C’est finalement toujours Evernote qui gagne

Le 23 juin 2008, à son lancement, Evernote était une sorte d’OVNI dans le monde de la prise de notes.

Multiplateforme, en ligne, synchronisé très vite avec les mobiles dès qu’ils ont existé, Evernote avait tout compris.

Ses fonctions principales dans sa version gratuite ont fait de lui le chouchou de tous ceux désiraient stocker tout ce qui leur passait sous la main ou sous le curseur, des pages Web, des documents, des photos, des sons, des courriels, et j’en passe.

Il faut dire qu’il avait tout pour lui, à savoir une intégration incroyable dans notre milieu digital: tout programme qui se respecte peut, d’une manière ou d’une autre, collaborer avec Evernote.

Aucune plateforme de prise de notes n’est mieux intégrée que lui à nos systèmes.

Et puis, Evernote a été confronté à la concurrence du marché et s’est peut-être un peu endormi sur ses lauriers.

Les choses sont devenues plus dures pour la plateforme basée à Redwood City en Californie,, quand elle a décidé de rendre l’option Premium payante pratiquement obligatoire à tous ceux qui voulaient vraiment l’utiliser, regardez plutôt:

Avec 60 Mb de limite de téléchargement par mois, certes, on peut s’en sortir, peut-être, si on a très peu de notes.

Par contre, dès qu’on fait un usage un peu normal d’Evernote, à savoir y stocker tout ce qu’on peut imaginer ranger quelque part, 60 Mo par mois, c’est vraiment très peu.

Et puis, le problème de la version gratuite, c’est que vos documents ne sont pas sauvegardés en local et ne sont consultables qu’en ligne.

Donc bon, je pars sur le principe que l’on parle ici de la version Premium d’Evernote, celle qui revient donc 84 francs par année, à savoir 7 francs par mois.

Evernote a changé, enfin, mais ça n’a pas été simple

Je décrivais Evernote sur Cuk.ch ici le 15 août 2008.

Tout ce que j’en disais est resté valable, à savoir qu’il sait tout faire, mais pendant des années, il a peu évolué.

Certes, ce programme permet de récupérer des images, des extraits de pages Web à l’aide de son excellent Web Clipper sur les principaux navigateurs, des étiquettes de vin à l ‘aide de l’appareil photo (ce n’est qu’un exemple hein!), des articles de journaux, des numérisations, et ceci que ce soit en interne dans l’application ou depuis tellement d’autres logiciels!

Certes, la reconnaissance de caractères fait son travail sur ce que vous avez photographié, vous permettant de rechercher des textes sur des photos, par exemple.

La photo de cette note montre un drapeau avec “funding”. J’ai fait une recherche sur le même terme, en haut, à gauche, et la note est retrouvée. L’OCR est passée par là.

Certes encore Evernote est un standard, toute application qui se veut un peu sérieuse permet d’envoyer son contenu vers cette plateforme.

Oui, la grande force d’Evertone, c’est d’être accessible de partout, tant en lecture qu’en écriture, même depuis un ordinateur qui n’est pas le vôtre, à travers son interface Web.

Rien de plus facile d’envoyer par exemple le contenu d’un courriel depuis Mail vers Evernote (il suffit de connaître l’adresse courriel de votre compte), si ce n’est peut-être envoyer le contenu depuis un autre client mail, à savoir Spark, Postbox, Airmail qui eux permettent de le faire encore plus subtilement.

Nonobstant tout cela, le fait qu’Evernote ne bouge que très peu pendant une dizaine d’années m’a fait souvent regarder vers la concurrence qui pointait son nez.

J’ai testé Notes d’Apple, OneNotes de Microsoft, DevontThink 3 dont j’ai parlé longuement ici en compagnie d’Evernote bien sûr, et bien d’autres encore sur des conseils de lecteurs trouvés en commentaires de mes précédentes interrogations.

Et puis génial, Evernote a annoncé un grand changement à la fin 2020: l’arrivée de la version 10.

L’idée selon Evernote?

Être toujours aussi efficace, mais plus simple à utiliser, plus ergonomique dans la recherche, être meilleur partout.

