GraphComment: ses améliorations, c’est le beurre et l’argent du beurre

Vous savez tout sur les commentaires si vous avez lu cet article.

Tout?

Ben non, en fait.

Vos commentaires sur ledit article qui expliquait le fonctionnement de GraphComment étaient tous intéressés, mais reprochaient, en partie à juste titre certaines choses:

  • l’ordre de tri n’était pas mémorisable? Cet ordre est désormais mémorisé lorsque vous le choisissez lors de vos prochaines visites;
  • il pouvait être parfois difficile de retrouver ce que l’on avait déjà lu? Des pastilles apparaissent sur les avatars pour montrer les messages non lus;
  • il était difficile de retrouver les derniers commentaires? C’est également corrigé par le nouveau Flux RSS qui vous permet de retrouver les derniers commentaires, dans l’ordre, commentaires alors cliquables menant directement à l’endroit où ils se trouvent dans la liste, dans leur contexte, quel que soit votre ordre de tri;
  • il fallait se reconnecter à chaque fois que l’on voulait commenter? C’est normalement en grande partie tout du moins corrigé;
  • il était obligatoire de voter? Eh bien ça l’est toujours, et ça me va très bien, voir pourquoi en fin d’article.

Un flux RSS très efficace a été mis en place

Il faut vous dire que là, je n’ai rien demandé.

C’est simplement Mathias Blandin, qui a suivi attentivement vos réactions lors de la discussion sur les commentaires, qui les a proposés spontanément.

Ce flux RSS, il est où?

Vous le trouvez dans le pied de page des commentaires, là au bout de la flèche rouge.

2018-06-23_07-12-43.jpeg

Remarquez que juste en dessous, vous voyez un lien RSS vers les articles (flèche verte), que vous pouvez utiliser pour lister les nouveaux articles qui paraissent sur Le Blog du Cuk. Il y avait au même endroit jusqu’à il y a peu un lien vers les commentaires WordPress. Ce dernier fonctionnait toujours, mais lorsqu’on cliquait sur un commentaire, il pointait sur les commentaires WordPress justement, qui, s’ils sont synchronisés avec ceux de GraphComment, n’apparaissent plus sur la page, ce qui amenait le clic sur le début de l’article, pas sur le commentaire lui-même.

Avant toute chose, je vous demande d’effacer cet ancien lien RSS vers les commentaires si vous l’aviez installé, pour éviter les mélanges de genre.

Comment installer et utiliser votre flux RSS?

Rien de plus simple, il vous faut:

  • avoir installé un lecteur RSS, de type Feedly, Vienna ou autre, ces produits étant souvent gratuits et vous permettant de suivre un nombre impressionnant de sites d’un coup d’œil;
  • cliquer sur le lien Flux RSS? situé au bout de la flèche rouge de la figure précédente.

Là, vous devez confirmer que vous acceptez d’intégrer le flux dans votre lecteur, et ce dernier apparaît, comme tous les autres.

2018-06-23_07-19-42.jpeg

Vous cliquez sur le commentaire, vous pouvez le lire directement:

2018-06-23_07-20-46.jpeg

Ou si vous le préférez, vous pouvez cliquer sur le lien (par exemple ici, visit website) qui vous amènera directement au bon endroit sur la liste des commentaires. Quand j’écris directement, il faut voir que dans un premier temps, vous arriverez au haut de l’article, et après deux ou trois secondes, la page scrollera toute seule vers le commentaire dans son contexte.

2018-06-23_07-22-24.jpeg

Les pastilles de nouveaux commentaires lus

Il était parfois fatigant de relire des réponses déjà parcourues dans le fil de commentaires.

Désormais, vous repérerez plus facilement les réponses non lues puisque l’avatar du contributeur (le petit rond qui montre qui a écrit) est affublé d’une pastille rouge.

2018-06-23_07-28-45.jpeg

Pour l’instant, cette pastille n’apparaît que si vous utilisez le même navigateur entre deux visites du site.

Si vous en utilisez un autre, ces pastilles n’apparaîtront pas.

Cela pourrait changer prochainement.

Notez que si vous arrivez sur les commentaires d’un article pour la première fois, aucune pastille ne s’affichera, ce qui est bien normal, tout devrait être en rouge, ce qui n’a pas de sens.

