moins à mon goût.

Sur la grande scène, retour des basses saturées qui écrasent tout, notamment dans Chinese Man et Jahneration.

DSC02337.jpg
Chinese Man, de loin, se partage mon capteur avec le stand de vente de veaux (pas d’argent sur le festival, on achète avec des veaux).

Cela dit, je suis parti à la fin du concert de ce dernier, qui d’ailleurs clôturait le festival, et j’ai pris le chemin de ma voiture, à 400 mètres et en position bien surélevée par rapport à la scène. Et là, miracle, le son était très bon.

Mesdames Messieurs les ingénieur(e)s du son, je vous dis un truc qui vous rendra peut-être service: le public est juste devant pas la scène, pas là où j’étais! Ne sonorisez pas pour des gens à 400 mètres, mais pour ceux qui sont là, devant vous!

Nos tympans, malgré les tampons auriculaires, ne s’en porteront que mieux.

Cela dit, moi, ce qui me dépasse, c’est qu’une bonne partie du public s’en fout, et ne semble n’avoir qu’une idée en tête, s’éclater la tête avec des boums, même si ce n’est plus de la musique.

Dommage.

Je n’oublierai tout de même pas de mentionner deux groupes assez exceptionnels ce samedi soir: Tshegue d’abord, incroyablement rythmique et lancinant, avec un très bon son. Certes, c’est une musique un peu répétitive, mais sur 50 minutes, c’est vraiment prenant.

DSC02212-2.jpg
La chanteuse de Tshegue

Et puis un groupe juste dingo, Gogol Bordello.

Alors ça, c’est un chanteur complètement frappadingue. De la très bonne musique, et surtout une énergie sur scène complètement incroyable.

DSC02467
Gogol Bordello

Si vous allez les voir, évitez les tee-shirts blancs ou prenez une réserve de sel avec vous: le gars fait valser les bouteilles de rouge et arrose tout  le public avec elles.

DSC02482-2.jpg
Gogol Bordelo, enfin… son vin, 6400 ISOs, 200 mm, f3.2 au 400e de seconde

Je dois dire que je suis assez content d’être passé entre les gouttes, et mon Sony A7R III a bien eu peur lui aussi.

Mais les deux, nous nous sommes tenus un peu à distance de ce qui sortait de la bouteille, et n’avons pas été touchés.

Ouf.

Et le Sony A7R III alors?

Tout à fait étonnant.

Je l’ai déjà écrit plus haut, mais comme tout le monde ne lit pas tout, je le répète ici: vous pouvez voir une sélection des photos de ce festival dans cette galerie.

Et l’intégralité des images ici.

Les deux galeries peuvent afficher les EXIFs, vous saurez ainsi dans quelles conditions les images ont été prises.

D’abord, après quelques tests qui m’ont révélé ce que je savais déjà, à savoir que l’appareil était incroyable en hauts ISOs, j’ai décidé:

  • de ne travailler qu’avec le 70-200 f2.8;
  • de passer en mode manuel, vitesse entre le 350e et le 400e de seconde, ouverture entre f3.2 et f4 pour avoir un poil de profondeur de champ;
  • de laisser les ISOs en mode Auto, ce qui fait que c’est eux qui compensaient les écarts de luminosité;
  • de laisser la plupart du temps (pas toujours) l’appareil en mode autofocus continu et détection automatique du collimateur;
  • calcul de la lumière couplé au collimateur autofocus choisi.

Ainsi, l’appareil a été la plupart du temps capable de reconnaître le visage de l’artiste que je photographiais, en le suivant dans ses mouvements.

Sur la scène régionale, j’ai dû passer en spot multiple ou autofocus centré (avec décalage du champ à la prise de vue, bien sûr avec calage du calcul de la lumière sur le blocage de l’autofocus) parce que la lumière vient presque toujours de derrière et est insuffisante pour une bonne reconnaissance du visage.

Oh, je ne dis pas qu’il n’est jamais arrivé que le focus se fasse sur le micro, mais dans la plupart des cas, l’appareil s’en sortait très bien.

