FileMaker Pro 18, l’import enfin revu

FileMaker est un programme assez formidable, parce qu’il permet à tout un chacun d’y trouver son compte.

Vous êtes débutant, vous pouvez déjà commencer tranquillement à créer votre petite base, et plus vous avancez, plus vous allez y prendre du plaisir, passant aux tables liées, puis aux scripts, vous allez créer vos menus et j’en passe.

En même temps, FileMaker me semble toujours pousser quelque peu au bricolage, contrairement à 4D qui lui est plus compliqué, mais bien plus… professionnel quelque part puisque ce dernier est également un langage complet de programmation de base de données.

J’ai longtemps préféré 4D à FileMaker, et puis je suis venu à ce dernier parce que je n’avais plus vraiment le temps de repartir de zéro avec 4D pour le programme de gestion de mes tâches scolaires.

Je ne suis pas sûr d’avoir eu raison de le faire, mais il se trouve que dès que j’ai besoin d’une fonction de plus sur mon système, je me la bricole en vitesse et j’aime bien ça finalement.

Bref, tout ça pour dire que la nouvelle version 18 de FileMaker Advanced est sortie, comme tous les mois de mai depuis un certain nombre d’années. Un mercredi alors qu’habituellement, c’est un mardi.

Rien de révolutionnaire comme souvent ces dernières années.

Des améliorations, des nouvelles fonctions qui nous permettent désormais de gérer les fichiers avec les scripts, une nouvelle boucle « Tant que » (ouaouh! enfin!!!) et plein de petites choses qui améliorent l’ordinaire des développeurs, comme un mode « Modèle » un peu plus moderne.

La plus importante pour moi?

L’import, que je dois faire très régulièrement en ce qui me concerne, depuis Excel.

Cet import qui n’a pas évolué depuis FileMaker… 3. Une vingtaine d’années sans bouger, mais vous vous rendez compte?

Surtout que si vous aviez pratiqué la chose, vous savez que tant que vous n’aviez rien à changer, tout allait bien, mais dès qu’il s’agissait de rajouter une rubrique à importer, tout se décalait et il fallait tout remettre en place en glissant les lignes, ce qui n’était pas toujours simple.

Désormais, tout a changé:

Cela commence par un choix qui se présente de manière plus moderne, sans changer le fond (heureusement d’ailleurs, il est des sujets comme celui-ci qui sont sensibles):

2019-05-27_20-25-02.png

Et voilà l’interface une fois passée cette première capture d’écran:

2019-05-27_20-25-01.png

Ce qui change vraiment, c’est la manière de mettre les données de la source face aux rubriques de votre base.

Si ce n’est pas juste, rien de grave, il suffit de cliquer sur une rubrique (cible donc) et vous observerez ce qui suit:

2019-05-27_20-25-00.png

Mais nom d’une pipe!

Dire qu’on a vécu tant d’années avec la vieille interface alors qu’il suffisait d’y penser et de réaliser la chose!

Je suis bien sûr très heureux de cette nouveauté, mais, FileMaker est paresseux et quelque part, de voir que le choix des rubriques pouvait être si simple, ça me fâche rétrospectivement.

Bon sang, l’import, c’est tout de même fondamental pour un programme qui permet de gérer les données!

Enfin, ouf, c’est tout bon, finalement, c’est ce qui compte.

Ce qui me manque toujours: une synchronisation dans le cloud, simple

Dire que FileMaker est une filiale d’Apple et qu’il est impossible de synchroniser une base dans le cloud… c’est dingue!

Oh, je ne dis pas que FileMaker ne peut pas être « attaqué » à travers le web… il y a tout pour cela, mais pour des équipes, plus ou moins grandes.

La preuve?

FileMaker Cloud est une solution pour 5 personnes minimum.

Moi, je travaille seul, je n’ai pas vraiment besoin de partager mes données.

J’aimerais seulement pouvoir synchroniser mes bases sur iPad, iPhone et mon Mac.

Or, c’est possible, en tout cas, ça l’était, je pense que ça l’est toujours, je ne le fais pas tellement c’est compliqué, mais ça passe par une synchronisation avec iTunes et un câble.

Donc c’est possible de faire une synchro entre les mobiles et le Mac par câble, alors pourquoi pas dans le cloud?

Moi, ça m’énerve à un point!

FileMaker veut-il préserver sa version serveur?

Ce n’est pourtant pas le cas, un serveur, c’est tout autre chose!

Je le répète, je demande juste une synchro, pas de pouvoir attaquer ma base en direct live par plusieurs utilisateurs.

Ne me dites pas que je suis seul à désirer cela!

Ce d’autant plus qu’installer une base à distance chez un prestataire est devenu très onéreux, pour une question de droit entre lesdits prestataires et FileMaker.

En conclusion

260 francs par année pour bénéficier d’un FileMaker au top de ce qu’il peut nous donner… C’est plus de 20 francs par mois, c’est plus que ce que demande Adobe pour Photoshop et Lightroom avec de l’espace cloud avec des améliorations souvent bien plus sensibles au fil des mois.