Le problème?

Evernote a voulu nous présenter son bébé un peu trop tôt, quand il n’était pas prêt.

L’impression d’une note par exemple était déficiente au début de la nouvelle version, ce n’est désormais plus le cas.

Autre exemple, pour moi qui ai souvent besoin d’envoyer mes notes à mes collègues, certes, il était toujours possible d’en partager une ou plusieurs, mais pour cela, il fallait que ceux à qui j’envoyais une invitation de partage soient utilisateurs de la plateforme, avec un compte à leur nom.

Moi, je voulais juste envoyer une note par courriel comme Evernote a toujours su le faire, eh bien ce n’était pas possible.

Depuis quelques semaines, ça l’est à nouveau, et c’est pour moi un réel soulagement.

Evernote était un peu paresseux dans ces premières “nouvelles versions”, il ne l’est plus du tout, il est même tout à fait rapide maintenant.

En dehors de cela, les progrès sont bien réels.

La recherche a notablement évolué, avec des filtres basés sur des carnets, des étiquettes, des pièces jointes, entre autres choses.

2 filtres ont été ajoutés pour la recherche (qui peut être enregistrée)
Le résultat de la recherche Apple et Garantie

Dans l’édition des notes, la barre d’outils est bien plus ergonomique, notamment avec son menu Insert qui permet d’ajouter un peu n’importe quoi (ou plutôt tout ce que vous voulez, c’est plus positif) à une note.

Dans la toute dernière mouture datant d’il y a quelques jours, une nouvelle page d’accueil, est apparue.

Comme vous le voyez, elle affiche sur un seul panneau les dernières captures, une note épinglée (section vide chez moi), les dernières notes retouchées, vos carnets de notes, les étiquettes, les raccourcis et un équivalent Post-it, j’en passe et des meilleures (voir la figure).

C’est intéressant, mais je regrette que le bloc-notes jaune soit mono page. Cela réduit son intérêt. Notez que la page jaune peut être transformée en note normale, ce qui a pour effet de l’effacer, ce qui est une bonne idée. Il est d’ailleurs possible d’effacer ladite page jaune sans la transformer en note, voir figure précédente.

Notez que tout ce qui est affiché sur le panneau d’accueil peut être personnalisé, retiré, réordonné et redimensionné, puisque tout est basé sur des widgets, un peu comme Apple l’a fait avec iOS.

Evernote a également épuré son interface et l’a rendue plus cohérente entre ses différentes déclinaisons.

Cela étant, la version iOS est en dessous sur quelques points par rapport à la version Mac, notamment dans la gestion des tableaux que je n’arrive pas à éditer sur cette plateforme, à l’heure où j’écris ces lignes. Je suis certain que cela va progresser, mais actuellement, sur iPadOS, insérer un tableau de 3 colonnes et 2 lignes sans rien pouvoir changer ne tient tout simplement pas la route, c’est pourtant la seule chose que j’arrive à faire.


Mise à jour du 11 mars 2021

Ce qui est écrit dans le paragraphe ci-dessus fait partie du passé puisqu’il est possible d’éditer les tableaux également dans iOS dans la toute dernière version iOS!


En conclusion

Permettez-moi de citer ici ce que dit Evernote de ses nouveaux outils:

Aujourd’hui, nous avons lancé le tout nouvel Evernote pour iOS. Cette avancée marque la première d’une série de versions que nous publierons sur les plates-formes Windows, Mac et Android.

Quiconque a suivi les progrès d’Evernote sait que ce moment a été long à venir. Beaucoup plus long, en fait, que ce à quoi nous nous attendions lorsque nous avons décidé de « nous concentrer sur l’essentiel » en janvier 2019. Il se trouve que l’essentiel n’est pas toujours aussi élémentaire qu’on pourrait le penser. Pas lorsque des millions de personnes comptent sur vous, chacune ayant des besoins et des façons uniques d’utiliser Evernote. Nous savons que vous attendiez ce jour avec impatience. Nous sommes ravis qu’il soit arrivé, et nous pensons que l’attente en valait la peine.

