Et avec ça, on fait quoi? On continue avec Apple?

Hier, je parlais du scandale du bridage de l’iPhone X.

Et un lecteur, Lemst, commençait son commentaire ainsi:

C’est bien beau de s’émouvoir de cette pratique détestable d’Apple qui prend ses clients pour des vaches à lait, mais, et après? À part faire comme tout le monde en les critiquant, que fais-tu de concret, Cuk?
C’est un peu dommage de balancer un « mon iPhone X chéri » en plein milieu. Ça veut dire quoi, que t’es pas content qu’ils fassent ça, mais pour rien au monde tu ne prendrais autre chose qu’un iPhone? L’expression « pisser dans un violon » prend tout son sens…

et il le terminait ainsi:

Au final, ma réaction: ils n’auront plus mon argent. Et toi, Cuk, que fais-tu de concret contre ça?

Évidemment…

Je me rends bien compte que, sur le fond, Lemst a raison.

Je m’offusque ici, et j’achèterai pourtant certainement l’iPhone 11.

Bon.

Reprenons.

Un petit peu d’histoire personnelle

Je suis sur des systèmes Apple depuis 1991.

Auparavant, 1 an de PC, avec participation au développement de Windows (s’appelait-il comme ça à l’époque, pas encore, mais c’est bien de lui qu’il s’agit) en tant que betatesteur, également avec le développement des premières souris en Suisse, à la Vallée de Joux.

Puis 3 ou 4 ans avec des Atari que j’appréciais beaucoup.

Pour vous dire, à cette époque, les gens qui étaient sur Mac, j’avais l’impression qu’ils se la pétaient grave, et je n’appréciais pas vraiment leur attitude.

Vu de l’extérieur, au début des années 90, Apple était un peu comme une secte avec un gourou.

Parce que j’avais besoin d’Omnipage qui n’existait pas sur Atari et qu’il n’y avait aucune alternative sur ce système, je suis venu à Apple, avec un Mac SI, que beaucoup surnommaient Mac Sans Issue.

Et puis je ne suis plus jamais parti.

Je ne sais pas pourquoi, j’ai tout de suite croché et j’ai adoré travailler avec du matériel pommé, même s’il y a 20 ans, il était souvent difficile de trouver des programmes dans certains domaines, programmes que l’on trouvait si facilement sous Windows.

Il y a eu des périodes très dures, des moments où franchement, je pensais faire le grand saut vers le système de Microsoft.

Ces moments où, lorsqu’un journal disait du bien d’Apple et ne prédisait pour une fois pas sa mort, j’étais tout content, et tous mes amis sous Mac l’étaient tout autant.

Les années fastes pour la marque sont arrivées, avec les doutes sur les options prises, notamment de mettre le paquet sur l’iPod d’abord, puis sur les iPhone et les iPad, souvent, nous semblait-il, au détriment du Mac.

Le pari a pourtant réussi.

Apple a grandi, le nombre d’utilisateurs aussi.

De la petite entreprise différente, il ne reste bientôt plus que les jeans, Apple est rentrée dans le rang, et pense souvent à ses actionnaires avant ses utilisateurs, ce qui est tout de même un peu regrettable.

Il y a également ces histoires fiscales, notamment en Irlande, qui ne sont pas à son honneur même si d’autres ont fait pareil.

Des contradictions, plein la caboche

Je crois ne pas être un monstre, et pourtant, je me rends bien compte que ma manière de consommer de l’Apple ou de la pomme si vous préférez est en contradiction totale avec mes opinions politiques et ma vision plutôt écologique et bio (sur ce dernier point particulier depuis quelques mois, merci Madame K) de la vie.

Je suis souvent révolté par les multinationales, par ces entreprises qui veulent être toujours plus puissantes, souvent au détriment de la nature et de la durabilité.

Apple n’est certainement pas pire qu’une autre, mais elle n’est pas meilleure, et ça, voyez-vous, ça m’embête.

Avec la capitalisation boursière qu’elle peut mettre en avant, il me semble qu’elle aurait les moyens de montrer l’exemple.

Elle le fait, sur certains points, sur certains emballages, depuis longtemps.

Mais pas assez.

Peut-être suffirait-il parfois de changer certains détails, comme cette course à la finesse qui impose des batteries qui ne tiennent pas le coup, et qui rendent irréparables nos petits appareils.

Je suis conscient de tout ça.

Et pourtant, je ne sais pas pourquoi, alors que j’ai changé au moins trois fois de banque dans ma vie parce que je voulais montrer que je ne soutenais pas leur politique (pensez au Crédit Suisse et à son soutien de l’Apartheid dans les années 70-80, pour ne prendre que cet exemple), eh bien je pardonne beaucoup plus facilement à Apple.

J’ai de la peine à comprendre mon fonctionnement, c’est comme ça.

J’ai pu changer 20 fois de marque en photographie (avec des aller-retour hein!), sans le moindre regret ou petit pincement au cœur.

