Clifton, et dire que j’ai failli le rater, celui-là!

Pour changer un peu (on ne va pas parler que de Mail ces prochains jours), j’aimerais vous entretenir d’une BD que je ne connaissais absolument pas, et que j’ai découverte grâce à Izneo, la plateforme dédiée à la BD à laquelle je suis abonné et qui me donne accès à des milliers de livres, de ceux avec des petits dessins et des phylactères, souvent bien rangés dans des cases (ceci au cas où vous ne connaîtriez pas le genre).

À ce propos, je tiens à dire qu’Izneo est indispensable pour moi, mais il est encore plus mal fichu depuis sa mise à jour de l’année dernière qu’il ne l’était déjà avant, ce qui n’est pas peu dire.

Impossible, ou je ne sais pas comment faire alors, de retrouver une liste des collections désormais, liste qui nous permettait de découvrir des séries que l’on ne connaissait pas.

Maintenant, il faut connaître la série et faire une recherche pour la trouver, à moins de se satisfaire des quelques albums proposés « en tête de gondole ».

Ou alors se promener dans les styles, mais c’est bien moins pratique.

Franchement, je me demande comment des Webdesigners peuvent nous offrir un truc aussi catastrophique.

Quel dommage!

Cela étant, je ne sais pas trop comment, je suis tombé sur une proposition de lecture d’un héros que je ne connaissais pas du tout, et pourtant, sa première apparition dans le Journal de Tintin date de 1959 (mais quelle belle année!), il s’agit de Clifton.

Pour le décrire, rien de tel que de copier-coller (désolé, mais je ne vais pas faire mieux, alors, inutile de réinventer la roue) la description faite par Wikipédia:

  • Harold Wilberforce Clifton: héros de la série, c’est un ancien colonel du MI-5, à la retraite. Ses loisirs sont principalement la collection de bagues de cigares, le scoutisme (il adore le scoutisme, il part tous les ans en vacances dans un camp scout en Écosse), s’occuper de ses chats et les enquêtes. Sous la plume du duo Turk-De Groot, il semble être un croisement entre Léonard et le shérif Fritz Alwill, deux des plus célèbres personnages du duo. Comme le premier, il est vif et intelligent, et comme le deuxième il est sans cesse confronté à la bienveillance parfois envahissante de Miss Partridge, sa femme de ménage obsédée par l’ordre. Angleterre oblige, Clifton ressemble vestimentairement, dans certaines aventures, à Sherlock Holmes, et comme lui, il parvient toujours à son but mais en frôlant souvent la mort. Son parapluie dissimule une arme (une carabine). Il est un excellent détective malgré son statut d’amateur, et pour preuve il a élucidé toutes les affaires auxquelles il a participé. Il vit à Puddington, une petite ville fictive d’Angleterre. Ses cheveux sont blonds, ses yeux noirs, il mesure environ 1,90 m, porte une grosse moustache et est âgé d’environ 45 ans.
  • Miss Partridge: femme de ménage du colonel Clifton. Les amateurs de Robin Dubois et de Léonard reconnaîtront en elle une fusion de Cunégonde et de Mathurine. Elle ne peut pas concevoir de quitter la maison s’il y a du ménage à faire, et ce même si des malfaiteurs sont sur le point d’arriver à Puddington pour régler des comptes avec Clifton. Bienveillante et maternelle, elle rappelle le colonel à l’ordre lorsque celui-ci part affronter des gangsters sans prendre sa veste ou son écharpe au risque de s’enrhumer. Obsédée par l’ordre, elle s’inquiète plus de l’état de propreté des accessoires du colonel que de lui.
  • John Haig: Commissaire à Scotland Yard. Par certains égards, il rappelle Basile, le disciple de Léonard : benêt, lent à comprendre, maladroit.
  • Lieutenant Strawberry: Agent de police dont la fonction principale, pour l’intrigue, consiste à lui mettre des amendes: cordialement détesté par le colonel, il prend soin, à chaque rencontre, à lui dresser des contraventions.

