Et si on créait l’Apple Watch connectée automatique?

Ça fait un moment que je me dis que le seul défaut des montres connectées, c’est leur autonomie certes suffisante en ce qui concerne l’Apple Watch, mais suffisante pour une journée de 24 heures, voire 36 heures si l’on ne sollicite pas trop la puce GSM de la série 3.

Mais cette autonomie, elle est ridicule par rapport aux montres mécaniques automatiques puisque ces dernières n’ont jamais besoin d’être remontées, si on les porte tous les jours.

Rappelons le principe, un rotor actionné par vos mouvements retend un ressort qui va donner de l’énergie au mécanisme permettant de faire tourner la montre.

Petite anecdote à ce sujet: un jour que j’étais chez mon horloger, à l’époque où je révisais mes montres automatiques tous les deux ou trois ans, je lui ai demandé si c’était vrai que certaines personnes avaient des ondes ou un magnétisme qui arrêtait les montres (j’en connais deux dans mon entourage).

Il me répond que non, mais que seules deux catégories de personnes qui arrêtent les montres, ce sont les malades, dans les hôpitaux, qui ne bougent pas assez et… les fonctionnaires, pour la même raison.

Je précise qu’il me dit cela tout à fait sérieusement, qu’il savait bien que j’en suis un moi-même et qu’il ne cherchait même pas à me provoquer.

C’est un fait, semble-t-il.

Dans certains services alors!😀

Bref, revenons à nos moutons.

J’étais en train de faire mes 10 petits kilomètres du samedi, sur la place d’armes de Bière, loin de tout véhicule, ne devant jamais traverser la voie ferrée, donc avec mes iPod, en streamant (on traduit comment en fait: en chargeant en direct?)  de la musique à travers ma montre, qui devait en plus suivre ma course avec le GSM.

Le pire pour l’AppleWatch, qui perd plus de 35 % dans ce cas en une heure de course (et dans ce cas seulement, j’insiste).

Et je me dis que ce serait tout de même pas mal qu’on puisse intégrer un mécanisme de montre automatique à l’intérieur d’une montre connectée: purée, dans le cas d’une course à pied, on est tout de même loin de la situation du fonctionnaire décrite ci-dessus ou bien?

Le nombre de mouvements du bras que l’on fait en courant 10 kilomètres via la masse oscillante du système mécanique devrait au moins apporter un appoint de charge bienvenu, si ce n’est compenser complètement la perte d’autonomie des fonctions activées et énergivores.

Je me trouve assez génial, essaie de me représenter la chose, puis très vite, je me dis que c’est tellement dingue que je ne suis certainement pas le premier à y avoir pensé.

De retour à la maison, je saute sur mon Safari préféré et je tombe, entre autres, sur cet article passionnant de la Tribune de Genève: une montre connectée sans pile débarque.

On y apprend entre autres que:

  • la marque Sequent a lancé en juillet 2017 un projet Kickstarter de montre connectée autochargeable à l’aide d’un système inspiré de l’autoquartz qui avait fait 4 000 précommandes en décembre 2017

9a3ee68847ce13e0fde6efd5da3b1511_original.jpg

  • que cet autoquartz a été vendu par Swatch Group à des millions d’exemplaires depuis les années 80

2018-02-11_09-04-41.png

  • que le succès de ce projet Kickstarter est tel qu’il est le plus important venant de Suisse depuis la création de cette plateforme.
  • qu’en matière de fonctionnalité, nous n’en sommes pas à la consommation d’une Apple Watch mais tout de même:

L’équipe de Sequent a alors évalué quelles fonctions la technologie développée permettait d’alimenter. La montre connectée, qui ne comporte pas d’écran, dispose d’un système de suivi d’activité physique, d’un moniteur de sommeil, d’un GPS, permet de lire son pouls et d’informer des notifications par vibration. Le tout est directement relié à un téléphone via une application.

 

Pour l’instant, cette montre n’est disponible qu’en précommande sur la plateforme indiegogo.com.

Elle pourrait être disponible très rapidement.