Et ce qui est dingue, c’est qu’il n’y a plus besoin de recadrer après avoir fait le focus, ce qui implique que l’artiste n’a pas bougé au moment où l’on déclenche.

Et puis, je l’ai remarqué en postproduction: j’ai beaucoup moins recadré dans Lightroom.

 

DSC02091.jpg
Ici, une image plein-cadre à 8’000 ISOs (Chanteur de Mat Bastard)

 

2018-08-01_19-42-24.jpeg
Et un détail à 100% de l’image précédente

Oui, pour moi, une autre manière de photographier.

En postproduction, le gros de la correction a été d’enlever quelque peu le voile dû à ces fichus fumigènes que l’on envoie pendant des heures sur scène, certes, fort jolis pour que l’on voie les faisceaux des projecteurs, mais qui enlèvent un certain piqué à l’image.

Pour le reste, c’est tellement incroyable: pratiquement aucune haute lumière à reprendre, pratiquement pas d’erreur de calcul de la lumière.

Et des photos nettes, comme je les désirais.

Le bruit en hauts ISOs? À partir de 25’000, certes, il est présent, mais il n’est pas gênant.

À 52’000 ISOs, pratiquement dans la nuit, il est bien là, mais il a joute même de la vie à l’image, et en bon éclairage, les images sont tout à fait exploitables.

DSC01915_DxO.jpg
Cette image a été prise pratiquement dans la nuit, je voyais moins bien que l’appareil… à cinquante-deux mille ISOs, traitée par DxO PhotoLab en mode Prime.

Le A7R III m’a prouvé sa belle dynamique (je le savais déjà puisque le A7R II était déjà génial dans le domaine), la qualité époustouflante de son capteur.

J’ajouterai que le viseur électronique est, dans les conditions de concert, carrément un plus par rapport au viseur optique puisque l’on voit vraiment l’image telle qu’elle apparaîtra sur l’ordinateur, avec moult détails dus à la haute résolution du nouveau viseur.

Enfin, le premier soir, j’ai pris 780 photos avec une charge complète de batterie et 4% de la suivante. Il me restait donc 96% dans la deuxième batterie. Appareil la plupart du temps allumé depuis 18:30 jusqu’à 1:00 du matin.

Le deuxième soir, je n’ai pris que 400 images environ, et il me restait 49% dans las première batterie et bien sûr 100% dans la suivante.

Bref, ce Sony A7R III et du bien bel ouvrage qui m’a réjouit pendant ces deux jours avec la photo de spectacle.

Et oui, je sais, je me répète, mais vous pouvez voir une sélection des photos de ce festival dans cette galerie.

Et l’intégralité des images ici.

Les deux galeries peuvent afficher les EXIFs, vous saurez ainsi dans quelles conditions les images ont été prises.

Par contre, je n’ai pas autorisé les téléchargements.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

32 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Bugraptor
Bugraptor
il y a 4 années

Vraiment très impressionnant ces appareils modernes. J’en suis resté à l’époque où je ne jurais que par Nikon…Je fais peu de photos. J’aime ça mais je ne prends pas le temps qu’exige cette passion. Et surtout je n’ai jamais mon boîtier avec moi quand l’envie m’en prend et qu’un spot se présente… Trop lourd ces réflexes et leurs objectifs à l’heure de l’iPhone qu’on a toujours sur soi… (mais qui ne remplacent de loin pas un vrai boîtier… Je dois dire que je suis bluffé par les caractéristiques (et les résultats) que tu nous montres ici !Ça fait envie de s’y remettre.J’avoue que je suis étonné que ce soit Sony qui propose un tel appareil abouti. J’ai toujours détesté cette marque qui m’a souvent déçu dans plein de domaines pour sa fiabilité et son mauvais rapport qualité prix. En plus la photo ce n’est à l’origine pas leur domaine de prédilection. Il faut croire que tout change !

visual
visual
il y a 4 années

Merci pour ce test grandeur nature. C’est très explicite. Et bravo pour ces belles photos

Xtof
Xtof
il y a 4 années

impressionnant cette qualité de photo avec des iso aussi élevés ! 

