Le Blog du Cuk sur WordPress 5

Début décembre, la toute nouvelle version de WordPress 5 est enfin sortie, et c’est un événement sur cette plateforme,

Je n’ai pas pu résister, j’ai décidé de passer Le Blog du Cuk sur cette nouvelle version, et même sur WordPress 5.01, encore plus récente!

Oui, je sais, je ne suis pas prudent, j’aurais dû attendre que les choses se soient calmées.

J’ai tout de même vérifié que mes extensions étaient compatibles (en particulier GraphComment): elles le sont.

Mon thème ne semble pas encore être optimisé, nous verrons bien s’il le sera un jour, si ça ne vient pas, je partirai sur autre chose, mais là, je dois dire que j’aurai encore un peu plus peur.

Mais je ne suis pas prudent, je le sais, et c’est parce que j’ai une maladie presque chronique: je ne supporte pas de ne pas avoir la dernière version d’un programme, d’un système.

Certes, c’est dangereux, les personnes posées et qui réfléchissent attendent.

Mais moi, je ne peux pas.

Comme je l’ai déjà écrit à de nombreuses reprises, je me soigne, ce qui me permet d’éviter autant que faire se peut les mises à jour des versions beta de MacOS.

Pour les logiciels, quels qu’ils soient, il y a encore du travail à faire, c’est moi qui vous le dis.

Bon, alors, ça va changer quoi c’te combine de WordPress 5, hmmm?

Ben pour l’instant, pas grand-chose, en tout cas chez moi.

WordPress 5, c’est surtout Gutenberg, une nouvelle manière d’écrire les articles dans l’interface de WordPress, basée sur non plus un flux continu, mais  sur des blocs que l’on peut manipuler comme bon nous semble.

2018-12-16_19-20-48.png

L’écriture est alors certainement beaucoup plus souple, mais souffre pour moi d’une tare rédhibitoire: impossible de corriger le texte d’une traite dans Antidote.

On peut le faire par bloc, mais pas tout d’un coup.

Insupportable lorsque l’on sait qu’une image coupe un bloc de texte parce qu’elle est un bloc elle-même,.

En gros, un texte, une capture d’écran, un texte, une autre capture, puis la suite du texte, c’est 5 blocs!

Quand on écrit des tests, vous vous rendez compte du nombre de blocs à corriger l’un après l’autre, souvent quand on est crevé parce qu’on vient enfin de terminer un article?

Inimaginable!

Heureusement il est possible de charger l’extension Classic Editor qui nous permet de revenir comme avant.

Et en plus, de toute façon, j’utilise comme bien des utilisateurs Jetpack de WordPress lui-même, qui permet de continuer à écrire tout à fait normalement.

Enfin… quand j’écris « normalement », c’est comme « avant », plutôt.

Alors quoi de neuf en fait?

Pour vous?

Rien du tout pour l’instant.

Pour moi, la certitude d’être sur une version sur laquelle WordPress met certainement toute sa force, même si la version 4.9.9 restera supportée pendant deux ans.

Si mon thème (Qua) évolue, je profiterai et vous aussi, de quelques plus.

Sinon, eh bien je vais finir par changer pour un thème optimisé pour WordPress 5 et suivants, comme je l’ai écrit plus haut.

Bref, pour l’instant, l’important, c’est que mon blog est écrit sur une plateforme moderne qui va mobiliser pratiquement toutes les forces de WordPress, c’est tout ce que j’attendais.