Test de la brosse à dents Oral-B iO™ SÉRIE 9

Il y a 6 ans de cela déjà, j’écrivais un test à propos de la brosse à dents électrique ORAL-B TRIZONE® 7000 BLACK Bluetooth, qui était alors, si je ne fais erreur, la première brosse à dents connectée sur le marché.

J’ai toujours cette brosse à dents qui fonctionne parfaitement bien, rien à dire d’ailleurs sur sa batterie, je l’ai mise à contribution 6 ans à raison de 2 fois par jour, et lors de mon dernier séjour à l’étranger, elle a parfaitement tenu 6 jours sans avoir besoin de recharge, elle aurait sûrement tenu plus longtemps d’ailleurs.

Alors, si elle va bien, pourquoi changer cette brosse à dents?

Mais je ne l’ai pas changée, en fait.

Il se trouve que les derniers ados à la maison ont grandi: ils vont se coucher et se lèvent aux mêmes heures que nous. Il m’arrive plus souvent qu’à mon tour de voir la porte de ma salle de bains fermée quand justement j’en ai besoin.

Et comme plus ils grandissent, ces jeunes, plus ils mettent du temps à se pomponner, j’en ai eu un peu marre de devoir attendre qu’ils veuillent bien ouvrir la porte pour me tendre mon outil de nettoyage buccal (qu’est-ce qu’on n’inventerait pas pour éviter les répétitions dans un même paragraphe) et j’ai fini par décider d’acheter une deuxième brosse à dents pour être tranquille.

Le problème, c’est qu’il est pour moi inconcevable de me laver les dents avec une brosse à dents manuelle, je me suis fait à l’électrique, tellement plus efficace pour un brossage en profondeur et pour la santé de mes gencives.

L’auteur de ses lignes est tout de même un tout petit peu au fait de la chose, sa première épouse étant dentiste et lui-même n’ayant jamais eu la moindre carie de sa vie.

Tiens, je me rends compte que j’aime bien parler de moi à la troisième personne.

Reprenons un peu d’humilité, et revenons au “je” (vous avez vu, pour la transition, je passe par le nous, c’est subtil…).

C’est marrant, quand j’y pense, à 10 ans déjà (il y a donc 51 ans), nous utilisions à la maison une des premières brosses à dents sur le marché: un manche relié à l’alimentation (il me semble), et au bout, imaginez une sorte de rouleau pour la brossette qui tournait comme une vis sans fin, perpendiculairement aux dents. Dommage, je n’ai pas trouvé d’illustration pour vous montrer la chose.

Depuis, j’ai surtout utilisé les ORAL-B à brosse rotative, comme l’est d’ailleurs la ORAL-B TRIZONE® 7000 BLACK Bluetooth (qui peut aussi, avec une autre brosse, faire un mouvement de va-et-vient mais qui ne sont pas des vibrations, je vous laisse découvrir tout ça dans mon ancien test), mais aussi des ultrasoniques qui envoient des milliers de vibrations à la brossette et qui sont très efficaces, notamment pour les soins de la gencive, tout aussi important que les soins pour les dents elles-mêmes.

Deux mondes, certains prétendent même qu’il serait préférable de se brosser les dents une fois avec une brosse dent à tête rotative, une fois avec une ultrasonique, pour profiter des bienfaits de ces deux techniques.

La brosse ORAL-B iO™ SÉRIE 9, le meilleur des deux mondes

Alors, finalement, ultrasonique ou rotative, votre tête de brosse à dents?

Et si vous aviez les deux?

C’est ce que se sont dit les ingénieurs d’Oral-B, en Allemagne.

Ils ont donc créé une brosse à dents qui allie le meilleur des deux mondes: une brosse rotative (17’00 oscillations par minute) qui envoie 17’000 vibrations (oui, aussi) jusqu’au bout des poils de la tête, dotée de la technologie iO, ici, en ce qui nous concerne, le haut de gamme, à savoir la iO™ SÉRIE 9.

Je vous laisse découvrir la technologie dans le film ci-dessous, très bien fait signé Oral-B dont est d’ailleurs tirée l’image ci-dessus.

