Comment peut-on débattre avec elle?

Je sais bien, amis français, vous n’en pouvez plus de cette campagne, mais il faut tout de même que j’en parle ici, avec le recul d’une nuit.

Je voulais écrire quelque chose mercredi soir sur le coup des 23h30, mais il fallait laisser la pression redescendre pendant une nuit pour ne pas réagir sur l’émotion du moment.

Vous savez, les Suisses romands s’intéressent beaucoup à vos présidentielles.

Je connais peu de gens autour de moi qui n’ont pas regardé tout ou partie du débat d’entre deux tours de mercredi soir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

En ce qui me concerne, j’ai été tendu pendant tout le débat, regardant ma pendule (et non pas mon Apple Watch, tiens, c’est vrai au fait) toutes les 5 minutes comme lorsque je suis un match de foot en espérant qu’il se termine rapidement parce que j’ai peur.

Ce qui s’est passé est écœurant.

Ce que j’ai de la peine à comprendre, c’est que j’entends parfois dire dans l’après-débat que les deux protagonistes n’ont pas été à la hauteur.

Certes, tout le monde met en avant le fait que Mme Le Pen a été odieuse et qu’elle a été en grande partie responsable de cet énorme dérapage, ne respectant même pas les règles que son entourage avait âprement négociées avec celui d’Emmanuel Macron et la réalisation de l’émission.

Certes, au final, Emmanuel Macron l’emporte avec 64%  dans un premier sondage.

J’ai tout de même entendu certains journalistes faire le reproche à M. Macron d’être parfois tombé dans le piège tendu par Mme Le Pen.

D’avoir été cassant, voire, par moments, professoral.

Mais comment voulez-vous qu’il en soit autrement?

Avez-vous une seule fois dans votre vie été soumis aux invectives constantes, à la destruction massive, au mensonge permanent, à la haine, pendant deux heures et trente minutes.

Comment auriez-vous réagi?

En ce qui me concerne, je n’aurais pas tenu plus d’un quart d’heure.

Lui est resté.

Mais qu’auraient voulu les journalistes?

Qu’il se laisse faire?

Qu’il tende l’autre joue?

Il est resté calme, il a répondu parfois avec ironie.

Il n’aurait pas dû?

Il aurait dû laisser les mensonges exploser sur lui les uns après les autres?

Lui a parlé de son projet, avec lequel je ne suis d’ailleurs pas forcément d’accord sur tout.

Il a réussi, entre deux dénégations nécessaires, à expliquer ce qu’il voulait faire.

J’aurais voulu entendre le projet de Marine Le Pen, auquel je n’adhère bien évidemment pas.

Mais écouter ce qu’elle avait à dire, n’est-ce pas le but d’un débat politique?

Pourtant, en dehors du dossier sécuritaire qu’elle maîtrise plutôt bien, puisque c’est son fonds de commerce, même si elle propose des solutions qui ne me conviennent pas, Marine Le Pen a couvert ses nombreuses incompétences, notamment dans les dossiers économiques, en attaquant en permanence sur la personne même de son contradicteur, pour que l’on ne puisse pas venir la questionner sur ce qu’elle ne savait pas, pour occuper le terrain et surtout qu’on ne la coince pas, ce qui est pourtant arrivé à de nombreuses reprises au cours du débat.

Cette femme a ricané sans-cesse.

Cette femme a invectivé sans-cesse.

Cette femme a méprisé son interlocuteur.

Cette femme a menti tout au long du débat.

Cette femme a montré qui elle était.

Si l’on avait un tout petit doute sur le fait que Marine Le Pen est encore ce qu’elle a toujours été, malgré ses tentatives de dédiaboliser le Front National et sa propre personne, eh bien il a été levé à la fin du débat.

Pire, il fallait la voir continuer ses mensonges devant les caméras, sur BFM TV, après ledit débat.

Elle semblait fière d’elle.

On ne sait pas s’il faut rire ou pleurer.

Amis français, je sais bien que cela s’appelle quelque peu de l’ingérence, mais à mon niveau, j’imagine que ce n’est pas trop grave, je vous en supplie: ce que Trump a réussi aux États Unis, en utilisant les mêmes méthodes que Mme Le Pen, faites tout ce que vous pouvez pour que ça n’arrive pas dimanche soir, chez vous.

Je comprends la colère des gens qui sont dans la mouise. Ils trouvent de mauvaises réponses dans la solution proposée par Mme Le Pen.

Ils iront voter pour elle, il faut faire avec, et espérer qu’un jour, le vent du mensonge permanent et de la haine ne soient qu’un mauvais souvenir.

Mais pour ceux qui n’ont pas voté pour elle au premier tour…

La question ne se pose même pas.

L’abstention et le vote blanc ne sont pas une réponse.

Et pour en revenir à ce triste spectacle de mercredi soir, je me pose une question: Jacques Chirac avait-il raison, en 2002, de refuser ce même débat d’entre deux tours face au patriarche?

On ne peut pas discuter avec un interlocuteur (dans le cas présent une interlocutrice) qui vous attaque sur votre personne en permanence (tiens, au fait, j’ai même lu quelque part un journaliste dire que Mme Le Pen était courageuse: parce qu’il faut être courageux pour mentir et vomir sur l’autre en permanence?), on ne peut pas débattre avec une interlocutrice qui ne respecte rien, ni les règles, ni les journalistes, ni celui qu’elle a en face d’elle.

