Courir SANS iPhone, avec juste l’Apple Watch 2 et STRAVA

Cela fait des mois que je veux vous parler de Strava, mais j’attendais d’une part d’être sûr de ne pas me tromper, de l’autre, j’attendais l’arrivée tant attendue d’une version autonome de l’application de cette même plateforme sportive qu’est STRAVA pour Apple Watch 2.

Je vous ai dit ici mon ras-le-bol de Runkeeper, qui ne faisait que planter dans tous les sens avec l’Apple Watch. Une folie les derniers mois, au point que je perdais au minimum les données d’une course sur deux, bien plus en matière de relevés cardiaques.

Dans les commentaires, un lecteur portant le pseudonyme «un collègue», –vous imaginez que je connais bien (salut Philippe, si tu nous lis)–, me proposait passer sur  STRAVA, que je ne connaissais pas du tout, ou, disons, dont j’avais juste entendu parler.

2017-03-14_12-18-34.png

J’en avais tellement marre de Runkeeper… et puis, vous me connaissez, je suis du genre, disons, assez impulsif dans ces domaines…

Et voilà, le même jour, le 8 juillet 2016, je me suis connecté à la plateforme STRAVA, je me suis inscrit comme membre premium pour bénéficier de tous les avantages, et je ne l’ai plus quittée depuis.

Je suis inscrit en tant que membre Premium, comme je viens de le dire, au prix de 59 $ par année, mais bien des fonctionnalités sont disponibles gratuitement.

STRAVA est donc une plateforme qui permet de suivre vos activités principalement (en fait uniquement, je crois) dans deux domaines:

  • le cyclisme (je n’ai jamais testé, depuis que j’ai fait mon armée en partie dans les cyclistes, je crois que je n’ai pratiquement plus touché un vélo);
  • la course à pied.

Elle fait peu ou prou ce que propose Runkeeper, mais en allant plus loin dans certains domaines, en particulier dans l’analyse de nos efforts, dans la comparaison des segments (des distances sur des tronçons plus ou moins longs) publics ou non (dans le premier cas, vous vous comparez aux autres coureurs, dans le second, avec vous-même), un peu moins dans d’autres, notamment dans les résumés en cours de course où moins de choses sont disponibles à choix lorsque la douce voix qui vous accompagne vous donne un certain nombre de statistiques souvent assez utiles.

Je vous reparlerai de tout cela, notamment d’un élément de sécurité intégré à STRAVA assez rassurant lorsque vous courez et qu’il vous arrive quelque chose, à savoir Beacon.

Mais surtout, surtout, depuis le 8 juillet, je n’ai pas perdu les données d’une course, si je fais exception de celle de l’autre jour, dont je vais vous parler plus bas, et que je pardonne bien volontiers à STRAVA.

Quel changement et quelle tranquillité d’esprit, pour moi,  de savoir que tout va bien se passer à mon retour, que la synchro va bien avoir lieu, que l’application ne va pas planter pendant la course.

Pour moi, rien de pire. Oui, je sais, c’est débile, mais j’aime savoir ce que j’ai fait, j’aime les statistiques, c’est bête, mais c’est comme ça, et je crois bien que nous sommes nombreux dans ce cas.

Oui, STRAVA méritera bien un deuxième article.

STRAVA sur Apple Watch 2 est désormais indépendant de l’iPhone

Ce qui m’intéresse aujourd’hui, c’est la toute nouvelle application pour la montre d’Apple, sortie il y a quelques semaines, qui permet enfin de profiter du GPS intégré à l’Apple Watch 2, et qui nous donne la possibilité de courir sans l’iPhone, en mémorisant malgré tout le trajet effectué et les données qui y sont relatives.

Pour moi, les choses se sont faites en deux temps.

  1. Sortie de la version 5.13 le 21 février avec en ce qui me concerne en tout cas un gros bug: aucune synchro de retour vers l’iPhone, la seule panne depuis mes débuts avec STRAVA;
  2. 10 mars, correctif apporté à l’application et depuis, tout baigne à nouveau.

Ce que cela signifie?

Tout simplement que vous partez avec votre montre, vous laissez l’iPhone à demeure.