Très “Apple”, ce film, vous ne trouvez pas?

Bon, évidemment, ils ne vont pas dire du mal de leur brosse à dents.

Donc allons plus loin.

Ergonomie de la brosse iO™ SÉRIE 9

Cette brosse est assez classe.

Elle existe en noir, en rose et en blanc, j’ai la noire.

Elle est nettement moins bruyante que mon ancienne ORAL-B TRIZONE® 7000, ce qui est tout à fait agréable.

Elle est légère, 140 grammes y compris la brossette toute mouillée, alors que mon ancienne brosse pèse 30 grammes de plus.

L’écran non tactile est mignon et nous propose de jolies petites animations.

Animations qui ne viennent pas de nulle part, bien sûr!

Une fois la brosse posée, l’écran nous indique quelques secondes le pourcentage d’énergie restant.

Mieux, lorsque vous la prenez le matin, la brosse le sent (elle a un accéléromètre) et vous dit bonjour.

Le soir, la brosse vous dit bonsoir.

Pendant le brossage, vous avez le décompte de votre temps de brossage entouré d’un cercle bleu qui tourne et qui sera plein au bout de 2 minutes. Le tout est accompagné d’une vibration sensible toutes les 30 secondes et de 4 vibrations au bout de deux minutes, temps de brossage recommandé par les dentistes.

Cela me va bien, mais je regrette un tout petit peu le petit écran LCD déporté sur le lavabo et synchronisé avec la brosse par Bluetooth qui accompagnait mon ancienne brosse à dents et qui me montrait aussi l’heure, ce qui est précieux le matin.

Attention à la casse!

La brosse se recharge par induction ce qui est à la fois très pratique et très facile, mais peut être aussi catastrophique.

Regardez plutôt:

Vous me direz ce que vous voulez, mais les ingénieurs allemands ont pensé à plein de jolies choses en développant cette brosse à dents, mais il faudra qu’ils m’expliquent: ont-ils une seule fois mis les pieds dans une salle de bains familiale où tout le monde se succède, plus ou moins pressé, plus ou moins attentif (vous avez déjà vu un ado attentif au matos, vous?).

J’en suis réduit à recharger ma brosse à dents tout au fond de l’étagère murale là où:

  • peu de gens y ont accès et risquent de la toucher
  • si je la bascule, elle reste sur l’étagère et ne tombe pas au sol.

Non, parce qu’il y a une chose que j’ai oublié de vous dire, cette brosse à dents coûte 300 francs suisses, et autant d’euros vus que vous avez une TVA plus haute que la nôtre, amis européens.

Alors bon, c’est peut-être du marketing: ils pensent qu’un fois qu’on en a pété une, on va la racheter vite fait…

Moi pas en tout cas.

Je dois dire que je ne comprends pas. Le seul qui est bien stable, encore heureux, c’est le socle lui-même qui a une surface antidérapante qui l’empêche de glisser sur les surfaces sur lesquelles il repose.

J’ajoute que vous êtes censés avoir avec vous dans la salle de bains votre précieux téléphone, et qu’aucun support n’est livré avec la brosse à dents pour ce dernier: le suivi est donc dangereux pour lui également.

Bon… je critique je critique, il se trouve que presque tous les fabricants sont passés à ce mode de recharge, mais Oral-B vend ses brosses connectées très cher.

L’avantage du désavantage: l’hygiène

Une brosse à dents, ça devrait être propre.

Vous avez vu l’état de votre brosse à dents électrique au bout de quelques jours, même quand vous faites attention?

Et la tronche du socle?

Avec le système de charge à induction, le nettoyage est bien plus simple, je dirais même que le socle est beaucoup moins vite sale que ceux dans lesquels on enfonce la brosse.

La brosse elle-même se nettoie très facilement, il faut juste prendre garde à nettoyer l’endroit où elle repose sur le manche, un peu comme si c’était là que les coulures s’arrêtaient.