Mais que pouvait faire Emmanuel Macron?

Que n’aurait-on pas dit s’il s’était désisté sur les réseaux sociaux?

Il n’a pas 82 % d’intentions de vote, comme l’avait Jacques Chirac.

Il n’a pas avec lui un Front républicain pour faire barrage à l’extrême droite, même si j’admire autant certains politiques de gauche que de droite d’avoir immédiatement appelé à voter pour le candidat d’En Marche.

La démocratie est tombée, hier, dans le piège de cette même extrême droite, la France n’a pas eu droit à ce qui lui était pourtant dû: un débat, un vrai, peut-être musclé, mais avec un présentation de ce que chacun a à proposer.

L’un a tenté de le faire, avec une certaine classe malgré ce que certains lui reprochent parfois, l’autre n’a fait que détruire par le mensonge.

Dimanche, allez voter.

72 Comments

  1. Marc-Antoine

    Merci François pour ce commentaire que j’aurais aimé écrire moi-même tant je suis d’accord! J’ai été sidéré de voir un tel niveau d’attaque de la part de la candidate du FN ! Elle arrive encore à me surprendre !
    Et quand j’y repense, voici 10 ans nous commentions un article qui avait fait exploser les commentaires sur Cuk : « la chasse est ouverte ». Et bien 10 ans après on constate que le niveau des débats a tout sauf progressé…

    J'aime

  2. Franck Pastor

    Je n’ai pas regardé, parce que je savais que cela allait tourner comme cela. Impossible de débattre avec l’extrême-droite. Pour un vrai débat, il faut s’adresser aux cerveaux des gens, pas à leurs tripes.

    J'aime

  3. Je ne suis ni français, ni pour Le Pen, ni pour Macron…
    Mais pour moi il est clair que tout est mis en place pour que Macron gagne, et si possible plus que les 60/40 que les statistiques prévoit… donc si Macron obtient plus que 60%, voir même 80% des votes des français, cela confortera sa légitimité car une grande majorité des français l’on voulu.
    Mais entre la peste et le choléra, ils ne valent pas mieux l’un que l’autre… Chacun dans son domaine c’est clair.
    Quel que soit le résultat, je pleure la France dans ses choix malheureux (ou p-e son manque de choix, car la manipulation est énorme dans cette élection, premier et second tour)…

    J'aime

  4. J’ai essayé d’écouter le débat hier: au bout de 5 minutes j’ai bouclé, c’était insupportable… MLP est vraiment une très mauvaise débataire, elle s’est placée elle-même comme perdante d’office. Je n’attendais de toutes façon rien de cette bonne femme, avec ses idées nauséabondes. Perso, je m’abstiendrai dimanche, tant ce choix de candidats me révolte: une raciste viscérale et un golden boy mégalomane, créature des médias et de la finance. Par contre j’irai voter aux législatives, c’est sûr.

    J'aime

  5. complètement d’accord avec l’article et le commentaire précédent. MLP s’est placée en opposition dans le débat, donc en position de contre-pouvoir, ce qui entend qu’elle ne compte pas gagner.
    on est vraiment pauvres en politique… 😦

    J'aime

  6. Pierre Alexandre

    Merci François pour cet article qui résume ce que beaucoup d’entre nous pensent ici en France.

    Ce qui me sidèrerait vraiment sur l’état de mon pays, ce serait qu’elle ne baisse pas dans les sondages après une prestation que personne, même sur BFM TV où Florian Philippot a son rond de serviette, n’a trouvé bonne.

    Ceci dit, il y a un signe intéressant relevé dans le Parisien du jour : le nombre de demandes de procurations a explosé depuis les résultats du 1er tour pour se faire représenter au second. Je voterai d’ailleurs pour un voisin dimanche et ce ne sera pas pour la poissonnière d’hier soir (pardon aux poissonnières que je froisserais au passage)

    J’ai finalement retenu deux choses hier : les réactions de mes amis Facebook qui n’avaient pas voté Macron au 1er tour et qui lui trouvent maintenant une stature présidentielle par son calme et ses explications.
    Et le bon mot d’une Twitto hier soir qui disait : »Si Macron peut terminer le débat sans lui en coller une, on peut lui confier les codes nucléaires en toute sérénité »

    Aimé par 2 people

  7. Le Saluki niche en Champagne et il tenu à regarder le débat et …il tenu jusqu’à la fin.
    Bien évidemment dimanche prochain, j’irai voter et ce ne sera pas un bulletin blanc ou nul que je mettrai dans la boite…
    Le masque, s’il était encore accroché, est réellement tombé et ne reviendra pas sur le nez de la dame.

    Pour autant, je ne suis pas satisfait de l’attitude des deux journalistes qui ont laissé le débat dériver en pugilat, hors de leurs questions et aussi hors du cadre que les « équipes » des deux débatteurs avaient âprement négocié jusqu’en début d’après-midi.

