Purée, vous faites quoi, vous, contre la crève?

Ces derniers jours ont été pénibles.

Comme tant de monde, j’ai chopé une monstre crève qui m’a enlevé toute énergie et toute envie de bouger un tantinet.

Et puis, j’en ai tellement marre de tousser…

D’abord c’est quoi, la crève?

Le Larousse nous explique:

2018-01-20_17-39-00.png

Le Grand Robert himself est-il plus prolixe?

2018-01-20_17-40-42.png

Wikipedia ne fait pas mieux, puisqu’il nous envoie, magistrale erreur, sur Grippe en indiquant Redirigé depuis Crève.

On se met déjà d’accord que la crève, ce n’est pas la grippe.

Lorsqu’on fait la recherche sur les différences entre les deux maux, on trouve toute sorte de réponses, mais il semble que toujours, la crève soit associée au rhume, c’est-à-dire à la rhinopharyngite appelée également nasopharyngite.

Vous attrapez un des 200 virus différents qui le véhiculent, et paf, c’en est fini, vous êtes au fond trou pour un moment.

Le rhume descend touche ensuite les voies respiratoires, ce qui amène la toux et les maux de gorge.

Et quand tout va mal, ça finit en otite, ou pire, en pneumonie même si cette dernière est d’origine bactérienne, Ysengrain, au secours, explique-nous s’il te plaît..

Ou encore en bronchite aiguë, ce qui a été mon cas en fin de semaine passée, nécessitant de la codéine bien puissante, qui te rend comme si tu avais bu une bouteille de rouge à déjeuner (enfin, j’imagine hein, parce que je ne l’ai jamais fait) toute la journée, sans compter l’absorption de quelques gentils anti-inflammatoires et antidouleurs et autres petites choses, au point que j’aurais dû penser à prendre un cabas en sortant de chez le médecin avant de passer à la pharmacie.

Alors que la grippe touche… les voies respiratoires, apporte des douleurs articulaires et de la fièvre et est véhiculée par un ou deux virus différents évoluant chaque année, ce qui permet de nous prémunir avec une vaccination automnale, mais seulement en partie cette année, puisque le vaccin n’est efficace que contre un virus alors qu’il y en a deux, comme je l’a écrit, qui traînent.

J’ai lu dans une enquête dans je ne sais plus quelle revue (purée, la précision scientifique du gars!) que, depuis 1950, alors que c’est à ce moment que l’on a compris les causes du rhume, on n’a que très peu avancé dans la médication contre cette maladie et qu’il ne reste plus qu’un institut qui s’y dédie, si je ne fais erreur en Angleterre, mais que rien de nouveau n’est à signaler.

Cela étant posé, quand j’ai la crève, je suis comme beaucoup d’hommes, semble-t-il, j’ai l’impression que ma fin est arrivée, que ça ne va jamais se terminer, et voyez-vous, je ne suis pas de très bonne humeur.

Des médicaments pas très efficaces, voire dangereux

J’ai bien compris qu’un rhume soigné, dure 15 jours, et non-soigné deux semaines. Il n’empêche qu’il faut faire quelque chose pour être moins mal lorsqu’on est atteint.

Entre les huiles essentielles en fumigation, les oscilococcinum, le thé à la sauge avec du miel pour les médecines un peu parallèles, et NeoCitran ou Pretuval, j’essaie tout, en respectant bien sûr les posologies.

Le problème principal et pour le moins inquiétant, c’est qu’il semble bien que les médicaments anti-rhume distribués sans ordonnance soient au mieux peu efficaces. Cet article de 60 millions de consommateurs de novembre 2017 est très clair sur le sujet, 45 % sont même à proscrire:

En bonne place de la liste noire figurent des « stars antirhume ». Leur point commun: un cocktail de 2 à 3 composés actifs: un vasoconstricteur (nez bouché), un antihistaminique (nez qui coule) et du paracétamol ou de l’ibuprofène (mal de tête). Ces tout-en-un ne sont pas justifiés, et ils cumulent des risques de surdosage et d’effets indésirables gravissimes (accidents cardiovasculaires ou neurologiques, vertiges…).

Ou encore:

On trouve dans ces médicaments de la pseudoéphédrine. Cette substance est un vasoconstricteur: elle contracte les vaisseaux sanguins et augmente le diamètre des cavités nasales, afin de décongestionner les nez bouchés. Mais étant assimilée par voie orale, elle contracte les vaisseaux sanguins de tout l’organisme. Est-ce bien raisonnable pour un simple rhume? Clairement, non.