Bon, décrit comme ça, vous vous dites certainement qu’il s’agit d’une énième BD sur des affaires policières et que cela ne vous passionne pas tant que ça.

Eh bien, vous avez tort!

Clifton est une série absolument délicieuse, avec un humour anglais caché dans tous les coins des cases.

L’Angleterre est d’ailleurs présente à toutes les sauces, ne serait-ce que dans l’album, pris au hasard des 22 que nous propose Izneo, Week-end à tuer, dans lequel Clifton, tout à son enquête, est suivi par une auteure de romans policiers (dont le prénom est Agatha!) qui veut s’inspirer de la réalité d’un grand détective pour son œuvre.

Premier extrait, page 4, avec la délicieuse Mme Partridge, sa gouvernante:

En page 6, un peu plus loin, la suite que j’adore, les premiers contacts avec Agatha…

Troisième extrait, page 8…

Vous voyez le style?

L’humour “hors cadre” est lui aussi présent tout au long de la série (comme vous l’avez vu en page 6), allez, un dernier extrait:

Notez l’auteure de romans policiers qui continue à prendre des notes…

Cette série créée, par Raymond Macherot, voit ensuite ses auteurs, scénaristes ou dessinateurs se croiser, revenir au fil du temps: il y a des albums plus faibles que d’autres, bien sûr, mais c’est toujours un plaisir de les lire.

Je me suis fait les 22 tomes l’un après l’autre, ces dernières semaines, et j’ai globalement adoré.

Le dernier disponible sur la plateforme n’est pas mal du tout, avec l’équipe de Leonard, à savoir Turk et Zidrou.

Ce que je n’arrive pas à comprendre, mais vraiment, c’est comment j’ai fait pour passer totalement à côté de cette série, alors que j’adore la BD depuis toujours…

Je ne connaissais même pas le personnage, c’est dire!

Et bam, un Too Much Bô pour ces moments délicieux que j’ai passés avec ces personnages.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

27 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Ange
Ange
il y a 1 année

On reconnait bien le trait de Turk (dessinateur entre autre de la série Leonard le génie, avec aussi son classique scénariste De Groot). Bonne nouvelle pour toi, d’après BEDETHEQUE, la série principale a 23 albums (sans parler de la première série !), il te reste donc au moins 1 album encore à découvrir……et moi 23, car je me rappelle avoir vu des couvertures de Clifton, mais pas d’en avoir lu !

Sebastien Besnard
Sebastien Besnard
il y a 1 année

Eh bien moi, j’ai eu la chance de croiser des BD de ce héros il y a 40 ans et je ne sais plus vraiment dans quelles circonstances ces BD sont arrivées dans ma bibliothèque…
Maintenant elles sont plutôt dans la bibliothèque de mes enfants, qui apprécient tout autant !
Mais je ne serais pas allé jusqu’à un TMBô.

Bonne lecture, à tous-toutes et à François en particulier !

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 1 année

Clifton est apparu en 1959 dans les pages de l’hebdomadaire “Tintin”, sous la plume de Raymond Macherot. Je peux témoigner, j’y étais ! J’avais dix ans et chaque jeudi, mon frère et moi nous nous disputions la lecture des hebdomadaires “Spirou”, “Tintin” et, cette même année 59, “Pilote” arrivé dans les kiosques en octobre.Après quelques années passées chez “Tintin”, Macherot s’en va vers la concurrence : il rejoint ses amis Franquin, Roba, Peyo (et les autres) chez “Spirou”. Mais Clifton appartient à l’éditeur qui le confie alors à Turk et De Groot. Greg sera aussi de la partie pour certains scénarios ; mais à quel héros de BD Greg n’aurait-il pas touché ?Raymond Macherot n’aura donc dessiné (et scénariste) que 3 albums de Clifton. Ces derniers ne sont pas disponibles sur Izneo. Je viens de commander l’intégrale des 3 albums d’occasion qui furent réédités par Niffle. Le 23ème et dernier album, cité par Ange (super, ton nouvel avatar, Ange ?), est sans doute trop récent (2017) pour s’y trouver.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Merci beaucoup pour ces informations!

