Keynote du 3 juin 2019: iPad OS, Mac Pro, Apple a enfin compris

Bien sûr, on nous a présenté iOS 13… pour iPhone.

Bien sûr, on a parlé des nouvelles fonctions de watch OS 6 et de ses nouveaux cadrans, de ses applications indépendantes qui la rendent bien moins attachée à l’iPhone, de son App Store, de ses nouvelles fonctions santé (géniale, celle qui vous avertit quand vous êtes dans un environnement dangereux pour votre ouïe en vous donnant le nombre de décibels ambiants).

Mais ce qui était important ce soir, c’est qu’Apple est revenu aux fondamentaux en ce qui concerne le Mac en matière de matériel, et qu’il semble avoir revu de fond en comble le nouveau système de l’iPad.

Et ça, c’est vraiment génial.

Le Mac Pro: le Power Mac G5 à la sauce 2019

OK, il part à 6’000 dollars, son écran 32 pouces revient 5’000 dollars, le tout sans options, sans les roulettes, pour ne parler que d’elles…

Mais ce nouveau Mac Pro revient à ce qui plaît aux professionnels à qui il est dédié: de la puissance, de la modularité, la possibilité d’ajouter des extensions.

Et sur ce coup-là, ils ont fait très fort.

2019-06-03_22-49-30.png

Finies les intégrations soudées qu’on ne peut plus toucher

2019-06-03_22-47-34.png

Pour passer de l’état fermé de la photo de profil de l’avant-dernière capture à celle de droite ci-dessus montrant l’état ouvert, il n’a que 5 secondes et une poignée à tourner. Apple aurait donc enfin compris que c’est ce que veulent les professionnels? Ils ont compris certes, mais ils font mieux que beaucoup d’autres sur ce coup.

Terminées les priorités au design ridicule, comme celui du MacPro actuel complètement figé, en forme de corbeille.

Là, on est revenu au look G5: un parallélépipède rectangle, certes très beau, massif, mais dans lequel on peut tout changer, ajouter DES cartes graphiques incroyables.

Il fallait voir tourner les 1’000 (mille) pistes dans Logic Pro, c’est juste à pleurer tellement c’est beau (oui, je sais, je suis un peu sensible quand on parle de technologie).

Le nouvel écran 32 pouces, le Pro Display XDR a tout lui aussi de la bête de course. Là également, le design de la minceur a fait son temps: il s’agit d’un écran épais (enfin, quand je dis épais… il y a des limites hein!), les trous qui décorent son dos ne sont pas là que pour faire joli, mais pour rafraîchir l’engin qui risque de chauffer un peu.

2019-06-03_22-58-08.png

Cela dit, même un peu épais, il est magnifique.

2019-06-03_22-59-42.png

Et en plus, il pivote, le bougre!

 

Avant de passer au deuxième point de réjouissance (le premier ci-dessus étant largement au-dessus de mes moyens et de mes besoins), quelques mots sur le nouveau système qui va faire tourner nos belles machines dès octobre.

MascOS Catalina sera le nouveau système numéroté 10.15

 

2019-06-03_22-36-27.png

iTunes est remplacé, comme nous cela était annoncé un peu partout.

Rigolo d’ailleurs, l’autodérision de Greg Federighi sur ce qu’était devenu iTunes, si vous avez l’occasion de regarder, ça vaut le coup.

Désormais, il y aura Apple Music, Apple Podcast et Apple TV, c’est très bien, à chacun sa tâche et nous ne nous y retrouverons que mieux.

2019-06-03_22-37-54.png

Apple Music sur Mac

La synchro des musiques se passera directement sur le Finder.

Autre nouveauté: SideCar, qui permettra de voir son iPad comme deuxième écran pour son Mac, avec possibilité de l’utiliser comme une tablette. Il n’y aura plus besoin d’une application tierce (je plains les programmeurs de ces utilitaires).

2019-06-03_22-12-01.png

Visiblement, pas de câble, nous verrons si Apple maîtrise la latence.