    Amis allez voter dimanche et tant pis si ça vous pollue un long week-end.
    Ou plutôt : amis allez voter dimanche et puisque vous « sacrifiez » ainsi un long ouiquende, c’est la preuve que vous apportez de l’importance à l’expression du vote, droit pour lequel nos parents, grands-parents et ancêtres se sont battus.
    Du même coup, allez lundi vous recueillir…

    J'aime

  8. lire « il a tenu »…

    J'aime

  9. Article des dangereux gauchistes du point, ce matin : Le naufrage Marine Le Pen
    Incompétence, agressivité… : la candidate du FN n’a pas seulement raté sa prestation, elle a aussi abaissé le niveau du débat de façon spectaculaire.

    Mais elle a défini à merveille le profil de son groupe : sorti du mépris, de l’arrogance et de l’agressivité, il n’y a rien chez ces gens. Et si je ne confonds pas ces arrivistes forcenés avec leurs électeurs, je continue à me demander comment on peut voter pour ces gens.

    Aimé par 1 personne

  10. Merci, François, pour cette réaction si nécessaire.

    En réponse à Ptitvert : les gens en ont assez et le choix du moins pire s’étend à tous les candidats. Pas seulement à la peste et au choléra. Il faut aussi regarder les candidats malheureux des primaires. La liste des « barons » que les électeurs ont renvoyés à leur retraite est impressionnante et inédite. Deux anciens présidents. Deux ex-Premiers Ministres. Plus les représentants officiels de tous les grands partis républicains. Plus bientôt la candidate du FN.

    En fait, les Français vous rejoignent dans votre commentaire. Ils en ont assez de cette classe politique du siècle dernier.

    Espérons que le pari sur l’avenir ne soit pas déçu une fois de plus. En voilà au moins un qui se dit européen et en prise avec le monde moderne.

    Pourvu qu’il ne soit pas trop inféodé à ceux qui le font élire aujourd’hui.

    J'aime

  11. Bien sûr qu’il fallait débattre avec elle.

    30 ans qu’on traite le FN de nazis alors qu’il suffit de leur poser trois questions sur l’économie et on n’en parle plus.

    J'aime

  12. ysengrain

    J’ai tout de même entendu certains journalistes faire le reproche à M. Macron d’être parfois tombé dans le piège tendu par Mme Le Pen. D’avoir été cassant, voire, par moments, professoral. Mais comment voulez-vous qu’il en soit autrement?

    Il faut être monacal avec ce niveau d’agression. Peu de gens résistent. Je pense que MLP a essayé de déstabiliser Macron, mais n’y parvenant pas, et emporté par son mode de fonctionnement, elle a continué incessamment.

    Avez-vous une seule fois dans votre vie été soumis aux invectives constantes, à la destruction massive, au mensonge permanent, à la haine, pendant deux heures et trente minutes. Comment auriez-vous réagi?

    J’ai vécu ça avec un directeur pervers et narcissique, un vrai bonheur pendant 4 ans. J’ai réussi à me contenir en toute circonstance à une exception près: son attitude avait causé un sévère dommage à une patiente. Là, j’ai explosé.

    À la différence d’autres politiques – humains d’une part et convictions d’autre part – je crois que cette droite extrême comme ses soeurs (Orban par exemple) ont un mode de fonctionnement gouverné et contaminé par une dose anormalement élevée d’affectif. Et les soutiens actuels du FN, majoritairement, hélas, peu structurés – je n’insulte personne – fonctionnent de cette manière. « on est chez nous », « nous d’abord », « pas d’étrangers » en sont un excellent exemple.

    François, tu sais la raison qui m’empêchera de voter ;•)) mais je regrette.

    J'aime

  13. Je ne suis pas d’accord sur le fait qu’entre la peste et le choléra, on ne choisit rien.

    La peste (disons que c’est Madame Le Pen, et ajoutons l’adjectif « brune » à ce substantif au vu de ce qui s’est passé hier) c’est tout de même autre chose niveau danger que ce que représente M. Macron.

    En Suisse, cela fait des années que ce qu’il propose fonctionne assez bien.

    Il essaie de rassembler, à droite, à gauche.

    C’est la première fois que je vois cela dans votre pays, si ce n’est ce que proposait M. Bayrou pour qui j’aurais presque voté si j’avais été Français il y a dix ans.

    C’est la seule solution pour qu’un pays puisse fonctionner: rassembler, et faire des compromis.

    Monsieur Macron n’est pas le choléra.

    Il propose d’arrêter avec ce clivage gauche-droite.

    Et si on le laissait essayer?

    J'aime

  14. Merci François. Beau papier.
    Okazou aurait tenu une 1/2 heure (?), en essayant la pédagogie.
    Puis il serait parti « soulever les algues pour ramasser quelques étrilles » comme il l’écrivait en 2006 (merci Marc-Antoine).

    Aimé par 1 personne

  15. Desboisch

    Pour moi, Macron a très bien résumé la situation :
    « Il faut sortir d’un système qui vous a coproduit. Vous êtes son parasite. »
    Le problème, c’est que le système qui l’a coproduit, c’est le système libéral.
    Du coup, cinq ans de Macron c’est combien de millions de voix en plus pour Le Pen au prochaines présidentielles ?
    J’irai voter dimanche, mais malheureusement la seule solution qui me reste c’est de voter blanc !
    L’avenir se jouera lors des législatives.

