Les avantages de l’induction, partie 1: en cuisine

Nous entendons beaucoup parler de recharge à induction pour nos iPhone 8 et X.

Mais avant de revenir à l’induction « iPhonique », qui sera l’objet d’un prochain article, j’aimerais vous parler d’autre chose, touchant la même technologie.

Cela fait depuis 2001 que je n’ai plus utilisé un de ces fichus racloirs pour nettoyer les résidus brûlés sur ma plaque vitrocéramique.

Je ne fais plus que des sandwichs et des salades, pensez-vous?

Que nenni!

Depuis 16 ans, j’utilise une plaque à induction.

2017-12-28_21-33-35 (1).png
Ma plaque à induction: une Electrolux… Ce n’est pas moi qui ai choisi la marque, mais bon, elle est plutôt bien pensée.

Le principe?

Demandons à M. et Mme Wikipedia:

Dans ce type de plaque, un inducteur bobiné avec du fil de Litz est placé sous une surface en vitrocéramique. Lorsqu’il est parcouru par un courant électrique alternatif (modulé en fréquence, typiquement aux alentours de 25 kHz), cet inducteur génère un champ magnétique qui, à son tour, induit des courants électriques dans le métal du récipient posé sur la plaque. Les pertes par courants de Foucault et par hystérésis produites dans ce métal — qui doit être ferromagnétique, avec une perméabilité magnétique élevée — génèrent l’énergie thermique (chaleur) par effet Joule.

principe-fonctionnement-table-a-induction.gif

Bon, assez parlé technique voyons les avantages et les désavantages de cette technologie.

Commençons par les désavantages, comme ça, c’est fait.

  1. D’abord, les inductions sont plus onéreuses que les plaques vitrocéramiques normales.Un plan de cuisson large électrique, à corps de chauffe (j’insiste sur large pour permettre de placer sur la vitre en même temps au minimum deux grandes poêles de 28 », ce que ne permettent pas de faire les plans de cuisson carrés) revient prix catalogue dans les 2’000 francs chez une grande marque (Zug pour ne pas la nommer, dont j’ai déjà parlé ici pour le steamer) et si l’on passe à l’induction, le prix minimum, toujours pour un plan large, est de 3’670 francs.
  2. Les inductions impliquent de changer quelques casseroles pour que le système puisse chauffer à travers les inducteurs. Des casseroles en aluminium ne fonctionneront pas. Il faut du métal magnétique, comme le fer, dans leurs composants.Meilleur moyen d’être sûr que la casserole que l’on a ou que l’on va acheter va être compatible avec l’induction? On essaie avec un aimant. S’il est attiré, c’est bon, sinon, ben il faut en choisir une autre.

    Cela dit, en 2001, je n’avais dû racheter que deux casseroles. Depuis, les choses ont évolué et beaucoup de poêles par exemple sont prêtes pour cette technologie qui devient toujours plus prisée.

  3. Les inductions provoquent des champs électromagnétiques qui pourraient être dangereux pour la santé selon certaines études, relativement anciennes.
    D’autres sont bien plus rassurantes.
    De toute manière, il faut éviter d’utiliser de toutes petites casseroles sur des gros inducteurs, mais cela devient difficile à déterminer, puisque de plus en plus de plans de cuisson à induction n’indiquent plus la surface de chauffe, puisqu’ils disent être automatiques.
    En ce qui me concerne, je cuisine depuis 16 ans avec une induction, je suis en bonne santé (je touche du bois), je ne suis pas dépressif, je dors bien et ma fille, qui a 12 ans, se porte bien elle aussi, alors que sa maman a cuisiné pendant 4 ans avant sa naissance et 9 mois pendant sa grossesse avec ce type de plan de travail.

Voilà pour les désavantages.

Les avantages maintenant

L’instantanéité

J’ai toujours aimé cuisiner au gaz.

Quelle souffrance lorsqu’au retour des vacances où l’on travaillait sur le gaz, il fallait retrouver l’inertie des plaques en fontes.

