Limitation à 80 km/h en France, ça va aller, faut juste vous habituer

Que ne lis-je pas sur Auto Plus depuis quelques semaines!

À les entendre, la limitation à 80 km/h sur les routes nationales auparavant limitées à 90 km/h ne serait qu’un moyen de ponctionner l’automobiliste, donc tout le monde, pour renflouer les caisses de l’état.

Et les lecteurs de parler de liberté individuelle, de pompe à fric, de risque accru de pollution, d’inefficacité de la mesure.

Eh bien en Suisse, nous avons cette mesure depuis 1984.

Et encore, c’est le peuple qui l’a acceptée, après il est vrai quelques discussions bien chaudes, comme c’est le cas chez vous.

Il faut dire qu’au départ, cette décision avait été prise pour sauvegarder les forêts en tout cas autant que pour des raisons sécuritaires.

Désormais, 72 % des Suisses y sont favorables. Personne, sauf quelques irréductibles, ne songerait à vouloir revenir en arrière.

En ce qui me concerne, je me rappelle avoir voté Oui, étant à l’époque citadin.

Je m’étais rendu compte ensuite, une fois basé à la campagne, que c’était plus facile de dire oui à cette limitation et surtout à la respecter en étant en ville qu’en étant sur les routes pour aller au travail.

J’admets avoir fait pendant quelques années des excès de vitesse, entre 80 et 100 km/h assez souvent.

D’ailleurs, pendant ces années, si l’on respectait cette limite, nous devenions gênants, tout le monde nous collant au derrière.

Mais désormais, les choses ont changé.

Via Sicura est passé par là, avec son objectif tout à fait louable de diminuer encore plus drastiquement le nombre de morts sur les routes.

Et les mesures de répression sont violentes.

Pensez donc, pour un délit de chauffard, vous encourez une peine de prison de 1 à 4 ans sans possibilité pour le juge d’interpréter la loi.

En vertu de la loi, est réputé «chauffard» celui qui roule à:

  • 40 km/h de plus que la vitesse autorisée dans une zone 30;50 km/h de plus en localité (50 km/h);
  • 60 km/h de plus hors localités (80 km/h);
  • 80 km/h de plus sur les autoroutes (120 km/h).

(source, avocat-route.ch)

Et pour ceux qui ne font pas de délits de chauffard, mais qui dépassent les vitesses, les retraits de permis pleuvent (pas de points chez nous, on retire direct) et les amendes bien salées aussi.

Alors les conducteurs réfléchissent et respectent de plus en plus cette limitation de 80 km/h.

Résultat?

Alors bien sûr, la limitation à 80 km/h n’est pas seul responsable du nombre de blessés et de morts: la sévérité par rapport à l’alcoolémie, la sécurisation des voitures et les aides électroniques sont de la partie.

Bien sûr que vous qui roulez à 90 km/h, vous avez constaté également une baisse de la mortalité très importante sur les routes pour les mêmes raisons, et peut-être aussi au vu de l’arrivée importante de radars en France.

J’avais déjà parlé de cette nouvelle tranquillité sur les routes françaises en 2004 sur Cuk.ch, ici. Il faut vous dire qu’avant, nous avions un peu peur de rouler sur vos routes, ce que j’explique d’ailleurs dans l’article.

Pour en revenir à cette limitation du 80 km/h, j’y vois également un autre énorme avantage: la baisse de consommation de votre voiture.

Ma nouvelle SEAT Ibiza consomme normalement 6.3 litres d’essence sans plomb aux 100 km.

Pas mal pour un moteur de 115 chevaux avec boîte automatique.

Le fait de respecter les vitesses scrupuleusement me fait consommer 5.9 litres aux 100 km.

Tout cela dans un grand silence, et tout en souplesse, en ne perdant pratiquement rien sur un trajet de 34 minutes quotidien.

Vous économisez de l’essence, de l’argent, et par conséquent, vous polluez un peu moins la planète.

Vous verrez: une fois la chose intégrée, vous ne verrez presque plus que des avantages à cette nouvelle limitation.