À propos de l’iMac 27″ 2017

Daniel Pesch, lecteur et commentateur fidèle et assidu du Blog du Cuk, m’a proposé il y a quelques jours, de mettre à disposition de nos lecteurs son ressenti à propos de son nouvel iMac 27 pouces 2017.

C’est avec un grand plaisir que je lui cède la parole, tout en le remerciant chaleureusement pour le travail conséquent effectué.

À toi Daniel, chauffe!


Avertissement:

Cet article n’est pas un test! Juste une appréciation d’un utilisateur lambda qui a quelques exigences.

Un peu d’histoire:

J’avais acheté en mai 2011 un iMac 21″ dont voici les caractéristiques:

  • Identifiant du modèle: iMac12,1
  • Nom du processeur: Intel Core i5
  • Vitesse du processeur: 2,7 GHz
  • Nombre de processeurs: 1
  • Nombre total de cœurs: 4
  • Cache de niveau 2 (par cœur): 256 Ko
  • Cache de niveau 3: 6 Mo
  • Mémoire: 8 Go + 8 Go DDR3 1333MHz
  • Carte vidéo: AMD Radeon HD 6770M
  • Disque dur interne: 2To Hitachi

En principe, je change de machine tous les 4 ans. Mais les iMac présentés en 2015 n’avaient plus grand-chose pour me plaire, tout fermés qu’ils étaient, y compris la RAM, soudée. J’ai donc passé mon tour et je me suis motivé pour ouvrir l’iMac et aller y ajouter un SSD de 256 Go que j’ai collé derrière le disque optique. L’opération, assez sensible quand même, a duré deux bonnes heures et cela s’est bien passé.

 J’ai alors opté pour le formatage en Fusion Drive. Le redémarrage a été une expérience unique pour moi, en effet, comme vous l’imaginez, le trac était bel et bien là, mais il n’a pas duré, car la barre de progression fut à peine visible et au d’à peine 40 secondes le bureau était là. C’est là que je me suis rendu compte à quel point l’iMac était lent auparavant, il prenait 2 à 3 minutes pour être prêt!

La gamme 2017 est arrivée fin mai et je suis allé à l’Apple Store de Montpellier pour y jeter un œil. Très vite je me suis intéressé de plus près au 27″, son magnifique écran et sa trappe d’accès à la RAM. Rentré chez moi, j’ai commencé à m’informer à son sujet. Je me suis rendu compte que l’accès aux composants était au moins aussi facile que sur le 21″ mi 2011 et que, si cela s’avérait intéressant, je pourrais l’ouvrir (oui, oui, décoller la vitre et l’écran tout en même temps!) une fois la garantie terminée pour changer le disque dur ou la carte graphique. Une fois la vitre et l’écran décollés, on a un accès direct et assez simple à tous les composants.

Voir ce tutoriel iFixit.

J’ai donc mis en vente le 21″ (Bon Coin). Après 3 jours et quelques touches d’acheteurs bidons, j’ai eu contact avec quelqu’un de sérieux et nous avons fait affaire. Après 6 ans de bons et loyaux services, mon iMac 21″ mi-2011 est parti vivre sa vie un peu plus au nord.

image 2.jpg
Mon iMac 21″ avant son départ chez son nouveau propriétaire)
image 3.jpg
Le même de dos

J’avais, évidemment, pris soin de faire une sauvegarde Time Machine avant de remettre la bécane dans son état initial.

Dès mon retour de livraison, je me suis connecté à l’Apple Store grâce au Macbook Pro de ma compagne (sur lequel j’ai une session bien à moi) et j’ai commandé le prochain iMac. J’avais déjà enquêté pas mal et remarqué une chose curieuse:

Sur l’Apple Store les iMac 27″ sont présentés sous 3 formes:

  1. Écran Retina 5K – Processeur à 3,4 GHz – 1 To de stockage – Radeon Pro 570 avec 4 Go de mémoire vidéo – 2’099 euros
  2. Écran Retina 5K – Processeur à 3,5 GHz – 1 To de stockage – Radeon Pro 575 avec 4 Go de mémoire vidéo – 2’299 euros
  3. Écran Retina 5K – Processeur à 3,8 GHz – 2 To de stockage – Radeon Pro 580 avec 8 Go de mémoire vidéo – 2’599 euros
Image 4.jpg
Copie d’écran du site Apple France

On peut ensuite customiser divers éléments. J’ai donc comparé les 2 plus puissants modèles et je les ai boostés au maximum:

  1. Processeur Intel Core i7 quadricœur de 7e génération à 4,2 GHz (Turbo Boost jusqu’à 4,5 GHz)
  2. Fusion Drive de 3 To
  3. Magic Keyboard avec pavé numérique – Français
  4. Je n’ai pas changé la quantité de RAM, chose que j’ai faite moi-même plus tard à meilleur prix.