Quelle horreur, j’ai dû refaire à manger quelques semaines avec ça, ce qui ne m’était pas arrivé depuis mes 25 ans (c’est dire si ça fait longtemps), ladite inertie devenant insupportable quand on revient d’ailleurs, rien que pour cuire un litre d’eau.

Et puis, j’ai eu une vitrocéramique électrique, c’est-à-dire à corps de chauffe. C’était mieux que les plaques en fonte, mais tout de même… l’inertie était importante par rapport au gaz.

Alors pourquoi ne me suis-je pas fait installer le gaz à la maison me direz-vous?

Parce que nettoyer la cuisinière utilisant cette énergie m’insupporte:

  • enlever le cadre en fer, support casseroles;
  • enlever les brûleurs;
  • frotter comme un malade pour enlever les traces de cramé, parce qu’avec le gaz, ça crame toujours…
  • nettoyer les brûleurs;
  • nettoyer le cadre porte-casseroles;
  • remonter le tout.

… vous trouvez ça humain, vous?

Cette instantanéité du gaz, vous la retrouvez avec l’induction

Vous coupez la plaque, le lait qui allait déborder descend immédiatement.

Vous voulez faire bouillir quelque chose? Vous remontez la puissance et pratiquement immédiatement, les signes de forte chaleur apparaissent.

Donc avec l’induction, vous avez le beurre, et l’argent du beurre.

Je m’explique.

La propreté: au top!

Avec l’induction, votre plaque ne chauffe pas.

Ou plutôt, si elle chauffe, c’est parce que la casserole qui elle est devenue très chaude, a chauffé la plaque.

Mais rien à voir avec un corps de chauffe sous la vitre qui crame ce qui déborde.

Avec l’induction, justement, lorsque ça déborde (parce que vous n’étiez pas attentif, parce que sinon, lire plus haut…), eh bien, ce n’est pas grave, parce que ça ne crame pas.

Nettoyer une induction, même lorsque le plan de cuisson est crépi d’huile, suite à la saisie d’une viande, vous le nettoyez sans la moindre difficulté.

Juste une patte humide, avec un produit détergent, ou mieux, de l’aquama qui reste, à mon avis, le meilleur moyen de nettoyer ce genre de plaque et d’ailleurs tout le reste de la cuisine.

Un coup de patte donc, un coup de torchon pour enlever les traces, et c’est propre comme si c’était neuf.

Comme je l’ai écrit en introduction: je n’ai JAMAIS utilisé de grattoir en 16 ans d’utilisation, alors que j’en utilisais pratiquement après chaque repas avec une vitrocéramique à corps de chauffe.

La rapidité

La vitrocéramique à induction n’a pas besoin de chauffer pour commencer à transmettre la chaleur à la casserole. On met sur la puissance maximale, et le travail commence immédiatement.

Pour moi, l’induction est aussi rapide que le gaz.

La progressivité

La progression de la chaleur est incroyablement progressive. Au point qu’il faut s’y habituer au début. Si vous mettez sur 8 alors que votre programme vous permet de monter à 14 avec en plus une position Boost, vous aurez de la peine à faire bouillir votre eau.

Le gain d’énergie

Si le gaz semble rester le moyen le plus efficace d’utiliser l’énergie, l’induction est le meilleur moyen de le faire en matière de plan de cuisson électrique.

À noter que d’après les sites que j’ai consultés, certaines marques d’induction consomment plus que de raison en mode veille. Attention donc à la marque que vous allez choisir.

La sécurité

Qui ne s’est pas brûlé en touchant une plaque en fonte ou une plaque vitrocéramique à corps de chauffe dont on venait de tirer la casserole?

Avec l’induction, vous retirez la casserole, vous touchez la plaque, vous faites « ouille » parce que c’est chaud puisque ladite casserole a chauffé la plaque, mais vous ne vous brûlez jamais.

D’autre part, le verre refroidit beaucoup plus vite puisqu’il n’y a pas le corps de chauffe dessous qui doit lui aussi refroidir et qui continue à chauffer la vitre.