Mais vous rendez compte: si Apple intégrait cette fonction de recharge, finies les craintes lors de longues courses à pied de voir sa montre s’éteindre.

Finis également les chargeurs dans le sac pour partir en week-end.

Sans compter que ça en boucherait un coin à ceux qui se gaussent de l’autonomie des montres connectées, et que là, on pourrait commencer à parler d’Apple comme d’une vraie entreprise horlogère.

Moi, je trouverais ça dingue, et c’est le progrès que j’aimerais voir arriver sur mes prochaines Apple Watch, bien avant tout le reste.

 

28 Comments

  1. Ouais… belle idée, mais…
    Apple arrivera t’elle à inventer un rotor carré?
    (Bon d’accord, j’vais me coucher)

    J'aime

  2. Gérard BIOTEAU

    Depuis que je ne travaille plus,novembre 2009, je ne porte plus de montre, elle est posée sur une étagère,c’est une Casio avec cellule solaire elle est toujours à l’heure et à la bonne date, avec changement automatique des heures d’été ou d’hiver.
    Je n’ai plus besoin d’être à l’heure et si j’ai besoin de la connaître il suffit de la demander c’est une des rares choses que l’on vous donne gratuitement.

    J'aime

  3. Dom’-), il existe des montres automatiques carrées, eh oui.😀

    J'aime

  4. Les jeunes sont comme toi, en plus, les smartphones font le travail. En ce qui me concerne, j’ai dû passer depuis l’âge de 7 ans dix jours sans montre, par erreur (oubli), et ça a été l’horreur 😃

    J'aime

  5. François, je me suis posé la même question un jour que j’admirais le mouvement de ma Spedmaster Pro (avec fond transparent donc). Je suppose que le souci d’intégration tient probablement au fait que le rotor se trouve en bas de la montre, là ou on trouve les capteurs. Mais il est probablement possible de remonter le rotor à un niveau supérieur. Ensuite, le rotor remonte le ressort du calibre. Ici, il faudrait intégrer un système qui recharge la batterie. Si c’était si simple (ou pas très compliqué), Apple l’aurait probablement intégré.

    J'aime

  6. Ah, mais c’est clair que ce ne sera pas simple! Mais une fois que le concept sera complètement abouti en matière de capteurs, Apple aura le temps de se pencher sur la partie « vraie horlogerie ». J’espère voir ça un jour.

    J'aime

  7. Mathieu PIERRE

    L’autonomie n’a jamais été une priorité pour l’iPhone (« allez les gars, on leur fait juste croire qu’ils peuvent passer la journée avec une charge »)
    Pourquoi le deviendrait’elle avec la ⌚️ ?

    J'aime

  8. 30% pour une course d’une heure? J’ai tenté pour la première fois avec la montre, et la première depuis très longtemps, de courir en musique. Une heure, aussi. Et bien elle a mangé bien plus que ça. Je dirais dans les 50%. Peut être une version de Bluetooth plus consommatrice que celle des AirPods ?

    Perso, avant une autonomie plus longue, je serais déjà content que l’app workout, (et l’app radio) fonctionne du premier coup. A chaque fois, elles gèlent avant de se mettre en route. Je dois attendre qu’elles quittent toute seules avant de pouvoir les relancer. Et là: tip-top 🙂

    À part ça oui. Une Apple Watch automatique ce serait bien. Idem pour les iPhone, les macs portables, les voitures …. 😜

    J'aime

  9. Mathieu, prends l’iPhone X, et tu tiendras largement une journée, voire plus.
    Mirou: je n’ai jamais essayé ces applications… Je ne peux pas dire.

    J'aime

  10. Gérard Bioteau: » Je n’ai plus besoin d’être à l’heure et si j’ai besoin de la connaître il suffit de la demander c’est une des rares choses que l’on vous donne gratuitement. »

    Certaines montres sont tellement chère maintenant, ils ne donnent plus l’heure , ils te la vendent, faut bien rentabiliser l’achat.