L’oscilococcinum n’est, lui, certainement pas dangereux, mais me semble surtout efficace en préventif (je n’en prenais pas cette année avant de tomber malade) et si l’on ne s’y met pas dès les premiers signes, ces granules sont tout de suite nettement moins LA solution.

Je trouve tout de même incroyable qu’on ne mette pas le paquet pour trouver un vrai médicament contre ce fichu rhume, même si je comprends bien qu’avec 200 virus qui évoluent, la chose n’est pas simple.

On connaît le goût prononcé des entreprises pharmaceutiques pour des brevets rapportant un maximum d’argent, et là, il me semble qu’il y en a à se faire, pourtant, puisque la maladie touche des millions de gens chaque année.

Celui qui trouverait la solution toucherait un joli pactole, me semble-t-il.

À moins qu’un vaccin rapporte moins que vendre ces médicaments peu efficaces et dangereux, plusieurs fois par année?

Noooon… impossible, nos entreprises pharmaceutiques sont des philanthropes, elles ne pourraient par avoir une politique aussi tordue.

Ou bien?

Cela dit, c’est quoi, vous votre secret, pour combattre le rhume quand il est là?

38 Comments

  1. jeanpierre07

    https://www.amazon.fr/VITAMINE-C-CONTRE-RHUME/dp/B00A3DFAEK
    Linus Pauling est deux fois prix Nobel

  2. yvesbachelet

    Je compatis avec toi François : c’est pénible et on est irascible (dans mon cas : pourquoi moi et pourquoi pas les autres ?).
    Sinon, je prends un dalfagan ou un doliprane toutes les 6 heures environ et un sirop quelconque pour la toux (ils se valent tous) ! Et si j’arrive à aller bosser, une grosse boite de mouchoirs en papier.
    Et ça passe au bout d’une grosse semaine.

  3. Le 16 janvier dernier, à propos de “c’est dur d’être un bloguer”, j’ai été le dernier à commenter avec ma mésaventure… Rien à faire pour le gros coup de froid, donc, au bout de 10 jours, visite chez le médecin. D’où je suis reparti avec une fracture de la malléole.
    Promis, la prochaine fois, je n’irai pas voir le médecin, vu que les médicaments sont inefficaces, et vu que la visite médicale s’est terminée aux urgences. Et ce n’est pas fini, je viens de commencer la rééducation ! Pffff… Vous avez raison, saleté de crève !

  4. À vrai dire, je ne fais rien… j’attends que ça passe, et en attendant je bourre mon sac et mes poches de paquets de mouchoirs jetables.

  5. Voilà en principe j’attends que ça passe sans médicaments et sinon pour le rhume spray aux hydrolats acheter dans une pharmacie qui fait ses préparations, pour la toux un sirop naturel au lierre hyper efficace et un spray de spagyrie pour désinfecter la gorge. Si nécessaire.
    Et pour bébé, suppositoires aux huiles essentielles toux, rhume, otite

  6. Je craignais qu’on n’en arrive une fois à parler homéopathie, alors en tant que scientifique je vais ne guère commenter en ce jour, sinon te recommander d’être encore un peu patient quelques jours.

    Peut-être juste rappeler qu’un autolysat de foie et de coeur de canard dilué dans l’eau de façon à contenir l’équivalent de moins d’une molécule active dans tout l’univers a peu de chances de guérir un rhume… et que la bactérie une fois nommée Oscillococcinum n’a jamais existé.

    Bon, puisque que je n’ai pas pu résister à allumer la mèche homéopathique malgré mes maigres efforts d’y renoncer, je n’ai plus qu’à fuir à toutes jambes avant que le pétard saute, sans oublier de te souhaiter un bon rétablissement !

    Deux bonnes adresses :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Oscillococcinum
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Dilution_hom%C3%A9opathique

  7. Oh comme je compatis avec toi, François. J’attrappe le rhume ou la crève plusieurs fois par année, et pas seulement en hiver. Et à chaque fois, en effet, comme la plupart des hommes je suis à l’article de la mort et je me plains beaucoup…

    J’ai coutume de dire, dans ces moments là, mon incompréhension a l’enfroit de la recherche médicale: “Que fait la recherche ?! On dépense des centaines de millions chaque année pour la recherche contre le cancer ou le SIDA, maladies que l’on attrape au plus une seule fois dans sa vie, et que fait-on pour la recherche contre le rhume que l’on attrape 3 fois par année ?? Rien ! Ou presque !”
    Oui c’est comme d’habitude de l’humour noir un peu cynique et de mauvaise foi… Mais je le pense malgré tout un peu quand je suis enrhumé…

    Sinon je ne rebondirai pas sur la provocation contre l’homéopathie… 🙂

    Je te souhaite un bon et prompt rétablissement !