En conclusion

À moins que l’on me propose un mode de cuisson encore plus génial, pour moi, il est hors de question d’avoir dans ma cuisine autre chose qu’un plan de cuisson à induction.

C’est aussi simple que cela.

D’ailleurs, je ne connais personne qui y a goûté et qui est revenu de plein gré à autre chose.

C’est dire!

 

29 Comments

  1. Nous logeons provisoirement depuis 6 semaines dans un Airbnb doté de l’induction. Je me réjouis de retrouver mon matelas, mais je redoute tout autant de revenir à notre vitrocéramique standard. Vraiment.

    J'aime

  2. Pour faire le lien avec le prochain article, as-tu essayé de charger l’iphone x sur ta plaque à induction ? 😄😄😄

    J'aime

  3. Bonsoir François,

    Quelle est la puissance électrique demandée par cette plaque à 4 feux ? Quel raccordement (diamètre des câbles ?), quelle protection (fusible ?). Peux-tu allumer les 4 « brûleurs » en même temps ?

    J'aime

  4. Très intéressé par les questions de Daniel Pesch, surtout la dernière.

    J'aime

  5. En général les plaques sont branchées sur la prise de force, donc 32A, et pas de soucis pour les 4 feux en même temps.
    La puissance doit tourner aux alentours de 7kW.
    Pour ma part, même si l’induction a de gros avantages, je préfère le gaz.
    Quand on a froid en cuisinant on peut se chauffer les mains, on peut allumer la lampe à souder pour les crèmes brulées, les bougies, on peut cuisiner en cas de coupure de courant, …
    Bref, plus sérieusement, les deux sont bien, c’est une histoire de préférence, mais voir la flamme, c’est quand même plus sympa 😉

    J'aime

  6. Je ne cuisine pas (c’est ma femme), mais je fais la vaisselle et nettoie la plaque à induction. Chacun sa spécialité ;-). Et donc François d’accord avec tes arguments.
    Par contre, tu as oublié un défaut des plaques à induction vis-à-vis du gaz : impossible de saisir une viande sur l’induction, car pas conseillé par tous les constructeurs (il me semble) de mettre une casserole vide sur la plaque à induction, alors que sur le gaz, on pouvait faire chauffer la poêle, voir la plaque de grill avant de mettre la viande dessus (on se rattrape sur le barboc’ … au gaz l’été, mais quand même…)

    J'aime

  7. Ah oui, j’ai oublié de dire : on attend d’avoir un peu d’argent devant nous pour repasser au gaz en prenant un « piano » ou « chatelaine » ! (alors que cela fait maintenant plus de 20 ans qu’on est équipé en induction !), pas que pour la cuisson à la casserole, mais surtout pour le(s) four(s).

    J'aime

  8. Et puis il y a gaz et gaz : le gaz des champs brûle bien plus chaud que le gaz des villes; l’autre jour, juste pour faire griller à sec quelques mollusques bivalves du sud de la baie du mont Michel, nous avions besoin d’une puissance maximale, et même sur le brûleur central à double couronne de 4 kw, je ne devait pas avoir bien plus d’1,5 kw : les flammes étaient toutes jaune-orangé, du coup, elles ont mis longtemps à s’ouvrir, les pauvres… mais c’était bien bon quand-même ;o).
    Depuis quelques temps, si je dois faire bouillir de l’eau, je le fais à la bouilloire électrique pour la mettre ensuite dans la casserole, ça va bien plus vite, même en faisant trois bouilloires pour avoir suffisamment d’eau pour cuire des pâtes !
    Et ma plus grande casserole ne doit pas être compatible, je me souviens d’avoir attendu une éternité pour faire chauffer de l’eau pour des pâtes, justement, comme je l’avais amené chez quelqu’un car nous avions de nombreux convives à combler. Mais c’est vrai que les systèmes induction que j’ai pu essayer sont d’une efficacité et d’une précision remarquables.
    Qu’en est-il du « saisir » ? pour lequel je porte toujours l’ustensile de cuisson à haute température en le faisant chauffer longtemps à petit feu, avant d’allumer à fond juste au moment voulu ? D’ailleurs, je pense que mon grill doit être en fonte d’aluminium…