Il sera également désormais possible de piloter tant macOS qu’iOS avec la voix, et si ça marche comme dans le film, eh bien c’est assez formidable! On pourra vraiment tout faire très simplement et ce sera une vraie bénédiction pour les personnes handicapées.

Tiens, d’ailleurs, les voix de Siri seront désormais entièrement synthétiques, mais bizarrement beaucoup plus naturelles: la démo était assez impressionnante sur ce point. Cela dit, j’aurais aimé aussi que Siri soit un peu plus malin, et sur ce point, on ne nous a rien annoncé.

Find My permettra de retrouver un iPhone, un iPad ou un Mac même s’ils sont éteints. Et si votre Mac est équipé d’une puce T2, vous pourrez le déclarer « Volé » et il sera totalement inutilisable.

Catalyst (ex Marzipan) permettra de passer une application iPad sur Mac encore plus facilement, ce qui devrait multiplier les applications en provenance de la tablette sur cet ordinateur. Les bonnes comme les mauvaises, d’ailleurs.

2019-06-03_22-39-26.png

Temps d’écran est d’ailleurs certainement venu tout droit d’iOS dans cette nouvelle version du système. Je suis d’ailleurs content de l’y retrouver.

2019-06-03_22-41-41.png

Cela dit, rien de révolutionnaire cette année qui me mette l’eau à la bouche, il faut bien l’admettre.

SideCar peut-être, mais j’avais déjà Duet…

Beaucoup de nouveautés sont cachées en coulisses en particulier pour les développeurs. Certes, cela devrait nous apporter beaucoup de belles applications, comme cette jolie scène de réalité augmentée autour de MineCraft qui apparaît sur une bête table, mais en ce qui concerne le système et ses fonctionnalités, pour nous utilisateurs du quotidien, rien de bien nouveau.

Je n’ai rien vu sur le nouveau Mail par exemple… Visiblement, les mots-clés (tags) ne seront toujours pas de la partie, il n’y aura rien de neuf. Bon… cela devrait faciliter le passage des plug-ins pour ce programme, nous verrons, mais ce n’est même pas sûr, on connaît Apple, pour mettre les bâtons dans les roues des utilitaires, ils sont très forts.

Rappels quant à lui fait peau neuve à ce que l’on a pu voir.

2019-06-03_23-06-44.png

Par contre, grosse nouveauté pour les développeurs qui voient SwiftUI devenir une nouvelle interface pour Swift, avec un code qui serait bien plus simple à écrire et qui va remplacer UiKit pour iOS et AppKit pour macOS.

Encore une fois, il nous faut être patients, ça va finir par payer dans les applications que nous utilisons tous les jours.

Et puis, c’est la conférence des développeurs, ne l’oublions pas, ce n’est pas étonnant qu’Apple insiste sur les nouveautés dans le domaine de la programmation.

Ça, c’était pour le Mac.

L’iPad a un système rien que pour lui: iPad OS

Vous vous rappelez ce que je souhaitais hier? Un OS qui plus à la hauteur de ces fantastiques appareils que sont les iPad.

Ces derniers dépendaient de l’OS des iPhone.

C’est terminé!

L’iPad n’a plus à tirer comme un boulet l’interface de l’iPhone, qui par défaut ne peut être que différente: d’un côté, 5 pouces pour les plus petits téléphones, de l’autre presque 13 pouces (12.9) pour les plus grandes tablettes.

Certes, il y avait heureusement des spécificités entre les applications iPad et iPhone, mais en matière de système, les différences étaient minimes.

Là, on y est.

2019-06-03_22-02-28.png

Vous rêviez des widgets sur l’écran d’accueil, il suffisait de demander (bon, ça a pris du temps…), nous l’aurons en automne.

Déjà, Safari devient un vrai navigateur, pas un machin mobile. On pourra tout faire comme sur Mac, il aura même son gestionnaire de téléchargement, ses raccourcis-clavier.

2019-06-03_22-13-49.png

2019-06-03_22-20-26.png

Il sera possible de voir deux instances d’une même application. Vous voulez voir deux documents Word côte à côte? Pas de problème.

Le multifenêtrage est présent et largement amélioré, mais il me semble, comme sur iOS 12 toujours un peu trop compliqué à mettre en œuvre, on verra si c’est le cas en version finale.

