Jean Maurer reçoit l’Onde d’Or pour l’ensemble de son œuvre

Un petit article en ce vendredi pour vous dire le plaisir que nous avons eu lors de la soirée de remise de l’Onde d’Or par la Confrérie des Ondes à Jean Maurer pour l’ensemble de son œuvre au Château d’Aubonne.

IMG_1475.jpeg
Oui, bon, mes photos sont prises avec un iPhone X, dans des conditions lumineuses assez difficiles, désolé, je sais que j’aurais dû prendre mon appareil mais je ne l’ai pas fait. Le petit téléphone ne s’est pas trop mal débrouillé cela dit. Comme quoi, le meilleur appareil est celui que l’on a avec soi…

Cette cérémonie était très officielle puisque le canton de Vaud était représenté par le la vice-présidente du Grand Conseil, le district de Morges par sa Préfète, la Commune d’Aubonne par son Syndic.

La Confrérie des Ondes, selon ses statuts:

  • a pour but de rapprocher les personnes s’intéressant à l’électronique et de solidariser tous les Compagnons, qui se doivent entraide et honneur entre eux.
  • s’efforce de défendre les professions de ses membres tout en veillant à collaborer avec les associations professionnelles concernées.
  • est neutre sur le plan confessionnel; elle n’a ni but politique, ni but lucratif.

On y retrouve nombre d’experts qui travaillent dans le domaine technique de la TV ou de la radio, enseigne ces métiers aux apprentis notamment.

C’est d’ailleurs toujours un peu étonnant de se retrouver au milieu d’une confrérie à notre époque, son gouverneur, son chancelier, ses 140 membres actifs me semble-t-il tous de sexe masculin.

Confrérie pas si ancienne que cela puisqu’elle a été créée en 1966.

Mais revenons à Jean Maurer, à sa famille, et à son entreprise basée à Aubonne.

IMG_1471.jpeg

J’en ai déjà beaucoup parlé ici.

Vous savez certainement le plaisir que j’ai à écouter de la musique qui sort de ses exceptionnelles enceintes (il faudra que je vous parle des nouvelles 370F qui viennent de sortir cette année, je le ferai d’ici cet hiver) et de son ampli JH-32 testé ici.

Si vous m’avez lu ces dernières années, vous savez aussi que Jean Maurer est mondialement reconnu pour la qualité sublime et la musicalité de ses produits.

Hier, à de nombreuses reprises, c’est son perfectionnisme, son amour du travail et la splendeur du résultat qui ont été relevés.

Il a plusieurs fois été fait mention de l’incroyable qualité de ses filtres dotés de la pente la plus raide du monde ce qui permet une précision remarquable notamment dans l’aiguillage des sons vers le bon haut-parleur.

Et dire qu’il a encore amélioré la chose dans sa nouvelle enceinte…

Jean Maurer est primé un peu partout depuis des années, et reçoit, ces derniers temps, de nombreuses distinctions dont je vous parlerai également dans un prochain article.

J’imagine que cette Onde d’Or est une sorte de consécration magnifique, parce qu’elle est remise par ses pairs, et ceci après Stefan Kudelski, une des idoles de Jean Maurer avec Antonio Stradivari.

Comme Jean l’a exprimé dans son discours mercredi soir, il a l’amour commun avec ces deux sommités du travail de la matière, que l’on dénigre beaucoup à notre époque et qui est pour lui tout simplement primordial pour obtenir en toute chose un résultat de qualité.

L’amour du travail bien fait, je le redécouvre en ce qui me concerne chaque jour rien qu’en regardant son travail.

Et bien sûr, en l’écoutant.

Bravo, Monsieur Maurer, bravo toute la famille, vous faites un travail exceptionnel, avec passion, avec plaisir.

Et Dieu sait si ça en vaut la peine!