Vous lancez STRAVA et démarrez la course sur la montre après avoir fait quelques réglages de base (vélo ou course à pied, pause automatique, etc…)

IMG_2797.PNG
Je ne vous ferai pas l’affront de vous dire là où il faut tapoter…

Vous courez et observez, quand bon vous semble, les données disponibles qui sont assez basiques.

IMG_2820.PNG
En haut, temps total, puis la vitesse intermédiaire minutes par kilomètre, en bas à gauche la distance parcourue, à droite, la fréquence cardiaque.

Vous arrêtez votre course quand il vous convient.

IMG_2804.PNG
On clique ici sur «Terminer»

Vous enregistrez la course.

IMG_2805.PNG
Enregistrement de la course sur l’Apple Watch

Et vous revenez maintenant ou plus tard vers votre iPhone.

Dès que c’est le cas, votre téléphone et votre montre vous informent qu’il faut juste ouvrir STRAVA sur l’iPhone.

La synchronisation s’effectue, et le chemin que vous avez effectué apparaît tout aussi précisément que si vous l’aviez enregistré avec l’iPhone, le GPS de la montre faisant visiblement parfaitement son travail.

Vous pouvez ensuite analyser les données recueillies.

2017-03-14_13-31-05
Une petite course tranquille, avec l’Apple Watch 2 seulement, rien d’autre… Et voilà le travail au retour!

Quelques questions au fond de la salle?

Est-ce que la montre est capable d’enregistrer plusieurs courses?

J’ai fait le test pour vous: ma course de dimanche passé de 11 km, je l’ai arrêtée 7 fois (et je peux vous dire que ça m’a coûté, c’est la première fois que je m’arrête en trois ans de course, sauf en cas de blessure, mais que je serais-je pas prêt à faire pour Le Blog du Cuk, moi, c’est fou quand même) et j’ai enregistré ces épisodes autant de fois (donc 7, je répète puisque l’endroit où je donnais ce renseignement était tout au début de ce paragraphe un peu trop long, certes, je l’admets bien volontiers, moi qui préfère en général les paragraphes de deux lignes).

De retour à la maison, STRAVA charge la première course, puis recommence jusqu’à la 7e, et j’imagine qu’il va encore plus loin si nécessaire.

2017-03-13_09-02-19.png

Est-ce que la montre tient le coup, en matière d’autonomie, avec le GPS activé

Mais vous savez que vous avez d’excellentes questions, vous! Oui, il tient le coup. Après une heure trente de tests (j’en ai fait que j’ai effacés), de synchro avec la montre et de course avec le GPS actif, il me reste ce pourcentage d’autonomie:

IMG_2806.PNG
73 %, donc pratiquement rien de moins que si j’avais couru avec mon iPhone, avec lequel il me serait resté à peu près 80 % selon mon expérience. Et de toute façon, 73 % avec une Apple Watch 2 et Watch OS 3.1, c’est bien plus qu’une journée de tranquillité avant de devoir recharger.

Autre exemple datant d’hier, lundi: levé à 6 h avec la montre que je sors de son chargeur, utilisation normale toute la journée et course de 55 minutes à 17 h 15 avec la montre seule,  sans iPhone et fonctionnant donc sur son propre GPS, envoyant en plus une liste de lecture à mes AirPods (j’étais au bord du lac, sans voiture du tout).

Restait à 18 h 20:

IMG_2821.PNG
59 %, c’est largement plus qu’il m’en faut pour finir la journée là aussi, je fais même un jour de plus sans la recharger et sans courir à nouveau demain.

Est-ce que la montre est aussi précise que l’iPhone en matière de distance et de chemins parcourus?

Tout à fait.

Moi qui fais des trajets assez réguliers, je ne vois pas de différence entre les relevés de la montre et ceux de l’iPhone, ni même de ma montre Garmin d’ailleurs.

Est-ce que la distance donnée pendant la course est juste, puisque la montre ne sait pas où je suis sur la carte?

Oui, la distance est parfaitement juste, la montre connaît la distance entre deux coordonnées GPS. Elle ne sait pas où je suis, mais elle connaît la distance parcourue très exactement.

Est-ce qu’il reste des avantages à courir avec l’iPhone?