    J'aime

  16. Le seul moyen que vous avez, c’est de lui donner de la légitimité. Le vote blanc n’arrangera rien. Il faut qu’il puisse mettre en oeuvre au moins une partie de son programme pour que l’on puisse voir s’il parvient à des résultats. Dans l’affirmative, c’est ça la seule chose qui empêchera MLP de gagner dans 5 ans, si elle n’y parvient pas maintenant.

    J'aime

  17. « la peste et le choléra » pour ma part ce serait plutôt « le choléra ou l’angine« . Ysengrain ne me contredira pas, je l’espère, mais on se remet facilement d’une angine !

    J'aime

  18. Ça a été du Macron bashing durant deux heures. L’acte d’une désespérée qui se sait battue d’avance et qui, au lieu de faire l’effort de se montrer un tant soit peu « présidentielle », a adopté comme stratégie d’attaquer sans relâche son adversaire. Quel mauvais choix ! Ça donne une bonne idée de la façon dont elle pourrait réagir en cas de crise si elle se retrouvait à la tête de la France. Ça fait peur.

    J'aime

  19. Merci en effet à Marc-Antoine d’avoir relayé l’excellent papier d’Okazou, il y a tout juste dix ans, sur Cuk.

    C’est ici, et ça s’appelle En France, la chasse est ouverte!

    221 commentaires tout de même!

    Et très posé, très serein, comme article. Il était fort, Okazou!

    J'aime

  20. Bioteau Gérard

    Dimanche je voterais dans l’esprit d’un référendum pour ou contre le FN

    J'aime

  21. Daniel Pesch

    Lundi denier, après le premier tour, j’ai pondu un texte d’un mail que je vais envoyer ce soir à mes proches, famille et amis. Comme je vous considère comme proches, je vous le transmets aussi :

    Élection présidentielle second tour.
    En contradiction totale avec mes valeurs et mes idées, la mort dans l’âme et à reculons je glisserai un bulletin « Macron » dans l’urne dimanche prochain. Si mon bulletin blanc devait profiter à la candidate de l’extrême-droite intolérante, raciste, destructrice et malhonnête, je ne me le pardonnerais jamais. Je ne veux pas prendre ce risque, ni pour mes filles et mes petites filles, ni pour mes amis et tout ceux que j’aime.
    S’il vous plaît, réfléchissez-y et pensez à l’avenir des générations futures. Ne permettez pas aux extrémistes de droite d’insulter cet avenir.
    Comment nous justifierons-nous si l’indicible arrivait ?
    Rappelez-vous que, par le passé, l’extrême-droite a pu prendre le pouvoir dans les urnes, mais ne l’a rendu ensuite que par la force et après des guerres.

    À bientôt dans une France toujours libre.

    Daniel.

    Aimé par 2 people

  22. Merci Daniel, très chouette texte.

    J'aime

  23. Comme l’image ne passe pas, voici ce que j’ai lu aujourd’hui :

    Débattre avec Marine Le Pen, c’est comme jouer aux échecs avec un pigeon. Peu importe votre niveau, le pigeon va juste renverser les pièces, chier sur le plateau et se pavaner fièrement comme s’il avait gagné.

    Aimé par 2 people

  24. Hier en journée, j’hésitai entre voter blanc ou Macron.
    Après avoir vu ce « débat » et le niveau et l’attitude de MLP j’ai eu peur.
    Je vais voter Macron.

    J'aime

  25. Comment as-tu fait pour passer l’image (que j’adore, je l’ai vue hier)? Est-ce parce que tu as un compte WP aussi? Parce que si je ne me trompe pas, moi, j’y arrive, mais on avait vu que les lecteurs n’y arrivent pas. Et les ingénieurs de WP m’avaient dit que ce n’était pas possible. Y aurait-il eu un changement à l’insu de mon plein gré?

    J'aime

  26. Daniel Pesch

    J’essaie

    J'aime

  27. Daniel Pesch

    marche décidément pas i
    le lien : https://goo.gl/photos/va6uLi98BEHAf57f9

    J'aime

  28. Article remarquable, comme d’habitude, François. J’en envoie le lien à un autre blogueur de mes connaissances qui a plusieurs fois traité MLP de pétasse et de blondasse… Tu prouves une fois de plus qu’on peut tenir des propos fermes et sans concession en évitant l’insulte gratuite!

    J'aime

  29. Ce que je dis toujours, par rapport à ces gens d’extrême droite (ou de la droite crasse), c’est qu’ils finissent tous, candidats ou même élus, par montrer ce qu’ils sont: les gros cons du Café du Commerce qui disent n’importe quoi et qui font croire que c’est vrai parce qu’ils le braillent fort. En gros, ce sont tous des incapables bêtes et méchants qui, quand par malheur ils arrivent aux manettes, font très vite la preuve qu’ils ne sont que des va-de-la-gueule.

    Aimé par 1 personne

  30. François, j’imagine que tu dois pouvoir aller dans ton tableau de bord pour voir comment il a fait!

    J'aime

  31. Macron serra dans 5 ans le plus jeune ancien président.

    J'aime

  32. Et boum:
    Après le débat, l’équipe d’Emmanuel Macron dégaine la carte
    Obama!

    J'aime

  33. Daniel Pesch

    Ah ! bon ! Et alors ?