Eh bien! curieusement, ces deux configurations finissent au même prix: 2’989 euros. Mais, ça, c’est la situation actuelle! Lorsque j’ai passé commande, la version 2 (Radeon Pro 575) avec les équipements ci-dessus était à 3’049 euros et sa grande sœur était à 2’989 euros (j’aurais dû faire une capture d’écran)! Apple s’est sans doute rendu compte de cette bizarrerie et a baissé le prix du processeur i7 de 60 euros sur le modèle 2 (cela montre aussi que la politique tarifaire d’Apple est un peu erratique et fantaisiste. Le prix de la RAM est tout simplement de la folie!).

Cependant, vous l’aurez constaté comme moi, la carte graphique n’est pas la même (et comme Lightroom se sert de la mémoire de cette carte lors des traitements d’image), pour un prix moins élevé à l’époque (et identique, aujourd’hui) je n’ai pas hésité.

Le mercredi 14 juin, j’ai commandé le modèle 3 en version full options (sauf la RAM, 2 x 8Go, que j’ai commandé dans la foulée chez Crucial). Voici sa configuration à la commande:

  • Intel Core i7 quadricœur à 4,2 GHz, Turbo Boost jusqu’à 4,5 GHz
  • 8 Go de mémoire DDR4 à 2 400 MHz (passée à 24 Go avec les barrettes Crucial)
  • Fusion Drive de 3 To
  • Radeon Pro 580 avec 8 Go de mémoire vidéo
  • Magic Mouse 2
  • Magic Keyboard avec pavé numérique – Français
  • Kit d’accessoires.

Le colis est parti de Cork le vendredi 16 juin, il a fait escale à Cologne, Marseille et j’ai été en prendre livraison chez TNT à Montpellier le lundi 19/06 (il se trouve que j’étais à proximité de TNT ce jour)-là). Dès mon retour, le déballage a commencé, en voici quelques images:

image 5.jpg
L’arrivée du Précieux!

 

2017-08-14_13-54-18.png
Le bon de livraison

 

2017-08-14_13-56-50.png
L’étiquetage du transporteur

 

 

image 8.jpg
Apparition du deuxième carton
image 9.jpg
Le deuxième carton – A noter la petite flèche orange que j’ai ajoutée

Un aspect d’Apple que j’aime bien: l’emballage!

C’est comme une apparition… Bon, je suis un peu lyrique là, mais bon! c’est mon nouveau jouet qui se dévoile!

image 10.jpg

C’est pas beau, çà?

image 11.jpg

Oui, l’iMac est suspendu dans le polystyrène)

Le clavier est bien coincé dans le haut de l’emballage. Outre le clavier, cette boîte contient aussi la Magic Mouse 2 et le câble permettant de les recharger.)

Dégagement des derniers blocs de polystyrène et récupération du câble d’alimentation:

L’iMac se dévoile enfin:

image 12.jpg

image 13.jpg

image 14.jpg

Une heure plus tard, l’assistant migration commençait à récupérer la sauvegarde Time Machine et 2 heures plus tard, l’iMac redémarrait (une fusée!!!) avec toutes mes affaires aux mêmes endroits:

Le démarrage du Mac se fait en environ 20 sec)

Entre temps, il m’avait fallu penser à la connectique, car on passe

de ceci:

image 15.jpg

à cela:

Image 16.jpg

De mes 5 disques durs externes, un seul (1 Silver Drive de 4 To) avait une connexion en USB 3. Il me fallait faire les investissements suivants:

  • 2 boîtiers Silver Drive USB 3 pour y installer les disques durs Western Digital de 2 To qui étaient dans des boîtiers WD MyBook connectés en FireWire 800, pour obtenir le résultat suivant:
Image 17.jpg
Les 3 Super Drive superposés et ventilés grâce à quelques cales de bois (conseil de MacWay)
  • 1 hub Thunderbolt 3 avec une sortie HDMI, une sortie USB 3 et une sortie Thunderbolt 3
  • 1 hub multiprise USB 3 pour la connexion des accessoires (iPhones, appareils divers)

Les barrettes mémoires, les boîtiers Silver Drive et les hubs sont arrivés le lundi 19/06. Ce lundi soir-là, tout était opérationnel, sans la moindre perte de données.