Apple, je ne peux pas l’abandonner.

Le Blog du Cuk, une des raisons de me donner bonne conscience?

Je dis souvent que oui, bon, d’accord, c’est vrai que je change d’iPhone chaque année (je ne jette pas les anciens, bien sûr, au moins 4 tournent encore à cette heure), mais j’ai une raison de le faire: je me dois d’être tout de même un peu au top pour tenir un blog comme celui-là ou comme le précédent Cuk.ch.

Que c’est presque comme un deuxième métier, en tout cas au niveau du temps consacré quotidiennement, et qu’en plus je suis responsable informatique de mon établissement.

Alors bon…

Il faut que je sache de quoi je parle.

Oui, mais non.

Parce que si je voulais, je n’achèterais plus rien et je pourrais tenir le Blog du Cuk, le blog d’un gars qui décide de s’en tenir à ce qu’il a et de choisir clairement la décroissance.

Là, je pourrais être cohérent, me gausser des gens comme moi qui n’ont rien compris à rien, parce que si l’on continue comme ça, on va dans le mur.

Et pourtant, je ne le fais pas.

En conclusion

Lemst, pour répondre à ta question le plus sincèrement possible: je ne ferai rien de concret pour montrer mon mécontentement suite à l’article d’hier.

Si en fait: comme le dit Mirou en commentaires, je dis, j’écris mon mécontentement.

D’ailleurs, et c’est ça qui me soulage un peu: j’ai toujours dit haut et fort et souvent quand je n’étais pas d’accord avec Apple, au point de me faire traiter de traître à la cause (non, mais vous vous rendez compte où on en était il y a 15 ans…).

Mon témoignage, mes témoignages, associés avec des dizaines de milliers d’autres, contribuent à nos petits niveaux à changer les choses.

Parce que ce scandale d’iOS 11, je suis persuadé que plus on en parle, plus la gifle sera immense pour Apple, et qu’elle sera obligée de s’en souvenir.

Il y a tout de même des gens un peu sensés à sa tête.

Ils vont apprendre de leurs erreurs.

Ah… parce que oui, en plus de tout ce que je vous ai confessé plus haut, je suis un fieffé optimiste.

 

26 Comments

  1. Si j’étais aussi smart que toi, François, j’aurais pu signer une humeur du ce type : je me reconnais dans cette description d’utilisateur de produits Apple. On ne nous changera plus…

  2. Je suis complètement sur le même longueur d’ondes que vous, tout en étant moins geek (et en n’ayant pas les obligations liées au blog). Je suis aussi sur des systèmes Apple depuis 1991, du moins à la maison, car j’ai eu parallèlement Windows au bureau pendant une douzaine d’années – pas le choix. Cela ne m’a pas donné envie de m’attarder davantage sur Windows après mon départ. J’ai longtemps caressé l’idee de passer à Linux, mais la lourdeur et la mauvaise ergonomie de beaucoup de logiciels libres ne sont pas encourageantes. Maintenant c’est un peu tard pour changer : habitude, investissement dans de nombreuses applis… Ce serait coûteux en temps (et en argent si c’et pour Windows et des logiciels commerciaux). Donc je reste chez Apple en râlant. Et avec des accès de décroissance – mais parfois aussi de croissance !
    Reste qu’Apple est, semble-t-il, plus respectueux de la sécurité des données personnelles des clients que la plupart des autres, et pour moi ça compte.

  3. Ink, oui, sur ce point, je crois que c’est mieux qu’ailleurs, mais ces derniers temps, il y a des accidents aussi.
    Comme le dit Schiller, mauvaise semaine pour Apple…

  4. Oui, Lemst a raison et son commentaire d’une justesse inattaquable.
    Mais… le diable est toujours dans les détails.
    Lemst a écrit hier…avec adaptation à ma position

    Au final, ma réaction: ils n’auront plus mon argent. Et toi, Ysengrain, que fais-tu de concret contre ça?

    Après avoir eu un ITT 2020, ancêtre-clône de l’Apple II acheté parce qu’il possédait à la différence de l’original un signal video PAL au lieu du NTSC pour lequel les convertisseurs n’étaient pas légion, j’ai acheté un « vrai Apple II » en 1980. J’ai d’ailleurs montré la facture ici. Pourquoi un Apple II ? Rien d’autre d’un peu sérieux sur le marché.