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Merci, c’est un plaisir!

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Bugraptor, il faut que tu te mettes à jour sur la photo!??1. Sony a toujours fait des caméras de très bonne qualité;2. Sony a racheté Minolta il y a 12 ans, et il y avait de fins connaisseurs de la photo chez eux, qui sont passé chez le premier;3. Sony fabrique la plupart des capteurs photo du marché, exceptés Canon et Fuji sur les reflex;4. Sony fait bouger le marché depuis 5 ans, proposant d’abord un "grand" capteur 1 pouce pour les compacts, puis un plein format pour un appareil mono-objectif très compact aussi, puis développant le marché des hybrides APSC, et enfin le marché des hybrides plein format.Canon et Nikon arrivent sur ce marché dans quelques semaines, voire quelques mois.Mais avec un sacré retard. Ils devront recréer une gamme d’objectifs, ce qui est assez long à faire. On l’a assez reproché à Sony ces dernières années, maintenant, chez eux, c’est tout bon, sauf en très longues focales.Sony est à la photographie ce qu’Apple est à l’informatique.Une marque assez géniale.Sony est à la photographie ce qu’Apple est à l’informatique.Une marque assez géniale.Cela dit, sur ce qui tu dis à propos du fait que ton appareil n’est pas souvent avec toi, on dit toujours que le meilleur appareil est justement celui qu’on a à disposition au moment M. Et souvent, ce sont les mobiles.Raison pour laquelle il est important qu’ils progressent encore et toujours en photographie, même s’ils font déjà des miracles.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Tout à fait, mais il n’y a pas que ça.En mode spectacle, les visages ont souvent des taches brûlées, quoi qu’on fasse, en particulier chez Canon, et que je te descende les hautes lumières dans LR avec les artefacts qui en découlent..Avec le Sony, pratiquement jamais. Donc aucune correction à ce niveau.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Non mais Mesdames Messieurs, Laurent (LE Laurent Vera du Rock’n Poche qui a écrit de longues années sur Cuk) m’a dit l’autre soir "Faut que je te dise un truc: ton Sony m’a épaté".Au point qu’il risque bien de s’acheter le boîtier et de l’utiliser avec ses objectifs Canon.Je ne dévoile rien hein, Laurent?

laurent
laurent
il y a 4 années

Bon, j’avoue, ce Sony est très bien…. Malgré son viseur optique électronique. Quand au festivalier, il est malheureux que ce jeune homme ce soit ainsi chargé de nombreux produits. Il est décédé samedi matin à l’hôpital de Thonon.

Xtof
Xtof
il y a 4 années

ça laisse rêveur en effet la plage dynamique et la justesse de la mesure d’expo !quand est-ce que nikon sort un équivalent, pas envie de changer mon parc d’objectifs 🙁

ysengrain
ysengrain
il y a 4 années

Après ton précédent article, ce que la presse photo en a dit, tes images sont tout à fait incroyables … mais vraies.À genoux et à tête découverte ( Flaubert a dit ça après avoir bu un « Chateau Chalon » https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau-chalon_(AOC)?wprov=sfti1

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Je pense qu’avec le 850D, Nikon n’est pas loin de ce résultat.Pour l’hybride plein-format, ils l’ont officiellement annoncé. Il arrive. Mais encore une fois, avec quels objectifs?Sony n’a pas planté ses hybrides APSC, loin de là, alors que Nikon a bien planté sa série 1, au point de l’avoir arrêtée il y a peu. Hors ses superbes boîtiers reflex, je n’ai aucune confiance en cette marque que ce soit pour les compacts (depuis quelques années, ils sont à la ramasse complète) que pour les hybrides.

