Keynote du 12 septembre 2018, alors pour moi, ce sera l’Apple Watch

Ah, ils ont fait fort chez Apple, 1 h 45 minutes pour parler de 4 produits, dont deux très semblables, il fallait le faire!

C’était un peu long, je trouve, pour nous dire comme chaque année que « nous avons fait le meilleur iPhone que nous avons réalisé à ce jour », et pour faire le tour de certaines technologies améliorées.

Alors oui, l’iPhone Xs et l’iPhone Xs Max sont plus rapides, avec leur processeur A12 Bionic et leur moteur neuronal.

2018-09-12_21-48-23 (1).jpeg

Beaucoup plus rapides semble-t-il, mais pour faire quoi?

Les démonstrations faites par les développeurs tiers sur un jeu ou l’analyse du jeu d’une basketteuse sont assez impressionnantes.

Mais que donneraient-elles avec un iPhone X normal?

Je me suis senti un peu gêné parce que souvent, on ne savait pas si on nous parlait de nouveautés que l’on trouvait dans l’iPhone Xs ou simplement sur iOS 12 dont l’ancien, voire même les iPhone 8 pouvaient aussi profiter.

Le bokeh réglable après coup par exemple, pour simuler le changement d’ouverture, je peux déjà le pratiquer sur mon iPhone avec certaines applications comme Focus. Pas besoin d’un iPhone Xs pour cela.

Il faut admettre que les photos « garanties non retouchées » améliorées par l’intelligence artificielle que l’on nous a présentées sont tout simplement splendides. Incroyable qu’on puisse sortir des images pareilles d’un iPhone.

Mais à nouveau, dans de bonnes conditions lumineuses, les iPhone de la génération fin 2017 sont aussi excellents.

Comme nous n’avons pas vu d’image prise en basse lumière, je ne peux qu’imaginer qu’elles devraient être meilleures puisque les capteurs sont un poil plus grands que ceux de l’iPhone X, ce qui devrait améliorer la gestion du bruit en basse lumière puisque la résolution reste bloquée à 12 MP, ce qui n’est pas un mal d’ailleurs.

Sinon, il est bien évident que cet iPhone est supérieur à l’iPhone X, bien sûr, encore heureux d’ailleurs.

Mais en ce qui me concerne, je ne l’achèterai pas.

Je ne suis pas joueur, je ne m’occupe pas de réalité augmentée, et je n’ai pas vraiment usage d’une double carte SIM. Ce d’autant plus que le système e-SIM (on ne peut mettre qu’une carte SIM dans l’appareil, l’autre est intégrée par Apple) n’est pas encore utilisable dans la plupart des pays européens.

On attendra la version suivante, ou celle d’après peut-être.

L’iPhone Xr par contre permettra à celui qui voudra la technologie embarquée de l’iPhone Xs à un prix plus abordable est plutôt une bonne nouvelle. Il faudra se satisfaire d’un seul appareil de photo au dos et d’un écran LCD, contrairement aux deux autres.

2018-09-12_21-48-24.jpeg

Cela dit, la gamme iPhone est très complète et presque pour toutes les bourses, le 7 étant devenu vraiment abordable.

L’Apple Watch Série 4 par contre, je ne vais pas passer à côté.

2018-09-12_21-48-23.jpeg

Pour son écran déjà plus grand physiquement (2 mm de plus pour les deux modèles les portant à 40 et 44 mm) qui, associé à des bordures beaucoup plus fines, augmente de 32 % pour le petit modèle et 35 % pour le grand la surface d’affichage.

Grâce à cette augmentation d’affichage, le nouveau cadran aux 8 complications est bien intéressant.

2018-09-12_21-53-42.jpeg

J’espère que les applications tierces sauront utiliser cette place supplémentaire, je pense en particulier à Strava pour la course à pied par exemple.

Les améliorations portées à l’accéléromètre, au gyroscope, mais surtout au capteur cardiaque sont vraiment un plus.

Peut-être que ce nouveau capteur va éviter les dérapages dont j’ai souvent parlé tant sur Cuk.ch que sur ce blog?

À voir.

Et puis, l’électrocardiogramme (deux électrodes ont été ajoutées à l’Apple Watch Serie 4) reconnu par la FDA américaine est tout de même drôlement bien réalisé à ce que l’on a pu voir. Et le fait de voir le président de la FDA venir en dire du bien ne peut que confirmer cet espoir.

Espoir un peu refroidi par le fait qu’il faudra qu’elle soit homologuée par les différents organismes de santé européens et suisses pour que nous puissions bénéficier de l’apport de cet ECG.

Et puis, si sur l’iPhone, je ne ressens pas le besoin d’augmenter sa puissance, pour la montre, le nouveau processeur de 64 bits dual Core ne sera pas un luxe… Parce qu’elle n’est pas très rapide, la version actuelle, notamment en chargement des applications.

2018-09-12_21-51-38.jpeg

Nouvelle couronne avec retour haptique, amélioration du volume sonore, meilleure réception GSM et j’en passe, que du bon.

Que du bon?

Disons que je regrette toujours de ne pas avoir l’heure permanente sur la montre et que je note que l’autonomie est identique à la Série 3, toujours au catalogue d’ailleurs.

En conclusion

Même si j’ai trouvé ce Keynote bien long, j’ai apprécié surtout les améliorations apportées à l’Apple Watch 4, disponible déjà dans huit jours si on la commande le 14 septembre, soit ce vendredi, date d’ouverture des commandes.

Pour les iPhone, encore une fois, je ne vois pas vraiment de raison de changer un iPhone X pour un nouveau modèle.

Par contre, pour quelqu’un qui veut changer un vieux modèle, ces iPhone X sont, bien évidemment, d’excellents choix.

Des choix onéreux, mais des bons choix.

Et puis, j’ai apprécié la présentation des efforts d’Apple en matière de protection de l’environnement (100 % des magasins et de ses data centers sont autonomes en matière d’énergie, grâce au solaire). L’entreprise va dans le bon sens, et, si elle arrive à concrétiser ses rêves de ne plus utiliser de matière première, devrait même être exemplaire.

Et vous, vous avez remarqué quelque chose de particulièrement intéressant dont je n’aurais pas parlé?

Ah oui, iOS 12, c’est pour lundi, et Mojave, pour lundi 24 septembre.

On va pouvoir s’amuser tout bientôt, chouette!