Et que penses-tu de la série?

Mat2leo
Mat2leo
il y a 1 année

J’ai connu Clifton dans ma tendre jeunesse, vous me redonnez envie de lire 🙂
C’est lui qui m’a donné le goût pour ces petits roadsters type MG, Morgan, Triumph, si britanniques… puisque lui même en conduit une 🙂

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Ouiiiii, j’ai vu! Ça m’énerve qu’il ne soit pas sur Izneo!! J’ai même payé le 22, alors qu’ils nous mettent le 23 hors abonnement s’ils veulent, mais qu’ils nous le mettent!

AAAAAAArrrrrrhhhhhhhggggllll! Mais c’est qu’il y est en plus! Mais impossible de le trouver depuis mon iPad depuis la collection.

Ils sont trop nuuuuuullllls, chez iZneo, ce n’est pas possible!

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Oh, pour moi au niveau humour, ils sont Too Much Bô, sans hésiter!

pbook
pbook
il y a 1 année

Ha ha quels bons souvenirs… j’ai découvert la BD je ne sais plus trop comment, un cadeau de ma grand-mère je crois, avec “le voleur qui rit” et “lord X” (j’ai toujours ces petits bouquins à couverture orange) et je crois avoir beaucoup aimé, je les connais encore par coeur 🙂 J’ai réalisé bien plus tard qu’il y avait plein d’autres titres… mes enfants par contre n’ont pas du tout croché

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Et merci pour le lien, j’ai trouvé sur bedetheque ce que je cherchais c’est pourtant tout simple de faire pareil sur iZneo, avec leur catalogue, c’était possible, mais non, plus maintenant.

https://www.bedetheque.com/bandes_dessinees_A.html

Trop confortable pour les lecteurs, j’imagine!

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 1 année

Le souvenir que j’en ai n’est pas négatif au contraire, mais c’est loin…. !
Je vais pouvoir, début décembre, relire les 3 premiers albums signés Macherot, après je tâterai ceux signés Turk et De Groot sur Izneo.
Actuellement, je termine la xième relecture de l’intégrale Spirou par Franquin (8 tomes).
Les 4 albums de la série “Le Spirou d’Emile Bravo” m’intriguent beaucoup, j’ai parcouru les 4 ou 5 premières pages du tome 1 et c’est de bonne augure. La série se passe à Bruxelles, ce qui me parle un peu…

61977693c8859c74e0828858.jpeg

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Le problème, c’est que je me demande si les enfants crochent encore beaucoup sur la BD…

Je viens de demander à Mme K qui est bibliothécaire scolaire, elle me dit que les mangas, c’est de la folie, et que la BD marche encore un peu, mais surtout celles qui présentent des planches uniques, ou celles qui sont proches de mangas, comme les “Légendaires”.

Tintin, Astérix (qui ressemble un peu à Clifton d’ailleurs), Lagaffe, sont très peu lus.

Donc normal que Clifton souffre aussi.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Plusieurs même, à la vitesse où il les détruit!?

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 1 année

Tu peux le commander sur le site internet d’izneo, normalement, il se synchronisera avec l’iPad.Même que si tu fait une recherche sur “Just Married”, tu le trouve sur l’iPad… !Bon, au vu des 7 premières pages, ça n’a pas l’air terrible…

pbook
pbook
il y a 1 année

c’est très juste. Chez nous quelques séries ont bien marché chez les enfants (Titeuf, Mélusine, Asterix et Lucky Luke, par exemple; Tintin, jamais), mais c’était ponctuel, ça n’a pas trop duré… Maintenant, comme tu dis, les manges, c’est de la folie; le reste n’existe pas. Quand je vois ma collection… ça me fait un peu drôle…

Soizic07
Soizic07
il y a 1 année

Bonjour
Je viens d’acheter « just married », j’ai adoré, merci !

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Ils vont y revenir!?

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Je me réjouis de le lire ce soir!

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Oui, ils sont superbes!

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

C’est ce que je vais faire.