Ce qu’il faut retenir d’aujourd’hui, c’est que nos utilisateurs d’iPhone et d’iPad ont une nouvelle application sympa à télécharger et à tester : une application améliorée, plus rapide et plus facile à utiliser. Mais ce n’est qu’une partie de l’histoire. La véritable nouvelle est qu’Evernote est de retour, plus énergique et dynamique que jamais, et remplissant notre mission : vous permettre de vous souvenir de tout et d’accomplir n’importe quoi.

Evernote

Quelque part, Evernote a souffert, et l’admet ouvertement, je trouve cela très bien.

Avec la pression, ils ont sorti leur logiciel quelques semaines trop tôt offrant une version en régression avec ce que nous connaissions auparavant.

Désormais, il me semble assez clair qu’Evernote a rattrapé son retard: son logiciel est performant, efficace, agréable à utiliser.

J’ai douté, longtemps, et même encore très récemment.

Mais l’entreprise m’a rassuré: oui, Evernote est de retour, et cela semble ne pas être terminé puisque de nouveaux Widgets sont annoncés, plus puissants que ceux qui sont déjà de la partie.

Il faut maintenant améliorer les versions iOS, notamment les tableaux, les dessins avec l’Apple Pencil qui ne sont pas éditables une fois qu’on les a validés, mais ce n’est qu’une question de temps, et il me semble que désormais, les choses devraient aller assez vite.


Mise à jour du 11 mars 2021

Les deux problèmes évoqués au paragraphe ci-dessus ont été corrigés dans la toute dernière version iOS!


Pour tous les services qu’il m’a rendus jusqu’à ce jour, pour la nouvelle page d’accueil, pour le confort d’édition et de recherche, oui Evernote reste pour moi le meilleur et mérite un Too Much Bô.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

39 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Ritchie
Ritchie
il y a 1 année

J’approuve !

En revanche, la société est Californienne, pas Canadienne.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Merci.

C’est incroyable, pour moi, depuis toujours, Evernote est une entreprise canadienne, je n’ai même pas pensé à vérifier la chose tellement c’était évident.

Et pourtant, tu as raison, elle est basée à Redwood City en Californie, j’ai donc corrigé.

Christian Fantoli
Christian Fantoli
il y a 1 année

Quelle coïncidence, ton article sort juste quand je viens de décider de passer migrer vers Apple note, qui répond à tous mes besoins. Exports et imports ont fonctionné parfaitement bien.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Encore un avantage d’ailleurs d’Evernote!

Notes a prévu un import depuis cette plateforme. J’ai essayé, mais Notes ne gère pas les mots-clés si je ne fais erreur.

Par contre, il gère mieux sur iPad les notes à main levée.

huguesh
huguesh
il y a 1 année

Utilisateur depuis 2008, de la version Premiun depuis presque aussi longtemps, je prépare la migration depuis de nombreux mois. En ne gérant pas le Markdown, un éditeur d’un autre âge, une collaboration dans les documents à l’état préhistorique, son réveil tardif, en font une solution en fin de vie.Parmi les solutions de remplacement:- SliteNotion

Noisequik
Noisequik
il y a 1 année

Oui, Evernote reste indispensable car les autres ne sont pas à la hauteur (hein Apple?)

Ils ont été malins de limiter la formule gratuite à 2 appareils car c’est ce qui m’a fait prendre l’abonnement. C’est tellement pénible de devoir se reconnecter à chaque fois !

Par contre, j’ai l’abonnement Plus à 34.– par an, un prix raisonnable. Le premium serait 60.– chez moi (abonnement achat intégré sur iOS).

602f662b6fe2e3d168c1758b.jpeg

Jerome31
Jerome31
il y a 1 année

Je sais, ce n’est pas bien de vouloir rester à utiliser gratuitement un outil qui demande par ailleurs des développements. J’ai donc fait partie des utilisateurs de la première heure d’Evernote, sans payer. En effet, la limite des 60 MBs ne me posant jamais de problème en pratique, notant essentiellement du texte.