Oui:

  • pendant la course, l’iPhone vous donne des indications vocales sur vos performances;
  • pendant la course, vous disposez de la carte sur l’iPhone, pas sur la montre, c’est au retour que ladite carte se dessine sur l’iPhone si vous ne courez qu’avec la montre;
  • en cas de problème, vous ne pouvez pas envoyer de téléphone à un service de secours;
  • toujours en cas de problème plus grave encore, parce que vous êtes inconscient, le magnifique Beacon, qui permet à une personne (même jusqu’à trois si vous voulez) de vous suivre pendant la course et de vous retrouver sans nouvelles de vous n’est pas disponible non plus sans le téléphone.

Est-ce qu’il reste des avantages à courir avec une montre spécialisée?

Oui, si vous cherchez à connaître les données les plus folles récoltées dans votre course.

Typiquement, le site GarminConnect qui est dédié aux montres Garmin dont j’avais testé l’excellente Forerunner 620 ici, est plus complet, et largement, que le couple STRAVA/Apple Watch.

Mais pour beaucoup, les données cardiaques, de distance, de vitesse et de dénivelé sont largement suffisantes. De plus, les comparaisons de tronçons et ce que l’on peut tirer de ces données sont vraiment bien fichus sur STRAVA, mais ça, je vais en reparler dans quelque temps.

Les données cardiaques relevées par l’Apple Watch 2 sont-elles fiables?

Oui et non.

Oui,  quand tout se passe bien, les données correspondent à ce que je reçois de ma Garmin et d’une ceinture cardiaque.

Non, par moments courts, lorsque le capteur dérape en montant soudainement très haut. C’est le cas avec Runkeeper, mais aussi avec STRAVA. Il faut vraiment faire attention de bien placer la montre sur l’avant du poignet, presque sur l’os, pour que les choses se passent correctement, mais même là, il arrive que la capture dérape quelques instants.

C’est vraiment visiblement l’Apple Watch qui est responsable de ces petits problèmes.

En conclusion

Eh bien moi, je suis convaincu par STRAVA comme plateforme sportive.

La fiabilité dans la synchronisation des résultats est excellente, et je peux le dire avec beaucoup de recul lorsqu’on court avec la montre et l’iPhone, avec moins de recul mais visiblement aussi avec la montre toute seule.

Pour moi c’est primordial.

Je ne peux donc que vous conseiller, si vous hésitez, à partir sur cette plateforme, pour autant que vos sports soient la course à pied, la marche ou le cyclisme.

Et je répète que je reviendrai plus à fond sur STRAVA, avec ou sans iPhone ou Apple Watch (parce que le site est compatible avec d’autres objets connectés) dans quelques semaines.

En attentant, faites du sport, ça conserve!

17 Comments

  1. Aussi un fervent utilisateur de Strava (en tant que cycliste) après avoir passé par Runkeeper et Runtastic, je ne peux que confirmer la supériorité de cette plateforme. Je trouve en particulier motivant la comparaison de segments, soit pour comparer ses propres performances que pour les comparer aux autres amis (ou non). Je viens de passer en membre premium ce mois-ci pour tester, et les fonctionnalités supplémentaires me semblent intéressantes.. à voir si ça vaut le montant demandé..

    J'aime

  2. Moi, je me dis que même si ça ne les vaut pas en termes de fonctionnalités supplémentaires (à mon avis, ça les vaut), le fait que j’utilise une telle plateforme mérite que je la paie.

    Oui, je sais, mais bon, vous ne me changerez pas sur ce point.

    J'aime

  3. Passé également sur Strava Premium il y a plus d’un an après que Nike Running m’avait perdu une dizaine de courses.
    J’étais aussi accroc aux statistiques au début, c’était une motivation importante pour moi, mais je réalise qu’avec le temps je ne les consulte quasiment plus et elles m’apprennent de moins en moins.

    Le classement sur les segment et la comparaison avec les autres sportifs est assez sympa en revanche, même si pour les débiles comme moi ça peut être un peu dangereux : il y a quelques semaine Strava m’informe que j’ai perdu ma première place sur un segment que j’affectionne particulièrement. Vexé, je laisse tout en plan et part immédiatement laver cet affront. Pas échauffé, déshydraté après une soirée un peu décadente, j’ai manqué mourir mais j’ai récupéré ma première place… Quel imbécile je suis.