JeMaMuse
JeMaMuse
il y a 4 années

Hello François ! Merci pour ce super travail de prise d’instants forts, fruit de ton oeil alerte et d’une technique qui te le rend bien !C’est vrai que ce Sony est épatant, et que de progrès depuis mon D300 il y a 10 ans !J’ai parcouru l’intégralité des images, et j’ai observé une certaine quantité de photos qui montrent des artefacts, comme par exemple sur les photos numéros 365, 366, 367, et aussi 377. Il y a en d’autres, et en les parcourant, il semble que ce soit visible sur les photos en ISO très élevés, plus haut que 8000.Sur les mêmes photos 389 et 390, le défaut est effacé sur la 390 (traitée avec DxO d’après le nom de fichier).Mes questions: – les artifacts sont-ils bien la faute aux ISOs élevés que Sony ne traite pas très bien ?- est-ce que Sony va améliorer ceci ?- est-ce que le traitement DxO est incontournable pour les hautes ISOs ?Merci d’avance de tes lumières !Jean-Luc

Mirou
Mirou
il y a 4 années

Ah tiens. Nous avons écouté Tsegue dans la voiture l’autre jour. Très bien pour l’autoroute ?    Et ça reste dans ma bibliothèque pour une prochaine occasion.Et incroyables photos de scène. Bravo!

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Et c’est ainsi avec toutes les images que tu m’as données en commentaires (avec décalage de 1 puisque j’ai rajouté une photo en 367-368, puis en 378 (ce qui n’a pas de conséquence).Où je me rends compte qu’il va peut-être falloir que je me mette à passer quelques images par DxO, qui fait vraiment un travail fantastique sur les hauts ISOs avec sa réduction de bruit Prime.DONC le A7R III n’est pas responsable de ce tramage.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Alors c’est intéressant.Tu peux regarder, j’ai laissé les deux photos dans la galerie intégrale: la photo traitée par DxO ne montre AUCUN artefact. Elle est même trois fois meilleure que celle traitée par LR.Je te la montre en direct ici mais en plus petit (je rappelle qu’on peut cliquer sur les images en commentaires pour les agrandir, ce qui est nécessaire ici pour comparer):Tout d’abord l’image vue par Lightroom une fois dans la galerie (367)Ensuite celle traitée par DxO, que tu trouveras à côté de la 367 dans la galerie intégrale (368)Il s’agit donc bien d’un problème lié à Lightroom dans son rendu final.Si Gilles nous lit, il aura peut-être une explication.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Hello JeMaMuse,Merci pour les compliments.Pour les artefacts, je les ai aussi remarqués sur quelques photos mais… sur les galeries.En effet, la photo 367 montre cette sorte de moirage sur la galerie, mais pas dans LR Classic ou LR CC.Je te montre:5b63f54868b62ff8793a86a4.pngDonc c’est un peu comme si le traitement final de LR amenait ou révélait ce phénomène.Par contre, la photo 377 montre le problème atténué sur LR CC, mais bien présent tout de même, et inexistant sur Classic:5b63f2cf254a90f87e1d6fa2.pngJe la traite dans DxO, et l’on ne voit plus ces artefacts.Tu peux aller voir, photos 377, avec moirage, photo 378, traitée par DxO, et d’ailleurs bien meilleure, il faut bien l’avouer. 5b63f4e047b6e647b27c02b4.pngJe fais encore des tests avec DxO pour les photos 367 et je te redis.

laurent
laurent
il y a 4 années

Non tu ne dévoiles rien, je vais tester le boitier avec une bague sigma dès mon retour à Lyon en septembre. A Suivre.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Merci.Oui, c’est très chouette, ce Tsegue.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Pour répondre à la discussion lancée par JeMaMuse plus bas, j’ai traité la dizaine d’images concernées par DxO et remplacé les images traitées par Lightroom qui montraient comme une trame, une sorte de moirage qui était invisible dans les deux LR (classic et CC) mais que l’on voyait bien dans les galeries.DxO résout totalement ces défauts, j’imagine que LR ne sait pas le faire.Pour l’exemple tout de même, j’ai laissé les deux version de la photo 378 (par LR) et 379 (par DxO) qui montre bien le problème posé par LR, totalement absent de DxO.

ggkrail
ggkrail
il y a 4 années

Merci pour cet article (et les autres aussi ;-), particulièrement la recette mode manuel + iso auto que je vais garder, je n’osais pas monter trop haut dans les iso, mais je crois que je vais me lâcher dorénavant. J’adore particulièrement  la No40 de la sélection, celle en noir-blanc qui est à 51200!!! (pas encore pris le temps de regarder l’intégralité de la série). Je n’ai que le a7RII par contre, grosse différence de qualité selon toi dans ces altitudes stratosphériques?