J’ai peu apprécié ce que je considère comme un passage en force, à savoir la limitation à 2 appareils. Ils font partie de ces développeurs qui vous appâte avec des fonctionnalités sympas et puissantes et quand vous êtes dans leur filet, ils décident de changer les règles du jeu. Sans compter que j’ai toujours trouvé qu’EverNote était très mauvais au niveau de l’édition d’un texte, tout du moins sur Windows.

Bref, j’ai longtemps cherché une alternative, et il y en a un paquet. Je me suis finalement tourné vers Joplin qui est open source, gratuit, multi-plateforme et qui utilise le format Markdown.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Ah, je n’ai pas trouvé ces prix sur le site d’Evernote. Tant mieux si on peut avoir moins cher. C’est quoi les restrictions de la version PLUS comparé à la Premium?

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Notion, j’ai essayé, bien trop “dans tous les sens” pour moi qui suis linéaire.

Slite a l’air pas mal, mais surtout pour collaborer, sinon, c’est très proche d’Evernote me semble-t-il.

Noisequik
Noisequik
il y a 1 année

c’est 50 Mo la note et 1 Go par mois

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Bon, pour être tout à fait honnête, ils nous ont appâtés dix ans avec leur version gratuite. C’est plutôt correct non??

Quant à Joplin, c’est pour les passionnés du code! Il faut déjà installer Node, et d’autres trucs, leur page d’accueil est rébarbative, oh qu’il ne me fait pas envie, celui-là!

Jerome31
Jerome31
il y a 1 année

Oui, c’est vrai, et je les comprends de privilégier les utilisateurs payants. C’est un choix.

Par contre, Joplin n’est pas aussi ardu et réservé aux passionnés du code, loin de là. On n’est même pas obligé de connaître le markdown.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Pour tout dire, j’ai créé un compte Slite pour voir. Il importe depuis Evernote, mais sans les images (ils sont désolés pour cela). C’est joli à part ça, bien fini, mais encore une fois, utile surtout pour les équipes. D’ailleurs, même si on est seul, il faut se créer une équipe à soi tout seul, comme dirait celui qui n’a plus de voix.
Donc compte effacé déjà…
Mais merci du conseil, j’adore voir de nouvelles choses.

ysengrain
ysengrain
il y a 1 année

Mon expérience: pratiquement au moment où est arrivée la version payante, j’ai rencontré un bug qui faisait que tout ce que j’avais saisi au clavier s’affichait en alphabet cyrillique !! Si, si, ne rigolez pas. La hot line/SAV d’Evernote, j’avoue en avoir perdu la mémoire a été totalement incapable de résoudre ce problème. Le plus fort réside dans le fait que si je copiais un texte affiché en cyrillique et que je le collais dans un banal traitement de texte, je retrouvais mon texte non “cyrilliquisé”.
Refusant la version payante et empoisonné par le bug, j’ai quitté Evernote.

Christian Fantoli
Christian Fantoli
il y a 1 année

Pour les mots-clés, je ne sais pas, car je n’utilise pas (pas compris l’utilité). Le défaut de Notes, c’est qu’il ne permet pas la recherche dans des dossiers spécifiques (c’est tout ou rien, contrairement à Evernote qui permet des recherches par carnet).
PS: je viens de recevoir mon MacBookPro 16′, quel bonheur! I ?? le clavier ciseau! Il faut dire que le “nouveau” clavier de mon ancien a dû être changé 2 fois sans que je sois totalement satisfait (j’ai fini par travailler avec un clavier externe)… A noter: je trouve que le ventilateur est plutôt raisonnable, contrairement à ce que je craignais, pourtant j’ai un écran 27 pouces externe (LG UtlraFine) branché en permanence + mailbutler et une flopée d’utilitaires… Tu as essayé de faire une installation clean?

Ritchie
Ritchie
il y a 1 année

J’ai eu un doute, 1 seconde, mais l’ancien co-fondateur Phil Libin a toujours vécu en Californie depuis qu’il a émigré de Russie. Il vient de lancer mmhmm.app, en béta sur Mac, une nouvelle façon de communiquer par vidéo.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Beuh… tu ne lis pas le cyrillique dans le texte, toi??