    J'aime

  11. « il suffit de la demander c’est une des rares choses que l’on vous donne gratuitement »

    Mmh !! Le prix de certaines montres laisse à penser qu’elles vendent l’heure et ne la donnent pas 😉😇

    J'aime

  12. Alors j’ai peur de te décevoir François, mais je crains que l’Apple Watch « automatique » qui se recharge par les mouvements du poignet ne soit pas pour demain…

    La raison ?

    La différence énorme, de plusieurs ordres de grandeur, de la puissance nécessaire pour faire fonctionner une montre mécanique (avec l’énergie stockée dans le ressort du barillet) et celle que consomment les circuits électroniques d’une Apple Watch.

    J’ai essayé de trouver sur internet des chiffres pour illustrer cette différence:

    Quelle est l’énergie stockée dans le ressort d’une montre mécanique ?

    Bien-sûr cela dépend des modèles mais je n’ai besoin que d’un ordre de grandeur typique pour faire cette comparaison. J’ai finalement trouvé qu’un calibre standard (avec un barillet de 10mm de diamètre 1,5mm de hauteur ) emmagasine environ 250 mJ (milli-Joules) d’énergie. Ceci pour une réserve de marche typique de disons 3 jours. L’énergie (en Watt) étant le produit de la puissance par le temps (en secondes), cela nous donne un ordre de grandeur de la puissance nécessaire pour faire tourner un mouvement mécanique:

    Pmec = 2.5 E-4 / (3 * 24 * 60 * 60) = 9.6 E-10 [W]

    C’est vraiment rien !

    Maintenant, pour comparaison, quelle est l’énergie stockée dans la batterie d’une Apple Watch Serie 3 ?

    Pour la connaître, il faut trouver les caractéristique de la batterie d’un Apple Watch Serie 3. J’ai trouvé qu’il s’agit d’une batterie Li-ion d’une tension de 3.8 volt et de capacité de 270mAh (donc capable de débiter 270mA durant 1h).
    Cela nous donne une énergie emmagasinée dans la batterie (en Joules) E = U * I * T = 3.8 * 0.27 * 60 * 60 = 3’963 [J]

    Et donc une puissance nécessaire moyenne consommée par l’Apple Watch dont la batterie s’épuise typiquement en 24 heures:

    Papplewatch = 3963 / (24 * 60 * 60) = 0,043 [W]

    C’est juste 44 millions de fois plus que la puissance d’un mouvement mécanique typique !!!

    C’est donc complètement illusoire de vouloir faire tourner une Apple Watch avec l’énergie fournie par les mouvements de la masse d’une montre automatique.

    Je te vois venir. Tu vas me demander comment le projet Sequent et son Autoquartz compte-t-il pouvoir fournir l’énergie nécessaire à sa montre ?

    Et bien d’abord le mouvement de cette montre est mécanique et que l’affichage se fait donc par ses aiguilles. Pas d’écran LCD.

    Il faut savoir que la plus grande partie (et de loin) de la consommation d’une Smart Watch (ou d’un Smartphone) provient de l’écran LCD, qui est un composant très énergivore.

    Mais la Sequent possède malgré tout de l’électronique (un processeur, de la mémoire, un émetteur-récepteur Bluetooth, et un GPS) et il faut bien les alimenter. J’imagine que ces composants sont optimisés pour réduire la consommation électrique au minimum. (Il existe une version Low-Energy de la norme Bluetooth, moins performante mais c’est probablement celle là qui est utilisée pour connecter la montre au smartphone. Pareil pour le processeur, il est probablement infiniment moins puissant que celui de l’Apple Watch qui est comparable à celui des smartphones et qui peut donc faire fonctionner des applications. Là le processeur se borne à contrôler la communication Bluetooth, à échanger avec le GPS et le capteur de pouls, et à faire le suivi des activités physiques. Pas d’application externes à faire tourner. Il est clair que la consommation d’un tel circuit peut être infiniment moins importante que celle d’une Apple Watch dont la puissance de calcul est comparable à celle d’un smartphone ou d’une tablette.

    Mais j’avoue que cela reste un défi que de faire tourner cette électronique low-consommation avec l’énergie fournie par l’autoquartz animé par les mouvements de la masse tournante.

    Si ils y parviennent c’est déjà un bel exploit !