  8. Les rhumes à répétition j’ai connu, jusqu’au jour où un otorhinolaryngologiste m’a déclaré que j’étais sensible à presque tous les pollens, donc dès janvier à fin septembre les mouchoirs en papier font partie de mon équipement standard …

  9. Depuis quelques année, si je n’ai pas une grosse fièvre, je ne prends rien qui puisse la faire baisser. J’avais lu quelque part que c’était la fièvre qui soignait, et donc je laisse faire… Pour le rhume, un peu de baume du tigre sur le nez pour que ça reste fluide pendant la nuit.
    Je ne prends des trucs que si j’ai « mal »: à la tête, aux bronches, à la gorge. Parce que je suis un garçon et que je ne supporte pas d’avoir mal. Mais le moins possible de trucs contre la fièvre (genre prétuval, paracétamol, etc).

  10. Mais surtout, je voulais te souhaiter bon courage !

  11. Hé, Bugraptor, tu dis ça (« Et à chaque fois, en effet, comme la plupart des hommes je suis à l’article de la mort et je me plains beaucoup… ») pour moi ? Pourtant on ne se connaît pas, alors qui donc a pu me trahir ? je le ou la retrouverai, cette personne, de dzou de dzou …

  12. Olivier Goldberg

    Bonjour François et les autres,

    En préambule, pour cadrer ma réponse, je précise que je suis médecin urgentiste… donc j’ai de vagues notions en la matière, bien que moins d’expérience que Ysengrain.

    Il n’existe actuellement aucun traitement du rhume. Les divers médicaments vendus servent à contrôler les symptômes, ou à rien selon les cas. Note qu’il y a assez peu de virus pour lesquels un traitement curatif existe.

    Voyons les produits communément vendus, ceci évidemment pour le rhume au sens large, non compte tenu d’éventuelles autres maladies sous-jacentes :

    les vitamines et compléments alimentaires : inutiles lorsque l’alimentation est équilibrée
    les antibiotiques : inutiles également. Ils peuvent être indiqués en cas de complication BACTERIENNE uniquement, la plus classique étant la pneumonie. Il est inutile d’en prendre préventivement, au contraire. La grippe ne se traite pas non plus par antibiotiques.
    le paracetamol (dafalgan, doliprane, …): C’est un antidouleur et antifièvre. Il n’a pas d’effet sur la maladie en elle-même, mais en rend les symptômes moins inconfortables. Il a peu d’effets secondaires lorsque la dose normale n’est pas dépassée, mais devient vite très toxique en cas d’excès. Pour information, la dose maximale pour un adulte moyen est de 1g par dose, trois à quatre fois par jour. Pour un enfant c’est 15mg par kilo de poigs corporel par dose, maximum 4 fois par jour.
    les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofene, diclofenac, …) : Antidouleur et antifièvre également, pas d’effet non plus sur la maladie. C’est souvent utile à prendre en plus du paracetamol ci-dessus lorsque la douleur (mal partout) ou la fièvre sont insuffisamment contrôlées. Ils ont plus d’effets indésirables (en particulier digestifs) que la paracetamol, donc ne sont pas un premier choix
    les anti-inflammatoires stéroïdiens (corticoïdes) : à proscrire en automédication. Effets secondaires et généraux potentiellement importants, médicaments extrêmement puissants
    les vasoconstricteurs oraux (pseudoéphédrine principalement) : en effet pas idéaux vu l’effet général. A proscrire absolument si on est hypertendu ou atteint de maladie vasculaire. Mais c’est parfois pratique quand on a le nez complètement bouché. Même si c’est en vente libre, je vous conseille de demander d’abord l’avis de votre médecin avant d’en utiliser.
    les vasoconstricteurs par voie nasale : peuvent aussi avoir un effet général, donc prudence en cas d’hypertension ou maladie vasculaire. Mais c’est confortable… Attention, ne jamais utiliser plus de 4-5 jours consécutifs, au risque de provoquer une rhinite chronique. Personnellement, j’utilise ça pour permettre de dormir confortablement sans se sentir étouffer. Mais évidemment, toujours aucun effet thérapeutique.
    les anti-histaminiques : utiles uniquement en cas de rhinite allergique (la plus fréquente étant le rhume des foins). Strictement inutile en cas de rhinite virale, donc en cas de crève.
    les médicaments en association (pilules diverses mélangeant plusieurs principes actifs) : n’ont à mon sens aucun intérêt… En effet, les principes actifs présents sont généralement sous-dosés. Ou contiennent un principe inutile dans le cas présent. Je ne prescris / recommande jamais.
    le repos : est essentiel, comme dans toute maladie. Donc dormez, faites la sieste, ne travaillez pas trop.
    une bonne hydratation (de l’eau!) aussi. Attention, alcool, thé, café n’assurent pas une bonne hydratation.