    Aimé par 1 personne

  4. Ce système te permet même de courir dans le futur 😉 c’est-y pas beau !
    (voir paragraphe 5…)

    J'aime

  5. J’ai corrigé, merci! Pourtant, Mme Poppins m’avait envoyé un SMS avec le passage en question pour que je le corrige, et je n’avais rien vu!

    J'aime

  6. J’ai essayé Strava et j’ai abandonné parce que je n’ai pas réussi à garder mes courses confidentielles sur la plateforme. J’ai été obligé de choisir un pseudo et je n’aime pas tellement les pseudos :-0
    Donc maintenant, je cours avec Runmeter qui enregistre mes sortie et je les analyse ensuite sur rubitrack 4 pro.

    J'aime

  7. Sous Paramètres -> Confidentialité, si vous sélectionnez le mode « Mode de confidentialité amélioré », seuls vos contacts vont pouvoir voir les informations .
    * Votre nom sera anonyme pour tous les athlètes déconnectés.
    * Seuls les athlètes Strava que vous approuvez peuvent vous suivre.
    * Seuls les athlètes Strava que vous approuvez peuvent voir vos photos.
    * Seuls les abonnés approuvés peuvent voir et télécharger vos activités sur votre profil Strava.

    J'aime

  8. Nathalie Boy de la tour

    J’imagine déjà l’oncle René enregistrer ces données . . . Hein Gédéon ? Que c’est compliqué, alors qu’avec une bonne paire d’adidas t’as qu’à faire une bonne piste vita!

    J'aime

  9. J’imagine en effet!
    😀

    J'aime

  10. Merci de votre réponse très complète.

    J'aime

  11. Et tu synchronise toujours le tout via Tapiriik ?

    J’aime bien Strava, que je n’utilise que lien entre « Movescount » sur lequel enregistre directement ma Suunto (l’une de mes meilleurs achat gadget, à égalité avec le Dyson V8 :-)), et Runkeeper…

    J'aime

  12. Oui oui, mais c’est en tâche de fond, parce que je ne veux pas complètement couper Runkeeper qui lui est en relation avec d’autres applications.

    J'aime

  13. j’avais testé Strava mais j’étais très vite retourné sur Runtastic Pro avec lequel je cours depuis le début (5 ans), le fonctionnement ne me convenait pas.

    Mais depuis l’Apple Watch 2, j’utilise l’app d’Apple ( Runtastic ne se servant toujours pas du GPS de la watch).

    Bah je ne retournerais sur une app tiers pour rien au monde ! Simplicité, les infos importante sont là. Petit regret pas de programme pour les entraînements fractionné mais avec un peu de pratique on arrive à les faire sans aide. Et surtout, pas d’aspect communautaire et d’invitation à prendre l’abonnement premium, ce que toutes les apps de running font à un moment.

    J'aime

  14. Question peut-être idiote mais peut-on se passer de l’iPhone si on utilise Strava pour le VTT ou d’autres sports ? Merci d’avance.

    J'aime

  15. Billon Dominique

    Merci pour ce nouveau retour sur Strava qui m’ a donné envie de réessayer à la veille de sessions d’entrainements pour de nouvelles courses … J’aime beaucoup et serait prêt à réactiver l’abonnement payant, si je parvenais à entendre les annonces (vitesse, nombre de km parcourus, etc) dans mon casque bluetooth … Je cours avec l’apple watch et l’iPhone (pour pouvoir être appelé si problèmes avec mes parents ou mes enfants) … Pas réussi malgré un tour dans les réglages et sur le site de Strava :=( … si l’un d’entre vous à une suggestion, ce serait cool … Merci en tout cas à François et tous les contributeurs … c’est un régal (presque !) tous les matins de suivre le site et maintenant le blog …

    J'aime

  16. […] Je vous en ai parlé l’autre jour, de cette faculté qu’a la nouvelle montre d’Apple d’enregistrer nos courses grâce à son GPS intégré. Mais il lui manquait cette fonction importante de résumé de vos résultats à chaque kilomètre. […]

    J'aime

  17. bel article ^^

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s