    Comme le dit François, il y a eu, en particulier dans les années 1985-90, des difficultés à ne pas basculer.
    – L’Apple II et ses déclinaisons étaient dépassés par les PC
    – La logithèque s’appauvrissait régulièrement

    Et ce qui a fait la fortune d’Apple et a marqué son redémarrage – l’iPod – ne contribuait pas à rester pommé.
    Alors, oui, les actionnaires avant, l’optimisation fiscale – ni plus ni moins que les autres, hein !! – etc…
    Chez « les ôtres » nous avons …
    Les PC, j’entends les ordinateurs sont sur une pente descendante en tant qu’objets de consommation, remplacés par les smartphones.
    Les smartphones, tiens, venons y.
    Windowsphone: naufrage
    Nokia: naufrage
    Androïd, ! ah oui, parlons en d’Androïd. Généré par Google, dans le dos d’Apple – Andy Rubin était membre du bureau d’Apple, et Jobs au caractère déjà difficile ne s’était pas privé d’exprimer sa colère, allant jusqu’à parler de guerre nucléaire !!
    Androïd fait que ses utilisateurs sont googlisés en permanence, surveillés, enregistrés afin de générer de « la pub adaptée d’après votre expérience utilisateur » (expression franglaise improprement trraduite !!).

    Lemst !! tu préfères ça ?
    Après ce que j’avais ressenti comme étant une tentative hégémonique de µMou, ma perception est que Google se comporte de même. Et bien non !! c’est ma perception que je n’oblige personne à partager.

    Donc, j’assume mes contradictions, comme le fait François. Apple un jour, Apple toujours, malgré tout.

  5. Ah ben pas du tout d’accord avec Lemst! Chaque fois qu’une compagnie fait un pas de travers, tu changes, Lemst ? Tu vas vite te retrouver à poil 😉 Et franchement, pour choisir quoi ? Un Samsung ? Parce que Samsung c’est mieux ? C’est pas son patron qui est en prison en ce moment ? Ils sont 100% fourni en énergies renouvelables, comme Apple ? Microsoft ? Ils sont ultra riche depuis presque le début. Mais est-ce qu’ils ont fait le moindre effort pour par exemple, être 100% en énergies renouvelables, malgré leurs millards ? pas le moins du monde.
    Alors un FairPhone peut-être ? Une collègue à voulut faire ça, par éthique. Elle a tenu… 3 mois ! que des problèmes de plantage, lenteurs etc. En plus d’être très moche, c’est un téléphone… made in China. J’ai beau chercher, pas compris en quoi il est mieux que les autres, surtout qu’il n’y a pas DU TOUT de suivi comme les autres marques (update du système suite au plantages etc.). Alors si c’est pour pouvoir changer ça batterie soi-même au bout de 2-3 ans, bon courage. Moi je dois amener mon iPhone pour le faire ? C’est ça le problème ? Franchement, si c’est tout les 2 ans (en fait, mon iPhone 6 aura 3 ans en janvier, alors ça va plutôt bien). Bref, merci Lemst de nous indiquer la voie, car c’est bien joli de dire qu’Apple n’aura plus ton argent, mais pour aller dans quelle compagnie irréprochable, stp ?

  6. Haha, ça suscite des réactions, et constructives au moins (enfin, à peu près).

    @Cuk, merci pour l’article-réponse même si je reste sur ma faim. 🙁

    @Ysengrain, j’avais rédigé un argumentaire pour te répondre, justifiant mon utilisation des logiciels Google, mais je l’ai supprimé. En fait, je me cantonne à la façon dont me traite une société dont je paye cher son produit. Et quand je lâche un billet à 1000€, je m’attends à ce qu’on me déroule le tapis rouge. Au final, on me jette comme un bébé avec l’eau du bain. « Pas grave, il en rachètera un. » Quand on voit l’envolée des prix pratiqués par Apple (iMac Pro, 5000€ l’entrée de gamme, seriously) qui concorde parfaitement avec une apparition d’obsolescence logicielle, je me pose des questions. Et la seule façon que j’ai de me faire entendre, c’est en n’achetant plus leurs produits. Je sais, goutte d’eau dans un océan, mais le changement dans la société commence par soi-même.

    @Pascal, aucune entreprise est irréprochable, ne me prête pas des mots que je n’ai pas dit, je te prie. Ce que je reproche à Apple, c’est d’avoir pourri mon expérience utilisateur après une mise à jour alors qu’elle avait connaissance des problèmes de batteries, etc, et qu’elle aurait pu l’éviter, ou la jouer autrement.
    Si au final, j’ai un téléphone qui n’est pas mis à jour parce qu’il ne sera pas capable de faire tourner la version suivante, ça me va. Encore une fois, le Nexus 5 n’est plus mis à jour mais, incroyable, je peux encore l’utiliser avec sa fluidité du premier jour, j’ai accès au store d’application et, grâce aux Google Play Services qui eux, sont toujours mis à jour sur les téléphones qui n’ont pas le dernier OS, je peux utiliser et installer les dernières versions des Apps. Sans lag. Et j’ai pas lâché le même billet pour l’acheter.
    Le gros problème avec Apple, ils en sont pas à leur coup d’essai. L’iPad 3 « Retina », resté 6 mois au catalogue et qui est d’une horrible lenteur avec iOS 9, tous les « vieux » iPhone qui prennent une mise à jour trop gourmande pour eux et qui se mettent à ramer à mort, l’OS toujours plus lent sur les ordinateurs à chaque nouvelle version. C’est pas comme si Apple gérait le Hard ET le Soft…
    Alors, est-ce que la solution c’est d’acheter un appareil Apple et ne pas le mettre à jour ? Certainement, mais à quel prix…

