Tal, la belle surprise

Si vous avez lu Le Blog Du Cuk ces derniers temps, vous savez que j’ai fait pas mal de festivals cet été, et que je me suis beaucoup plaint du son produit par les sonorisateurs des artistes.

Je mets le concert de Montreux avec Julie Armanet et Albin de la Simone à part, puisque j’ai vécu à ce moment l’équivalent de la qualité d’un bon concert classique, dans une salle magnifique. Vous pouvez lire ici le compte rendu de ce moment magnifique. Et puis aussi celui de Camille qui était, malgré la pluie, parfaitement réussi.

Mais dès qu’il s’agit de plein air, ça a souvent été pour le moins mauvais, souvent à cause des artistes eux-mêmes d’ailleurs.

En attendant vendredi 1er septembre le concert de Janine Jensen au Festival de Sion, il me restait un festival à faire: le Venoge Festival.

Un petit festival devenu presque grand, puisque 25’000 personnes s’y sont rendues en 5 jours, du 16 au 20 août 2017.

C’est le révolver sur la tempe que j’ai pris deux billets pour ce dimanche, pour ma fille qui tenait absolument à aller voir et écouter Tal, une chanteuse franco-israélienne de 27 ans, bien connue des adolescentes et de leurs jeunes mamans.

Il faut vous dire qu’en voiture, je me suis farci ses différents albums à je ne sais combien de reprises, parce que je suis bon comme le bon pain, et que j’accepte de souffrir pour le bien de mes enfants.

Quand j’écris que j’avais le révolver sur la tempe, j’exagère, parce que ça me faisait super plaisir d’aller voir un concert avec elle, et que je voyais bien qu’elle était aux anges, qu’elle en parlait depuis des semaines, de ce concert.

Je me suis donc retrouvé à 1 mètre de la barrière, à attendre une heure et demie sous un soleil de plomb que le concert commence, me rendant gentiment compte que je devais bien être le plus vieux de tout le public, essentiellement féminin, mais pas que.

Et puis, Tal est arrivée.

IMG_4419.jpg

Vous dire qu’elle est belle, c’est un euphémisme, mais ce n’est pas pour cela que nous étions venus la voir l’écouter.

Purée, en parlant d’écoute, mais que le son était bon!

Nous avons enlevé nos bouchons d’oreilles, et c’était encore meilleur, sans que nous soyons le moins du monde agressés par un volume écrasant toute sensibilité.

Tout y était, et c’est tant mieux voyez-vous, parce que ses musiciens sont de vraies bêtes.

Tiens, écoutez-moi ce bassiste, en solo de présentation:

Ça aurait été dommage tout de même de nous passer de ses lignes tant rythmiques que mélodiques dans les chansons non?

Tal est très différente sur scène que dans ses disques dans lesquels elle est un peu aseptisée par une sorte de formatage qui m’agace passablement lors des trajets en voiture (oui, avec ma fille il faut suivre s’il vous plaît, je n’écoute pas ça tout seul, qu’on se le dise).

La musique prend des couleurs funk, elle s’africanise aussi, passe par la Jamaïque dans certains morceaux reggae.

Ça balance, ça tourne, c’est vivant, et c’est assez… beau, oui, je dois bien l’avouer.

Tal laisse de la place à ses musiciens, à ses choristes, on dirait même parfois qu’elle se gêne un peu d’être en avant-scène par rapport à eux.

IMG_4460.jpg

Il y a du plaisir, de l’affection dans cette équipe, ça se voit et ça s’entend.

IMG_4423.jpg

Tal peut chanter, seule, devant sa guitare, ou derrière son piano (électrique).

IMG_4464.jpg

Cette chanson en Hébreux est touchante, et il faut oser la faire en plein festival en plein air. Exactement le contraire de ce que je reproche aux autres artistes que j’ai vus dans les festivals ne pas laisser de place à l’émotion.

Et puis, Tal a une belle voix, chante juste (AutoTunes n’est pour rien là dedans, j’en suis persuadé), et peut nous offrir des musiques bien différentes de ce qu’elle nous propose sur ses albums.

Voyez plutôt

Bon, je me giflerai d’avoir raté le solo (pourtant long) du guitariste, mais en plein soleil (mais alors vraiment en plein soleil), il est difficile de voir ce que l’on vise avec l’iPhone. Vous verrez que vocalement, le groupe fait de belles choses si vous laissez aller un peu la vidéo.

Bref…

Cette femme a du talent, c’est clair.

Je crois même que si j’avais su ce que j’allai voir et écouter, j’aurais pris un billet sans même que ma fille me pousse à le faire.