    Voilà…. j’espère avoir fait un bref tour de la question et t’avoir un peu éclairé.

    Merci aussi pour le travail d’écriture que tu fais sur ce blog.
    Et bon rétablissement!

  13. Vincent Donato

    Ma petite routine anti-crève : la refiler à un maximum de gens. Ça ne soigne pas, mais ça soulage vraiment de penser qu’on n’est pas le seul à en baver.

    Bon courage.

  14. Que voilà un beau résumé scientifique éclairé et complet ! Merci !

    J’observe que tu n’as pas parlé d’homéopathie…

    (Toujours rechercher la polémique… ;-))

    Sinon je m’apercois Que je n’ai pas répondu à François sur ce que je fais en cas de crève.

    La réponse c’est: rien. Je me couche en boule, je renifle et je me mouche. Et surtout: je me plains… après de 3 à 10 jours de ce traitement, ça va mieux… 🙂

  15. François souhaite que je commente:

    Et quand tout va mal, ça finit en otite, ou pire, en pneumonie même si cette dernière est d’origine bactérienne, Ysengrain, au secours, explique-nous s’il te plaît..

    Au début, l’infection est virale, oui, l’un des 200 virus impliqués. Une infection virale a pour propriété de dépérimer le système immunitaire, en déclenchant une inflammation propice à une « prise de pouvoir bactérienne ».

    François pense que

    le vaccin n’est efficace que contre un virus alors qu’il y en a deux,

    Inexact: le vaccin est efficace contre 3 variétés de virus: Michigan, Hong Kong et Brisbane
    Je suis parfaitement les dires relatifs aux « anti-rhumes », leur commercialisation ne devrait pas être autorisée.
    À propos des médicaments anti virus, jusqu’il y a 15 ans, on n’en disposait pas. Ce n’est que depuis la pandémie VIH que les labos s’y sont collés.
    Vaccin contre le rhume: la variété des virus impliquée est telle que ça me parait illusoire.
    La vitamine C contre le rhume.
    Linus Pauling a été effectivement Prix Nobel à 2 reprises. Le premier en chimie, le second un prix Nobel de la paix. Je ne crois pas que ça lui donne des compétences médicales. À ma connaissance, l’effet de la vit C n’a jamais été prouvé et la théorie de la « médecine orthomoléculaire de Pauling n’a pas laissé de trace.

    oeilneuf dit qu’après une

    visite chez le médecin. D’où je suis reparti avec une fracture de la malléole.

    C’est très connu; il y a d’ailleurs plusieurs enquêtes ouvertes. L’ennui est que le phénomène est mondial.

    Totalement d’accord avec Olivier Goldberg: salut collègue.

  16. Prendre la température avec l’objet idoine connecté, se rendre compte que la pile est à plat, fouiller toute la maison pour retrouver le tube en verre avec du mercure dedans, le secouer fortement… ne pas ce le mettre dans l’oreille il y a assez d’autres orifices pour cela, noter sur un bout de papier la température exacte, reproduire l’exercice 2 fois par jour, c’est pas cela qui guéri, c’est de se dire qu’une iwatch, ben elle fait pas thermomètre, ce qui est un comble!!!!

    Bon rétablissement à toi.

  17. ne pas ce le mettre dans l’oreille rontudju

    ne pas se le mettre dans l’oreille .