  7. Je me sens obligé de participer à la discussion, étant moi même sur Mac depuis mon LC ( « Low Cost » à 19000 FF », plusieurs mois de mon salaire d’étudiant…) comme premier ordinateur personnel. Puis j’ai apprécié la recherche dans l’interface utilisateur, surtout comparée aux différentes versions de Windows, ou d’Openwindow sur Sun,… que j’utilisais dans mon métier (thésard puis développeur). Bref. Puis je suis passé au powermac (2 sur lesquels mes enfants ont commencé à jouer en réseau), puis 2 iMac l’un derrière l’autre (dont la volonté excessive de finesse de Ive (que je déteste) ont fait qu’ils ont lâché (tout sur la carte mère…) pour être actuellement sur mac mini.
    Ce qui me plait en restant chez Apple est que je suis sur un monde différent à la maison qu’au boulot ! (sur windows bien sûr, alors qu’au départ ma boite était sur mac pour la bureautique… m’enfin) et que cela m’aide à bien séparer ces 2 mondes !
    Depuis 2 iPads et 2 iPhones (4S et SE) nous ont rejoins à la maison, alors que mes enfants nous ont quitté pour du Windows (du fait des jeux et surtout du prix, et sur Android… Tant pis)

    Et mon discours sur Apple a changé au cours des années. Au départ je vantais les qualités : « interface homme-machine »… mais maintenant c’est kif-kif bien que différent, « robustesse »… c’est fini, il n’y a qu’à voir mes 2 iMac HS et les problèmes source de cette discussion, « prix élevé »… ah oui, cela est resté chez Apple !
    Bon il y a encore le SAV Apple qui me surprend toujours (bien que je n’ai jamais pris d’applecare) par son professionnalisme et sa réactivité, des nouveaux produits innovants (le père noël m’a offert des earpods : Whaou la gestion), une uniformité avec des touches d’optimisation dans l’interface,…
    Et c’est vrai, je me demande souvent : finalement « pourquoi je reste chez Apple ? » Pour tout ce que je viens d’écrire ? une nostalgie des articles faits sur MacGe ? le fait qu’il n’y ait pas 20000 Softs qui font la même chose et qu’on passe plus de temps à les tester pour trouver « le mieux », plutôt que les utiliser ? Car avec l’âge je deviens plus casanier ?

    Bref, un peu comme toi François….
    Ange

  8. Cette année, mon vieux et vénérable Mac Pro 2008 va avoir ses 10 ans. Et rien chez Apple ne correspond à mon besoin pour le remplacer (surtout pas un iMac, je n’en veux pas). Alors est-ce qu’Apple va enfin sortir une vrai machine de bureau potable en 2018 ?

  9. En ce qui concerne les marques en général, je n’ai plus aucun état d’âme: je prends le meilleur rapport qualité/prix, d’autant plus qu’en matière d’empapaoutage, elles se valent toutes.
    Ce qui me fait rester chez Apple, c’est que je ne sais pas utiliser un PC! Depuis le début, je n’ai travaillé que sur la Pomme, avec des cours d’initiation donnés dans notre école par François. Quand je dois utiliser un PC, chez des amis ou dans une institution qui n’a que ça, je suis tout perdu et je ne sais rien faire. Alors je reste chez Apple…

  10. Bonjour à tous,

    J’ai créé ma boite il y a 30 ans…avec un mac. Je l’ai toujours en face de mon bureau… en fait j’en ai deux + le premier portable + le premier iPhone…. Bref, j’ai tous eu. Comme François !.

    Maintenant ma petite société à grandi, j’ai 30 mac connectés en réseau et 60 iPhones dans la nature. C’est facile à gérer, jamais de plantage, pas de SAV ou très peu (les batteries essentiellement). Mes iPhones, je les gèrent avec CASPER et tous mes collaborateurs respectent le matériel. Je n’ai jamais ou très très peu de casse matériel !

    Changer ? pfffffff jamais. Et pourtant je suis jardinier et nous avons une maxime chez nous: nous développons la biodiversité alors on recycle tout, on travaille en économie circulaire, on essaye de convaincre nos clients, nos prospects, nous sommes à l’origine de la citoyenneté d’honneur de la biodiversité de la ville de Paris…mais on travaille tous avec des mac !

    Ahhhh non… j’ai un vieux macbook air où nous avons installé Boocamp (j’espère bien l’écrire ) pour windows pour gérer nos serrures connectés…la première fois en 30 ans… et bien vous savez quoi ? cela marche plutôt pas mal… mais je ne changerai jamais…

    Bonne journée à tous et excellente année 2018 ! longue vie au blog et merci Francois.

  11. Bonjour à tous et merci du retour de vos expériences, je me retrouve dans beaucoup d’entre vous, c’est assez évident.