Bref, je suis à la fois satisfait par certaines améliorations, mais tout de même, vous l’avez compris, quelque peu agacé par ces mises à jour qui, souvent, seraient chez d’autres gratuites.

FileMaker évolue, oui… mais tellement lentement!

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

23 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Mirou
Mirou
il y a 3 années

haha. On dit pareil presque en même temps !

Alain S.
Alain S.
il y a 3 années

J’aimais bien Filemaker. Pour le cloud, j’avais simplement mis la base de données sur Dropbox, ça me permettait de l’avoir sur mon iPad et sur mes différents postes de travail. Je me suis juste fâché lorsque suite à une mise à jour de MacOS, ma version de Filemaker ne fonctionnait plus. Je pouvais faire un upgrade mais à deux jours près je n’ai pu bénéficier du rabais pour l’upgrade (téléphoné chez eux mais ils n’ont rien voulu savoir). Je suis donc passé sur Ninox, c’est moins puissant mais au bout du compte il y a plein de choses qui sont sympathiques, comme par exemple un ajout facile pour un champ qui permet d’ajouter une signature (en ce qui me concerne pour la gestion des clés que je remets, c’est juste un luxe) et surtout, c’est totalement intégré dans iCloud. Merci pour ce blog, j’ai toujours plaisir à le lire ?

Mirou
Mirou
il y a 3 années

J’ai tellement souffert d’utiliser des bases file makers bricolées par d’autres que j’avais effacé l’existence de ce programme de mon cerveau. C’était effectivement un outil très puissant, mais qui demande au quotidien des capacités informatiques un peu trop poussées pour être utilisées par des gens “normaux”. Et je me souviens de ces histoires de synchronisation par cable, j’hallucine que ce soit encore comme ça !Il me semble que tout le monde le trouver cher à l’époque (et beaucoup tentaient de se procurer des versions pirates avant de sortir la carte de crédit avec douleur) . Est-ce que le prix a baisser, ou est-ce qu’on s’habitue à ces prix ?

runmac
runmac
il y a 3 années

Quoi ? il est encore la Filemaker ? je le croyais disparu depuis longtemps !!

Le Chat
Le Chat
il y a 3 années

Naturellement qu’on s’habitue à de tels prix, une licence pleine tous les deux ans soit 681,74 CHF, un update entre deux. Ninox est bien moins cher, 38,99 CHF, gratuit sur iPhone et iPad, je l’utilise depuis 2018, chacun ses besoins.A la place de François je n’hésiterais pas, FMP est tout indiqué, lui qui bénéficie certainement d’un tarif préférentiel.Pou ceux qui veulent une base de données portable, fonctionnant sur différents OS, il y a Base d’Open Office

Cukriec
Cukriec
il y a 3 années

J’utilise Tap Forms avec satisfaction, sur iBidules et Mac, avec satisfaction et synchronisation transparente via le Cloud.

ysengrain
ysengrain
il y a 3 années

“Un mercredi alors qu’habituellement, c’est un mardi. Rien de révolutionnaire comme souvent ces dernières années.”Vraiment pas révolutionnaire ? ?”une nouvelle boucle « Tant que » (ouaouh! enfin!!!) “Sur Omnis on l’avait depuis 25 ans ?Je trouve que l’interface d’importation, très graphique, est très ergonomique.L’absence de synchro cloud: aujourd’hui c’est rhédibitoire. Ceci dit, au vu du peu d’évolution que François rapporte, il parait qu’Apple se bat les couettes de FM, surtout à 260 CHF/an: on a rien à faire du client

François Cuneo
François Cuneo
il y a 3 années

Ben disons que vu qu’il n’y a pas vraiment de concurrence…

François Cuneo
François Cuneo
il y a 3 années

Eh oui, FileMaker arrive avec des nouveautés qu’on attendait depuis 20 ans et qui existent depuis tout ce temps sur d’autres programmes…C’est dur de se dire qu’il n’y a pas tellement d’alternatives, à part 4D, dès qu’on veut des tables liées.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 3 années

Dropbox? Pour FileMaker? Avec une synchronisation avec l’iPad?Ouaouh, je ne vois même pas comment faire…

François Cuneo
François Cuneo
il y a 3 années

J’ ai essayé Ninox, rien à voir avec FileMaker. Ce dernier est bien plus puissant, jamais je ne ferais ce que je fais avec Ninox.Donc je reste sur FileMaker.Quand je serai à la retraite, je passerai sur Ninox.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 3 années

260 francs la mise à jour. Pour les nouveautés proposées, je trouve ça cher. Mais pour ce qu’il me permet de faire au travail, ce programme, je prends.

Mirou
Mirou
il y a 3 années

Non. Mais c’est vrai que c’est un peu le Photoshop de la base de donnée dans le sens: dès que quelqu’un, qui sait pas trop, pense « base de données » ou « contacts » il ou elle se dit « je dois acheter FileMaker » alors que ce programme est souvent surdimensionné par rapport au besoin. Comme quand certaines gens pensent devoir acheter Photoshop (enfin, « louer Photoshop ») pour faire deux recadrage et adapter les contrastes de deux photos par semaine.