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Non, pas d’installation clean, mais ça ne doit pas être ça, tout le monde se plaint de ce bruit de ventilos.
Cela dit, je pensais l’autre jour que depuis la 11.2, il souffle un peu moins… en général.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Rigolo, mais ça doit être vite fatigant!?

serge paulus
serge paulus
il y a 1 année

Merci pour cet article… Un des grands plus pour moi c’est la gestion des styles. Par contre, ce qui me manque encore dans la nouvelle version, et je le leur ai signalé, c’est l’exportation en HTML. Je fais mes cours en Evernote et je les transmets comme ça, c’était pratique vu qu’il n’y a pas de découpage de page comme quand on l’imprime en PDF… J’espère qu’ils réintroduiront cela.

ysengrain
ysengrain
il y a 1 année

Ben non: c’était en bulgare

Xavier Alexandre
Xavier Alexandre
il y a 1 année

Merci pour cet article. Je suis un utilisateur assidu d’Evernote depuis 2009 mais chaque année (Au moment de renouveler mon abonnement) je m’intéresse aux alternatives, insatisfait par certains aspects. Je vais donc jeter un nouveau regard sur ces nouveautés.
La force d’Evernote par rapport à ses concurrents est pour moi l’outil de capture de page web. C’est la fonction d’Evernote que j’utilise le plus. Je n’ai jamais trouvé de concurrent dont l’outil de capture enregistre le texte et TOUTES les images d’une page. Je suis toujours surpris par la proportion de page que je sauvegarde qui disparaisse de l’Internet après quelques années. C’est pour ça que j’ai le réflexe de capturer la plupart des pages qui m’intéressent et que j’aimerai pouvoir retrouver un jour.

Ce qui m’embête un peu dans Evernote:
* La difficulté pour fusionner les tags (Je sélectionne toute les notes dont je veux fusionner un des tags, je leur attribue le tag que je veux garder et je supprime le tag à double. Si on fait une erreur de manip, c’est irréversible)
* La difficulté pour lier les notes entre elles (C’est possible mais c’est long)
* La lenteur
* L’impossibilité de désactiver la recherche du texte dans les images qui me remonte beaucoup trop de faux positifs.

Du coup je continue à utiliser Evernote pour la capture web. Mais pour ma prise de notes et la rédaction je suis passé sur Notion. En particulier car j’aime beaucoup la possibilité dans Notion de lier des pages entre elles de plein de manières (En créant une note depuis une note, en citant une note depuis une note, en listant les back-links d’une page…): https://www.notion.so/Create-links-backlinks-cb3c406403c940b68af52de121e05474

huguesh
huguesh
il y a 1 année

Je comprends les arguments. Mais à mon sens un système de note qui n’est pas collaboratif n’a plus vraiment de sens, à moins de l’utiliser exclusivement pour son propre usage. On est majoritairement appelé à travailler en équipe et à échanger des documents, à les modifier et de les annoter. Slite permet à la fois de garder des notes en mode “privé”, d’en partager d’autres en “équipe” ou en créant des “channels”, idée popularisée par Slack. Ces deux “modes” permettent dans un même outil de gérer ses notes personnelles et de travailler en mode collaboratif dans une même interface.
Dernière remarque concernant votre analyse, aucune mention n’est faite qu’en 2021 il est impossible d’utiliser la syntaxe Markdown dans Evernote ! Là encore une grosse limitation à l’échange de contenus.
Pour conclure, Slite est une jeune start-up française et leur produit est jeune, à peine trois ans ! Ça laisse du potentiel de développement et un autre test dans quelques années (mois) ?

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Je pense que ça va revenir.
C’est un peu comme Pages: ils ont sorti une toute nouvelle version je ne sais plus quand, on avait régressé à mort, puis tout est revenu, peu à peu.
Oui, c’est vrai que les styles, c’est très bien qu’ils soient disponibles.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Merci de ce retour.
Bon, décidément, faudrait que je retourne voir ce Notion qui m’avait semblé tellement rébarbatif lors de mon premier essai avec eux…

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Oui, d’accord, je prends note (c’est le cas de le dire) et j’irai encore voir dans quelque temps ce slide.

