10 jours encore pour voir l’exposition immersive Frieda Kahlo

Je vous avais parlé, il y a de cela un an tout juste, de deux expositions dites immersives à Paris, l’une consacrée à Cézanne, l’autre à Kadinski, à L’atelier des Lumières.

Ces expositions sont fabuleuses, parce que vous êtes dans les tableaux, dans la musique, imbibés par l’image et le son qui tournent partout autour de vous, sur les murs.

J’avais trouvé le concept absolument fabuleux.

Et voilà que depuis décembre, après une première mondiale à Zurich, une exposition a été montée au Palais de Beaulieu à Lausanne, Halle 35, heureusement prolongée jusqu’au 23 avril 2023.

J’en sors en ce jeudi soir 13 avril, encore sous le charme et rempli d’émotions de toutes sortes.

Cette exposition reprend le concept de l’Atelier des Lumières, avec Frieda Kahlo mise en vedette, à travers son histoire incroyable, elle qui est née en 1907 au Mexique et qui est décédée en 1954, après une vie aussi pleine que difficile.

Je vous laisse ici lire son histoire, elle a tout vécu, cette femme!

Frida Kahlo racontant son histoire à travers ses peintures qui bougent, partout sur les murs, parfois sur vous-même, sur le sol en parfaite symbiose avec la musique, le tout lié dans une scénographie parfaite signée par une société de production zurichoise MAAG Music & Arts et Projektil, « spécialisée dans la création d’expériences multimédias au carrefour de l’art et la technologie », c’est un pur et réel bonheur.

Et c’est prenant au possible.

Il vous reste à peine dix jours pour voir cette exposition, raison pour laquelle je n’attends même pas minuit une pour mettre en ligne cet article, et que je valide pour tout de suite.

Si vous habitez la Suisse romande, vraiment, ça vaut la peine de faire le déplacement vers Lausanne.

Dire que j’ai failli rater ça!

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

24 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Noisequik
Active Member
il y a 10 mois

Sympa, j’avais vu la pub sur TikTok 😆
donc il n’y a pas un seul « vrai » tableau sur place ?

Moi qui suis connecté en permanence, je me demande si ça me plairait alors que je suis plutôt habitué à la Fondation Gianadda.

Je suppose que la voix off participe ou non à la réussite de l’exposition ?

Caplan
Trusted Member
il y a 10 mois

Carl Wilhelm Kahlo, le papa de Frida, est né à Pforzheim, comme ma grand-maman. C’est dingue, non? 😉

Dominique Python
Active Member
il y a 10 mois

Chouette! Je pars demain pour le Cully Jazz où je resterai 10 jours. Lundi et mardi, il n’y a pas de concert, je pourrais en profiter pour faire un saut à Lausanne!

Merci pour le tuyau!

Nicolas Monguzzi
En réponse à  Dominique Python
il y a 10 mois

De l’autre côté de la rue, il y a la collection de l’Art brut. Je ne peux que conseiller d’aller la visiter si quelqu’un est dans le coin. Et bienvenue à Lausanne !
Et si entre deux concerts, tu es pris par une envie soudaine de profiter d’un massage sonore Peter Hess avec les bols chantants, fais-moi signe 😉
avecleson.ch
ciao, n

Dominique Python
Active Member
En réponse à  Nicolas Monguzzi
il y a 10 mois

Ok, merci, je garde l’idée!

Dominique Python
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 10 mois

Je m’y engage solennellement 📌

Dominique Python
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 10 mois

Je suis donc allé voir cette exposition hier.

Eh bien, je ne partage pas ton enthousiasme. Mais ça n’est pas qu’à cause d’elle (l’expo, pas Frida!). Je suis porteur d’aides auditives, et les sons en sont dénaturés. Je les enlève pour les concerts: ça me prive de certaines fréquences, mais celle qui reste sont naturelles. Avec les aides, les sons sont métalliques, pas beaux.

Du coup, j’ai eu du mal avec la bande son de l’expo. La musique m’agressait, alors j’ai enlevé les aides. Mais du coup, je ne comprenais quasiment plus le texte. Déjà que même avec, j’ai souvent du mal à comprendre. Je les ai alors remises. Je n’ai pas profité du texte, et cela a contribué à ce que je n’arrive pas à “entrer” dans l’immersion.

Visuellement, je suis partagé. Le travail est colossal, mais toute cette animation me fatigue un peu. Je crois que je préfère effectivement voir les tableaux en vrai. Et je suis toujours agacé lorsque je vois une photo qui bouge artificiellement, comme on voit fréquemment de nos jours. Ça me dit que notre monde n’aime pas l’immobile, la contemplation, la lenteur.

Mais dans ce que j’ai réussi à capter, j’ai appris des choses intéressantes sur Frida-sa-vie-son-œuvre. Et j’ai pu mieux comprendre certaines toiles chargées de symboles. Je suis donc content d’y avoir été, même si j’aurais préféré voir les toiles et entendre des explications par une vraie personne passionnée.

Oilà!

nicolas monguzzi
En réponse à  Dominique Python
il y a 9 mois

j’espère que l’expérience qui a suivi cette visite a été plus intéressante pour toi  😉 

Nicolas Monguzzi
En réponse à  François Cuneo
il y a 9 mois

En fait je disais cela à Dominique 😉

Zozo
Zozo
il y a 10 mois

Fri*e*da?

Corinne Curdy
Corinne Curdy
il y a 10 mois

Hello ! Je n’ai pas vu et je n’irai pas voir. Je ne juge pas l’artiste, loin de là, mais ce concept. Je m’explique, faut-il vraiment pour apprécier ou découvrir l’art l’art que ça bouge, que ça parle, qu’il y ait de la musique ? Les tableaux de Frida Kahlo parlent d’eux-mêmes et ma crainte est que, après ce genre d’événement, les gens, devant les vrais tableaux trouvent ça “mort”, réducteur, et seront déçus… Je peux me tromper, hein 😉!

Corinne Curdy
Corinne Curdy
En réponse à  François Cuneo
il y a 10 mois

Oui, mais la question persiste: ceux qui ne la connaissaient pas avant, sauront-ils apprécier ses toiles sans cette mise en scène lorsqu’ils se trouveront dans un musée ?

Philippe Roulet
Philippe Roulet
il y a 10 mois

Cher Monsieur, bonjour,
c’est grâce à vos commentaires que je suis allé visiter cette installation. Je connais maintenant mieux cette artiste et femme hors du commun. Etendu au milieu de l’expo j’avais vraiment l’impression d’être immergé dans son monde, hors du temps. Se relever fut un peu laborieux pour mes 81 ans…
Encore merci pour le plaisir que j’ai à vous lire depuis que j’ai découvert votre site par hasard il ya quelques semaines.
Bonne prochaine retraite,
bien cordialement,
Philippe

24
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x