    C’est vrai qu’Apple en matière d’environnement fait beaucoup avec ces nouveaux bâtiments 100 % autonomes en matière d’énergie.

    Lemst, il y a tout de même une comparaison impossible dans ton post: ton Nexus 5.

    Tu prends un SE avec le système d’origine, il fonctionnera tout aussi bien et il n’est pas si cher.

    Celui qui peut supporter de ne pas mettre à jour un Nexus pourra le faire aussi avec un iPhone SE, et il se portera aussi bien que toi.

    Maintenant, si j’avais eu un Nexus 5, je l’aurais mis à jour comme je mets à jour mes iPhone, et je ne serais certainement pas mieux que ceux qui sont sur iPhone 6 et qui ont mis à jour.

    Pire, j’imagine qu’en changeant la batterie du Nexus 5, il n’aurait pas été meilleur. Là, tu changes la batterie du 6, du 6S (et j’ai même entendu pareil avec le 7, non, mais je rêve!), et c’est reparti.

    D’autre part, si Apple ne proposait pas de mises à jour pour des appareils de 3 ans, on crierait aussi au scandale, alors que j’ai compris une chose, c’est que les mises à jour avec les surcouches chez Android, c’est la merdouille complète.

    Ce qu’il faut, c’est qu’Apple se reprenne avec ses programmeurs, et qu’ils programment comme on le faisait avant, quand on n’avait pas de mémoire: à l’économie de lignes, à l’efficacité maximale.

    Là, j’ai l’impression qu’ils s’éclatent, et qu’après, c’est le bordel pour les machines de deux ans, dont on n’arrête pas de dire que le processeur est aussi puissant que ceux qu’il y avait dans un Mac d’il y a 5 ans.

    Il faut reprendre en mains la maison iOS en matière de gaspillage de puissance processeur.

    Purée, quand je vois que c’est le CLAVIER entre autres choses qui pose problème, et que la CALCULETTE a généré moult ralentissements (réparés, ouf, mais quand même), j’ai un peu envie de pleurer nerveusement.

  12. @Cuk, tu peux vouloir mettre à jour le Nexus 5 autant que tu veux, tu ne peux pas, les versions plus récentes d’Android ne sont pas fournies pour le Nexus 5.
    Ton iPhone SE par contre, il sera maintenu à jour, avec un joli message d’Apple te rappelant tous les jours de l’installer, cette foutue mise à jour, même si tu n’en veux pas. Ma femme me dit qu’elle s’est même retrouvée avec la mise à jour installée de force alors qu’elle a résisté. Donc même si je fais le choix de ne pas les faire pour le garder comme au premier jour, Apple me harcèle pour que je fasse comme eux l’ont décidé.
    Dans les deux cas, tu n’as pas le choix, mais l’un est beaucoup moins douloureux que l’autre.

  13. @lemst, J’ai un iPhone SE avec la version système précédente. Et non, Apple ne me rappelle pas d’installer tous les jours le nouveau système. Au contraire, je suis très content tel qu’il est, et je n’envisage pas du tout de passer à iOS 11 (je perdrai 2 applications 32 bits que j’aime bien). Je ne suis pas du tout harcelé… Il n’y a que dans les « Réglages » que j’ai un rappel de mise à jour en attente et ça ne me dérange pas plus que ça, ni ne me force à faire la maj.

  14. Au cas où vous ne l’auriez pas encore compris, on est dans l’affectif, là.
    Aucun argument objectif ne fera pencher la balance.
    Ceci dit …

  15. Mon iPhone 5S m’a demandé pendant un certain temps de mettre à jour en ios11 mais en disant « plus tard » à chaque sollicitation (c’est énervant d’accord) maintenant il me laisse tranquille et tout marche bien en ios10.
    Ceci dit ce n’est plus avec moi qu’il passera au système suivant puisque je viens de craquer pour un iPhone X…
    Je suis « chez » Apple depuis 1983 avec un Apple IIe ; mon iMac actuel date de 2011 et celui de ma femme de 2008. On a des machines qui durent quand même.

  16. Oui, nous avons un MacBook Air de 2009 si je ne fais erreur (le tout premier) qui tourne toujours très très bien.

    Et en effet, mon iPad me demande toujours de passer à la dernière version. Mais pas mes iPhone. Sauf la pastille rouge dont parle Mathieu.

    Il doit y avoir un réglage de type mise à jour auto qui est à faire pour empêcher les rappels incessants.

  17. Antoine Poichotte

    J’ai un SE, sous la dernière version d’iOS. Je n’ai pas l’impression qu’il « rame ». Mais je ne m’en sers que pour téléphoner (oui, c’est un téléphone), mais moins de 2 heures par mois, quelques SMS (je reçois surtout des images des urgences, pour des avis médicaux), les mails, en déplacement, et comme modem 4G pour MacBook Air, quand les bornes Wifi gratuites sont merdiques (c’est à dire souvent). Avec la luminosité de l’écran à 50%, je le recharge tous les deux jours. Mais pas de FaceBook, de Tweeter, Snapchat, Instagram et je ne sais quoi, qui, pour moi, sont surtout une perte de temps.