Les données des deux plus petits disques durs (500 – USB 1et 250 Mo – USB 1 et FireWire 400) avaient été transférées sur le 4 To grâce au 21″, juste avant sa vente. Le 500 Go finira sa vie à sauvegarder le Macbook Pro de ma compagne et le 250 Go n’a pas encore reçu de nouvelle affectation (peut-être que je vais y stocker tous les fichiers AIFF de mes CD avant de m’en débarrasser?).

Moi, qui étais si réticent face aux nouveaux Macs au point d’envisager le montage d’un Hackintosh, je suis ravi de mon achat. Le démarrage de l’iMac prend quelques secondes, malgré la bonne vingtaine d’applications qui s’ouvrent au passage, à son ouverture, Google Chrome rouvre tous les onglets qui étaient ouverts à sa fermeture quasi instantanément, DxO renvoie à Lightroom une image lourdement retraitée en une vingtaine de secondes (1’30 » à 2′ avant avec l’iMac 21,5 avec SSD; 3 à 4′ avec le 21,5″ sans SSD!). Toutes les applications réagissent beaucoup plus rapidement qu’auparavant, mais s’est beaucoup plus démonstratif avec les traitements photo ou les montages vidéo.

Je ne suis pas un spécialiste des benchmarks, mais ils sont en l’occurrence inutiles, le changement saute aux yeux, la fluidité, la rapidité sont au rendez-vous. Quant à l’écran, ce Retina 5K fait merveille: passer une image en plein écran avec la touche F dans Lightroom (😉) est un vrai plaisir. Apple a fini par entendre ceux qui le réclamaient depuis longtemps et le clavier étendu sans fil est un réel progrès; j’espérais qu’il y aurait peut-être une version de ce clavier équipé d’une TouchBar, mais il n’en est rien. Dommage, ce sera pour le prochain coup… Personnellement, je découvre aussi les joies de la souris et du clavier rechargeable en USB: fini le rechargement ou le remplacement des piles, chouette! Depuis leur livraison (16/06), la souris a été rechargée une fois et le clavier ne l’a pas encore été (il lui reste actuellement 46 % de charge!).

La conclusion est une citation de Tex Avery:

 

Daniel Pesch


Encore merci Daniel pour ton travail.

Je te laisse t’occuper des réponses aux commentaires de ton article si tu veux bien.

22 Comments

  1. Hello et merci de tout ce travail. C’est chouette de retrouver cette excitation du déballage.

    J’ai cependant beaucoup lu sur MacG entre autre des soucis entre le 5K et LR.

    Manifestement tu n’en as aucun !

    J’avais une histoire similaire à la tienne sauf qu’au lieu d’un iMac c’est Mac mini que j’ai avec fusion drive.

    Et que les nombreux soucis m’interrogent sur là passage au 5K. J’ai d’ailleurs envisagé le passage à l’iPad Pro.

    Bref je suis rassuré. Mon portefeuille beaucoup moins 🙂

    J'aime

  2. Daniel Pesch

    Ben, non, pas de souci avec Lightroom, au contraire, super réactif. Je pense que les 24 Go de RAM plus les 8 Go de la carte graphique, y sont pour beaucoup.
    l’iPad Pro est un bel outil, mais est-il comparable avec un 27″ ?
    Alors, oui, c’est cher ! Mais quand je vois que j’ai revendu l’iMac précédent quasiment la moitié de son prix d’achat après 6 ans d’utilisation intensive, je trouve que cela relativise cet aspect du problème.

    J'aime

  3. Au secours, ils ont cloné F.C. 😁
    Il manque simplement le « juste » ponctuateur des réseaux sociaux et la similitude est parfaite 🤡.

    Petite question, LR utilise vraiment la carte graphique car j’ai cru lire que les produits Adobe étaient encore à la traîne de ce côté ?

    Petite remarque, l’adresse de livraison (si c’est bien ce que je pense) diffusée en clair sur le net n’est peut être pas la meilleure façon d’être tranquille chez soi.

    J'aime

  4. J’ai lu la même chose concernant la carte graphique avec Adobe

    J'aime

  5. Arsène Lupin

    Très bel iMac, j’ai l’adresse, quand pars-tu en vacances ?

