Camille, vous êtes toujours aussi géniale, Ouï.

Il faut vous le dire, je suis frappadingue du prénom de Camille.

À cause de Madame K, d’abord (oups, zut, je me suis trahi), ça, c’est sûr, mais aussi parce que c’est le nom d’une des chanteuses que j’apprécie le plus depuis des années.

Donc j’aurais pu ajouter un s à géniale dans titre de cet article parfait pour un jour férié puisque vous aurez le temps d’écouter et de regarder.

Mais bon, je connais Madame K, elle n’aimerait pas que je parle d’elle, déjà là, je sens qu’elle risque de ne pas apprécier que je l’aie évoquée ici.

Donc je reviens à la chanteuse.

Cette femme est pour le moins spéciale, originale, belle, musicienne jusqu’au bout des ongles.

Quand je vous dis qu’elle est originale… Mais magique aussi.

J’avais tout simplement adoré ses deux derniers disques (mais aussi les précédents):

2017-06-03_14-38-52.png
Le disque original en studio
2017-06-03_14-39-26.png
La même œuvre en public, sortie en avril 2013

Le clip de « Prendre ta douleur », touchant et subjuguant, regardez-le en entier s’il vous plaît.

4 ans, elle nous a laissés 4 ans sans nouvel album.

C’est vous dire qu’elle était attendue pour son nouvel opus qui est sorti vendredi passé:

2017-06-03_14-47-55.png
Ouï, sorti le 2 juin 2017

Alors quoi? C’est bien?

Un peu mon neveu!

Dès la première chanson, Sous le sable enseveli, on entre dans ses rythmes un peu fous, sa voix douce qui se mêle aux basses fréquences de l’orchestration absolument dingue, aux instruments traditionnels et hyper modernes à la fois, à des voix planantes ou rythmiques (quelle qualité ces voix!) tout au long du disque, c’est absolument génial.

Regardez ce qu’elle fait en direct, à nouveau, laissez-vous aller, regardez et écoutez la qualité et l’originalité de l’instrumentation, l’immense subtilité des arrangements.

Allez jusqu’au bout pour découvrir les harmonies vocales incroyables sur la fin

Et si vous préférez la version « Clip officiel », c’est ici, et c’est encore un peu plus… sensuel.

L’un des plus beaux albums que j’aie entendus ces dernières années.

Et dire qu’elle vient à Paleo et que nous avons l’abonnement!

Il peut roiller tout ce qui peut, nous y serons, même si nous devons nous noyer dans la boue, tant que les yeux, les oreilles et la bouche sortent encore.

Qobuz parle de musique charnelle, c’est exactement ça.

Camille parvient à chaque fois à nous émerveiller, à nous étonner.

Pour vous dire, j’en suis à mes premières écoutes, ce disque tourne en boucle, je n’ai pas encore fait le tour de ce qu’il nous offre, me laissant balancer par la musique, la voix, les mots, mais en n’en cherchant pas encore le sens.

Ce sera pour plus tard.

J’adore, tout simplement.

Tout.

Et donc, et purée si c’est mérité, cet album obtient très haut la main:

Tampon définitif TooMuchBô Rond rouge

22 Comments

  1. Yves BACHELET

    Merci François pour la découverte.
    Elle aime beaucoup les percussions qui sont omniprésent dans ces chansons.

    En revanche, je ne suis pas aussi enthousiaste que toi sur cette artiste : j’ai pas les poils des bras qui se dressent !

    J'aime

  2. Tout un programme !

    Pour qobuz et autres

    On verra en restes…

    Bonne chance muse

    J'aime

  3. Camille, l’éternelle envoûtante qui nous amène dans un autre monde.
    La magie des voix et des sons. Tout simplement génial.

    J'aime

  4. J’ai, comme beaucoup, été séduit par “Prendre ta douleur” qui a révélé Camille au grand public. Mais en même temps, ce titre représente parfaitement bien le problème que j’ai avec la chanson francophone: si je goûte particulièrement l’ambiance musicale, le travail vocal de cette femme qui n’hésite pas à utiliser tous les sons que peut produire sa bouche — y compris les moins “nobles”, si l’instrumentation qui sort des sentiers battus me touche énormément, j’ai par contre un problème avec les paroles: je comprends les mots, mais je ne saisis absolument pas le sens du discours. Il arrive que certains articles ou commentaires me mettent sur la voie, mais j’avoue avoir du mal avec les textes pour lesquels j’ai besoin d’un mode d’emploi. Et “Prendre ta douleur” fait partie de ces titres dont je n’ai aucune idée de ce dont on parle.