    J'aime

  34. Hihi, il y a cru !!

    J'aime

  35. Tibet / Claude Binovsky

    Voir et revoir les bananes bleues…

    J'aime

  36. Dom:-) a écrit:
    Après le débat, l’équipe d’Emmanuel Macron dégaine la carte Obama!

    Magnifique soutien tout de même!

    J'aime

  37. Ce qui est tout à fait étonnant (désolé de parler technique là au milieu), c’est que Jean-Claude n’a rien fait d’autre que d’introduire le lien en direct, sans balise.
    Donc il suffirait de faire cela? Je ne sais pas comment prouver la chose, parce que moi, en tant que proprio d’ici, je peux de toute façon.

    J'aime

  38. Effectivement. Et je ne serais pas étonné que le fond de sa pensée est « s’il vous plaît, les FrançaisEs, PAS MARIIIINE!!! ».

    J'aime

  39. Exacte, après un copier dans la barre d’adresse je n’ai fais que coller l’url comme si c’était un texte ayant oublié, ou pas compris, comment mettre un lien.

    J'aime

  40. raté mais je fais une autre tentative
    Si ça marche je crois avoir la solution : il faut que ce soit un lien vers une image (.jpg, .png ou .gif. L’url de Daniel était l’url d’une page et non d’une image.

    J'aime

  41. Grand besoin de recul aussi, mais « C dans l’air », émission de débat républicaine, m’a temporairement rasséréné.
    S’il devait exister un terme pour définir au plus près MLP (que je n’arrive pas à appeler « madame » même avec une minuscule), je pensais à Vulgarité… Mais un article de Wikipedia, toujours à l’ébauche, interroge, proposant dès la première ligne un synonyme : Grossièreté.
    Vulgaire faisant étymologiquement référence au « bas peuple », correspondant malheureusement encore aujourd’hui à une partie non négligeable de la population. Partie du peuple qu’elle n’est d’ailleurs et fort heureusement pas seule à revendiquer, je retiens donc Grossièreté.
    Les définitions du dictionnaire de l’Académie française manquent gravement de précision. Simple prudence consensuelle ?
    PS : N’oublions pas que l’humour est une arme redoutable.

    J'aime

  42. Va pour grossièreté!

    J'aime

  43. Merci. Et pour l’humour de Pierre Desproges ?

    J'aime

  44. Pas le temps de regarder maintenant, je suis en pleine soirée politique sur France 2.😉

    J'aime

  45. […] Mais deux comme hier, c’est dur, surtout que je n’ai pas beaucoup dormi suite au  spectacle édifiant dont j’ai parlé ici hier. […]

    J'aime

  46. Pauvre Cu(c)k,

    Comme on dit Outre-Sarine: « Selber Schuld ». Ce n’était même pas la peine de regarder ce débat dont le choix des questions (fortement en faveur du Chouchou des media) est déjà contesté.

    Je ne connais pas la France à laquelle tu souhaites l’élection de Macron, c’est probablement celle des bobos parisiens et des nantis de la upper-middle-class parisienne, après tout, tu as dit – je cite – que tu trouves Ruquier « drôle et subtil ».
    On dit que l’enfer est pavé de bonnes intentions, je t’y vois carreleur.
    Tu plaides le bien pour autrui (sauf si ledit autrui est en désaccord avec tes « grandes » idées auquel cas, je l’ai déjà vu, tu le traites de « peigne-c. »), mais tu veux en avoir le contrôle et donner ton avis dessus. Ainsi tu as cette tribune où tu déchaines ta passion à coups de grandes phrases à la « Potemkine! » au sujet d’une élection qui ne te regarde pas plus que ça. Outre la tienne, ces quelques mots me vaudront l’opprobre de ton orchestre d’inconditionnelles ouailles, mais qu’importe: un peu de poil à gratter n’a jamais fait de mal.

    Je trouve Marine Le Pen vulgaire. Mais alors, que dire du président actuel qui prend son scooter pour aller tremper son biscuit dans Julie Gayet qu’il a, en remerciement pour ses « services », failli nommer à la Villa Medicis?
    Marine est exactement la conséquence des exactions des gouvernants qui ont amené la France où elle est. Macron est un pur produit du système, un Hollande v1.1. Ne le sous-estimons pas: il fera pire. Et là, ce ne sera pas une Marine qui sera plébiscitée au second tour de 2022. Il faut crever l’abcès dès maintenant. Au pire, les Français payent en FF en plus d’EUR mais et alors? Ca marche pour la Suisse, non?

    Les Français que je fréquente sont de modestes paysans du Charolais qui rament pour nourrir leurs familles et attribuent à l’Horrope tous leurs (réels) malheurs. Ceux-là voyent en Macron un parasite, un bankster issu de l’écurie Rothschild. Marine Le Pen leur apparait comme un évident moindre mal et, dans leurs bleds de 300 habitants (Si la Monique a bien ses jumeaux en octobre), ça se verra si ils s’abstiennent après la messe de dimanche.
    Ils auraient préféré un vrai candidat mais la campagne a été d’un niveau si bas que les Français éliront dimanche le finaliste qu’ils méritent, et obtiendront de fait aux législatives l’ingérable bordel qui en résultera. Je ne mets pas de guillemets autour de bordel: c’est bien un tas de prostituées qui remplit ce panier de crabes.