    J'aime

  6. Daniel Pesch

    Les préférences Lightroom indiquent que la carte graphique est prise en charge. Adobe liste les cartes qui ne sont pas prises en charge et l

    J'aime

  7. Daniel Pesch

    Les préférences de Lightroom indiquent que la carte est prise en charge. Adobe signale les cartes qui ne le sont pas et la Radeon Pro 580 8192 Mo n’est pas mentionnée. Si je décoche son utilisation, le traitement est un peu plus long. J’en conclu qu’elle est prise en charge…

    J'aime

  8. Daniel Pesch

    Je ne pars pas en vacances et quand bien même, il ne « siège » p

    J'aime

  9. Daniel Pesch

    … Il ne « siège » pas à cette adresse…

    Aimé par 1 personne

  10. daniel à écrit (les gras sont de moi):

    ´ »Cet article n’est pas un test! Juste une appréciation d’un utilisateur lambda qui a quelques exigences. »

    En lisant ça, je me suis dit « Ah tiens, un mec comme moi! »

    Mais quand j’ai lu:

    « je me suis motivé pour ouvrir l’iMac et aller y ajouter un SSD de 256 Go que j’ai collé derrière le disque optique. »

    Et encore:

    « Moi, qui étais si réticent face aux nouveaux Macs au point d’envisager le montage d’un Hackintosh…« ,

    …et bien je ne suis dit qu’on n’avait pas tout à fait la même conception du niveau lambda!

    J'aime

  11. Daniel Pesch

    Dom’-), je t’assure que ce n’est pas très compliqué d’aller coller un SSD dans un iMac 2011. On en fait tout un monde, mais si tu suis méticuleusement le tutoriel d’iFixit, si tu as le petit outillage qui va bien et si tu n’as pas deux mains gauches, c’est tout-à-fait faisable pour un utilisateur comme toi et moi. Je ne suis pas du tout un expert.
    Concernant le Hackintosh, c’est autre chose et comme tu as pu le constater, j’ai esquivé l’obstacle. Non pas à cause du montage de la machine, qui n’est somme toute qu’un PC, mais à cause de l’installation de MacOS, de la maintenance et des problèmes que posent encore les mises à jour système. Les méthodes se simplifient de jour en jour, mais cela reste complexe. Maintenant que j’ai acquis ce nouvel iMac, j’ai quelques années devant moi pour voir venir…

    J'aime

  12. J’ai flouté les adresses sur les images.
    C’est mieux en effet.😉

    J'aime

  13. Daniel Pesch

    D’accord, merci.😏

    J'aime

  14. Bizarre mon commentaire n’apparaît pas.

    Peut-être à cause de l’url.

    Je disais donc qu’il y a un sujet ouvert entre photographe utilisant lightroom et un 5K à cette adresse

    forumspointmacg.co/threads/imac-27-5k-et-lightroom.1291083/

    J'aime

  15. Daniel Pesch

    Guymauve, j’ai lu cette discussion, on y parle d’un :

    IMAC 27″ 5K – 3,3Ghz Intel Core I5 – 32 Go de Raw – Radeon R9 M395 2go – 2to Fusion Drive, c’est la génération précédente (C’est normal, à la date du premier message, l’iMac 2017 n’était pas encore sorti). Peut-être que cette configuration n’était pas à la hauteur.

    Cependant, la machine depuis laquelle je réponds est un :
    IMAC 273 5K – 4,2 Gaz Intel Core I7 – 24 Mo de RAM – Radeon Pro 580 8 Go – 3 To Fusion Drive.

    Je n’ai aucun des problèmes énoncés dans cette discussion. Je ne manipule certes pas des images de plus de 100 Mo, mais celles issues d’un Canon 5DSR et qui pèsent 50 Mo s’affichent sans le moindre problème.

    Du reste, à la fin de la deuxième page de cette discussion un intervenant (Pilou02a) dit :
    « J’ai installé lightroom ( 6.10 ) hier soir.
    Imac i5 3.8 5k 24 Gigas 580 .

    J’avoue : je m’attendais au pire vu ce que je lis ici ou ailleurs , ou vu les vidéos catastrophiques que je visionnais sur youtube ( saccades , lenteurs, imac complètement dépassé etc . )

    Le logiciel est très fluide , aucune saccade ou ralentissement . Certes Pour la 1ère fois j’ai vu apparaître un 60 degrés généralisé ( CPU + GPU ) mais le développement d’une ou plusieurs photos ne m’a posé absolument aucun problème. »

    Tu l’as certainement lu, puisque tu interviens aussi sur ce forum.

    Alors, il y a actuellement une doxa à propos de Apple. Elle n’est pas forcément toujours non-fondée, il y a des critiques qui sont justifiées. Mais tout n’est pas noir…

    En tout cas, ici, cette bécane me satisfait complètement et crois-moi, si cela n’avait pas été le cas, je serais venu ici pour le dire. J’ai été très critique à propos d’Apple il y a quelques mois sur Cuk.ch. Cet iMac fait le job, et bien mieux et beaucoup plus rapidement que son prédécesseur dans cette maison. Pas de regrets à cette heure.