Mirou
Mirou
il y a 3 années

Honnêtement je trouve que vue tout ce que tu peux en faire c’est pas excessif.

Alain S.
Alain S.
il y a 3 années

De tête parce que ça remonte à deux ou trois ans : Le fichier créé avec Filemaker est déposé sur Dropbox, lorsqu’on ouvre Filemaker, on lui donne simplement comme chemin le fichier sur la Dropbox. En ce qui concerne l’iPad ou l’iPhone, c’était du même acabit mais si mes souvenirs sont bons, j’ai tout d’abord ouvert Dropbox, on va sur le fichier généré par Filemaker, en cliquant dessus, l’iPad vous nous demander avec quoi l’ouvrir, on lui dit qu’il faut l’ouvrir avec Filemaker GO qu’on aura évidemment préalablement téléchargé et le tour est joué. Rien de bien sorcier en fait ?

François Cuneo
François Cuneo
il y a 3 années

Te Tcheu mais si ça marche, je vous embrasse. Juste pas le temps de tester maintenant.Heu, mais ça serait dingo!

Alain S.
Alain S.
il y a 3 années

En tout cas ça marchait et je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait plus. J’utilisais ça à longueur de semaine

François Cuneo
François Cuneo
il y a 3 années

<br />En ce qui concerne l'iPad ou l'iPhone, c'était du même acabit mais si mes souvenirs sont bons, j'ai tout d'abord ouvert Dropbox, on va sur le fichier généré par Filemaker, en cliquant dessus, l'iPad vous nous demander avec quoi l'ouvrir, on lui dit qu'il faut l'ouvrir avec Filemaker GO qu'on aura évidemment préalablement téléchargé et le tour est joué. Rien de bien sorcier en fait ?<br />Oui, mais quand je clique sur la base dans Dropbox, l’iPad me dit que c’est un fichier FileMaker, mais il ne me propose pas de l’ouvrir avec quoi que ce soi… Zut, il me manque un truc?

François Cuneo
François Cuneo
il y a 3 années

J’ai un peu lu ce qui se disait sur la synchro avec Dropbox. Ça a l’air simple dans le sens Mac vers iPad (ce qui est déjà pas mal), mais d’après ce que je vois, le retour de FileMaker Go vers Mac est plus compliqué, j’ai vu des scripts d’export et des renvois par mail… Ça fonctionnait dans les deux sens pour toi?Tu me diras que je n’ai qu’à essayer, mais je suis un peu craintif…

François Cuneo
François Cuneo
il y a 3 années

Si je ne fais erreur, Tap Forms a l’air très bien, mais il n’est pas un programme de type base de données relationnelles, or j’ai besoin que mes fichiers soient liés entre eux.C’est le même problème avec Ninox d’ailleurs.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 3 années

Ce qui est vraiment sympa avec ce programme, c’est qu’on peut débuter avec, et puis prendre de l’assurance et aller très loin. Avec le risque que ça devienne une usine à gaz… Notre programme donc, pas FileMaker.

Alain S.
Alain S.
il y a 3 années

Je n’ai plus Filemaker, j’ai donc testé avec une autre application (NeoOffice), j’ai sauvegardé un fichier en .odt dans ma Dropbox. On me propose de l’ouvrir automatiquement mais en cliquant dessous il y a un lien, je clique sur exporter. Dans le menu supérieur il me propose des applications, si on glisse jusqu’au bout il y a une icône “autre”, en cliquant dessous il propose de naviguer dans les applications présentes sur l’iPhone. A priori tu devrais trouver Filemaker GO en navigant dans les applications (s’il est installé évidemment ^^). Voilà, j’espère que ça va marcher. En ce qui concerne l’application pour l’iPhone, je l’utilisais pour de la consultation, je ne me souviens pas si je modifiais des données avec mais j’imagine que oui (j’ai une mémoire de poisson rouge).  En espérant que ça fonctionne toujours… A vrai dire pour plus de sécurité avec des bases de données essentielles, utilise soit une copie de ton fichier auquel tu donneras un nom légèrement différent soit créé une nouvelle base de données pour faire des tests

ZooP
ZooP
il y a 2 années

Méthode ultime : Exporter enregistrements [ Avec boîte de dialogue: Non ; Créer des dossiers: Non ; “EXPORT.txt” ; Macintosh ] Insérer fichier [ Cible: BARCODE::FICHIER ; “EXPORT.txt” ] <- Container Définir variable [ $POST ; Valeur: BARCODE::FICHIER ] Définir variable [ $URL ; Valeur: “ftp://XXX.XXX.XXX.XXX/public_html/FM/EXPORT.txt” ] Insérer depuis URL [ Sélectionner ; Avec boîte de dialogue: Non ; Cible: $OUT ; $URL ; Vérifier les certificats SSL ; Options cURL: “-u user:pass -T $POST –connect-timeout 10 –show-error” ] Si [ $OUT = “” ] Ouvrir boîte dial. person. [ “OK” ; “OK” ] Sinon Ouvrir boîte dial. person. [ “RESULTAT” ; $OUT ] Fin de si… et vice versa.

23
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x