    @lemst : à l’hôpital où je travaille, on a encore des postes sous Windows XP (!). Le problème n’est pas qu’une nouvelle version de Windows (la 7 pro, pas la 10…) ralentira la machine. Le problème est qu’il faut changer la machine. On me dira que oui, mais avec des ordinateurs de 10 ans d’âge, c’est normal. Elle commence où l’obsolescence ? A 5 ans ? Un Mac de 5 ans fait tourner High Sierra. OK pas toujours au top, mais pour de la bureautique… Tout le monde ne passe pas des heures à dérusher de la 4K. Un PC de 5 ans ne peut pas faire tourner Windows 10 correctement (parce que il faut comparer ce qui est comparable : pour avoir une « expérience utilisateur » à peu près identique sur Mac et PC, il faut Windows 10.

    Dans tous les congrès médicaux auxquels j’assiste, dès que PowerPoint plante (au moins une fois à chaque congrès), on s’en sort avec un Mac.

    Dans la Mairie où travaille ma femme (sous Mac et Keynote personnels) tout le monde remarque « qu’avec le Mac tout fonctionne toujours du premier coup », alors qu’avec PowerPoint et les PC portables il faut s’y prendre ½ heure avant pour tout caler.

    Je travaille en parallèle sous Mac et Windows (développement de bases de données médicales spécialisées sous FileMaker) : pour rien au monde je ne passerai sous Windows. Il est vrai que je suis sous Mac depuis le Mac 128k de 1984… Il est tout aussi vrai que les jeunes qui vont commencer, aujourd’hui, avec Windows 10 n’auront pas les problèmes qu’ont connus leurs anciens. Mais comme les collèges (en France) vont devoir changer toutes les machines pour faire tourner Windows 10, c’est pas demain la veille que nos enfants apprendront sur des systèmes efficaces… Et on en revient au Mac, toujours utilisable correctement après 5 ans. Pourquoi rester sous Windows ?

    Bref, pas question de changer.

  18. un toshiba PC et un windows téléphone portable ainsi que la tablette,on est habitué à certains produits que nous ne voulons rien changer…

  19. Imaginons un peu… un monde sans Apple.
    Voyons… Je vais choisir Asus, Acer, Microsoft ou Samsung ?

    …Au secours ! Heureusement qu’il y a Apple !
    Depuis TOUJOURS, cette marque joue avec nos nerfs. Depuis TOUJOURS, les rapports avec ses produits sont de type émotionnel. Depuis TOUJOURS, la pomme nous frustre, de manière presque sadique, mais elle nous enchante aussi, au quotidien en ce qui me concerne, depuis le Mac Classic.
    Là, je suis en train d’écrire ce texte sur mon petit MacBook 12, celui qui a tant été décrié, avec son port USB3 unique. J’avais une Surface Pro, j’ai tenu quoi… quinze jours, trois semaines, je m’en suis débarrassé vite fait et j’ai pris un MacBook pour mes besoins portables. C’est une petite merveille ! Une petite merveille avec un seul port, et pis c’est tout.

    L’écologie ? Citez moi une marque de premier plan qui fait mieux qu’Apple (à part Fairphone, mais qui n’est pas une marque de premier plan).
    Respect de la vie privée ? Idem.
    Plaisir d’utilisation, qualité de l’interface ? idem.

    Certes, cette pomme me gonfle prodigieusement, et de plus en plus souvent, j’avoue. J’aimerais qu’il y ait une autre marque qui fasse des produits beaux, écologiques, puissants, respectant la vie privé, et pas chers. Je n’ai toujours pas trouvé… (Malgré tout, j’aime bien Android et Google, malgré la problématique de la vie privée. Ils ont repris le flambeau de la cool attitude que Apple a délaissé au profit de la prout-prout attitude.)

    Ceci dit, heureusement qu’Apple n’est pas en situation de monopole, heureusement qu’il y a de la compétition, des solutions différentes, pour tous les goûts et tous les budgets.
    Mais un monde sans Apple serait d’une tristesse…