    J'aime

  9. Grillé par un Ange ;o)

    J'aime

  10. Oui, 32 A, c’est du 6 carré de section.

    J'aime

  11. Dans les désavantages, je rajoute qu’en cela fait parfois un bruit aigu à haute puissance, comme un sifflement, et que cela chauffe par impulsion . Exemple, cela chauffe 1 seconde puis fait une pause de 5 secondes. Je ne suis pas assez calé pour savoir si ça peut faire raté une spécialité 😉

    J'aime

  12. Autre défaut: si de l’eau s’est renversée sur la plaque, elle se met en sécurité et s’éteint.

    J'aime

  13. Voilà un article plus induit que déduit ;•))
    J’y ajoute 2 points.
    Sur mes plaques, une casserole/poële vide génère un arrêt de chauffe immédiat. Vide=vide, mais ça change si on y met une goutte de gras ou autre chose (pas le sel). J’ignore le mécanisme.
    En dehors des 12 graduations de chauffe, il existe un mode P. Une casserole d’eau de 2 litres bout en 2′ !!
    Pas de bruit particulier à haute puissance. Je n’ai pas de mode veille: allumé ou éteint seulement.

    Aimé par 1 personne

  14. Ange, pour les 4 feux, aucun problème. Certaines plaques ne permettent que 2 positions P (ou Booster) en même temps.
    Les autres peuvent être sur 14, ce qui est violent!

    Pour la saisie des viandes, bien sûr que c’est possible, sinon, l’induction n’aurait pas tant de succès!
    Demande à Madame K ce qu’elle en pense, elle devient folle quand je saisis des viandes à haute température, avec des projections de gras partout. Mais c’est tellement vite nettoyé!

    Pour la petite histoire, le jour de l’inauguration de ma première plaque à induction, je venais de transformer totalement notre cuisine à Bofflens. Tout avait été changé de A à Z, îlot central (je ne le ferai plus jamais, c’est beau, mais le moindre courant d’air empêche la vapeur de monter dans la hotte pourtant hyperpuissante qui surplombe les plaques): tout avait été repeint, y compris le plafond.
    Je prends ma poêle, je la fais surchauffer (à vide), et sors l’huile du tiroir me disant que ce serait tout de même le comble si je foutais le feu le premier jour, et paf, ça n’a pas raté, à peine l’huile touchait-elle la poêle que de belles flammes de 70 cm sortaient de ladite poêle.
    Je t’ai saisi la chose, ai traversé la cuisine (qui était très grande) et l’ai posée dehors, par terre.
    Je me suis retourné, et j’ai eu envie de pleurer.
    Le plafond était gris…
    Heureusement, c’était une peinture lavable, et après deux heures de nettoyage debout sur une échelle, on n’y voyait plus rien.

    Alors pour saisir les viandes, pas de problème, je peux te l’assurer.
    Au pire, si, comme Ysengrain, le fabricant empêche la cuisson à vide, un poil de gras et elle est belle.
    Cela dit, j’ai eu une AEG, une Miele, une IKEA (Electrolux), et une Electrolux tout court, aucune ne m’empêche de chauffer à vide.

    J'aime

  15. Daniel, c’est comme en informatique, je suis utilisateur, je ne vais pas voir dedans. Donc pour l’électricité, je laisse faire les spécialistes mais je crois qu’on t’a répondu, merci Yomel.
    Et pour Daniel toujours associé à Jacques, je répète ce que j’ai écrit juste plus haut en commentaires, à savoir que l’utilisation de 4 plaques en même temps ne pose aucun problème.
    Renaud, la cuisinière s’arrête quand il y a débordement? Je trouve que c’est plutôt une qualité. Mais c’est vrai que certains capteurs sont un peu sensibles.
    Noisequick, oui, c’est vrai que certaines plans font un bruit désagréable par petits moments, mais rien de grave. Sauf peut-être celle d’IKEA dans mon dernier appartement qui faisait mal aux oreilles d’un de nos petits qui est, il est vrai, très sensible de l’ouïe.