Ces pastilles sont excellentes, mais j’apprécierais qu’elles apparaissent aussi au premier niveau dans lequel une réponse a été faite. Et ainsi de suite, dans la réponse dans laquelle une nouvelle réponse a été faite. On pourrait ainsi suivre l’arborescence des nouveautés en cliquant là où il y a des pastilles.

Je m’excuse, mais cette idée est tout bonnement excellente, j’ai dit!?

Les LiveComments

Si vous êtes en mode de tri Tri pertinent, lorsque vous êtes sur la page et seulement dans ce cas et qu’un nouveau commentaire apparaît, un bloc signale la présence d’un ou de plusieurs nouveaux commentaires.

2018-06-21_10-45-21.jpeg

Vous cliquez sur le lien et vous passez en mode Tri récent. Vous voyez les nouveaux commentaires alors tout en haut.

Cela peut être utile, mais souffre de deux limitations qui, pour moi, diminuent pour l’instant leur intérêt:

  1. il faut être sur la page pour voir ce bloc apparaître, si vous êtes ailleurs et revenez dix minutes après, le bloc n’apparaît pas;
  2. seul le premier niveau de commentaires est signalé, alors que c’est le plus facile à retrouver.

L’idée est simplement excellente, mais il faudrait la généraliser à toutes les réponses puisque ce sont elles qui sont parfois difficiles à trouver et il faudrait que le bloc apparaisse même lorsqu’on a quitté la page et qu’on y revient quelques minutes, heures ou jours après.

Je suis persuadé que l’équipe de GraphComment va nous concocter cela d’une manière ou d’une autre un de ces jours.

Mais encore?

Le vote obligatoire

Un des fondamentaux du système GraphComment a fait passablement jaser sur ce blog, c’est le vote obligatoire.

Pas tout à fait obligatoire, puisque vous pouvez fermer la fenêtre de vote qui apparaît lorsque vous cliquez sur Envoyer avec la petite croix en haut à droite ou simplement en cliquant au centre de l’échelle sous Sans opinion.

J’en ai parlé à Mathias Blandin.

Pour lui, ce vote obligatoire est vraiment important et il ne changera pas cette fonction. En effet, il m’a expliqué que ce système était pour lui équivalent à un petit signe que l’on fait en vrai quand on intervient avec quelqu’un, une expression des yeux, un sourire.

Et vous savez quoi?

Je suis entièrement en symbiose avec sa manière de voir.

Cela me fait plaisir de mettre un petit J’aime ou un petit Brillant pour mettre un sourire dans le commentaire, ce que je ne faisais jamais dans l’ancien système.

Et puis, une fois, j’ai mis un Pas content, comme ça, c’est fait, pas besoin de m’énerver dans le commentaire, je montre que je n’apprécie pas.

Oui, je trouve cette fonction tout à fait intéressante, et si j’avais le choix de l’activer ou pas, je prendrais la première option.

Ce qui me dérange encore un peu

En plus des notions de Pastilles et de LiveComment qui vont être améliorées peu à peu, il reste un élément cosmétique qui me gêne: sur la page d’accueil, le nombre de commentaires met souvent pas mal de temps à être synchronisé avec le nombre de commentaires réels.

C’est tout à fait normal: les commentaires GraphComment sont synchronisés avec WordPress mais pas en direct live. C’est toutes les heures, j’imagine, ou par là autour.

J’ai déjà demandé une synchronisation beaucoup plus directe, voire en temps réel. Cela coûterait beaucoup, semble-t-il, en puissance pour le serveur de GraphComment, mais la chose est à l’étude.

À noter que cela réglerait aussi les notifications de commentaires qui arrivent en rafales si l’on utilise l’application WordPress sur Mobile.

Donc Mathias, si vous nous lisez…

En conclusion

En ce qui me concerne, j’adhère totalement aux principes GraphComment.

Pour moi, la lecture est bien plus agréable, j’ai l’impression de lire quelque chose de fluide, qui veut dire quelque chose.

J’apprécie de ne plus avoir à citer les gens pour que l’on puisse comprendre de quoi on parle.

Et plus, je trouve l’esthétique des commentaires très réussie.

Et puis, j’apprécie la disponibilité des développeurs, très à l’écoute de leurs utilisateurs.

Pour votre information, un prochain article expliquera comment vous pouvez intégrer ce système à votre blog, montrant la chose du côté de son administrateur.

Et vous, passée la première surprise, vous vous y faites?