  18. Merci à Ysengrain aussi pour ses précisions…

    J’observe qu’il n’a pas parlé d’homéopathie…

    😉

  19. Merci à vous.
    De mon côté, ça va beaucoup mieux, merci la codéine pour avoir arrêté de me faire tousser (je fais gaffe, je diminue déjà drastiquement la dose, histoire d’avoir les idées claires).
    Merci particulier à Olivier Goldberg (bienvenue en commentaires!) et à Ysengrain pour leurs éclaircissements.
    Et merci aux autres pour leur humour (ah, l’histoire de la malléole, je suis désolé, mais elle est bien bonne, même une deuxième fois) ou / et pour montrer que nous sommes tous à la même enseigne.
    Pour l’homéopathie, j’ai de la peine à entrer dans le système, mais nom d’une pipe, l’arnica est diantrement efficace pourtant.
    Et j’ai coupé des crèves avec de l’oscilococcinumm, Zallag, je peux te le garantir. Mais il faut les choper au premier symptôme (je n’ai pas écrit aux premiers, c’est déjà trop tard).

  20. Au chapitre « humour »,
    Pas essayé les gargarismes avec de la solution aquama fraîchement hydrolysée ? 🙂
    « …merci la codéine…je fais gaffe, je diminue déjà drastiquement la dose, histoire d’avoir les idées claires »
    Bon bon, je crois que je vais attendre la « désintox » complète et le futur article sur l’iPhone X avant de répondre sur la valeur actuelle/future de mon iPhone X que j’ai payé à 100% (je rappelle que la Fnac m’en propose un flambant neuf pour 90%) de son prix officiel il y a un mois… 🙂
    On sait jamais, il y a quand même risque d’agression pour état de manque quand on diminue trop vite les doses ! 🙂
    Bonne fin de rétablissement.

  21. @nowcomment4: Ah voilà ! Ce qui a de la peine a passer c’est l’offre de la FNAC avec un rabais de 10% alors que tu as payé le prix plein il y a un mois…

    Et alors ?

    On sait bien que s’équiper en électronique de loisir n’a jamais été un placement financier !

    Par ailleurs rien ne prouve que cette offre de la FNAC soit liée aux rumeurs d’interruption de la production de l’iPhone X cet été. Et il fonctionne comme il devrait. Non ?

    Tu as payé ton iPhone au meilleur prix au moment où tu l’as acheté. Ensuite, c’est clair que tout peut arriver avec les prix…

    Il faut accepter cela…

  22. @bugraptor :
    Ya pas que ça, on attend quelques jours ? Ne polluons pas, aujourd’hui c’est « stupéfiants » et éventuellement… HOMEOPATHIE 🙂

  23. Ok. je gagne le débat polémique par abandon au 2ème round…Ca me va… 🙂

  24. J’avais oublié, la bonne efficacité du lavage nasal trois ou quatre fois par jour avec les solutions qu’on trouve dans le commerce.

  25. Maintenant, le bon sujet, puisque bcp d’entre vous avez péchot la crève ENCORE UNE FOIS CETTE ANNÉE (non, mais vous le faites exprès ou quoi !) :

    Comment ne plus chopé la crève, définitivement ?!

    1) Ne plus serrer les pinces –> Coutume d’un autre temps qui ne servait qu’à vérifier que la personne à qui vous serriez la pince n’avait pas d’arme dans sa manche !! À BANNIR DÉFINITIVEMENT !

    2) Faire porter un masque chirurgical à tous ceux qui ne respectent pas 1)

    Déjà, avec ces 2 mesures, nous devrions voir une chute dans les cas de « crève », rhume et même grippe !

    ++

    Ritchie-en-pleine-santé-devinez-pourquoi 😉

  26. « choper », pourtant je me suis relu !

  27. Migneron: »1) Ne plus serrer les pinces –> Coutume d’un autre temps qui ne servait qu’à vérifier que la personne à qui vous serriez la pince n’avait pas d’arme dans sa manche !! À BANNIR DÉFINITIVEMENT !

    2) Faire porter un masque chirurgical à tous ceux qui ne respectent pas 1)

    Un masque sur les mains, cela s’appelle un gant, je me vois mal me promener avec un masque sur la figure comme ces chinoises vues au Mont-Saint-Michel, endroit pollué et irrespirable, surtout par grand vent.

  28. Pour arrêter de renifler, un générique homéopathique est sacrément efficace: Corysalia. Aussi faire des lota (douche nasale) à l’eau salée. Pour traiter la gorge enflammée, de la propolis nature qu’on chique longtemps… pour le reste de la patience, des grogs au thym, gingembre et miel mais c’est anecdotique.