Quant au travail d’équipe, nous sommes dans Teams qui lui aussi a des canaux… qui sont compliqués à suivre…

DomPython
DomPython
il y a 1 année

Concernant le lien entre pages, je le pratique beaucoup (CTRL-ALT-CMD-C). Mais c’est vrai qu’apparemment, Notion va beaucoup plus loin. Ce que j’ai vu sur leur site me rappelle un peu une app que j’avais vu il y a longtemps et qui fonctionnait sur le principe du Wiki.

DomPython
DomPython
il y a 1 année

Content de voir que tu es réconcilié avec Evernote!

Une des fonctions d’éditions qui me plaisent, c’est le fait, dans une liste (à puce ou numérotée) de pouvoir déplacer un item avec la poignée ::

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Ah?
Ah oui, je viens d’aller voir, c’est vrai, je n’avais pas remarqué.
Un peu comme dans WordPress quoi… sauf que dans WP, ce sont des flèches haut-bas, dans Gutenberg donc!

Thierry Palijn
Thierry Palijn
il y a 1 année

Télécharger le dmg depuis https://joplinapp.org, glisser l’icône de l’application sur l’icône Applications.
Pas vraiment réservé aux développeurs, si ?

DomPython
DomPython
il y a 1 année

Mais dans Gutenberg, c’est le bloc “liste” que tu déplaces par is les autres blocs.
Ce dont je parle, c’est de déplacer les items d’une liste à l’intérieure de celle-ci. Changer l’ordre, quoi. Et d’ailleurs, si tu déplace un item ayant des items de niveau(x) inférieur(s), ceux-ci sont déplacés avec.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Je suis allé regarder sur le site, ils disent bien d’installer tout d’abord d’autres choses il me semble.
Cela dit, je regarderai plus attentivement un de ces jours, merci beaucoup.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Oui, c’est vrai, mais l’idée est la même: réordonner facilement du contenu,
Je suis étonné qu’Evernote soit allé si loin d’ailleurs, c’est une bonne chose.

didl
didl
il y a 1 année

Je suis un utilisateur de longue date d’Evernote. Je suis d’ailleurs membre Premium.

Je trouve évidemment pas mal d’avantages à utiliser cette application, sinon j’en aurais cherché une autre.
Mais je suis assez fâché depuis le passage au “New Evernote”. Lorsque tu dis “Evernote a voulu nous présenter son bébé un peu trop tôt, quand il n’était pas prêt“, c’est le moins qu’on puisse dire. Les réactions ont d’ailleurs été très virulentes.
Je vous mets en lien ce que je leur ai écrit sur Twitter.

Aucune réponse à ce jour (ça, ce n’est pas très surprenant) mais surtout tout est loin d’être réglé plusieurs mois après.
Obliger les utilisateurs à choisir entre perdre des fonctionnalités primordiales ou revenir à une version antérieure est anormal. Heureusement, va savoir pourquoi, j’avais gardé un ZIP de la version précédente.
Certaines choses ont été corrigées depuis mais tout n’est toujours pas propre.
Que les habitudes soient bousculées, je peux le comprendre et je suis prêt à faire l’effort d’essayer pour assimiler les nouveautés. Mais que des fonctions de base disparaissent, c’est difficilement acceptable pour un tel outil, surtout lorsqu’il est utilisé professionnellement.
Bref, pour le moment, je suis encore assez ronchon sur ce sujet, et encore plus sur les versions iOS et iPadOS.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Comme toi, j’ai été énervé par la nouvelle version au départ (j’étais même dans leur programme de bêtatest, mais j’utilisais la nouvelle version juste pour voir, quand je dis au départ, c’est quand le passage a été officiel).

Cela dit, maintenant, les choses vont vraiment mieux, même si je ne comprends pas les limitations en dessin sur iPad (pourquoi ne peut-on pas reprendre un dessin? Pourquoi les tableaux ne sont-ils pas éditables?).

Quelles sont les fonctions qui te manquent, mis à part les soucis d’édition de texte encrypté dont tu parles dans ton article?