Et vous, ça vous est déjà arrivé de n’attendre pas grand-chose d’un événement, et d’être surpris en bien après coup, comme on dit chez nous?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

13 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Microbd
Microbd
il y a 5 années

J’ai fait une recherche Google sur le mot “sonorisateurs”…

chablues
chablues
il y a 5 années

¿ qué tal ? ?
Moi le Venoge Festival je boycotte… Mais, tu as eu bien de la chance d’être surpris en bien par ce concert !

informacyde (@informacyde)
il y a 5 années

Merci pour ce billet, j’apprends grâce à toi qu’elle est franco-italienne, et j’ai adoré sa chanson en hébreux !
Je redécouvre cette chanteuse alors merci 🙂

Dom'-)
il y a 5 années

Tal, je ne connaissais pas. Mais j’ai commencé par penser à Tal Ben Ari, dite “Tula”, du mouvement Playing for change. Mais je me doutais bien que ça n’était pas la même personne.

J’ai donc découvert ton article, et je dois dire que la vidéo de la chanson Stimela m’a flashé. Et j’ai compris pourquoi tu as eu autant de plaisir à ce concert. Par cusiosité je suis allé voir le clip dont elle parle dans sa présentation, et je n’ai pas aimé. Mais pas du tout. Tu parles de formatage, c’est exactement ça. Ce clip est l’archétype de ce que je j’aime pas. Certes, les images sont belles, les danseurs sont beaux et musclés, la lumière est belle, tout ça, mais alors le montage m’insuporte. Pourquoi autant de coupes, pourquoi ces ralentis, qui font que finalement le lien entre la musique et les mouvements me semble complètement articiciel voire inexistant… Mais bon.

Alors que sur scène, il y a une continuité, une ambiance, un dépouillement visuel qui évite la distraction et permet l’intériosisation de la musique… J’adore. Merci pour ce beau moment!

chablues
chablues
il y a 5 années

Oui c’est pile-poil mon coin (j’y ai habité 19 ans), j’ai bossé avec passion pour ce festival durant env. 3 ans (programmation + la comm/pub, etc..) à l’époque ou c’était un festival de campagne, et mon vœu (et celui de bien d’autre) était qu’il aurait dû le rester (du genre de celui de Bofflens)… car pourquoi vouloir grossir à tout prix ? il y en a déjà assez et même trop de ces “gros festival” pas sympas.
De plus, programmer des veilles gloires dépassées : Blues Brother, Montagné, Imagination, Abba Like, et bien d’autres, c’est la croisière s’amuse ? c’est trop facile de ne pas prendre risque, puisqu’on s’assure la base qui va raquer > les “vioques” (comme nous)… Y’a des groupes et des chanteurs actuels et novateurs qui mériteraient largement leur places !
Bref … j’arrête de m’étendre sur ce sujet ? ça me touche trop …

chablues
chablues
il y a 5 années

ouais , une des rares pas « vieillerie » ?

microbd
il y a 5 années

“Microbd, pourquoi as-tu fait une recherche? Ce mot n’est pas exact?”, c’est surtout les résultats qui sont surprenants, principalement des associations de consommateurs 😉

isaacm
isaacm
il y a 5 années

Très belles photos. Tal, j’en avais entendu parlé mais je ne l’ai jamais écoutée. Cette article m’a donné envie de le faire. Une remarque : en hébreu et pas en HébreuX

Muzahk Xdz
Muzahk Xdz
il y a 1 année

Cela me rappel mon histoire, j’ai accompagnée ma soeur voir Tal et je ne le regrette pas. Déjà car voir une femme aussi canon ne se refuse pas, nous étions au premier rang et purée quelle belle femme.. 60daed0c4bd4bb5772c57a43.jpg 60daed173cde5533969976c0.jpgmais Tal c’est avant tout une artiste et j’ai malgré tout apprécié car même si je n’aime pas ses musiques la voir chanter en vrai avec le public c’est différent.J’ai été la voir une 2ème fois un an plus tard en 2019, tenue différente puisqu’elle a commencé en débardeur mais cette femme ultra sexy ne laisse pas indifférent.60daed81a1507ddaf43174ec.jpgElle s’est ensuite remise en brassière, et j’ai été un peu déçu du fait que ça soit les mêmes musiques qu’il y a 1 an, que presque rien n’avait changé hormis qu’elle se soit musclée car ses tablettes de chocolat sont devenue saillante pareil pour les biceps.

Dider Mathieu
Dider Mathieu
il y a 11 mois

Tal, mon Dieu cette femme, elle est tellement belle.

Enzo Marielli
Enzo Marielli
il y a 9 mois

Tal j’adorais plus jeune, et oui cette femme est magnifique

13
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x