La brossette a été ici retirée, c’est juste au-dessus de l’anneau métallique que peuvent s’accumuler un mélange de dentifrice et un éventuel calcaire

Une belle autonomie

L’autonomie de cette brosse à dents est bonne.

J’ai testé en vrai, avec 18 brossages de deux minutes au minimum, mais jamais beaucoup plus.

J’ai donc tenu 9 jours.

Le dixième, la brosse indiquait 0% d’autonomie restante, elle a néanmoins commencé son brossage mais s’est arrêtée net au bout de 10 secondes.

Il faut noter que du début à la fin, la brosse envoie la même intensité de vibrations et d’oscillations, ce qui est une très bonne chose.

La recharge est très rapide:

  • 30 minutes donnent 40 %
  • 60 minutes 60%
  • 90 minutes 90%
  • les dix derniers pourcents prennent une heure de plus.

Et en voyage?

Oral-B nous offre un étui qui peut être branché avec un petit adaptateur de voyage (fourni). Quand on dépose notre brosse à dents dans l’étui, miracle, elle se recharge, c’est très pratique.

On aurait pu rêver un petit peu plus et imaginer un étui à la “Airpod ” qui rechargerait la brosse à dents… Ben oui, à ce prix…

Et avec l’iPhone?

La iO™ SÉRIE 9 est une brosse à dents connectée.

C’est dire que vous allez pouvoir déjà la mettre à jour régulièrement (et nous verrons que ça peut être utile).

Ce qui change fondamentalement désormais avec cette nouvelle génération de brosse à dents, c’est qu’elle sait où vous êtes en train de vous brosser les dents en temps réel.

La génération précédente imposait de vous filmer pendant que vous vous laviez les dents (un support était livré) pour voir où vous en étiez, plus besoin ici, la brosse sait où elle est dans votre bouche grâce à des capteurs de position et de mouvement.

Des milliers de sessions de brossage ont été simulées soit par des robots, soit par un panel d’utilisateurs.

Vous êtes donc guidés pendant le brossage, voyez plutôt:

Sur l’image ci-dessus, je me brosse les dents depuis 53 secondes.

Vous voyez que ma mâchoire inférieure gauche est propre, parce qu’elle est blanche, et que les petits points du rond au-dessus qui montrent les faces intérieures, extérieures et linguales sont tous effacés.

Vous voyez ensuite que je suis passé sur les incisives, mais pas assez sur leur face extérieure, vous voyez que je suis en train de me laver les dents à droite, en bas, parce qu’il y a un petit nuage autour de cette zone. J’ai bien avancé dans les faces internes, mais pas complètement (les points sont presque effacés), moyennement sur les faces linguales et pas du tout sur les faces extérieures.

Voici la suite:

Je dois dire que j’ai essayé la première semaine de me laver les dents en suivant les “ordres” du téléphone, mais je n’ai jamais été capable de faire le boulot en moins de 3 minutes.

Là, alors que je prenais des captures d’écran, j’ai presque battu mon record.

Est-ce dû au fait que je venais de mettre ma brosse à dents à jour? Non, puisque depuis, je me suis lavé les dents “sous dictée” deux fois, et que c’est toujours aussi lent d’arriver à une couverture complète.

À noter que cette mise à jour a rendu le compteur d’autonomie plus précis, à savoir au pourcent près, alors qu’avant, il n’affichait les résultats que par paliers de 10%.

Le problème, c’est que les capteurs sentent bien où vous vous lavez les dents, mais peinent parfois à comprendre sur quelle face vous vous trouvez, et effacent avec difficulté les petits points, alors que vous avez déjà fait le “travail” tout à fait proprement.

Ah, chose importante, votre brosse va vous indiquer sur le Mobile si vous appuyez trop fort, et comptera ces “défauts de nettoyage” dans le pourcentage de réussite au final.

Notez que la brosse elle-même vous indique si vous appuyez trop fort, sa collerette passant alors au rouge, ou trop doucement, la collerette passant au blanc. Pour être tout juste, elle doit être verte.

La dame met trop de pression, la collerette est rouge.

Un historique pour tout savoir

Votre brosse à dents affiche un historique de vos brossages.