  20. Lemst : tu vas avoir du mal avec les cukiens sur ce coup-là ! Nombreux sont ceux, parmi les lecteurs-commentateurs de ce blog, qui sont des utilisateurs de produits Apple ; souvent, ils sont tombés dedans quand il étaient petits… Ils peuvent avoir l’esprit critique, jai moi-même été pas loin de passer au Hackintosh il y a quelques temps. Mais j’ai finalement continué avec Apple en passant cette année d’un iMac 21″ 2011 à un Mac 27″ 2017 (et j’en suis très content).
    Tu dis : Quand on voit l’envolée des prix pratiqués par Apple (iMac Pro, 5000€ l’entrée de gamme, seriously) ». Ceci a déjà été discuté un peu partout et une configuration semblable sous Windows coûterait, quelque soit le fabricant ou l’assembleur, plus cher (autour de 5800€) ; et ce serait une tour, sans écran !
    Voir ici comment est construit l’intérieur de cet iMac, je trouve que c’est simplement splendide.
    Comme d’autres ici, je travaille sur des Mac depuis le Macintosh 128 et j’ai été obligé d’utiliser des PC sous windows pour mon boulot pendant des années ; eh! bien, jamais un système µMou n’entrera chez moi sauf si Apple devait disparaître ou ne plus fabriquer d’ordinateur. J’espère ne pas vivre cela… Oui, tilékol, ce serait triste😭
    Pour revenir aux iPhone(s), j’ai un SE depuis un an et demi, il est à jour et tout a bien ! 😃

  21. Je m’aperçois en lisant ces posts, que l’Phone SE est vraiment bien, puisque sur ce petit échantillon d’utilisateurs apple, tous disent être content de leur SE, contrairement aux propriétaires de iPhone X (ou 6/7)… ;). J’suis bien content d’avoir opté pour cet iPhone SE !

  22. +1 pour le SE, très bon rapport qualité/prix pour de l’aieFaune…

  23. Platja Delamar

    Bonjour à tous

    Je suis dans une position quasi identique à celle de François (que je salue et félicite au passage), peut être pire car je suis graphiste et que même dans les pires années 90 d’Apple je n’ai jamais envisagé de changer de crèmerie.

    Cette “servitude volontaire” nous énerve de plus en plus, mais faute d’alternatives crédibles (hard, soft, design, éthique et écologique) nous choisissons le moins pire.

    Mais n’oublions pas qu’en tant que consommateurs et citoyens nous avons voix au chapitre (même si, j’en conviens c’est un filet de voix bien fluet).

    Pour moi les deux plaies d’Apple indéfendables aujourd’hui sont l’obsolescence programmée et l’évasion fiscale.

    Sur l’évasion fiscale en Europe c’est avant tout un problème politique au sein de l’UE qui tolère cette situation intolérable et rend légal ce qui est immoral. Apple comme les autres multinationales ne fait que respecter la loi à son profit et aux dépends des citoyens européens. Les communicants des entreprises et des politiciens parleront donc d’optimisation fiscale (légale) en lieu et place d’évasion fiscale (frauduleuse).

    Pour revenir à l’obsolescence, une piste serait de prolonger par la loi la garantie minimale gratuite de un à trois ans. Et ainsi éviter chez nos amis de la pomme de commercialiser à prix d’or, par exemple, des câbles et des chargeurs dont la durée de vie se rapproche de plus en plus de celle des papillons de nuit.

    Deux mètres de câble Lightning vers USB à 35 €, un chargeur MagSafe à 89 €, ok, pourquoi pas, si ils sont garantis à vie (comme les outils Facom), réparables (comme chez Bang & Olufsen, Dyson…) et modulaires pour les chargeurs.

    Je vous invite à lire ce post de Nicolas Furno sur Macg à propos de la petite entreprise (qui ne connaît pas la crise) d’Adrien qui répare les MagSafe. Évidemment le design de l’objet en prend un coup, mais Jonathan Ive et Tim Cook sont clairement responsable de cette situation scandaleuse. En effet, quand on regarde la vidéo du pas à pas de la réparation disponible sur YouTube, on en tire les enseignements suivants : Premièrement le chargeur à sciemment été conçu pour ne pas être réparé (une pensée émue aux actionnaires de l’AAPL et au 89 € demandés pour ce produit de remplacement sur l’Apple store. Le boitier est collé, le câble n’est pas plugable (comme sur certains casques audio ou on peux les remplacer sans bidouilles ou bricolage aucun, ou bien comme chez Apple himself avec les adaptateurs secteur USB 12 W dont le câble est amovible et qui eux durent des années). Deuxièmement, le matériaux de la gaine plastique du câble a volontairement été choisi pour ne pas durer et donc pour ne pas endurer les sollicitations d’un usage normal du chargeur, à savoir des torsions, tensions et enroulées lors d’un usage nomade.

    Je ne pense pas que ce soit de la pingrerie, comme on le lit souvent dans les commentaires des usagers mécontents, ni de sacrifices au design (comme la finesse des iPhones au dépend de la batterie dont parle François), mais bel et bien de décisions prise par la direction d’Apple pour réduire la durée de vie d’accessoires secondaires mais indispensables (sans chargeur un MacBook à plusieurs milliers d’euros est inutilisable). Ce qui est précisément la définition dans la loi française de l’obsolescence programmée qui est un délit depuis 2015.

    Pour conclure, il faut bien admettre que notre Apple bien aimée est loin d’être l’entreprise haut de gamme à la déontologie sans reproches. Si ne pouvons ni voulons la quitter nous pouvons nous plaindre et augmenter sans relâche la pression sur elle (et sur Samsung, LG, Epson, HP, Google, Amazon…) afin qu’elle rectifie peu à peu.

