J’aime bien Strava, moi, et sa communication en temps de crise

Vous le savez certainement, j’apprécie beaucoup de courir avec mon AppleWatch et l’application Strava, qui ne m’a jamais fait faux bond, contrairement à Runkeeper qui plantait une fois sur deux lorsque je courais. Bon, ils semblent avoir pas mal progressé chez Runkeeper, notamment lors de la dernière mise à jour de la semaine passée, qui s’occupe principalement de l’AppleWatch justement, faudrait que je regarde.

Mais revenons à Strava, qui lui aussi a évolué et intégré à la montre la semaine passée les activités suivantes (auparavant, il n’y avait sur la montre que le cyclisme et la course à pied en extérieur).

Toujours la semaine passée, Strava a été la cible d’attaques sur son nouveau service HeatMap, service aussi sympa pourtant qu’esthétique.

2018-02-03_15-24-23.png

Randonnée sur les sentiers O et W à Torres del Paine, en Patagonie

L’idée est que là où les utilisateurs de Strava sont actifs dans le monde, les couleurs de la carte sont chaudes.

Allez voir la page de Strava dédiée à ce service, c’est vraiment sympa.

2018-02-03_15-33-14.png
Là où je cours… c’est aussi l’une des bases militaires les plus importantes de Suisse

Tout cela est très joli, mais il y a un problème: dans les endroits plus où moins désertiques où sont situées des bases américaines (ou d’autres pays remarquez), eh bien des personnes malintentionnées pourraient connaître les habitudes des soldats et lancer une attaque ciblée sur ces derniers.

2018-02-03_15-45-53.png
Un article du Monde

Il en va donc de la sécurité des soldats, le problème est sérieux.

Strava aurait pu se réfugier derrière le fait qu’elle indique clairement comment éviter d’être répertorié et donc de protéger ses données, mais elle décide de faire face et de collaborer pour régler le problème en collaboration avec les forces armées.

Eh bien le patron de Strava, James Quarles, dans une lettre très claire, explique que toute l’équipe de Strava va faire le nécessaire pour que la sécurité des sportifs à l’armée soit assurée.

Je retranscrit ici les dires du CEO, au cas où la page disparaîtrait sous peu.

Chers membres Strava,

Je souhaitais m’adresser à vous suite à l’attention particulière récemment portée sur Strava, et plus spécifiquement à sa carte mondiale d’activités (Global Heatmap). Notre heatmap fournit une visualisation des activités dans le monde entier, et vous êtes nombreux à l’utiliser pour trouver des lieux près de chez vous ou ailleurs dans le monde afin de pratiquer vos sports de plein air. Lors de sa conception, nous avons respecté votre niveau de confidentialité défini dans les paramètres de votre profil, notamment le fait de ne pas figurer sur les heatmaps. Cependant, nous avons appris ce week-end que des membres Strava au sein d’armées, d’organismes humanitaires ou habitant à l’étranger auraient partagé leur position géographique dans des zones ayant peu d’activités, et indiquant de ce fait sans le vouloir des lieux potentiellement sensibles.

De nombreux membres de l’équipe Strava et également au sein de notre communauté, y compris moi-même, ont des membres de leur famille engagés dans les forces armées. Sachez que nous prenons cette information avec un extrême sérieux et que nous sommes conscients de la responsabilité qu’implique le partage de vos données avec Strava.

Voici notre plan d’action:

  • Nous nous engageons à travailler conjointement avec l’armée et les membres du gouvernement pour dresser une liste des données potentiellement sensibles.
  • Nous passons en revue l’ensemble des fonctionnalités développées à l’origine pour inspirer et motiver les sportifs afin de s’assurer qu’elles ne peuvent être utilisées à des fins mal intentionnées.
  • Nous poursuivons notre travail de sensibilisation sur les outils de sécurité et de protection de la vie privée mis à disposition.
  • Nos développeurs et notre équipe en charge de l’expérience entament un travail de simplification de gestion des paramètres de confidentialité et de sécurité pour que les membres Strava puissent y avoir recours encore plus facilement.

Voici les différentes étapes que vous pouvez suivre dès à présent pour assurer une gestion adaptée de vos données tout en restant actifs sur Strava:

  • Lire notre post détaillant les différentes options de confidentialité disponibles sur Strava.
  • Vérifier vos paramètres de confidentialité afin de vous assurer qu’ils sont en phase avec votre expérience sportive.
  • Entrer en contact si cela vous semble nécessaire avec notre service support pour toutes questions, ou si vous souhaitez obtenir de l’aide.
  • Continuer à veiller les uns sur les autres selon notre étiquette communautaire faisant appel au bon sens de tout un chacun.

Un immense merci de faire partie de notre communauté Strava, et de toujours nous aider à nous développer de manière responsable partout dans le monde.

