Une rentrée de plus, et pourtant…

Je crois que je ne vous ai jamais parlé de rentrée scolaire, au fil de toutes ces années sur Cuk ou sur Le Blog du Cuk.

Il faudrait que je demande à mon encyclopédie vivante, Laurent Vera, mais je crois ne pas me tromper.

Et pourtant, ces rentrées d’été, qu’est-ce qu’elles ont de l’importance dans nos vies de professionnels de l’école!

Pour moi, c’est la… 37e.

J’en ai fait 21 en tant qu’enseignant, 11 en tant qu’enseignant et doyen, puis 5 (avec celle de ce jour) en tant que doyen seulement.

D’abord, vous dire que dans les cantons romands (et je crois dans toute la Suisse ou presque), la rentrée d’été signifie changement d’année, donc pour les élèves, changements de copains, et pour les maîtres, une année sur deux dans les petites classes (en général), changement d’élèves.

Donc, la grande rentrée, c’est ce lundi dans le canton de Vaud.

Et comme toujours, les jours qui précèdent sont intéressants à vivre.

En tant que doyen (sur le canton de Vaud, un doyen est un membre du conseil de direction à qui l’on attribue des tâches diverses, en ce qui me concerne, c’est de gérer les classes 1 à 6 de la scolarité obligatoire de notre établissement scolaire doté de 1’300 élèves de 1re à 11e années), je suis dans les collèges au moins une semaine après le début des vacances, et au moins une semaine avant le début de l’école.

Et c’est cette dernière semaine qui est assez bizarre puisque l’école est toujours vide, mais pas de ses maîtres qui réapparaissent peu à peu, certains squattant leur classe 12 heures par jour pour être sûrs d’être tout bien prêts au moment où les élèves entrent en classe.

Et ils ont bien raison, parce qu’il vaut mieux ne pas se planter le lundi matin, devant les enfants, histoire de ne pas perdre sa crédibilité immédiatement, les premières minutes étant tellement importantes pour toute la suite des années que nous allons passer avec eux.

Bien sûr, tout le monde se parle, évoque ses souvenirs de vacances plus ou moins réussies, mais derrière les sourires, on sent la tension naître peu à peu, le trac peut-être.

Pour nous, du côté de l’administration, les dés sont jetés.

Nous avons fait, comme chaque fois, le maximum pour que tout se passe bien, ce qui est d’ailleurs le cas à chaque fois depuis toutes ces années.

Je n’ai pas souvenir de plantages, même minimes.

Les maîtres sont là, je crois que nous ne nous sommes jamais trouvés avec des élèves inconnus que nous n’avions pas mis dans une classe, ce qui serait gênant, vous en conviendrez.

Parfois il en manque, et c’est le ballet des téléphones pour savoir où ils se trouvent, la plupart des retardataires étant bloqués encore dans des aéroports ou à certains postes-frontière…

La nuit de dimanche à lundi est toujours un peu angoissante pour les élèves, mais aussi pour les maîtres. Je me souviens de ma prof de latin, une femme en tous points remarquable, incroyablement respectée par tous ses élèves, qui nous disait que chaque dimanche soir de rentrée, elle rêvait qu’elle se faisait voler son sac par ses élèves, et qu’elle se sentait totalement dépassée par la situation.

L’effervescence de ce lundi matin à 8 heures, quand les parents se retrouvent avec leurs petits dans la cour et qu’ils montent dans les bâtiments pour les accompagner, les pleurs de certains desdits petits quand les parents s’en vont et que les portes se referment sur eux, c’est tout de même quelque chose de spécial.

C’est aussi une journée où normalement, on ne se fait pas encore insulter par certains (grands) élèves, il faut profiter de la chose

Et puis, pour moi, cette rentrée est tout de même spéciale puisque c’est la première fois que je la ferai sans mon ami Caplan qui commence sa retraite bien méritée, et qui n’a pas perdu de temps pour être sûr de ne pas s’ennuyer.

Il a en effet mis sur pied un nouveau site dont je vous ai parlé déjà ici, il s’agit de Lovely Records. Je ne peux que vous le conseiller si vous aimez l’histoire du rock.

Alors bon, c’est bien, je suis content pour lui, mais un peu triste tout de même…

Allez, bonne reprise à vous aussi et à vos enfants.

 

12 Comments

  1. Allez, François, tu t’en remettras, de cette rentrée sans moi! De mon côté, j’ai loupé la conférence de rentrée et je n’ai pas pu gueuler contre le système. Ça me manque déjà! 😁
    Je passerai tout bientôt dans ton bureau pour voir si tout fonctionne bien!
    Et pour Lovely Records, merci pour la pub! Attention, ce n’est pas un blog consacré uniquement au rock, mais à beaucoup de styles de musiques, pourvu que ce soient des 45 tours de mon jukebox ou des 78 tours de ma collection.
    Bon, je te laisse. Il est tard. Il faut que je finisse de préparer ma valise! 😁 😁

    J'aime

  2. Jean-Pierre

    En tant qu’enseignant (maintenant retraité), presque sans responsabilité administrative, la rentrée était pour moi une période de bonheur: tout semblait possible, on partait, la tête pleine de projets, vers de nouvelles aventures, le temps semblait infini. Bon, au fur et à mesure que l’année scolaire avançait, on pouvait mesurer l’écart entre les projets et les réalisations.