Vous remarquez que certains jours sont en bleu clair, et le dernier en bleu foncé.

Les jours en bleu clair sont ceux où la brosse envoie au téléphone lors d’une synchronisation le temps de brossage, mais indique que le suivi réel de brossage ne s’est pas fait.

Le dernier jour, vous voyez que j’ai fait mon suivi, et que j’ai mis bien plus de temps que les autres jours.

Vous pouvez également synchroniser vos brossages de dents avec l’application Santé d’Apple.

Et en matière d’efficacité de nettoyage, elle vaut quoi, cette iO™ SÉRIE 9?

J’ai tout de même une vieille pratique des brosses à dents électriques.

Celles d’avant cette iO™ SÉRIE 9 lavaient bien les dents, mais voyez-vous, excusez-moi d’être un peu dégueux quelques secondes, tous les soirs, je me passe soit le fil dentaire, soit une brossette interdentaire après le brossage des dents et un premier rinçage minutieux.

Avec la ORAL-B TRIZONE® 7000 BLACK Bluetooth, lorsque je recrache dans le lavabo, eh bien malgré le brossage, ce n’est pas beau à voir.

Je peux assurer, après un bon mis d’utilisation, que l’iO™ SÉRIE 9 fait un bond en avant en la matière.

Cela m’a même surpris: au début, je me suis dit “Bon, ben encore heureux qu’elle brosse mieux les dents que l’autre, j’y passe plus de trois minutes à chaque fois pour assurer la couverture complète selon le téléphone”.

Mais ces derniers jours où j’ai voulu tester son autonomie et que je me suis arrêté chaque fois au bout des deux minutes réglementaires, j’ai constaté la même chose: après un brossage avec cette brosse à dents, certes, passer le fil dentaire ou la brossette interdentaire n’est pas superflu, mais il y a bien moins de saletés que je recrache après coup.

Cette brosse à dents est vraiment très efficace, c’est la première fois que je constate un tel progrès dans le nettoyage.

Serait-ce dû en partie aussi à la forme assez spéciale et sophistiquée des brossettes associées au couple vibrations-rotations?

Les premières fois que vous allez vous brosser les dents avec cette brosse, même si vous avez l’habitude d’une brosse à dents électrique, vous risquez d’avoir un peu mal aux gencives, et si vous venez d’un brossage manuel, vous risquez fort même de saigner des gencives.

C’est normal, au bout de trois semaines de massages par les vibrations, vous aurez des gencives qui ne saigneront plus et qui seront revigorées à chaque brossage. Rien de tel pour éviter la parodontose.

Notez qu’il existe des brossette pour les gencives sensibles, tout comme il existe un programme qui leur est spécialement dédié.

En conclusion

La brosse à dents électrique OralB iO™ SÉRIE 9 est assez étonnante.

Nous avons un concentré de technologie bardé de capteurs pour gérer la localisation du brossage, la pression exercée, d’accéléromètres, de lumières et d’écran couleur.

Est-ce bien raisonnable?

Et le prix de 300 francs suisses, est-ce que cela tient la route de mettre autant d’argent dans une brosse à dents, sans compter qu’il va falloir payer 40 francs pour 4 brossettes chaque année, l’application se chargeant de vous rappeler tous les trois mois quand vous devez en changer?

Bon, la technologie iO™ est disponible pour 100 francs de moins cher si l’on choisit la série 7, qui finalement, même si elle est moins technologique en matière de connexion, bénéficie des mêmes bienfaits pour les dents et les gencives.

En ce qui me concerne, j’utilise peu toute la partie connectée, si ce n’est pour faire ce test et pour le côté assez épatant tout de même de cette technologie.

Cela étant, cette brosse à dents, si l’on fait même abstraction de sa connectivité, fait un travail magnifique de nettoyage des dents, nettement supérieur à ce que fait mon autre brosse à dents, qui ne bénéficie pas de la technologie iO.

Il n’empêche, c’est une grosse débauche de CO2 juste pour se laver les dents, et ça, ça me donne carrément mauvaise conscience.