    Cela ne m’empêche pas d’écouter, mais c’est vrai que j’ai très peu de chanson francophone dans ma discothèque. Le Live au Trianon de Camille en fait partie. Et j’aimerais beaucoup avoir l’occasion de la voir en concert une fois.

    Je me souviens, c’était à l’époque à laquelle je prenais mon petit déjeuner en écoutant Le Journal du matin, sur ce qui s’appelait encore la Radio Suisse Romande; j’ai ressenti un véritable et rare frisson courir le long de mon échine dorsale en découvrant un titre enregistré par Camille: le “Que je t’aime” de Johnny, magnifiquement accompagné par un ensemble à cordes et dans une interprétation intimiste à mille lieues de la version originale, hurlante et suante… Magistral!

    Je découvre à l’instant l’enregistrement public; mais je préfère la version studio, dans lequel le jeu des instruments à cordes est beaucoup plus riche. Forcément, on peu mobiliser plus de musiciens (ou enregistrer plus de couches) en studio qu’en tournée!

    Mais merci pour cette piqûre de rappel, je vais me réécouter du Camille!

    J'aime

  5. Dom:
    Je me souviens, c’était à l’époque à laquelle je prenais mon petit déjeuner en écoutant Le Journal du matin, sur ce qui s’appelait encore la Radio Suisse Romande; j’ai ressenti un véritable et rare frisson courir le long de mon échine dorsale en découvrant un titre enregistré par Camille: le “Que je t’aime” de Johnny, magnifiquement accompagné par un ensemble à cordes et dans une interprétation intimiste à mille lieues de la version originale, hurlante et suante… Magistral!

    J’adore cette chanson reprise par elle.

    Pour le texte, c’est vrai qu’elle est difficile à suivre, mais ça fait partie de sa magie. Pour prendre ta douleur, je crois qu’elle parle de la maladie de quelqu’un de sa famille, je ne suis pas tout à fait sûr, mais ça doit être ça.

    J'aime

  6. Oui, des percussions, mais différentes de ce que l’on entend partout ailleurs.

    J'aime

  7. Que voulez-vous dire par là?

    J'aime

  8. Boulesteix

    François a dit :
    « Il peut roiller tout ce qui peut, nous y serons, même si nous devons nous noyer dans la boue, tant que les yeux, les oreilles et la bouchent sortent encore. »
    La bouche avec ent à la fin, ça fait drôle…
    Antidote est en grève ?
    Trêve de taquinerie, merci pour cet article, et pour tous les autres que je lis chaque jour, même si je ne commente pas.

    J'aime

  9. Il en faut de l’ouïe pour travailler tout ces sons et cette musique si particulière. J’ai découvert Camille dans feu l’émission One Shot Not (ARTE) dont il reste une trace ici: https://youtu.be/G6us9z3WEl8 En plus sympa l’artiste.
    Ça me fait replonger dans un morceau de Dominic Miller « Rush Hours », rien à voir avec Camille mais quel monument instrumental: https://youtu.be/0vpG0BsfSIU

    J'aime

  10. Corrigé, merci. Elle était particulièrement grosse…

    J'aime

  11. Bof

    J'aime

  12. Petit clin d’oeil.
    Puisque François envisage l’Écosse pour un prochain voyage, juste une petite image prise l’été dernier à Edimburgh.

    J'aime

  13. @ Boulesteix.
    Contrairement au Robert Correcteur, Antidote n’y voit rien à redire 🙂
    @ François.
    Voir messagerie privée …

    J'aime

  14. Superbe lien sur Arte, j’adore!

    Aimé par 1 personne

  15. Ah ben, comme quoi les goûts et les couleurs.😏

    J'aime

  16. Et si vous voulez l’écouter dans de meilleures conditions acoustiques qu’en open air, vous pourrez l’applaudir le 7 novembre prochain au Théâtre de Beaulieu à Lausanne.

    J'aime

  17. Excellent album (comme d’hab), bon c’est du Camille !!!! car OUI, y’en a qu’aime pas le son dépouillé !
    au fait, à propos originalité et de féminin et de pas si loin (une veine proche, mais plus rock) … si tu ne connais pas, je conseille d’écouter Claire Diterzi https://www.youtube.com/user/ClaireDiterzi

    J'aime

  18. […] je croche sur des albums exceptionnels… qui ne sont pas de la musique classique, par exemple Camille dont je vous ai parlé plus tôt. Bon, là, j’attendais son album depuis longtemps, mais parfois, je tombe sur des albums un peu […]

    J'aime

  19. […] Oooooooooooooh, ce soir, il y a Camille. […]

    J'aime

  20. […] mais tout de même, j’en écoute toujours, avec quelques découvertes ou confirmations, comme Camille, Juliette Armanet, Albin de La Simone ou encore Radio Elvis, dont je vais vous reparler […]

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s