    J'aime

  16. Oui francois je trouve que cest trop sensible. Et ces maudites commandes tactiles qui marchent mal les doigts mouillés (et on n’a jamais les mains mouillées quand on cuisine, bien sur). La mienne est une Sauter.

    J'aime

  17. Oui, les commandes tactiles, ce n’est pas ça, je rêve de bons vieux boutons circulaires juste sous le plan de cuisson, mais ça bouffe un tiroir.
    Et l’induction n’est pas la seule à souffrir de ça, toutes les nouvelles vitrocéramiques ont des boutons tactiles.
    Cela dit, tout cela évite des catastrophes et des incendies.

    J'aime

  18. De l’argile pour gratter les dépôts persistants, quand on n’a pas d’aquama…
    Un bon revêtement sinon pb de détection du contenant (comme mes dernières poêles Téfal).
    Le mode booster peut émettre une espèce de léger sifflement.
    Les bons vieux boutons sont des nids à nettoyer d’un autre côté, et attention aux ressorts François!

    J'aime

  19. Oh mais les boutons rotatifs, on peut les sortir sans problème pour nettoyer et les remettre ensuite.

    J'aime

  20. Jai le meme souci de tactilité avec mon four.

    J'aime

  21. Je vais devoir changer de cuisinière car l’actuelle est en fin de vie, mais, bon, vu tout ce que je lis ci-dessus, je vais en rester au gaz et racheter une cuisinière mixte, 4 becs au gaz et un four électrique chaleur tournante et pyrolyse. La première raison est simplement pratique : une cuisinière 4 « feux » à induction + four électrique = entre 9 et 10 kw à alimenter, donc 9000/220=41 ampères (évidemment, c’est rare que l’on utilise 4 feux et le four en même temps, mais cela peut arriver et cela m’arrive…). Pour moi, passer à l’induction, cela veut dire : tirer une nouvelle ligne en 3 x 6 carré depuis le tableau, la protéger avec un fusible bipolaire de 40 A et changer d’abonnement électrique pour passer de 6 à 9 kV : c’est rédhibitoire. Et puis, j’aime voir la flamme, j’aime la voir changer de taille quand je tourne le bouton et j’aime aussi voir, en même temps, le bouillonnement du bouillon s’atténuer ou augmenter immédiatement et proportionnellement. Bref, je suis un vieux rétrograde… !

    J'aime

  22. Ben ça, le bouillonnement du bouillon s’atténuer ou augmenter immédiatement et proportionnellement, justement, tu l’as avec l’induction!

    J'aime

  23. Ouaip ! Quand tu n’as pas les doigts mouillés…😁

    Aimé par 1 personne

  24. OK, mais je te laisse nettoyer alors!😉

    J'aime

  25. D’acc, tu me prêteras ton Aquamagica…
    Non, pas sur la tête !😇

    J'aime

  26. Voilà un sujet qui tombe à pic. Je dois rénover ma cuisine et je me pose justement la question, piano falcon induction ou gaz? Je n arrive pas à me décider et même pire, falcon ou …. un concurrent, mais lequel….
    Votre avis m intéresse beaucoup.

    J'aime

  27. Je fais suivre les remarques de MA dame, qui suit le sujet « bientôt un piano dans notre cuisine » : Falcon semble être la meilleure marque mais ne propose pas de four à pyrolyse …
    Et on est preneur aussi de tous les retours d’expérience !

    Aimé par 1 personne

  28. […] fois que je nettoie ma vitrocéramique par exemple, je ne peux que m’étonner du fait que même en pleine lumière, elle n’a aucune […]

    J'aime

  29. […] avoir décrit les plaisirs de l’induction à la cuisine dans cet article, je vais passer à l’iPhone et son système de recharge utilisant la même […]

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s