Gilles Theophile
Gilles Theophile
il y a 4 années

J’ai aussi hésité à garder mes optiques Canon (11-24, 24-70, 100-400) mais j’y ai renoncé, je ne crois pas que ça soit une très bonne idée et qu’il vaut mieux passer sur les optiques Sony, qui n’ont rien à envier, et, par la même occasion, de bénéficier des performances AF "full throttle" et de l’excellente stabilisation combinée boîtier/objectif.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Ah ben Gilles, puisque tu es là, tu as une idée sur les problèmes de moirage qui sortent sur une 15aine de photos dans LR sur les galeries et les exports JPEG, mais pas du tout quand on passe dans DxO? Voir le fil de discussion de JeMaMuse?

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Je l’aime bien aussi, celle-là, il y règne une drôle d’ambiance.Non, vas-y à fond avec le A7R II. Ce n’est pas sur ce point que le A7R III a beaucoup progressé (un peu), mais le R II était déjà excellentissime.C’est sur d’autres points que la v 3 évolue beaucoup, voir en quoi dans le test que j’ai écrit ici.Je te souhaite bien du plaisir dans tes essais, tu verras, c’est superbe.

JeMaMuse
JeMaMuse
il y a 4 années

Un grand merci François pour ces tests complémentaires ! Cela me rassure sur les capacités du Sony.Mais néanmoins, ça m’interroge sur la dépendance de logiciels tiers pour obtenir le rendu final. Que donnent les images traîtées ni par LR, ni par DxO ?Merci encore!Jean-Luc

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

J’ajouterai que tout cela ne concerne qu’une vingtaine de photos sur les près de 900, donc rien de trop grave, mais tout de même, là, LR m’étonne, et pour une fois pas en bien.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Intéressante question, j’ai donc essayé.• Capture One 11, aucun problème• Luminar 2018, aucun problème• Photo d’Apple pour High Sierra, aucun problèmeL’erreur vient donc de Lightroom, pas du Sony, la preuve est faite.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Un vin du Jura??

ysengrain
ysengrain
il y a 4 années

Oui patron, un vin du Jura.La prochaine fois qu’on se voit …

JeMaMuse
JeMaMuse
il y a 4 années

Merci beaucoup pour ce complément de tests. Voilà qui est tout à fait rassurant pour le Sony !

Bugraptor
Bugraptor
il y a 4 années

Je crois en effet qu’il faut que je rattrape un peu de retard… c’est quoi un grand format ? C’est quoi un hybride ? ?

Alain
Alain
il y a 3 années

Tu à l’air vraiment à fond avec tes Sony ;-)Perso, je vois souvent des commentaires sur le mauvais fonctionnement des fonctionnalités AF via les bagues de conversions, que se soit Metabones V ou MC11. N’ayant pas les moyens de passer complètement à Sony… Le A7iii que je lorgnais ne fera donc pas partie de mon matériel… dommage…

François Cuneo
François Cuneo
En réponse à  Alain
il y a 3 années

Ce n’est pas tant que je suis à fond avec mes Sony (d’ailleurs, je n’en ai qu’un?!) que le fait que j’étais époustouflé de leur qualité après avoir passé deux ans (je crois) avec mon Canon 5DMark IV qui ne me donnait pas satisfaction.
Pour les bagues, j’ai écrit un test après quelques jours d’utilisation. J’ai eu un ou deux soucis, mais vraiment rien de grave.
Cela dit, si tu viens d’ailleurs, de Nikon ou de Canon, ils ont leurs propres hybrides, je pense qu’ils sont bons aussi, même si Canon n’a pas de stabilisateur sur ses appareils et continue avec son capteur un bon cran en dessous de celui de ses deux concurrents en matière de dynamique.

32
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x