    Mais encore une fois, oublie de voire ton Apple Watch, telle que tu l’aimes et la connais, alimentée de cette manière. C’est juste impossible.

    J'aime

  13. Et avec une pile genre montre à quartz ?
    Elle tient quoi, trois ans env. avec ce genre de montre.
    Avec la consommation de l’Apple Watch même si elle ne devait tenir qu’un an ce serait déjà une sacrée évolution par rapport à 36 heures.
    Et puis de toute façon au bout d’un an, en général, il y a le nouveau modèle de montre qui arrive.
    Donc pas besoin d’effectuer l’opération de changement de la pile avec immobilisation de la montre.
    Apple (comme d’autres), avec son trésor de guerre, le moment venu va probablement procéder comme à son habitude. Elle va racheter une ou plusieurs sociétés/start-up spécialisées dans le domaine pour faire évoluer son produit.
    C’est clair que l’augmentation de l’autonomie, c’est un peu le nerf de la guerre chez tous les fabricants.
    Une autonomie digne de ce nom + la fin de l’obsolescence programmée = le rêve des consommateurs.
    Espérons qu’il se réalise le plus tôt possible.

    J'aime

  14. Euh ouais, sachant qu’en portant ma montre mécanique la journée suffit juste à la maintenir en marche et qu’il suffit d’une trentaine de tours de couronne pour la remonter entièrement à la main, je pense qu’on peut oublier.
    Peut-être qu’une course la rechargerait de 0,1% et encore 😉

    J'aime

  15. Notez qu’une analyse de la même question a été faite (en 2015) ici: (en anglais)

    https://www.quora.com/Would-it-be-possible-to-build-a-self-winding-smartwatch

    Bien que certaines évaluations divergent des miennes, la conclusion est la même: impossible.

    J'aime

  16. Il y a énormément de choses à améliorer sur cette montre. Ok, j’ai la série 0 mais l’autre fois j’ai voulu prendre un appel en courant (sans casque), c’était l’horreur.
    Je comprends que l’on coure sans iPhone l’été quand on est juste en short + t-shirt mais, en cette saison, j’ai de la peine à voir l’intérêt…

    J'aime

  17. François Cuneo : « Mathieu, prends l’iPhone X et tu tiendras largement une journée, voire plus. »

    Hein quoi, ya quelqu’un qui cherche à acheter un iPhone X, bientôt collector, d’occasion ? 🙂
    Et je peux dire que ça fait plus de trois mois que je tiens, même si c’est avec une certaine difficulté.
    Pour combien de temps encore ?
    D’ailleurs à ce propos vu qu’on approche gentiment de la mi-temps pour les commentaires, je vais utiliser le droit de digression bugraptorien (au fait c’est un par personne et par jour ou c’est un seul par jour pour l’ensemble des commentateurs ? bon ça fait rien je suis le 1er à l’utiliser en ce jour ! 🙂 ), qui ne peut attendre le prochain open bar qui aura lieu seulement début mars…
    Alors les premiers teasers officiels pour le futur Galaxy S9+ tombent ces jours et la présentation officelle aura lieu dans une grosse semaine, plus précisément le 25 février.
    Ca à l’air d’être de la bombe au niveau photo/video…Ahlala que faire ?
    Non parce que je suis en plein dilemme moi, je vous demande de comprendre ma problématique.
    Si je conserve mon iPhone X je prévois de lui offrir comme écrin une Tesla X mais si je prends à la place un Galaxy S9+ je vais être obligé ensuite d’acheter un Ford Galaxy.
    Je ne vais quand même pas dépenser si peu ? Ou bien ? 😦

    J'aime

  18. « …de la bombe au niveau photo/video… »

    Je précise que c’est au figuré, hein…!!! 🙂

    J'aime

  19. C’est un par jour et par raptor.

    Tu n’es donc pas éligible… 🙂

    J'aime

  20. « C’est un par jour et par raptor »

    Oh désolé, trop tard pour aujourd’hui…:-)
    Mais je vais essayer de ne pas transgresser, à l’avenir.
    Je promets rien, hein.
    Sois-en rassuré je vais quand même tout faire pour. 🙂