    J'aime

  3. ChrisdeLorraine

    Pour nous la rentrée scolaire n’est que dans 2 semaines mais voilà, comme chaque année, je me remets dans le rythme dès cette semaine surtout administrativement puisque directrice d’école.
    Bonne rentrée à toi et amuse toi bien.

    J'aime

  4. Eh bien, comme d’habitude, tout s’est bien passé!
    Ouf.
    Bon courage ChrisdeLorraine pour dans deux semaines!
    Jean-Pierre, je suis sûr qu’à la retraite, tu te fais plein de projets qui eux vont se réaliser, non?
    Caplan, c’est vrai que le dernier article par de la rumba, mais admets que tes 45 et 78 T sont surtout basés sur le Rock, ou je me trompe?

    J'aime

  5. Pour moi aussi ce sera bientôt la rentrée : il va falloir que j’aille chercher mes petites filles à la fin de l’école 😉

    J'aime

  6. Et vouala, encore un inactif de plus à financer avec les actifs restants! :-p
    Bon, j’attends impatiemment du ska sur Lovely Records…
    Alors cette rentrée François, tout de bon?

    J'aime

  7. Jean-Pierre

    Oui, François, j’ai beaucoup (trop) de projets et d’activités.
    La grande différence est que je n’ai plus de structure temporelle (faire cours de telle à telle heure). Le fait d’avoir des échéances est à la fois une contrainte et une richesse.
    À la retraite, la notion de temps est différente. Je peux faire ceci aujourd’hui ou demain ou après-demain, cela a peu d’incidence puisqu’on n’est plus synchronisé sur les activités de la société active.
    Je me demande parfois si la retraite est une bonne invention. Payer des gens qui sont inactifs, est-ce bien raisonnable ?
    Vaste question !

    J'aime

  8. Daniel Pesch

    À mon sens, être actif ou inactif n’a rien à voir avec l’exercice d’un travail plus ou moins rémunéré. Jean-Pierre, ce qui semble te turlupiner, c’est le fait d’être payé à faire ce qu’il nous plait de faire, mais cela peut aller de « rien » à une « activité débordante ». Après 44 ans d’activités professionnelles intenses, je profite bien de ma retraite depuis 7 ans. Mes journées sont bien remplies, mais je n’ai plus de contraintes (même que je fais tout pour ne pas m’en créer !) et je ne m’ennuie jamais. À cause de mon boulot, je n’ai jamais pu participer à un(e ?) Cukday. Le 1er octobre prochain, je serai à Lausanne à digresser avec des Cukiens « En Vrai » grâce à « la retraite », pour laquelle nos prédécesseurs ont combattu, notamment lors du Front Populaire ; merci à eux !
    Dans la mesure où nous pouvons continuer à la financer (et cela doit rester possible), la retraite, c’est nécessaire. N’oublions pas non plus que les retraités font aussi tourner l’économie et dépensant leur argent pour eux-mêmes et pour leurs enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants.
    Je ne suis pas extrêmement bien renseigné, mais les Suisses vont, semble-t-il, voter « oui » à une baisse du montant des pensions de retraites. Cela me parait être une ineptie…

    J'aime

  9. Et nouvelle Cheffe aussi pour cette rentrée, non?

    J'aime

  10. Oui drazam, tout bien, mais je dois dire qu’une rentrée à la « Caplan » m’irait aussi!😉

    Jean-Pierre, vous n’allez pas culpabiliser tout de même, ou bien?😃
    Prenez exemple sur Daniel, qui voit ça comme un acquis bien mérité.

    nnibook: eh oui, et le progrès me semble a priori important! 🙏

    J'aime

  11. Ça va être ma vingtième.
    De rentrée, et je suis assez fier de mon opiniâtreté, car cette année, pour la première fois, tous les nouveaux élèves vont pouvoir faire une visite approfondie de l’établissement (14000 m2), et de ses principaux ateliers, passant de 30 minutes à une heure en compagnie de leurs responsables pour s’en faire expliquer le fonctionnement, avoir une idée des outils à leur disposition et les modalités d’accès. Depuis quelques années, j’avais réussi à faire organiser ça pour les élèves de première année, et ça s’est avéré être une très bonne chose : plus de fluidité, moins de malentendus, et aussi moins de timidité des nouveaux qui peuvent bien plus rapidement s’intégrer, connaissant les ressources en personnel et en matériel, ils peuvent démarrer leurs projets sans errer pendant des heures pour savoir où est quoi et kifékoi.
    Cette année, après une tentative ratée l’an passé, les nouveaux de deuxième et de quatrième année vont aussi faire la visite, je crois que ça va leur apporter beaucoup et surtout faire gagner un temps fou à tout le monde !
    Ça a pris très longtemps à organiser, car, bien que convaincu de l’intérêt de la chose, le chef du service concerné n’osait pas infliger cette surcharge de travail à la personne s’occupant de ces choses, quand j’ai remis l’affaire sur le tapis, il m’a autorisé à aller lui en parler, avec son aval, de sorte que je sois en quelque sorte le bourreau responsable de l’accroissement des tâches, alors que je n’ai pas le moindre lien de subornation ou autre, n’étant qu’un des nombreux responsables d’ateliers impliqué dans l’affaire.
    Pour ce qui est de finir directeur, faudra pas compter sur moi : je préfère être hyper compétent à mon poste que de dépasser le fameux seuil d’incompétence qui se trouve malheureusement vite atteint ici ou là.
    Encore tout juste un mois, pour ma rentrée.
    ;0P

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s