    À vrai dire, le problème est non seulement inter-classes mais aussi générationnel: Tu es de la Génération X donc tu n’as pas à te soucier de savoir de quoi demain sera fait, mais tu vois, il y a la génération des Millenia qui se découvre la première, depuis des dizaines d’années, à voir son espérance de vie réduite au même titre que ses perspectives financières. Ce sont ces gamins qui ne sont pas dupes de la propagande médiatiques et qui, en conséquence, procrastinent sur 4chan et déchainent leur « weaponized autism » après ceux qu’on essaye de leur vendre comme du Pain Béni: https://imgoat.com/uploads/74d97b01ea/15226.jpg

    Le pire, c’est qu’ils sont très forts et qu’ils ne se trompent jamais. À suivre.

    PS: tu ne me connais pas, ne te casse pas la tête à mon sujet. Il n’y a aucune animosité ou esprit de vengeance dans mon post. J’avais juste envie de présenter anonymement mon point de vue détaché de ce consensus médiatique que j’abhorre au point de vivre sans télé. D’autres m’appelleront un troll, see if I care.

    PPS: désolé pour le français bizarre, ce n’est pas là ma langue de prédilection.

    Aimé par 2 people

  47. @ linuxette
    Cher ami (e?), j’ai lu votre commentaire d’où il émane à la fois une étrange satisfaction de vous-même et un gros mépris de l’autre. Permettez moi de vous dire que vous n’êtes pas un « poil à gratter », mais simplement dans l’erreur.
    Le problème n’est pas le bankster ou le peuple contre l’élite, ce qui est une argumentation bien connue, et bien démagogue. C’est une question de République et de préservation de la démocratie. Vérifiez la chose : L’extrême droite n’a jamais eu le peuple pour origine, mais les pseudos élites bourgeoises, aristocrates ou financières dont elle est l’émanation.
    Et quelle est la valeur liant ces classes sociales qu’à priori tout sépare? Le mépris du peuple et la volonté forcenée d’en finir avec la République et la démocratie. Relisez donc votre Michelet.
    Pour être clair, l’extrême droite, et donc le FN, est la vérole de la république, et puisqu’il faut choisir, entre vérole et rhume des foins, nous, citoyens, nous choisissons rhume des foins.

    Aimé par 1 personne

  48. Daniel Pesch

    Pourquoi n’y a-t-til pas une option « j’aime pas » ?

    J'aime

  49. Linuxette, juste un petit mot pour dire que ce n’est pas moi qui ai écrit le terme de « peigne-cul » sur cuk.
    Je ne crois pas en tout cas.
    C’était un commentaire de lecteur qui avait fait jaser, à propos du MacBook Pro 2016.
    Mais pas grave.
    Pour le reste, je ne traite pas de troll, c’est ton opinion, avec laquelle je ne suis pas d’accord (je ne t’appelle pas « pauvre luxinette » pour autant) et tu l’exprimes plutôt bien.

    Aimé par 1 personne

  50. Cet intéressant commentaire animé d’une indubitable réthorique n’est pas sans me rappeler l’également pertinent “toute cloche clo­chable clo­chant dans un clo­cher qui en clo­chant fait clo­cher par le clo­cha­tif ceux qui clochent clo­cha­ble­ment” de l’immense Rabelais.

    Si le FN est une mauvaise chose, il n’y a qu’à l’interdire, mais le problème n’est pas qu’il en soit une : le problème est qu’il dérange des gens qui ne se considèrent pas comme mécontents. Fort curieusement, à en juger par les récents scrutins, il y en a de moins en moins. Peut-être qu’il faut se pencher sur les raisons pour lesquelles l’audience du FN grandit: qu’entendent donc ces électeurs qu’ils n’entendent pas les autres leur dire? Ah, et peut-être que Marin est effectivement plus modérée que son père dont l’empreinte sur le FN peine à s’estomper…

    Macron a commis hier une TRÈS grave erreur: il a parlé des 8 millions d’électeurs de Marine Le Pen comme « d’ennemis ».

    Ce propos diviseur est honteux. Il me rappelle Le « Basket of deplorables » pour lequel cette cruche d’Hillary Clinton a même dû présenter des excuses.

    Les Français ne doivent pas voter contre le pire mais pour le meilleur. Si meilleur il y a. Dans ce contexte, la Méluche n’a pas tort même si ce vieux libidineux coco-caviar ne mérite pas l’attention dont il a fait l’objet.

    J'aime

  51. Il y a un lien « réponse » pour ça: tu ne peux pas te dissimuler derrière un clic sinon tout le monde se met à craindre son prochain et on revient à la Terreur.

    J'aime

  52. Bonjour François

    Non pas que ce soit si important que cela mais:

    http://www.cuk.ch/articles/1337
    http://www.cuk.ch/articles/4935

    J’évitais de lire les commentaires sur Cuk (à cause de l' »orchestre » un peu trop dithyrambique et cette sensation de pensée unique…) mais j’aime bien tes articles techniques d’où mon lectorat assidu.

