Nom de Dzou! DeepL Pro sait traduire vos pages Web!

C’est peut-être de la paresse, mais je préfère de plus en plus lire les pages Web anglophones en français.

Et comme j’aime me laisser aller à ladite paresse, cela devient chaque jour plus compliqué pour moi de lire les pages originales en anglais, par manque d’exercice.

Je vous ai déjà parlé de DeepL, l’excellentissime traducteur, dans cet article.

Il est clair que Google et le traducteur de Safari sont désormais de bons traducteurs pour le Web.

Leurs progrès sont faramineux, depuis deux ou trois ans.

Cela étant, ils font le job, ces traducteurs, mais ils sont encore loin au niveau finesse et sensibilité du rendu du message à traduire de ce qu’offre DeepL.

Si vous ne me croyez pas, essayez DeepL qui est en grande partie gratuit.

Cela étant, parce que je l’utilise énormément, je me suis abonné à la version Pro de ce service.

Qu’apporte-t-il?

Une traduction en natif des documents Wordl, ou PDF, c’est d’ailleurs pour ce dernier format une fonction que j’ai utilisée il y a peu pour traduire une thèse de 400 pages.

Croyez-le ou non, le document a été traduit tout à fait correctement en gardant toute sa structure et sa mise en page.

Aucune idée de comment ils font ça, mais c’est tout simplement magique.

Cela fait des mois que je me dis “nom d’une pipe, si seulement on pouvait définir DeepL comme traducteur de pages Web à la place des autres!”.

Et soudain, la révélation: et si tu allais voir du côté des extensions pour les navigateurs?

Pour Safari et Firefox, a priori, rien… En tout cas rien qui permette de traduire une page d’un coup.

Pour Chrome…

MIRACLE: je n’y crois pas:

Bon Dieu!

C’est bien cette première extension qu’il faut installer!

Elle est parfaitement compatible avec Chrome, Brave, et Vivaldi.

Pour ce dernier, cet ajout est assez incroyable parce qu’il pallie une faiblesse de ce logiciel, à savoir sa traduction de pages Web instantanée intégrée qui était tout de même en dessous de celle de Google ou de Safari.

Là, on a le meilleur, c’est top, puisque c’est bien DeepL qui traduit, exactement de la même manière que sur Chrome et Brave, qui bénéficient de la même extension.

Une fois l’installation effectuée, DeepL se gère comme une extension normale.

Comme j’utilise DeepL pro, version starter (à 5.99 € par mois), il me suffit de me connecter au service via le petit bouton à droite de l’extension pour profiter des avantages du service à la place des autres.

Deux modes sont disponibles: vous traduisez la page quand vous le désirez, donc vous devez cliquer sur le bouton “Traduire”, ou le mode automatique.

J’ai choisi quant à moi le mode “Traduire automatiquement”.

Eh bien croyez-moi ou pas, quand j’arrive sur une page Web en langue étrangère, si je ne suis pas, attentif, le travail est si rapide que je ne me rends même pas compte qu’elle a été traduite. Je peux croire que c’est une page francophone.

Oui, DeepL est un service absolument génial que j’utilise au quotidien pour mes correspondances avec des éditeurs de logiciels, désormais, il me l’est encore plus puisque, grâce à lui, les pages web n’ont plus de frontières pour moi.

BAM!

Un Too Much Bô, bien évidemment!