    « Tu n’es donc pas éligible… »

    Eh comment ça ?
    J’ai reçu l’enveloppe pour les votations…
    Attention pas de discrimination sinon je vote pour « No Billag » 🙂

    J'aime

  21. Il y a quand-même une solution possible qui pourrait apparaître prochainement, François, pour recharger ton Apple Watch en bougeant !

    https://technologie-innovation.fr/un-appareil-pour-recolter-energie-en-marchant

    J'aime

  22. J’ai bien lu tes chiffres.
    Bien sûr, on n’y est pas encore, mais je parie que ce sera le cas un jour, pas si lointain.
    Sans avoir besoin de passer par un énorme truc sur le genou.
    Je ne dis pas que l’autonomie sera totale, mais on pourrait imaginer une autonomie partielle, qui permettrait de charger la montre juste pour tenir en courant par exemple. Pour dire, quand on court, l’écran est éteint. Il n’y a pas tellement de différence avec le concept présenté ici.
    Cela dit, même si c’est impossible, on peut rêver, et j’aime bien ça.

    J'aime

  23. C’est bien de rêver !
    Les grandes inventions ont toujours eu le rêve pour motivation.
    Et en effet il y a des solutions de compromis. La Sequent en est une, la Pebble et son écran à encre électronique en était une autre.
    Et il y aura des progrès dans l’électronique encore.
    Je dis juste que l’Apple watch actuelle est loin de pouvoir être rechargée avec le dispositif Autoquartz actuel. C’est tout ce que j’ai voulu montrer.

    J'aime

  24. @François Cuneo et bugraptor,
    Si j’ai bien compris l’idée, ce serait de trouver une solution partielle et temporaire. Afin de pallier à une faiblesse le temps d’une activité sportive ou intense, par exemple, de quelques heures.
    Et si le compromis se trouvait au niveau du bracelet ?
    On peut imaginer une sorte de bracelet-batterie d’appoint qui pourrait s’échanger à volonté selon les besoins.
    Comme ça la montre n’est jamais inactive et peut être surtout utilisée en permanence.
    Jour et nuit.
    Avec et sans musique.
    Suffirait d’avoir deux bracelets de ce type. Un avec la montre pendant que l’autre est en charge ou dans la poche en cas de besoin supplémentaire.
    On est bien d’accord, faudrait un truc des plus pratique qui se monte et se défait facilement, design à l’avenant, etc.

    J'aime

  25. Précision : quand je dis « Afin de pallier à une faiblesse le temps d’une activité sportive ou intense de quelques heures », je voulais dire/parlais de la montre qui est utilisée intensivement : GPS, musique, etc. en même temps et pas du porteur.
    En plus avec l’idée du bracelet-batterie ce ne serait pas seulement efficace temporairement, en fait. Mais comme je l’ai dit, ce pourrait être une solution définitive et permanente sur un prochain modèle.
    Je me répète un peu, mais avec cette solution, la montre pourrait rester active et utilisable de façon ininterrompue puisque ce n’est plus la montre qui serait rechargée mais les bracelets.
    On fait comment pour déposer un brevet ?
    On devrait monter une start-up. Moi pour trouver des idées, bugraptor pour la conception et François Cuneo pour tester les prototypes ! 🙂

    J'aime

  26. Et Ysengrain pour modérer quelque peu et relativiser trop d’enthousiasmes …

    J'aime

  27. « …modérer quelque peu et relativiser trop d’enthousiasmes… »
    Oh le rabat-joie, ouuuuuhhh !!! 🙂
    Et pour quelles raisons ce ne serait pas possible ?
    Il faut avoir des rêves dans la vie et si possible tout faire pour les réaliser…
    Il y a un gars qui s’appelle Elon Musk et il représente assez bien cette vision, il me semble.
    Et il a déjà fait un sacré bout du parcours qu’il s’est fixé.
    Si un jour il arrive au but ultime, je pense qu’il y aura peu de personne(s) qui aura été si loin.
    Au propre comme au figuré.

    J'aime

  28. C’est un visionnaire, tu as raison.

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s