Je viens de tester (je ne savais même pas qu’on pouvait chiffrer du texte dans Evernote, j’ai appris quelque chose –clic droit sur du texte pour pouvoir le faire_): on ne peut pas l’éditer en mode “Déchiffrer” mais on peut le faire en passant par “Déchiffrer définitivement”, ce qui ne pose pas de problème puisqu’on peut le crypter à nouveau ensuite.

Est-ce que c’est quelque chose que tu ne pouvais pas faire au moment d’écrire tes lignes?

Si c’est le cas, je peux te dire que ça marche maintenant.

Yannick
Yannick
il y a 1 année

Merci pour l’article, très instructif ! La nouvelle page d’accueil est vraiment réussie.

J’avais quitté Evernote lorsque son avenir à commencé à devenir incertain et à s’assombrir.

J’utilise Notes d’Apple, qui avance à son rythme et qui me suffit, mes besoins en terme de logiciels de prises de notes se limitant au strict minimum (pouvoir faire des dossiers et les retrouver partout). Le manque de la gestion des PDF et leur annotation ayant au final été comblé, je ne me vois pas réutiliser Evernote, sauf besoin nouveau et spécifique.

Cela dit, si je voulais le faire aujourd’hui, je devrais m’affranchir des 7.- CHF juste pour pouvoir synchroniser sur mes trois appareils.

Même si ce n’est pas exorbitant, 7.- CHF juste pour une synchro (car les limites de tailles de l’offre gratuite m’iraient), cela ne vaut pas le coup.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Merci pour le compliment de la page d’accueil.

Tu parles de gestion des PDF… Mais je viens d’essayer: OK, on peut insérer un PDF dans une note existante, mais il apparaît en tant que fichier, on ne le voit pas et on ne peut pas chercher dedans.

La seule solution: glisser un PDF sur l’icône de Notes pour que ça fonctionne en tant que nouvelle note.

Si Notes gérait les mots-clés, je ne dis pas, je passerai peut-être dessus.

Mais bon, il y a aussi l’OCR des images en tâche de fond dans Evernote dont j’aurais de la peine à me passer.

Bref, pour l’instant, même si les notes manuscrites sont plus abouties dans Notes, je ne fais pas le passage, même si sur certains aspects, c’est tentant de le faire, en effet.

Yannick
Yannick
il y a 1 année

Ah mais tout à fait, en ce qui concerne les PDF c’est léger dans Notes, il manque en effet la gestion de l’OCR et la recherche.

Ensuite le mécanisme n’est pas le même selon qu’on est sur Mac ou sur iDevice.

Sur iPad par exemple, je peux prendre n’importe quel PDF et l’annoter puis l’envoyer dans Notes ce qui crée une nouvelle note avec ce fichier. Suite à cela les possibilités d’interaction sont limitées, comme tu le relève.

Sur Mac, l’on ne peut pas faire comme ça, il faut d’abord enregistrer le document en tant que PDF, l’ouvrir avec Aperçu et ensuite, seulement, on peut l’envoyer dans Notes via le menu de partage pour créer une nouvelle note ou l’ajouter à une note existante.

Ça tient de l’usine à gaz, mais la fonction de base a le mérite d’exister.

C’est une question d’utilisation : je vois que tu classes tes documents dans Evernote et que tu utilise à fond les mots-clés; il sera de toute façon plus performant que Notes pour cela car ce dernier est très basique.

Mon utilisation se limite à prendre des notes au Pencil sur le vif, des penses-bêtes ou des brouillons, et de temps en temps y mettre un PDF en attente de traitement/lecture. C’est en quelque sorte un sas de traitement intermédiaire et en cela Notes fait parfaitement le job.

Pour mes documents je fais un peu à l’ancienne, en classant dans le système de fichiers basé sur KDrive, iCloud et l’application Fichiers de iOS, avec l’appui de GoodReader quand nécessaire.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Pour information, les deux défauts que je relevais dans le nouvel Evernote, à savoir l’impossibilité d’éditer un dessin fait sur iPad une fois celui-ci terminé, et l’impossibilité d’éditer les tableaux sur iOS, ces deux défauts donc font désormais partie du passé depuis la sortie de la nouvelle version du 10 mars sur cette plateforme!

J’ai modifié l’article en conséquence.

Merci Evernote!

39
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x