  29. dès l’automne de prends un cocktail bio de vitamine, notamment C, ensuite je me fais des mélanges d’huiles essentielles thématiques, et des infusions….avec du miel 🙂 enfin, je prie la bonne vierge 🙂

  30. http://www.dailymotion.com/video/x6dvh18

    Le miel édifiant…

  31. Tout le monde y passe. Même les personnages les plus illustres 😜 :

  32. Olivier Goldberg

    Pour ce qui est de l’homéopathie, mon côté scientifique matérialiste m’empêche d’y croire. Je suis par contre ouvert à toute étude méthodologiquement correcte qui me ferait changer d’avis.

    Pour le masque chirurgical, il faut en changer toutes les deux heures environ pour qu’il reste efficace. En plus, c’est inconfortable!
    Pour le lavage des mains régulier, faites, c’est positif!
    Par contre, il est inutile de désinfecter les mains, les tables, les sols etc dans sa vie courante.

    Bonne soirée à tout le monde!

  33. François la prochaine fois que tu auras un problème de santé fait tout à fait comme maintenant et tu auras 2 médecins pour t’aider à domicile 😉

    Presque tout le monde l’a attrapé, semble-t-il, et toi avec tes tout petits élèves c’est étonnant que tu ne l’aie pas eu plus tôt.

    Pour ma part, j’ai fait immédiatement très attention d’avoir le nez propre avec le lavage de nez avec le petit accessoire pour cela ou une cafetière, voir sur le net la quantité exacte de sel c’est important, j’utilise 1cc pour 1/2 litre d’eau , de toute façon c’est plus ou moins 10 jours .

  34. Une demi-cuillère à café en réalité, car j’ai des petites cuillères que je ne remplie pas, et pencher la tête sur le côté
    ou
    sérum physiologique qui permettre d’enrichir les laboratoires helvétique ( sale langue je suis)

    Ici c’est plus clair 🙂
    http://www.yogamrita.com/blog/2011/12/05/le-nettoyage-du-nez-a-leau-salee-jala-neti/comment-page-1/

  35. J’ai la fontaine à nez. Très efficace en effet, mais pas contre la toux.
    Et un litre d’eau que l’on fait bouillir avec 1/2 à une cuillère de sel est en effet très efficace.
    Ne pas oublier de faire refroidir l’eau…
    Je constate que deux lecteurs seulement semblent tentés par l’homéopathie.
    Intéressant.
    La propolis est en effet quelque chose de fantastique. Faudra que j’y pense la prochaine fois.

  36. Quand la crève est là il est généralement trop tard pour agir. Mieux vaut prévenir.

    Longtemps j’ai appréhendé le retour de l’hiver. Je savais que, comme chaque année, j’allais me réveiller un beau matin avec une irritation au fond de la gorge qui allait rapidement s’étendre vers le haut et vers le bas pour finir en sinusite et en bronchite. Il ne me resterait plus qu’à avaler des tisanes expectorantes (essentiellement du thym) et à procéder plusieurs fois par jour à un lavement nasal à l’eau du robinet, et prendre mon mal en patience (c’est peut-être pour ça que les malades sont appelés patients).

    Jusqu’au jour où j’ai compris que cette irritation annuelle était due à mes ronflements: l’air pénétrait par la bouche et allait assécher le fond de la gorge. Une fois enclenché, le processus devenait incontrôlable. Il fallait absolument éviter qu’il commence. J’ai donc pris l’habitude d’avaler tous les soirs une petite cuiller de graisse de coco (ou à défaut d’huile de lin ou de sésame). La graisse étalée sur le fond de la gorge la protège de toute attaque extérieure. Depuis (depuis plusieurs années maintenant), hiver comme été je n’ai plus rien, plus d’irritation, plus de sinusite ni de bronchite, pas même un simple rhume. Même quand je côtoie des personnes grippées.

    Quand je ne me sens pas bien, dès les premiers signes je me purge puis je jeûne (et, dans tous les cas, je fais un long jeûne au printemps et plusieurs jeûnes plus courts toutes les fois que j’en ressens le besoin). Pour le reste je fais confiance à l’alimentation. L’alimentation ne soigne peut-être pas les maladies, mais elle les prévient.

    Je ne dis pas que c’est ce que tu devrais faire — ce qui convient aux uns ne convient pas forcément aux autres, et de toute façon, pour cette fois, c’est trop tard —, mais peut-être trouveras-tu dans ma méthode une inspiration pour qu’il n’y ait pas de prochaine fois ?

  37. Gérard BIOTEAU

    J’utilise de l’homéopathie depuis 40 ans avec satisfaction mais l’admettre c’est trop souvent passer pour un guignol

  38. Guignol !
    🙂

Laissez un commentaire si vous le voulez bien!