J’ai le wi-fi dans le four! (Ben quoi?)

J’aimerais tout d’abord tirer un grand coup de chapeau une nouvelle fois à V-Zug, le fabricant suisse d’appareils ménagers un tantinet haut de gamme.

J’ai déjà parlé de mon four sur ce blog.

C’était ici, à propos du Combair-Steam SL de V-Zug, ce steamer que je disais magique et où je disais tout le bien que je pensais  du service à la hauteur du fabricant qui n’avait pas hésité à changer un four très cher pour un défaut constaté dans son émaillage sans même discuter quelques secondes, après le passage du technicien.

Nouvel événement qui me prouve le sérieux de l’entreprise: je reçois il y a quelques semaines une proposition de V-Zug pour installer un module Wi-Fi dans ce four qui pouvait déjà être relié à internet, mais par le câble, ce qui n’est pas forcément très facile à réaliser dans une cuisine, en tout cas pas dans la mienne.

Pour ce faire, l’entreprise facture un forfait de 99 francs (86 €), pièce, main d’œuvre et déplacement compris. Et la main d’œuvre est tout de même conséquente puisqu’il faut sortir le four de son meuble, lui ajouter un module Wi-Fi, programmer le système, puis instruire le client.

Le tout a duré plus d’une heure, et l’intervention complète aurait dû coûter 463 francs (402 €) si V-Zug n’avait pas fait bénéficier ses clients déjà possesseurs de leur four d’un forfait.

Déjà que j’en connais quelques-uns, suivez mon regard vers une pomme croquée, qui n’auraient pas permis la mise à jour du produit, exigeant le rachat complet de ce dernier à ceux qui voulaient profiter de son évolution technique, je trouve en plus vraiment sympa de le proposer au client, qui plus est à un prix qui fait qu’il serait quasiment stupide de le refuser.

Ce que je n’ai pas fait, vous me connaissez.

Et alors, ça apporte quoi, cette connexion wi-fi?

Vous devez télécharger pour commencer l’application V-Zug qui vous permettra de connecter votre four à votre réseau wi-fi.

Bingo, je vois, pour commencer, que mon four doit être mis à jour, ce que je fais illico, ce qui est extrêmement simple.

Déjà ça, c’est un point sympa: lors de mon passage du premier vers le deuxième four suite au défaut du premier, en quelques mois, des programmes avaient été ajoutés. J’ai pu profiter desdits programmes parce que je changeais de four, sinon, je ne les aurais jamais eus.

Désormais, avec le module wi-fi, le four dispose toujours des dernières améliorations qui lui sont portées.

Autre petite chose rigolote: vous êtes averti par une notification:

  • lorsque le four a été mis en marche ou arrêté, avec indication de quel programme, et ce également lorsque vous avez programmé son départ en différé;
  • lorsqu’il n’y a plus d’eau dans le réservoir pour générer de la vapeur et que vous devez en rajouter.

2019-03-25_12-57-55.png

 

Même la montre est dans le coup!

IMG_1080.png

Ce qu’il est important de savoir, c’est que vous ne pouvez pas mettre en marche ou arrêter le four à distance pour l’instant. La chose pourrait venir, mais ce n’est pas encore le cas.

Dommage, ça aurait pu être utile d’envoyer le préchauffage du four dix minutes avant d’arriver à la maison, en envoyant une commande Siri à Apple Car.

Moins pour dire de mettre en marche le gratin une heure avant, parce que ce que ce four ne fait pas, c’est réfrigérer en attendant la cuisson. Vous rigolez, mais je suis sûr qu’il y a de l’avenir dans la chose, reste à trouver un moyen écologique de le faire…

L’utilisation pour cuisiner

L’application est assez sympa pour programmer son four tranquillement dans son fauteuil par rapport à ce que l’on va cuisiner.

Je vous avais expliqué les très nombreux programmes disponibles dans le four directement, avec indications éventuelles du moment où vous devez intervenir.

Là vous avez tout au creux de la main, dans une interface encore plus simple que celle du four qui est déjà très réussie.

L’assistant

L’assistant fonctionne de deux manières.

La première: vous cherchez dans la base de l’application ce que vous voulez cuisiner, guidé par les différentes pages suivantes, par exemple, si je veux cuisiner des blancs de poulet:

 

2019-03-25_12-17-24.png
Un clic sur « Viande »

 

2019-03-25_12-20-46.png
Un clic sur Volaille

 

 

2019-03-25_12-17-49.png
Un clic sur Blanc de poulet

 

2019-03-25_12-18-16.png

Il y a même une fonction beta qui est assez rigolote: vous montrez un aliment à l’application qui le reconnaît (ou pas!) et qui vous guide alors selon ce qui est disponible.

 

2019-03-25_12-15-21.png

 

2019-03-25_12-15-22.png

 

2019-03-25_12-15-23.png

 

2019-03-25_12-15-24.png

Les recettes

Vous pouvez également travailler à partir de recettes disponibles.

Vous en choisissez une,

2019-03-25_13-13-52.png

Vous pouvez alors envoyer la programmation au four…

2019-03-25_13-14-56.png

 

Mais aussi suivre la marche à suivre:

2019-03-25_13-15-55.png

 

Préparer la liste des ingrédients

 

2019-03-25_13-17-19.png

 

Et comme vous le voyez, l’envoyer vers la liste de courses, pour autant que vous téléchargiez l’application Bring

2019-03-25_13-18-55.png

En conclusion

Bon…

Cette connexion wi-fi ne va pas changer ma vie, on est bien d’accord hein!

Cela dit, elle va évoluer assez régulièrement à ce que l’on m’a dit.

Pour l’instant, je la trouve assez sympa et bien fichue, même si j’attends de pouvoir lancer le chauffage à distance.

Un autre truc sympa à implémenter? Savoir à distance la température au cœur da la viande lors d’une cuisson lente par exemple, et pouvoir soit augmenter légèrement la température ambiante du four, soit la diminuer.

Et pour finir, je ne sais pas ce qu’il en est en France ou en Belgique, mais en Suisse, une énorme polémique est en cours à propos de la 5G, qui est censée être la technologie des objets connectés.

J’aurais tendance à y être sensible un tantinet, à cette polémique.

Je me sens un tout petit peu en contradiction avec mes inquiétudes en équipant mon four d’un module wi-fi.

Une de plus, vous me direz, de contradiction.

Pas facile décidément, d’aimer la technologie et d’avoir la fibre écologique…