Festiboc 2019, les 14 et 15 juin 2019

Je vous ai déjà parlé deux fois du Festiboc ces dernières années, ce chouette petit festival réalisé par une équipe de bénévoles de Bofflens et leurs amis venus souvent d’ailleurs.

2019-05-19_16-42-30.png

Situé à Bofflens, sur la dernière place de village complètement herbée du canton de Vaud, ce festival porte son nom en relation avec ses habitants, à savoir les Bocanis.

Festiboc, vous avez compris? C’est bien, vous êtes rapides.

J’ai habité pendant 15 ans ce village et j’en garde un bon souvenir, ce qui me fait d’autant plus plaisir de le retrouver chaque année à l’occasion de ce festival décrit ainsi par ses géniteurs, sur son site:

Le Festiboc est né en 2014 dans le cadre d’une fête villageoise. Des Bocanis passionnés de musique avaient organisé une soirée de concerts pour l’occasion.

Au vu du succès rencontré, ils ont eu l’envie de prolonger l’aventure et d’organiser un festival open air chaque année, sur la très belle place du village de Bofflens.

Le Festiboc se déroule mi-juin, en open air et gratuit. Il est organisé sur deux jours, avec des concerts blues-rock, précédés le samedi en fin d’après-midi par des animations et un spectacle pour enfants.

Cette année, la programmation me fait plaisir, je vous laisse la découvrir sur la page dédiée du site du festival. Ah zut, je n’ai pas accès à la page directe, mais vous n’avez qu’à cliquer sur « Programmation » une fois que vous êtes sur la page d’accueil.

Ce que je peux dire, c’est que si vous aimez le blues, le rock, ou le blues-rock, vous allez y trouver votre compte!

Et si vous avez des enfants, un spectacle, toujours de qualité, est proposé le samedi en fin d’après-midi, dès 17 heures 30, mais venez plus tôt, le festival ouvre à 16 heures 30 si vous voulez que les petits soient bien placés…

Bref, je me réjouis d’aller y prendre des photos, puisque j’ai la chance d’y être photographe officiel, comme au Rock’n Poche, dont je vous parlerai dans quelques jours.

Allez, si vous n’habitez pas trop loin, venez, vous verrez, c’est gratuit, c’est convivial, et vous pourrez vous sustenter à des prix pour le moins familiaux, à la portée de toutes les bourses.

En plus, le son est toujours très bon (ce qui est assez rare pour le faire remarquer) et la musique devrait l’être tout autant.

Ah, si jamais, pour les photos de l’an passé, deuxième soirée, c’est ici.

J’avais expliqué en son temps pourquoi je n’ose pas vous montrer celles de la première (soirée donc)…