    Ps : j’ai aussi eu un problème avec ce message qui n’est pas parti lorsque j’ai cliqué sur « LAISSER UN COMMENTAIRE ». Je tente donc à nouveau…

    Aimé par 1 personne

  16. Je te remercie pour ton commentaire. C’est beaucoup plus clair pour moi.

    Et ça me rassure. Apple peut encore faire des ordinateurs de bureau !

    Quand je pense qu’il y a quelques mois de ça j’ai bidouillé mon mac mini pour lui mettre un SSD et le FD, j’aurais peut-être dû/pû attendre.

    J'aime

  17. Daniel Pesch

    Ne regrette rien, grâce à ce SSD tu va pouvoir le revendre un peu plus cher…

    J'aime

  18. Daniel Pesch a écrit:

    « En tout cas, ici, cette bécane me satisfait complètement et crois-moi, si cela n’avait pas été le cas, je serais venu ici pour le dire. J’ai été très critique à propos d’Apple il y a quelques mois sur Cuk.ch. Cet iMac fait le job, et bien mieux et beaucoup plus rapidement que son prédécesseur dans cette maison. Pas de regrets à cette heure. »

    C’est un peu ce qui m’a tué à la fin de l’année passée.

    Beaucoup de gens critiquaient le nouveau MacBook Pro sans l’avoir vu.

    Moi je l’avais, et je le trouvais magnifique.

    Mais que faire contre la doxa?

    J'aime

  19. Certains commentaires sont en effet restés bloqués par l’anti-spam.
    Mais comme vous avez trouvé une solution pour qu’ils paraissent malgré tout, tout va bien!

    J'aime

  20. Daniel, j’ai eu l’occasion de lorgner sur ton nouvel iMac, mais j’avoue que je n’aurai pas fait le même choix de disque (j’ai commandé le même avec un SSD 256 GB). Le FusionDrive c’était la belle occasion pour Apple de réunifier avec beaucoup d’intelligence les SSD (très cher) et les HD (au rabais) en profitant de tous leurs avantages.

    Entre temps, le nouveau système de fichier APFS sera installé sur les disques « Flash » (SSD) par la migration 10.2.x > 10.3.x et vraisemblablement aussi sur les Fusion-Drive. D’après une brève recherche fusion+drive+apfs les Macs deviennent lent, ce qui s’explique par le fait qu’AFPS ai été conçu et optimisé pour les disques Flash. Alors quoi ? Ton FusionDrive est constitué d’un SSD 128 GB et d’un disque HD de 3 To si je ne me trompe pas: J’opterai pour le défusionnage des disques, l’installation de 10.3.x sur le SSD et le formatage en HFS+ du 3 To pour tes fichiers/photos. Ou bien tu le remplaces rapidement 😉

    J'aime

  21. Daniel Pesch

    Apfel,
    Merci de ton intérêt pour mon iMac et moi. J’ai, moi aussi, lu divers forums qui traitent du problème que tu décris. Tout d’abord, ces problèmes de lenteur se remarquent par rapport à des versions beta. Lorsque la version finalisée de 10.13 High Sierra sera mise à disposition des utilisateurs, je ne me jetterai pas dessus comme j’en ai l’habitude (je fais normalement les mises à jour majeures une semaine après leur mise à disposition par Apple). Je vais attendre quelques semaines avant de faire la mise à jour et scruter les sites et forums Mac afin de vérifier son bon fonctionnement. Il semble cependant que l’on pourra faire cette mise à jour en décochant une case nommée « Upgrade Macintosh HD to APFS » ce qui permettrait de garder l’ancien format HFS+ (quitte à en changer plus tard grâce à l’utilitaire de disque) :

    Je retiens néanmoins ton idée de « défusionage » éventuel du HD et d’installer le système et les applications sur le SSD qui pourrait s’avérer intéressante.

    Merci encore pour ton avis et bonjour à toute la famille…

    J'aime

  22. C’est rigolo : j’ai exactement le même iMac 2011 et j’ai fait exactement la même opération d’installation du SSD (grâce en effet au tutoriel iFixit, bien fait mais il faut quand même bien se concentrer et serrer les fesses au redémarrage…).
    Ma différence : pas encore décidé à changer mon iMac. J’espérais la TouchBar. Peut-être dans la version 2018 ?

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s