    Merci de ne pas me rentrer dedans.

    J'aime

  53. Mais ma parole, il est venu évangéliser les sauvages? O_o

    J'aime

  54. Tu donnes deux liens qui ne sont pas du tout dans l’invective. Désolé, ça ne joue pas avec ce que tu disais dans ton premier commentaire.
    C’étaient des généralités (2 en des milliers d’articles). C’était un synonyme de « gens difficiles ». Relis bien.
    Je n’ai jamais dit dans un commentaire que les gens étaient des peigne-cul par de qu’ils disaient qu’ils n’étaient pas d’accord.
    Il faut faire attention avec la désinformation.

    J'aime

  55. Donne-moi le lien où l’on voit Macron traiter les 8 millions d’électeurs de la dame d’ennemis.
    Je l’ai toujours entendu dire qu’il les respectait.
    J’aimerais être sûr qu’il ne s’agit pas d’une FN

    Tiens, Fake News et Front National, FN, rigolo!
    Un signe?

    J'aime

  56. @françois:

    http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN17X22C-OFRTP

    « Ce sont eux, nos vrais ennemis, puissants, organisés, habiles, déterminés », a-t-il lancé. « Vous les croisez dans les rues, dans les campagnes ou sur la ‘Toile’, bien souvent masqués, aussi haineux que lâches. »

    N’est-ce pas adressé aux pauvres ceusses qui ont voté Marine Le Pen au premier tour?

    Les traiter d’haineux et de lâches tout en insinuant qu’on en croise partout, c’est qu’il y en a beaucoup… 8 millions, vraisemblablement. Là où ce triste premier de la classe se prend les pieds dans son rutilant tapis c’est qu’il les imagine tous porteurs de la carte du parti de Marine.

    Note que c’est le gratte-papier de Reuters qui a écrit ceci: « Il a par ailleurs dit avoir entendu la colère des Français qui ont voté pour Marine Le Pen ou, à la gauche de la gauche, pour le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon. » à partir de cela: « Je veux aussi parler à ceux qui doutent, qui ne me connaissent pas, à qui on a pu mentir ».

    Au mieux c’est une pirouette rhétorique de Macron qui, après avoir culpabilisé ses potentiels opposants, se la joue rassembleur… Ben voyons.

    J'aime

  57. Lixunette a dit:

    N’est-ce pas adressé aux pauvres ceusses qui ont voté Marine Le Pen au premier tour?

    Certainement pas. Ce n’est vraiment pas comme cela que je le comprends.

    Il parle de certains militants quasi professionnels qui font le job.

    S’il avait vraiment parlé des électeurs dans ces termes, ne crois-tu pas que MLP aurait utilisé la chose dans son débat?

    Par contre, lui, il a dit devant 18 millions de téléspectateurs qu’il comprenait ces électeurs, qu’il les respectait, mais qu’ils se trompaient de réponse pour montrer leur colère.

    Aimé par 1 personne

  58. Daniel Pesch

    Linuxette,

    Vous avez tous les comportements des partisans de ceux que vous défendez :

    1) Rabelais peut s’adresser à tous ceux qui fait du bruit (on dit « buzz » aujourd’hui) et tel un miroir il vous revoie votre propre image.

    2) « Il n’y qu’à interdire »… C’est ce que font les extrêmes-droites dès qu’elles sont au pouvoir.

    3) Il y a pleins de mécontents (j’en suis) qui préfèrent choisir le moindre mal tout en ne s’empéchant en aucun cas de le combattre dès le 8 mai.

    4) Ce qu’entendent les sympathisants ( pas forcément les électeurs) du FN est ce qu’ils souhaitent entendre : violence, racisme, intolérance, etc… Et le FN leur distille au quotidien ce qu’ils souhaitent : des mensonges, des contre-vérités, des fakes news (comme ce document illisible concernant le soi-disant compte offshore de Macron) dans tous les médias et sur les réseaux sociaux (et principalement anonymement et sous pseudonyme, comme vous – et votre supporter le « Chat Roux » ici).

    5) Non, la leader du FN n’est pas plus modérée que son géniteur, elle l’a démontré une nouvelle fois mercredi soir.

    6) Exemple de ces contre-vérités :
    – « je vous cite « Macron a commis hier une TRÈS grave erreur: il a parlé des 8 millions d’électeurs de Marine Le Pen comme « d’ennemis ». » Il a, au contraire, indiqué qu’il respectait ces électeurs.
    La dépêche de Reuter montre qu’il fustige non pas les électeurs, mais les cadres et l’armée du service communication du FN. Vous utilisez les même ficelles en confondant volontairement la garde rapprochée du FN et ses électeurs ; c’est de la désinformation, spécialité de l’extrême-droite.

    7) « Les Français ne doivent pas voter contre le pire mais pour le meilleur. », dites-vous. Je dirais plutôt : « Les Français doivent voter pour le moins pire et il y en a un ».