SlideOver aura son propre multitâche et il devrait très facile de choisir l’application à afficher, puis à la changer en un clin d’œil.

2019-06-03_21-59-38 (1).png

De manière générale, on se rapproche du Finder du Mac sur bien des points, il devient possible de voir une clé USB (ou une carte SD) et même un serveur…

2019-06-03_22-18-31.png

 

… et de gérer ses documents puisqu’il existera dans l’app Fichiers un mode liste pour les fichiers, un mode colonne avec aperçu du fichier sélectionné.

2019-06-03_22-16-58.png

Même Exposé est désormais disponible sur la tablette:

2019-06-03_22-00-33.png

Et roulez tambour: il sera possible de partager un dossier avec iCloud drive.

Les gestes pour copier, coller, sont intuitifs (on pince à 3 doigts pour copier, on déploie les 3 doigts pour coller).

Sélectionner du texte devient enfin aussi simple que sur Mac.

2019-06-03_22-09-40.png

Un seul geste permettra d’annuler la dernière opération.

La gestion des fontes rendra l’iPad encore un peu plus professionnel.

2019-06-03_22-15-53.png

L’Apple Pencil était déjà extraordinaire, il le devient plus encore puisque sa latence (déjà tellement faible et pratiquement imperceptible) passe de 20 millisecondes à 9.

2019-06-03_22-04-05.png

Vous voulez capturer l’entier d’une page web? Aucun problème, un seul geste depuis le coin inférieur gauche suffit.

2019-06-03_22-06-07.png

Vous ai-je dit que Lightroom pourra importer directement des photos depuis votre appareil? Eh bien ce sera le cas.

Quel bonheur tout ça!

Bref, il était temps qu’Apple se rende compte que ses magnifiques tablettes méritaient mieux que ce qu’on nous proposait jusqu’alors.

Ah, j’allais oublier! Il y a également, comme sur iOS 13 et sur Mac, un nouveau mode sombre qui sera proposé. Ça m’a l’air assez joli, mais pas sûr que je l’utiliserai plus que sur Mac.

2019-06-03_22-22-14.png

En conclusion

Certes, je suis un peu déçu par Catalina, qui n’apporte pas grand-chose de nouveau à notre utilisation au quotidien, en tout cas dans un premier temps, surtout quand on sait qu’en plus, il va nous empêcher de faire tourner les quelques applications 32 bits qui n’ont pas été remplacées et qui, si elles ne l’ont pas été à ce jour, ne le seront certainement pas d’ici l’automne.

Certes, iOS 13 et Watch OS 6 ne sont pas révolutionnaires même s’ils font de très beaux progrès, notamment semble-t-il en rapidité, en stockage des applications qui pèseraient deux fois moins lourd que sous iOS 12.

Photos devient tout à fait passionnant à utiliser dans son classement intelligent, la nouvelle fonction Sign in With Apple remplacera très avantageusement pour moi Sign in with Facebook (que je n’utilisais jamais, t’es fou ou quoi?) ou with Google.

Ou encore cette fonction que je n’ai pas vue lors de la présentation, mais que l’on trouve sur le site d’Apple: l’authentification avec la montre pour un certain nombre d’applications (on pouvait jusqu’alors déverrouiller son Mac avec la montre, pas une application).

2019-06-03_22-43-08 (1).png

Mais ce qu’a montré Apple avec ce Mac Pro simplement ébouriffant est impressionnant et nous montre que le Mac reste l’une des priorités pour Cupertino, et ça, ça fait bien plaisir.

Enfin, cette soirée est surtout importante pour moi parce qu’elle marque le début d’un renouveau de nos chers iPad.

Oui, iPad OS est une bénédiction, nos tablettes pourront peut-être enfin profiter de toute leur puissance. Et ce n’est certainement qu’un début.

D’ailleurs, je ne suis pas du tout certain qu’il soit question d’iPad OS 13.

On ne parle que d’iPad OS, sans numéro de version, signe que c’est bien le premier d’une longue série dont il s’agit.