    Souvenez vous que les différents scandales qui percent au grand jour ont toujours contraint les multinationales à modifier leurs pratiques cupides. Cela a été le cas pour notamment l’antennagate de l’iPhone 4, les conditions de travail chez Foxconn en Chine ou l’emploi des retardateurs de flammes dans les ordinateurs ou la fraude éhontée du diesel chez Volkswagen…

    C’est donc d’un bon œil que je vois les très médiatisées actions de Greenpeace ou d’Attac pour dire tout haut ce que de nombreux utilisateurs pensent tout bas.

  24. Antoine Poichotte

    Juste un bémol Platja, bémol qui doit être vérifié, je me trompe peut-être.
    J’ai constaté une nette détérioration de la qualité des câbles des chargeurs il y a quelques années, quand Apple est devenu plus « vert ». En enlevant certains composés « toxiques » de ses câbles, la structure en a été modifiée, avec, selon moi, une très nette perte de souplesse. Et des câbles qui durent beaucoup moins longtemps. Ce n’est pas forcément voulu par Apple (même si, je suis bien d’accord, ça l’arrange financièrement).
    C’est bien d’être écologique, mais ça n’a pas que des avantages : plus de peinture au plomb et les signalisations sur les chaussées ne sont plus visibles après quelques mois, quand les bandes jaunes des années 70 duraient des années. Plus de désherbants autorisés et les trottoirs des villages qui se couvrent de mauvaises herbes, les services techniques municipaux n’ayant plus le temps de tout désherber (avec un brûlage nettement moins efficace et qui dure moins longtemps que les produits chimiques). Où placer le curseur ?

  25. Bonsoir,

    Aux dernières nouvelles dont je me souviens, Apple se fournit à 100% d’énergie verte aux US, et à 93% WorldWide et demande à ses sous-traitants de premier niveau de faire de même, et qu’eux portent aussi la bonne parole vers leurs sous-traitants.

    Ensuite, je suis passé chez Apple, par l’achat de mon second ordinateur en décembre 2003, un iMac 20″ « Tournesol », la super belle bête, j’adorait et je le regrette bcp, le concept était génial

    Ensuite, MBP yonah, pas top, puis iMac 27″ en 2009, dont la feuille derrière l’écran chauffait tellement qu’elle changeait de couleur et lorsque l’iMac bootait on avait l’impression qu’il y avait des nuages. Cet écran a été changé 2 fois …, le Disque dur a lâché 2 fois et le graveur DVD aussi, une vraie plaie cet iMac …

    Ma famille aussi, mon frère et mon père son sur Mac et j’assure je support de Paris (vers Montréal) via ARD …

    Leurs iMacs ont sautés à cause de la carte mère, à telle point que maintenant mon frangin est sur un Hackingtosh.

    J’ai aussi eu plusieurs iPads et un seul iPhone le 6, pour lequel je vais bientôt changer la batterie d’origine. Je me sers bcp plus de l’iPad que de l’iPhone – je déteste les téléphones portables …

    Concernant mon Mac actuel, un MBP 13″ de 2015, je ne sais vraiment pas ce que je prendrai en 2019-20 (moyenne de garde de mes Macs, que je réussi à revendre à chaque fois).

    Ce que j’adore le plus chez Apple, ce sont les softs, aboutis avec une expérience utilisateur qui évolue doucement (comparé avec MS, entre Vista, 7, 8 et 10, sans compter les changements radicaux dans les différentes versions d’Office) et un HIG (Human Interface Guideline) qui est suivi à la lettre, là aussi chez M$ ce n’est pas pas le cas du tout, le HIG tous les développeurs pour CroSoft s’en foutent royalement (j’exagère un chouia, mais pas bcp), même les internes chez CroSoft.

    Mon problème, c’est le Hardware Apple qui ne fait qu’augmenter de prix, même un iMac 27″ (non pro) est trop cher pour mes besoins. J’ai ajouté un LG 34″ 21:9 à mon MBP 13″, et j’espère qu’une chose, qu’Apple nous sorte un Mini que l’on pourra bidouillé , mais j’y crois pas vraiment … Va peut-être falloir que je me monte un Hackingtosh dans 2 ou 3 ans…

    Sinon, côté iPad, j’ai le Pro 9.7″, et je lorgne sérieusement sur le 12.9″ (mais le prochain avec FaceID), mes yeux n’étant plus de première jeunesse …

    Je suis allergique à Windows, vraiment, à part Excel, le reste de chez CroSoft pour moi c’est de la m…e ! Même Visio qu’ils ont racheté en 2007 (par là), ils l’ont rendu pratiquement inutilisable. Et on ne parlera pas de PôvrePoint … A la limite Word serait utilisable …

Laissez un commentaire si vous le voulez bien!