    Emmanuel Macron va devoir tenir compte d’une opposition très déterminée, il aura l’occasion de s’en rendre compte dès après le législatives. Il me trouvera avec beaucoup d’autres et notamment les plus jeunes, sur son chemin. Nous lui rappellerons que s’il est là où il est c’est aussi grâce à des opposants.

    Non, vous ne gagnerez ni cette fois, ni une prochaine fois… Les électeurs d’abord, la justice ensuite vont y mettre bon ordre.

    Aimé par 2 people

  59. Ah oui, la justice. Elle finira bien par devoir passer devant ses juges, si elle n’est pas élue.

    Aimé par 2 people

  60. Daniel Pesch

    J’aime pas !

    J'aime

  61. J’ai mis les phrases telles que citées par Reuters et je les comprends tel que je l’ai expliqué. Le coup de « l’ennemi haineux et lâche » omniprésent, je ne peux le réduire à quelques porteurs de carte disséminés outre par delà l’Hexagone.

    Il n’a pas explicitement dit comprendre ces électeurs, il a seulement évoqué « ceux qui doutent, qui ne [l]e connaissent pas, à qui on a pu mentir ».

    Maintenant, en dépit de cette ambigüité qui a également été relevée Outre-Manche*, je souhaite que ce soit ta version plus modérée qui soit celle à retenir.

    *http://www.express.co.uk/news/world/800301/emmanuel-macron-labels-marine-le-pen-supporters-hateful-cowards-french-election

    Note, le propos date du 1e mai, l’article de l’Express qui avait attiré mon attention sur ce « couac » date du 4, d’où ma confusion dans la date.

    J'aime

  62. Daniel,

    Seriez-vous en train de me traiter de militant FN? C’est une étrange, maladroite, et éventuellement insultante réduction de ma personne.

    Si j’avais été en droit et en capacité de voter au premier tour, c’est la candidature de Jean Lassalle, bien connu de mes aimables « bouseux » charolais, qui eût emporté mon suffrage*. Ce personnage haut en couleurs est en effet, à mon goût, le seul qui se soit posé en rassembleur durant cette campagne. Il a également proposé des solutions plutôt helvétiques dans la cadre de sa campagne, notamment le retour du pouvoir aux communes qui, à lui seul, constitue un progrès majeur. Imaginez une France dont les ficelles ne soient pas tirées directement depuis Paris.

    Voilà, vous avez le droit de vous moquer de moi et de me traiter de « Cul-Terreux », mais pas de facho, ceux là, je les déteste autant que les antifas pour lesquels, soit dit en passant,la Méluche se la joue Public Relations, par ailleurs Poutou a dit être le candidat des travailleurs (merci pour les autres), Hamon a failli coûter à son parti ses frais de campagne (il n’est pas passé bien au dessus de 5%), etc.De puantes manoeuvres aidant, on a eu droit à la batterie de casseroles qui a évincé M. Fillon de la présidence que l’on considérait jusqu’alors inéluctable (ce qui a accessoirement du rappeler quelque chose à ce porc de DSK).

    Restent (comme aisément deviné par Jean Lassalle) Madame Le Pen et Monsieur Macron.

    Bref, plutôt que de lever le bras droit en diagonale et me raboter la moustache, je ne me contente que de critiquer la dithyrambe à l’égard du jeune clone de François Hollande et son sourire carnassier. Je n’ai pas de télévision, aucun intérêt pour ces débats poudre-aux-yeux dont le résultat, quel-qu’il soit, n’a jamais eu le moindre effet sur des électeurs déjà au courant que Madame Le Pen est dans l’attaque et que Monsieur Macron a été briefé avant quant à d’éventuelles parades. Je lui sait cependant gré de ne pas s’être laissé aller à une série éculée de « Moi Président »…

    Au pire, des indécis (ou des fainéants) s’abstiendront dimanche, le risque c’est le chaos qui résultera indubitablement des législatives. À moins que M. Macron n’ai le coup de génie de s’entourer de personnes compétentes et appréciées unanimement (si cela existe en 2017 en France), ce qui exclut M. Cahuzac. 😉

    Vous avez mis du soin dans votre réponse dont je ne partage pas le contenu, c’est si facile de réduire la personnalité de quelqu’un dont on n’a lu que quelques kilo-octets de texte sur Internet. En psychologie, on dit « Le Tu tue », face à l’inconnu, il faut discuter et questionner. Ce que vous écriviez relève de l’amalgame arbitraire à une série de points « cherry-picked » de mon poste original. Certains sont hilarants de candeur.

    Je m’efface de ce pas. J’ai trouvé un forum FN à troller. Il faut que je révise mes insultes dans la langue de Molière.

    J'aime

  63. Daniel Pesch

    https://leblogducuk.ch/2017/05/04/comment-peut-on-debattre-avec-elle/comment-page-1/#comment-1211

    Là, on tombe dans le « galimatias »… et la poudre de Perlimpinpin…

    J'aime

  64.  » Alors devrions nous masquer le fait qu’elle soit l’héritière, l’incarnation d’une extrême droite dont l’attachement à la démocratie, aux droits de l’homme, aux libertés publiques et à la vérité historique est plus que douteux ? « 

    Aimé par 1 personne

  65. Il est parti, le distributeur de bons points? On peut revenir?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire à propos de cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s