Très sincèrement,

James Quarles

CEO

J’aime bien cette manière de communiquer.

Transparence, clarté, on est assez loin de la philosophie d’un Tim ou d’un feu Steve.

Et ça me plaît.

15 Comments

  1. Charles Vanquickenborne

    Salut François,

    L’article est introuvable

    Bonne journée

    Charles

    S

    J'aime

  2. J’ai l’impression que, une fois de plus, c’est uniquement une question de marketing. Plus on parle de n’importe quelle marque, mieux c’est pour elle et son image. D’ici que Donald Trump himself adresse par Twitter des louanges à Strava pour protéger les valeureux soldats américains, il n’y a qu’un pas et les ventes exploseront.

    J'aime

  3. Bon, je connais peu ce sujet, donc il faut me lire avec un bémol, si je peux dire. Mais si on est un accro du vélo, alors c’est par là qu’il faut aller voir : https://blogs.letemps.ch/jerome-bailly/2017/01/01/strava-le-reseau-social-qui-rend-les-cyclistes-accro/

    J'aime

  4. Oui Zallag, c’est justement Strava.
    Certains cyclistes font des folies pour être les plus rapides sur des segments publics, c’est évidemment un peu inquiétant, mais c’est un dérapage humain compréhensible quand on fait du sport, mais assez ridicule tout de même.
    Gageons que peu de femmes sont concernées, ça ne touche certainement que principalement les hommes, toujours prêts à être un peu cons.
    L’esprit de compétition en fait…


    Hello Charles, ça va?
    Content de te revoir ici.
    Je ne comprends pas de quel article tu parles. L’article du jour? Ou si c’est la lettre de Strava, j’ai rajouté le lien, mais tout le texte était dans l’article.

    J'aime

  5. Merci pour cette fonction, ça va me permettre de trouver des nouveaux chemins pour courir 😀

    J'aime

  6. Non. n’insistez pas. Je n’écrirai rien d’autre aujourd’hui. 🙂

    J'aime

  7. Cette fonction existe depuis un moment sur movescount (la plateforme liée aux montres Suunto). Avec un désavantage: moins de gens utilisent movescount que Strava. Mais un gros plus: on peut directement se créer un itinéraire depuis la heatmap. En fait, la heatmap est une surcouche du plan où se trouve la fonction de création d’itinéraires. Je ne crois pas que ce soit possible sur Strava, si ? En tous cas je n’ai pas trouvé. D’ailleurs, je trouve l’interface de Strava assez confuse pour la création d’itinéraires (je la retrouve jamais, cette fonction).

    Et à propos des heatmaps: en ville, c’est assez complexe à utiliser, car ce sont les gros axes qui sont les plus illuminés (car tout le monde finit par y passer). Donc pas nécessairement les plus agréables. Par contre c’est bien pour les coins perdus et y déceler les chemins possibles…
    Bon, faut dire que la plupart de ces sites sont assez mal fichus, chacun dans certains domaines.

    À propos d’itinéraire, j’ai testé la semaine passée à Armentières l’app RunGo (gratuite dans sa version basique), qui permet d’avoir sur la montre des indications « turn by turn ». C’est assez bien fichu… du temps qu’on reste dans l’itinéraire défini. Contrairement à Plan ou autre, elle ne calcule pas le chemin en temps réel.

    Je me suis aussi dit que s’était fait une jolie pub: la heatmap tellement efficace qu’on y trouve les bases américaines… En tous cas ça a l’air fiable !

    J'aime

  8. très sympa cette heat map, ça m’a permis de voir que des gens passent dans le jardin… 😉

    Aimé par 1 personne

  9. Gérard BIOTEAU

    « Pour vivre heureux vivons cachés »

    J'aime

  10. C’est vrai que rien n’est simple sur ces sites, tout à fait d’accord.

    J'aime

  11. Ce qui m’étonne dans cette histoire, c’est que des personnes circulant sur des sites sensibles n’ont pas eu l’idée de désactiver la géolocalisation… Ou de ne pas utiliser Strava. Enfin, de faire en sorte que leur position ne soit pas affichée aux yeux de tous.

    J'aime

  12. N’oublions pas qu’il s’agit de militaires…

    Zut, j’ai craqué…

    J'aime

  13. @Oeilneuf: il semble que ce soit l’armée qui ait encouragé ses troupes, notamment celles parquées à rien faire sans bouger, à utiliser Strava pour s’assurer qu’elles.ils bougent la moindre…

    J'aime

  14. Mais non… C’est plus grave que prévu si les têtes pensantes ont encouragé la chose!😂😂😂

    Aimé par 1 personne

  15. Ah en fait sur Strava on peut superposer la Heatmap avec le créateur d’itineraire! Sauf que ça s’appelle autrement….

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s