Mais Dieu qu’ils sont mauvais…

Cyan_282
Cyan_282
il y a 1 année

Hello François,
Merci pour ton article.

Juste un commentaire à ajouter. La BD Franco-Belge ne se limite pas (et heureusement) à Tintin, Asterix, Lagaffe et consorts…

C’est beaucoup beaucoup plus vaste et riche.
Il y a une “forme” graphique qui est très riche d’expérimentation depuis bientôt 20ans (voir le travail de l’éditeur “L’Association” en France).

Alors ok, cela ne s’adresse pas (ou peu) aux enfants et ado (~15 – 17ans). C’est un peu plus mature comme syle. Il est nécéssaire (j’imagine) de passer par le manga (et sa “soit disant” diversité), pour apprécier les recherches et profondeurs de scénario de la BD Franco-Belge contemporaine.

2-3 exemple:
– Irmina (de Barbara Yelin)

– Come Prima (Alfred)
– Portugal (Cyril Pedroza)
– L’arabe du futur (Sattouf, Riad)
– Carnet de santé foireuse (Pozla)

Etc etc…
Cela prend un peu de temps pour apprécier tout cela.

Un peu comme le bon vin 😉

Cyan_282
Cyan_282
il y a 1 année

Quand au “Manga”, je reste circonspect.

Je donne des cours de dessin à des élèves dès 10ans jusqu’à l’âge adultes.

La majeure partie des Mangas qu’ont m’a montrés sont:
– Dérangeant (connotation sexuelle déviante; Sang; Violence verbale et physique; etc…)

– Scénario à 12 niveaux de lecture, ultra complexe (Voyage dans le temps; Univers baroque, Trahison familiale et manipulations cachées, etc…)
– Extrêmement dynamique (cela n’est pas mauvais en soi, mais… tout va extrêmement vite. Les protagonistes courent, sautent, volent la majeure partie du Manga. Des objets maléfiques sont cachés et des “possession” secrètes donnent des pouvoirs pour, bla bla bla…).

Au bout de 2-3 pages, j’en ai la nausée… trop c’est trop !
Où est le romantisme des choses simples ?!?
Où est la réalité des choses qui permettent au lecteur de s’identifier ?

Franchement je ne comprends pas cet attrait du Manga… A moins de vouloir se “griller” le cerveau (j’exagère un peu), je ne vois pas…

Franchement pour une bonne partie, je m’inquiète du message transmis par les mangas que l’on m’a présenté… ? Et ils lisent ça à ~12 – 13ans…

Je m’inquiète…

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Je vais essayer avec Come Prima (Alfred) pour commencer!

Merci infiniment.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Dans mes bras!

Franck Pastor1
Franck Pastor1
il y a 1 année

Je connais Clifton depuis une quarantaine d’années également, il était en prépublication dans l’hebdomadaire « La Vie » auquel mes parents étaient abonnés. Cette article me fait une petite piqûre de jouvence 🙂

Cyan_282
Cyan_282
il y a 1 année

Avec grand plaisir !
Le rayon “Auteurs indépendants” de la fnac est souvent riche de découvertes.

Ou alors la partie “Sélection officielle” du festival Angoulême est souvent forte.
https://www.bdangouleme.com/selections-officielles-2021

“Come Prima”… waouw… J’avais pris une de ces claque à ça sortie !

Ensuite, “Portugal” est assez fort aussi ! Un style graphique singulier, pour une histoire qui n’en est pas moins.

Bonne lecture 😉

Jerome Baumgartner
Jerome Baumgartner
il y a 1 année

J’ai hésité un moment l’été dernier à prendre l’abonnement famille, mais après discussion avec le support de izneo, il n’est pas possible de créer des profils avec des âges distincts (comme netflix par exemple). c’est dommage qu’ils n’essayent pas d’améliorer ce genre de points. Et maintenant le catalogue qui semble mal fichu…

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Oui, en effet, pas possible de faire des profils.

Non, c’est catastrophique, comme service, en matière de confort.

Ça l’était déjà il y a un an, c’est pire maintenant, mis à part que nous ne sommes plus obligés de nous connecter.

27
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x